Chine-Covid-19: à quelle rumeur se vouer ?

Imprimer

#Wuhan, #Chine, #covid_19

Démêler le vrai du faux tenait déjà de l’exercice malaisé. Désormais, il relève de l’exploit, dès lors que l’hypothèse d’un accident de labo à Wuhan, comme cause de la pandémie, prend consistance. La « rumeur infondée » ne le serait pas tant que ça. Les complotistes n’auraient donc pas toujours tort.

Entre dénonciation légitime et fiction fumeuse, nous voilà ramant sur la galère de l’océan numérique. Cette affaire du labo de Wuhan illustre parfaitement les évolutions dans la façon de considérer une rumeur, tantôt valorisée, tantôt dénigrée.

Premier temps : naissance d’une réaction virale

 Fin janvier 2020, les rézosociaux découvrent que le laboratoire de virologie de Wuhan en Chine est voué aux recherches sur les coronavirus et que les premiers malades proviendraient de cette ville. Le lien est vite établi: par maladresse ou malveillance, le coronavirus Covid-19 se serait échappé d’une éprouvette, tel un génie malfaisant surgissant de sa lampe d’Aladin.

Deuxième temps : discrédit

 Le 19 février 2020, vingt-sept scientifiques signent une tribune dans The Lancet, revue médicale d’influence mondiale, pour rejeter catégoriquement l’hypothèse d’un accident de laboratoire à Wuhan et dédouaner les autorités chinoises. Lorsqu’en mai 2020 l’alors président Donald Trump affirme ­– comme d’habitude sans étayer ses propos – que le Covid-19 sort du laboratoire de Wuhan, c’est l’éclat de rire quasi-général. Il faut dire que Moumoute Jaune a tellement proféré d’âneries au cours de sa présidence que s’il prétendait que la pluie a pour effet de mouiller, il nous convaincrait de troquer notre parapluie pour une ombrelle.

Contre-attaque de Pékin de même niveaux : Zhao Lijian, porte-parole de la diplomatie accuse l’armée des Etats-Unis d’avoir apporté l’épidémie à Wuhan !

Les élucubrations d’un président décrédibilisé associées aux divagations de la dictature chinoise – qui ment sans avoir besoin de respirateur artificiel – enterrent la rumeur sous les sarcasmes. Définitivement ? Non.

Troisième temps : renaissance

Après quatre mois de recherche, l’enquêteur en chef du Département d’Etat (ministère des affaires étrangères des Etats-Unis), David Asher, remet aux autorités états-uniennes, le 15 janvier 2021, son rapport sur l’hypothèse d’un accident de labo à Wuhan. Il est accablant pour les autorités chinoises.

Conclusion de David Asher : «Une fuite de laboratoire, à ce stade, c’est la seule hypothèse qui ait du sens» (lire son interview dans Le Figaro )

Dans un premier temps, ce rapport passe sous les radars de l’actualité focalisée sur les trumpries de fin de mandat et l’investiture du nouveau président Joe Biden, le 20 janvier.

Toutefois, ce rapport fait son chemin progressivement. Le 13 mai dernier, dix-huit scientifiques signent dans la revue Science une tribune appelant « à examiner plus sérieusement l’hypothèse d’un accident de laboratoire comme origine de la pandémie ».

Deux semaines plus tard, le président Biden déclare publiquement que l’hypothèse d’un accident de laboratoire est à nouveau envisagée mais sur le même plan que celle d’une origine naturelle de la propagation du coronavirus : «À ce jour, les services de renseignement américains se sont ralliés à deux scénarios probables, sans parvenir à une conclusion définitive». Il annonce que l’enquête se poursuit.

Quel petchi !

Plusieurs leçons à tirer de ce petchi[1]. Tout d’abord, les délires des complotistes cachent parfois d’authentiques affaires. Et dans les monceaux d’infox que profère Trump, il peut se trouver une pépite, à condition d’en débarrasser la gangue.

Ensuite, ce n’est pas parce que Biden est crédible qu’il faut accorder foi à ses déclarations qui semblent d’autant plus convaincantes qu’elles sont énoncées sur un ton prudent.

Après tout, le président états-unien est en plein bras-de-fer avec la dictature chinoise qui lui dispute l’hégémonie mondiale. Il serait étonnant que l’affaire du labo de Wuhan ne tienne aucun rôle dans cette gigantesque partie de go. Ce qui d’ailleurs ne contredit nullement l’hypothèse de l’accident d’éprouvette… sans la valider pour autant !

Eloge de la lenteur et du non-savoir

La première vertu pour affronter cette mer houleuse est la lenteur. Ne pas sauter sur les conclusions hâtives qui vibrionnent. Se méfier de tout et de tous, en restant ouverts aux thèses qui semblent farfelues parce qu’émises par des dingos.

Exercice tortueux et torturant, certes. Mais si vous parvenez à dire – « je ne sais pas » –, vous aurez fait de grands progrès sur le chemin de la santé mentale.

Jean-Noël Cuénod

[1] C’est du suisse, ne cherchez pas plus loin. Formule un peu plus polie que « c’est le bordel ».

Commentaires

  • La Chine communiste a tout fait pour cacher la vérité. Trump avait vu juste avec retard certes, d'où sa réactivité pour les vaccins et ça, vous ne pouvez le nier.

    Le mouvement mondial orchestré contre Trump par la gauche US et les autres a eut pour effet de mettre un bandeau sur les yeux des anti Trump. Son côté "télé réalité" des années 1960/ 1970 n'a pas joué en sa faveur, il faut le reconnaître.

    La Chine a menti sur cette affaire comme elle ment sur son régime nazi rouge, tant aimé de la gauche en général.

    Chaque pays a ses menteurs et ses farfelus, Suisse comprise, disons qu'ils ont l'air plus sérieux lorsqu'ils s'expriment. Ils n'ont pas de moumoute, difficile de les reconnaître, sauf pour les initiés.

  • N'oublions pas trop tôt les Jeux mondiaux militaires qui se sont déroulés en octobre 2019 à Wuhan, avec une participation américaine pléthorique ayant rapporté moins de médailles que l'équipe suisse. J'étais dans la région à l'époque et j'ai suivi les compétitions à la télévision. La question qui venait naturellement à l'esprit était : "à quel genre de tourisme les enfants de l'oncle Donald sont venus se livrer sous un prétexte militaro-sportif ?".

  • Ce rabbit, vrp de service "China made in Tamedia", s'empare aussi de ce blog pour exonérer toute responsabilité Covid-made-in-China,
    car selon ce rabbit : " La question qui venait naturellement à l'esprit était : "à quel genre de tourisme les enfants de l'oncle Donald sont venus se livrer sous un prétexte militaro-sportif ".

    Ici, le rabbit VRP propagandiste affirmé de la dictature chinoise sur blogs Tamedia se fait l'écho, en 2021
    d'une pub de février 2020 par un certain Zhao Lijian, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères,
    qui à Pékin a soutenu l'hypothèse que le nouveau coronavirus ait été introduit en Chine par l'armée américaine."

    En français, par le Huffington https://www.huffingtonpost.fr/entry/officiel-chine-coronavirus-wuhan-etats-unis_fr_5e6b2c73c5b6dda30fc681f9

  • Une copie de sous-divergente ou je ne m'y connais pas ? À moins que le Sidi-Brahim... Huffington Post est au journalisme ce que les théories complotistes sont aux sciences de l'information et de la communication.

  • Où l'on peut observer que les bénéfiques conseils de Monsieur Cuénod ne sont pas trop suivis d'effets.

  • Toujours autant de mauvaise foi et de partialité, M. Cuénod, et c'est bien dommage.

    Il vous faut désormais faire un virage à 180 degrés, alors pour ne pas perdre la face, vous permettez encore de qualifier de "complotistes" tous ceux qui ne répètent pas la doxa bienpensante. Pour ne pas perdre la face, il vous donc encore et encore cracher sur eux et sur le Président Trump:

    Selon vous:

    "Donald Trump affirme ­– comme d’habitude sans étayer ses propos – que le Covid-19 sort du laboratoire de Wuhan"

    Ah bon? Donald Trump a pourtant dit à l'époque qu'il se basait sur des rapports de scientifiques et des services secrets, mais ça vous n'en parlez pas. Vous ne parlez pas non plus des rapports de Mike Pompeo et John Ratcliffe sur le sujet.

    Vous continuez dans les insultes et le dénigrement:

    "Tout d’abord, les délires des complotistes cachent parfois d’authentiques affaires. Et dans les monceaux d’infox que profère Trump, il peut se trouver une pépite, à condition d’en débarrasser la gangue."

    De quelle gangue parlez-vous M. Cuénod? De la gangue de mensonges des mondialistes et des médias aux ordres?

    En revanche pour vous "Biden est crédible"? Comme par exemple quand Biden a traité Donald Trump de raciste et xénophobe quand de dernier a temporairement interdit les vols en provenance de Chine pour empêcher la diffusion du virus?

    Et SURTOUT M. Cuénod, pourquoi ne nous dites-vous pas qu'aux USA le Dr Fauci est en très mauvaise posture? Pourquoi ne nous parlez-vous pas des plus de 3 200 pages d’e-mails du Dr Fauci obtenues dans le cadre d’une action en justice au titre de la loi sur la liberté de l’information (Freedom of Information Act) déposée par BuzzFeed News – couvrant la période de janvier à juin 2020, emails qui montrent désormais que Fauci était au courant de tout et a menti sur toute la ligne?

    https://www.wikistrike.com/2021/06/les-e-mails-de-fauci-le-prochain-scandale-a-venir.html

    et aussi

    https://www.buzzfeednews.com/article/nataliebettendorf/fauci-emails-covid-response

    Fauci a financé la recherche sur le gain de fonction du coronavirus du labo de Wuhan par l'intermédiare du National Institute of Health, il a menti sur l'origine du virus et l'efficacité des masques, De plus il était en contact permanent avec Bill Gates et Mark Zuckerberg et j'en passe.

    Mais tout ceci n'est que le début, M. Cuénod, et il vous faudre encore écrire bien des billets pour vous justifier:

    On commence désormais à admettre que l'hydroxichloroquine combinée à l'azithromycine était bel et bien efficace contre le virus. Le Prof Raoult et Donald Trump avaient raison! Imaginez tous les personnes qui auraient pu être sauvées? Mais, là aussi il fallait cracher sur Trump.

    https://www.washingtontimes.com/news/2021/jun/2/trump-derangement-syndrome-was-hydroxychloroquine-/

  • Que le virus se soit fait la malle du labo de Wuhan (assez vraisemblable) ou qu`il débarqua sur les ailes d`une chauve-souris, finalement quelle importance ? Négligence humaine dans le premier cas, coup du farceur destin dans le second, c`est kif-kif pour tout le monde sauf bien-sur les fabricants de vaccin qui s`en mettent plein les poches.

    Il faut du reste signaler que le labo de Wuhan fut un cadeau de la France qui s`est fait rouler dans la farine car le contrat prévoyait que le labo serait utilisé en commun par des chercheurs chinois et francais alors que, une fois la remise clés en main, le Céleste Empire ne laissa utliser par la France qu`un petit bout du complexe en proclamant tout le reste top secret. Il faut dire que ce n`est pas la premiere fois que la France se fait arnaquer par les Fils du Ciel, leur ayant ainsi précédemment remis les plans complets du TGV dans l`espoir d`un giga contrat d`achat qui ne vint évidemment jamais.

  • Et que penser du cas de cette souche de Covid-19 d'une génération antérieure à celle de Wuhan découverte aux USA (confirmé par un laboratoire japonais) ? Ou du rôle joué par le laboratoire militaire P4 de Fort Detrick dans une possible diffusion accidentelle de cette souche ? Un laboratoire touché de près par une inondation en mai 2018, où les travaux ont été momentanément suspendus sur ordre du Centers for Disease Control and Prevention (CDC) en août 2019 en raison de plusieurs violations de la sécurité...

  • Et que penser de cette information: les services secrets US ont été informés avant la Chine, c'est-à-dire avant qu'un premier cas soit détect, qu'une grave épidémie allait y survenir et qu'il fallait prendre des précautions dans les bases US à proximité de la Chine. Bien sûr l'information a été démentie, mais pas de chance, les Israéliens l'ont confirmée.

  • Il faut croire que ces variantes n`étaient pas aussi méchantes que celle qui nous vient du Céleste Empire. Cela dit, l`erreur est humaine et il parait inutile de chercher des poux a la Chine dans cette affaire. De toute maniere, la Chine aura bien d`autres occasions de se faire des ennemis dans le monde occidental a mesure que les "investisseurs chinois" mettent la main sur tout ce qu`ils peuvent et que de plus en plus d`Européens vont se retrouver employés ou logés par des entrepreneurs ou propriétaires immobiliers chinois qui, on le sait, ne sont pas tendres avec leurs employés ou leurs locataires.

Les commentaires sont fermés.