Poésie-IL Y AURA TOUJOURS UN MATIN

Imprimer

IMG_5209.jpeg

Il y aura toujours un matin...©JNC

Les aléas covidiens usent les forces, rongent les énergies, polluent les pensées, encrassent les crânes, perturbent le quotidien, dérègle le cycle nocturne. C’est le moment de n’y plus penser. Ou plutôt de penser plus loin. Un peu plus loin. Et un peu plus haut. Donc aujourd’hui, ce sera poésie. A lire et à ouïr.

A LIRE

Il y aura toujours un matin

En plein vent sous l’averse et les coups

Aux creux des tombeaux aux creux des lits

Dans les ravins baignés de nuit

Sur les montages au fil aiguisé

 

Il y aura toujours un matin

Pour fuir la meute haleine haletante

Baliser les chemins de traverse

Se blottir dans l’utérus des grottes

Et surmonter la peur à ses trousses

 

Il y aura toujours un matin

Pour s’extirper des cryptes enfumées

Puis remonter vers la lumière

Prendre l’air et ne jamais le rendre

Prendre le temps et toujours le perdre

 

Il y aura toujours un matin

Pour s’égarer jeter sa boussole

Ne garder qu’un guide son regard

Errer et surprendre la surprise

Prévoir l’imprévu grande leçon

 

Il y aura toujours un matin

Jusqu’au matin de tous les matins

Jean-Noël Cuénod

A OUÏR


podcast

Lien permanent Catégories : Poésie L'Or du temps 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.