• Sécheresse-LES CICATRICES DU SILENCE

    Imprimer

    19d5a261-1255-46c4-bb77-d0abebd7d3f9.jpg

    "Eternelle et fugitive / elle digère le temps" ©HermannHoffmann-FORGE DE LA POESIE

    La terre a trop soif pour boire, dirait-on. L’eau ravine mais n’étanche pas la soif du sol et se déverse partout sauf là où elle serait vitale. Orage au désespoir! C’est l’été des « prises de conscience » pour reprendre cette expression trop utilisée pour être au net. En revanche, nulle prise de confiance. C’est défiance à tous les étages de nos consciences. 

    Cela dit, la nature, elle, se reconstituera. Elle en a vu d’autres, la nature. Des vertes et des pas mûres. Quitte à se débarrasser de ces humains qui la violentent et foncent dans le mur qu’ils ont érigé de leurs propres mains. 

    Pourtant, elle n’avait pas ménagé ses alarmes. Mais nul n’est plus sourds que de stupides cupides qui agissent en bandes organisées. L’été 2022 nous prépare de sacrés hivers.

    Sur ce thème, une volée, non pas de bois vert (quoique…) mais de tankas inédits et fraîchement (cela va de soi) pondus. A lire et à ouïr

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Climat, Poésie L'Or du temps 1 commentaire