Air du temps - Page 2

  • Ascension vers le déconfinement

    Imprimer

    ©JNCAscension1 - copie.jpeg

    Vous prendrez bien un peu de hauteur au milieu de ce pont de l’Ascension ? Sur le plan horizontal, nous sommes limités à 100 kilomètres de notre domicile à vol d’oiseau. La France a le déconfinement très mesuré. Mais, sans recourir à l’avion – ce volatile de métal qui alimente moult nids à Covid_19 – il est possible de s’élever, au moins, en esprit.

    Lire la suite

  • Avoir le masque, ce n’est donc plus faire la gueule !

    Imprimer

     

    MasqueRoyalGeorgette.jpeg

    Illustration de la talentueuse Royale Georgette. A visiter, son site Instagram: royalegeorgette.

    Le coronavirus n’a pas fini de bouleverser nos us et coutumes. Alors que nous déambulions visages nus, sans y penser, voilà que nous avons le masque. Non pas que nous fassions toutes et tous la gueule. Mais Sa Majesté Covid XIX a décidé que nous devions nous masquer à sa vue. Question de respect pour sa couronne virale.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Air du temps, social 16 commentaires
  • Poésie à lire et à ouïr- DÉCONFINEMENT SONGES ?

    Imprimer

    Image (59).jpg

    "Polichinelle en phase de déconfinement". Gouache de ©Burlingue (Xavier Bureau)

    Nous allons donc déconfiner à plein tube. Enfin presque. Car plus rien ne sera sûr désormais. Déconfinement songes ? Mensonges déconfits ? On se relâche. Et voilà que le coronavirus s’invite dans un cimetière du Périgord[1]. Entre ville et campagne, le cœur des humains balance. A lire et à ouïr la huitième série des TANKAS CONFINÉS.

    Lire la suite

  • Poésie à lire, à ouïr, à voir – MUGUET DÉCONFINÉ

    Imprimer

    IMG_7517_V2F_2020-05-01_13-48-11_733.jpg

    Vous avez aimé le confinement général ? Vous allez a-do-rer le déconfinement confiné, une sorte de liberté à la fois conditionnelle et provisoire pour 67 millions de mis en examen sanitaire. Autant lire et ouïr la 7ème série des tankas, située aujourd’hui aux déconfins déconfis. Et recevoir ce brin de muguet cueilli dans la forêt des gestes par la Plouquette Christine Zwingmann.

    Lire la suite

  • Légère comme la bonté, une âme s’élève

    Imprimer

    Ella.jpg

    Covid–19 ne laisse de répit à personne. Comme bien des milliers de familles, la mienne est touchée. Ella, la mère de ma femme Christine est décédée à l’âge de 90 ans des suites de son infection au coronavirus. Ceci n’est pas un faire-part de décès mais un hommage de vie à un être qui faisait briller sa lumière sans la brandir comme une torche.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Air du temps, social 9 commentaires
  • Contre le coronavirus Covid-19, l’hygiène civique

    Imprimer

    The_Triumph_of_Death_by_Pieter_Brueghel_the_Elder.jpg

    "Le Triomphe de la mort" (1562) peint par Brueghel l'Ancien. Musée du Prado à Madrid.

    C’est officiel, nous sommes aux portes de l’épidémie diffusée par un coronavirus affublé d’un nom aux notes anxiogènes de science-fiction : Covid-19. Les autorités sanitaires prennent des mesures, distillent des conseils d’hygiène corporelle. Mais c’est aussi d’hygiène civique dont il est question.

    Lire la suite

  • L’insoutenable légèreté de Benjamin Griveaux

    Imprimer

    1040190381.jpg

    On peut toujours compter sur des Russes pour animer les campagnes électorales en Occident ! Vous avez aimé le piratage des élections américaines par les services moscovites…Vous allez adorer les vidéos compromettantes diffusées par le réfugié russe à Paris Piotr Pavlenski, causes de la chute de Benjamin Griveaux. Le député macronien a retiré sa candidature à la mairie de Paris.

    Lire la suite

  • Après le coronavirus nCOV, quelles souverainetés ?

    Imprimer

    coronavirus.jpg

    Le coronavirus 2019-nCov, que son nom de code nimbe d’un inquiétant mystère, actualise la part maudite de la mondialisation. Eh oui, le libre-échange n’apporte pas que des électrobidules qui tuent le temps ! Il exporte aussi des virus qui tuent tout court. Cette épidémie ajoutée au dérèglement climatique posent la question de la souveraineté. Ou plutôt des souverainetés.

    Lire la suite

  • France – Occident : Le fond de l’air effraie

    Imprimer

    "Le Radeau de la Méduse" de Théodore Géricault1200px-JEAN_LOUIS_THÉODORE_GÉRICAULT_-_La_Balsa_de_la_Medusa_(Museo_del_Louvre,_1818-19).jpg

    Une série de faits divers plombe la rentrée. Elle s’annonçait déjà morose avec le climat social tendu en raison de la réforme des retraites. S’y ajoutent, entre autres, l’attentat commis par un fonctionnaire à la préfecture de police et la catastrophique communication du gouvernement à propos de l’incendie de Rouen. En France, le fond de l’air effraie. Météo parfaite pour étouffer la liberté.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Air du temps 13 commentaires
  • Cap sur le néant en trottinettes électriques

    Imprimer

    image.jpg

    De nouveaux prédateurs déboulent dans la jungle parisienne pour s’attaquer à cette espèce en voie de disparition : le quidam 100% piéton. Une espèce que personne ne songe à protéger. Ces monstres n’ont point de pattes et sont montés sur roues : trottinettes et vélos électriques, gyroropodes, monoroues, hoverboards. Leur but ? Le néant. A fond la caisse.

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Air du temps 9 commentaires
  • Bolsonaro le Trumpical ou la banalité du mâle

    Imprimer

    trump-bolsonaro-670x362.png

    Vers quels abysses nous feront-ils plonger, ces sordides pourceaux qui gouvernent les Etats-Unis, le Brésil, les Philippines ou d’autres pays ? Nostalgique de la torture et de la dictature, le Trumpical Bolsonaro s’est particulièrement illustré en marge du G7, allant jusqu’à avaliser des attaques contre l’apparence physique de Brigitte Macron. Et si ces barbarocrates nous tendaient un miroir ?

    Lire la suite

  • C’était ma Fête des Vignerons

    Imprimer

    Depuis une semaine, la Fête des Vignerons 2019 à Vevey est entrée dans les grottes de la mémoire helvétique. Elle y a rejoint les onze qui l’ont précédée depuis 1797.

    FEVI7.jpeg

    Photos: JNC

    Cette fête-spectacle célébrant le travail de la vigne ne se tient qu’une fois par génération, rappelons-le. Mélodie d’automne dans le cœur des humains qui ne verront pas la prochaine et viennent d’en prendre conscience.

    Lire la suite

  • La bien-pensance pense-t-elle mal?

    Imprimer

    …Et la mal-pensance pense-t-elle bien ? Telle est l’alternative qui taraude les faiseurs de bruits médiatiques et autres pétomanes pour réseaux sociaux. Etre traité de « bien-pensant » ou pis d’« adepte de la bien-pensance » est devenue l’insulte qui pique et fait mouche.

    Lire la suite

  • Greta Thunberg : Onfray odieux tout puissant !

    Imprimer

    Greta-Thunberg-1613165798-8fee1.jpg

    Michel Onfray : « Cette jeune fille arbore un visage de cyborg qui ignore l’émotion - ni sourire ni rire. »

    Noircir ses cibles pour mieux prendre la lumière. Michel Onfray n’est ni le premier ni le dernier à user de ce système. Après Dieu et Freud, entre autres, il vient de prendre pour tête de Turc une Suédoise de 16 ans, Greta Thunberg qui a réussi là où des bataillons d’adultes avaient échoué: mobiliser des foules de tous pays pour s’opposer au dérèglement climatique.

    Contre l’adolescente, ce tout puissant médiacrate qui a son rond de serviette au Point, à France-Culture notamment, a sécrété sur son blogue un texte où l’odieux le dispute au navrant. Son contenu est disponible en entier ici. Vous y trouverez peu d’arguments et beaucoup de mépris.

     

    Lire la suite

  • De Rugy ou la déconnexion du homard

    Imprimer

    T03257_10.jpg

    Que serait la politique en France sans ces scandales qui associent luxe et pouvoirs ? Avec la régularité d’une pendule neuchâteloise et la constance des marées océanes, ils reviennent sur le tapis de soie, avec à chaque fois un signe emblématique pour les distinguer.

    Il y avait Chirac et ses frais de bouche, Sarkozy et ses Rolex, Fillon et ses costards, Aquilino Morelle (conseiller de l’alors président Hollande) et son cireur de pompes faites sur mesure. Il vient d’y avoir François de Rugy et son homard fatal.

    Lire la suite

  • Fête des Vignerons – chante et danse mon pays

    Imprimer

    Toutes les Fêtes populaires sont belles. Toutes présentent avec fierté leurs caractères propres. Celle-ci est à nulle autre pareille : la Fête des Vignerons à Vevey. Elle déroule son grand tapis de joie, une fois par génération. Avant celle qui se tient actuellement jusqu’au 11 août, il y eut la Fête de 1999 et avant elle, 1977, 1955 et ainsi de suite depuis dix-sept cent nonante-sept.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Air du temps, Cult(e)ure 1 commentaire
  • Poésie à lire et à ouïr: POUR VINCENT LAMBERT

    Imprimer

    IMG_2984.HEIC.jpg

    Jeudi 11 juillet, Vincent Lambert est parvenu au bout de sa vie. Les polémiques sur l’euthanasie et les conditions liées à la fin de vie se poursuivront. Il reste le souvenir d’un homme libéré des souffrances de ce monde.

    Lire la suite

  • Vincent Lambert et le désarroi du XXIème siècle

    Imprimer

    FinDeVie.jpg

    Vincent Lambert s’en va vers sa fin corporelle. Après un arrêt de la Cour de cassation, les médecins de l’hôpital de Reims ont annoncé, mardi, l’arrêt des traitements le maintenant en vie. Au-delà du déchirement familial entre les parents d’un côté, l’épouse et une partie de la fratrie de l’autre, notre XXIème siècle se rend compte que face à la mort, il semble plus démuni que le Moyen-Age.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Air du temps, social 8 commentaires
  • C’était la hiérarchie de l’information

    Imprimer

    Je vais vous parler d’un temps que les moins de vingt dents connaissent parfaitement. Un temps où l’information était hiérarchisée. Pour le meilleur souvent. Pour le pire parfois. Dans les journaux sérieux, l’Important était placé en tête de « Une ». Tant mieux si l’Important était Intéressant. Mais s’il ne l’était pas, tant pis. Place à l’Important, même chiant.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Air du temps 23 commentaires
  • Complot, Cancre et Damnés de la Terre plate

    Imprimer

    complot, terre-plate,gilets-jaunes

    Les théories philosophiques les mieux charpentées, les arguments politiques les plus sensés, les données économiques les plus incontestables, les évidences les plus lumineuses s’effondrent lorsque paraît le Cancre. Aucune idée, aucun fait, aucune démonstration ne peut ébranler la toute-puissance de son ignorance.

    Le Cancre, ce n’est pas le dernier de la classe qui rêvasse près du radiateur, ce n’est pas un homme, ni un groupe, ni une classe sociale, ni une caste. C’est une force, un archétype qui éblouit les humains de son soleil noir.

    Son mode d’expression préféré reste le Complot. Pour le Cancre, le Complot lui permet de faire l’intelligent sans avoir besoin d’épuiser ses neurones. L’imbécile, c’est celui qui tente de voir le monde tel qu’il est. Il se fait avoir, ce benêt. Incapable de voir les ressorts cachés. Ou pis, il fait lui-même partie du Complot. Le Cancre a réponse à tout. Et c’est même à ça qu’on le reconnaît.

    Le Cancre est partout chez lui. Il touitte à la Maison Blanche, devient César à Rome, empereur au Brésil et a son rond de serviette à l’Elysée; d’autres lieux de pouvoirs l’accueillent comme une vieille méconnaissance. Il lui arrive aussi de griller ses merguez sur un rond-point revêtu d’un gilet jaune. Une récente enquête de l’IFOP (disponible en cliquant sur cette zone) est à cet égard particulièrement consternante : le complotisme est, par rapport au reste de la population française systématiquement plus élevé chez celles et ceux qui se réclament de ce mouvement. Un exemple parmi d’autres ; 41% des sondés se déclarant gilets jaunes sont persuadés que les Illuminati forment « une société secrète qui cherche à manipuler la population » contre 27% pour l’ensemble des Français, ce qui est tout de même beaucoup). Et si vous rigolez à l’évocation de cet énorme bobard, c’est que vous êtes un Illuminato. Imparable ! Que voulez-vous répondre à ça ? Rien. Il est fort le Cancre, vous dis-je. Trop fort. Et s’il vous dit que notre planète est plate, rien ne sert de le ramener sur terre, il ne croit qu’à ce qu’il croit voir. D’ailleurs, un Français sur dix et douze millions d’Américains partagent son «opinion», comme l’explique le site National Geographic (disponible en cliquant sur cette zone).

    «Complot, la terre ronde! Complot, vous dis-je!»

    Les gilets jaunes ne sont pas les seuls à se montrer perméables à ce genre de crachin complotiste, loin de là. Si le Cancre obtient de tels succès, il le doit à un grand nombre de causes dont celle-ci n’est pas la moindre : la parole politique qui, à force d’être vidée de sa substance par les communicants (fidèles adeptes du Cancre), ne peut plus être prise au sérieux. Dès lors, tout est possible, surtout le plus invraisemblable.

    Devant cette série de triomphes du Cancre, il est de bon ton d’en accuser internet. C’est oublier que le complotisme est vieux comme l’apparition de l’homme sur la planète. Ni l’invention de l’imprimerie, ni la diffusion de la radio, ni l’implantation des téléviseurs, ni l’économie du numérique ne l’ont créé. Elles ont permis au Cancre de semer plus vite ses infox ; elles ont aussi favorisé la diffusion de leurs contrepoisons.

    Le Cancre, ce n’est pas l’ordinateur ou le smartphone. Le Cancre, c’est moi.

    Moi qui me fais séduire par le mensonge et qui rejette la vérité comme une vielle peau sans attrait. Et puis, on ne la trouve jamais, cette vérité. Croit-on la saisir, qu’elle s’échappe. Non seulement elle est moche mais elle fuit, la gueuse. Vite, un mensonge pour remplir mon Vide !

    Sur le lit de l’extase vite asséché, le Cancre creuse l’horreur. Chacun le sait désormais. Mais ce savoir n’est d’aucune utilité. Les mêmes bobards qui ont servi de piédestal aux dictateurs et d’étincelles aux guerres, nous sont resservis aujourd’hui, à peine actualisés. L’antisémitisme galopant nous le démontre. Avant 1940, nul ne pouvait connaître la Shoah. Désormais, personne ne peut l’ignorer. Cela n’empêche pas les Soral-Dieudonné, les néofascistes et les salafistes de répéter les vieux discours de Drumont et de Hitler, avec et sans gilets jaunes.

    Raison et déraison

    La puissance du Cancre semble insurmontable. Le repli sous sa tente rationnelle en fesse-bouquant dans l’entre-soi paraît donc bien tentant. Ce serait offrir au Cancre une victoire trop facile, ce qui rendrait le déboulonnage de sa statue encore plus malaisé. Pour s’opposer à la marche du Cancre vers notre malheur, il faudra tenir compte de la force de l’irrationnel pour la capter dans le bon sens, celui de la raison. Il y a de l’irrationnel dans toutes pensées, car nous sommes être de raison et de déraison en même temps. C’est la raison qui nous permet d’organiser le réel. C’est la déraison qui nous pousse à ne pas s’en contenter. Dans le meilleur des cas, elle nous incite à améliorer le réel, à le rendre encore plus vivable. Dans le pire, elle nous pousse à le détruire, à le rendre invivable.

    La vérité seule, est décharnée. C’est la poésie qui lui rend sa carnation, qui fait d’elle non plus un squelette mais un séduisant être de chair. Cela dit, la poésie n’a rien d’un cosmétique pour thanatopracteur. Elle créé l’air qui permet à la raison de respirer. L’humain, tout raisonnable qui soit, a besoin d’archétypes bâtisseurs de mythes pour se développer. La raison raisonnante voulait chasser les archétypes et leurs mythes. Ils reviennent déformés comme autant masques pour le Cancre. La poésie doit donc les restituer dans leur état originel pour qu’ils servent de moteur à la raison. Rassembler ce qui est épars, en nous et dans la société, pour retrouver l’harmonie entre raison et déraison. Assécher ce marais fait de tourbe et de chaos. Et le Cancre sera mis en échec. Au moins, pour un temps.

    Jean-Noël Cuénod