Danse dense envers et contre pandémie

Imprimer

Que ceux qui ont des oreilles _V2F_2021-04-29_13-22-20_000.jpeg

Christine Zwingmann danse en pleine nature pour conjurer le confinement

Jeudi 29 avril, c’est le Jour international de la danse. Tout Saint a son calendrier. Toute activité a son Jour international. Drôle d’idée de célébrer cet art que Sa Malgracieuse Majesté Covid XIX a confiné dans les écrans vidéos. Pour le déconfiner un brin, Christine Zwingmann danse en pleine nature sur un mien poème, lu par elle, tiré de Qui a éteint le Feu? A voir, à ouïr, à lire.

A VOIR ET A OUÏR

A LIRE

Que ceux qui ont des oreilles…

Le souffle n’éteint pas le feu jamais

Jamais m’entends-tu à travers ton voile

Tissé de babil et de babioles ?

Ni le vent ni la pluie ni la neige

N’étouffent les battements de ce cœur

Corps en perpétuelle fusion

Qu’alimente la cendre maternelle

 

Les flammes se consument une à une

Leurs morts ne portent pas ombrage au feu

C’est en lui que leur néant s’allume

 

Le souffle n’éteint pas le feu jamais

Jamais m’entends-tu ? M’entends-tu enfin ?

Jean-Noël Cuénod

 – A découvrir la chaine YouTube Beaurecueil-Forges de la Poésie

https://www.youtube.com/channel/UCRzHCOPMOyO_fqLLouFn5bA 

– « Qui a éteint le feu ? » (Prix Renée-Vivien 2019) est publié aux Editions des Sables à Genève. No. ISBN 978-2-940530-77-9

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel