• Le poète Eluard à travers ses ombres rouges

    Imprimer

    paul-eluard-site-officiel-liberte.jpg

    Site officiel des Amis de Paul Eluard

    Il y a 70 ans, le 18 novembre 1952 à 9 h. du matin, le cœur de Paul Eluard, cessait de battre. Il palpite encore et toujours dans le corps de ses poèmes voués à l’amour sous toutes ses formes. Amour de la femme se prolongeant en amour de l’humanité. Voilà Eluard côté lumière. Mais tout soleil a ses ombres, rouges en l’occurrence. 

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Hommage, Poésie L'Or du temps 1 commentaire