Burqa : une votation pour rien

Imprimer

9iHPI-2iqBE9As7gR9wQbf.jpg

A 51,2% seulement, le peuple suisse a approuvé l’interdiction de dissimuler son visage sur la voie publique. Sous cet intitulé chafouin, l’initiative lancée par un faux-nez du parti xénophobe UDC visait en fait le port du niqab et de la burqa, symboles du machisme islamiste. Elle visait surtout à aider l’UDC à conjurer sept ans de défaite.

Sous le niqab du « Comité d’Egerkingen », l’UDC donc apparemment tenu son pari gagné d’avance : appeler les citoyens suisses à voter pour son initiative anti-burqa. Franchement, qui allait se mobiliser pour défendre le port d’un accessoire de la mode islamiste qui efface de la rue des hommes le visage de la femme?

Eh bien, il s’est trouvé près de la moitié du corps électoral helvétique à voter « non » à l’initiative anti-burqa alors que l’on aurait pu s’attendre à un plébiscite en sa faveur ! Sans doute les initiatives de l’UDC sont-elles en train de lasser un nombre accru d’électeurs. Pour les blochériens de l’UDC c’est une victoire certes, mais en demi-teinte.

Antimusulmane, cette votation ? Tout d’abord, le voile intégral ne figure pas dans le Coran qui se contente de demander aux femmes d’adopter une tenue décente. Cette « gomme vestimentaire » n’est qu’une coutume imposée par les éléments les plus obscurantistes, les plus gynophobes de l’islam qui dominent certains pays du Moyen-Orient.

Pas de comparaison avec la votation contre les minarets

La votation de ce dimanche n’est donc pas comparable avec celle de 2009 qui a interdit la construction de minarets. En cette dernière occurrence, l’UDC avait pris pour cible un élément classique de l’architecture des lieux de prière de l’islam, ce qui ne pouvait manquer d’atteindre l’ensemble des musulmans de Suisse. La dimension islamophobe était explicite.

Rien de tel aujourd’hui. On ne saurait assimiler le vote contre la burqa-niqab à un geste raciste.  Même si ce prurit a pu affecter certains votants, il n’y a pas, dans la Suisse de 2021, 52% d’islamophobes. Les relations entre musulmans et non-musulmans sont plutôt moins tendues dans notre pays que chez nos voisins. Ajoutons qu’un homme politique suisse de religion musulmane, Mohamed Hamdaoui (député centriste au parlement cantonal bernois), avait appelé à voter en faveur de l’initiative anti-burqa.

Interdit de se voiler, contraint de se masquer !

Alors à quoi va-t-elle servir cette interdiction de dissimuler son visage ?  Tout d’abord, relevons son côté farce : il sera interdit de cacher sa bobine au moment où nous devons porter le masque contre le Covid ! Plus sérieusement, le port du niqab ou de la burqa est rarissime en Suisse. Il ne concerne que les touristes saoudiennes ou d’autres pays de semblable régime. Je prends le pari qu’aucun gendarme n’ira leur coller une amende lors des Fêtes de Genève. On ne va pas embêter de richissimes clients de la joaillerie helvétique, quand même !

Sur les quai du Rhône et de la Limmat, l’argent a une odeur qu’aucun voile ne filtre, celle du pétrole.

Alors à quoi a-t-elle servi cette initiative ? A rien. Même pas à enrichir le nécessaire débat entre musulmans et non-musulmans. Même pas à enrayer le déclin de l’UDC.

Jean-Noël Cuénod

Lien permanent Catégories : Politique suisse 19 commentaires

Commentaires

  • Vos propos sont pathétiques. vos propos sont simplement une insulte grossière aux femmes envoyer dans les ténèbres. Femmes grillagées = femmes outragées. Si grâce à cette initiative une seule femme est libérée le but est atteint.

  • Triste billet d'un mauvais perdant, plein de clichés de la gauche mondialiste au service du grand capital.

  • Vous reconnaissez vous-même que le niqab est le symbole du machisme islamiste, que c'est un accessoire obscurantiste et gynophobe (je dirais plutôt : mysogyne). Comment alors expliquer que les "féministes" défendent la "liberté" de se soumettre au machisme, à l'obligation de pureté et de propriété exclusive à son mari et à son clan ?

    De toute manière, les femmes musulmanes pourront continuer à porter un masque anti-Covid, même après la fin de la pandémie, alors que tout autre citoyen libre de ses choix et de ses mouvements jettera cet accessoire aux orties aussitôt que ce sera possible. Les féministes, quant à elles, pourront continuer, si elles le souhaitent, à jouir de la liberté de porter le masque chirurgical.

  • Je vous signale qu'en Suisse aujourd'hui les musulmans peuvent partir faire le djihad sans craindre au retour la prison! Ils peuvent donc aller massacrer et torturer librement, avec l'assentiment de toute la gauche!

  • Dans les argument du contre, il y a eu que des mauvais arguments, sauf concernant la liberté individuelle. Et dans ce cas, cela voudrait dire que l'on fait comme les américains, on autorise tous les extrémismes y compris les nazis. C'est un choix.
    Si l'on veut encadrer l'extrémisme, on ne peut pas faire une exception pour le religieux.

    Cette votation a servis à lancer un signal "stop" aux dérives. La démocratie doit se défendre contre les mouvements qui ne respectent pas la démocratie pour éviter le piège d'un Etat en état d'exception.

  • Nos politiciens ont tous fait des voyages dans les pays du Golf, pour quelles raisons et pour quels avantages en ................nature? Notre système d'éducation est en train de s'effondrer grâce à eux! Idem pour la justice! Aucune femme de gauche ne s'est indignée pour les conditions de vies pitoyables des femmes dans les pays musulmans, victimes en grands nombres de mutilations génitales de la part ......d'hommes! De défigurations à l'acide!

  • Pourquoi se cacher ?La liberté des femmes est très importante ! Qui aimerait vivre avec ces grands tissus sur le visage ? Comment communiquer ? ? Le reste n'est que des luttes partisanes ... Stupides !

  • Pour gagner une élection, il faut avoir 50% des voix + 1 La gauche et les autres ont donc perdu./ C'est une avancée non négligeable pour l'image d'un pays, son rayonnement dans le monde Libre est renforcé.

    Chacun sait que la démocratie ne concerne pas que les hommes, les femmes ont également leur place. Celles qui ont voté contre cette initiative, (non musulmanes) devraient avoir honte.

    L'essentiel est la victoire contre l'obscurantisme et la belle image que la Suisse doit conserver.

  • Ce fut une belle opération de marketing pour l`UDC qui a réussi dans ce vote le tour de force pour un parti résolument machiste (comme tout parti national-populiste) de mobiliser les féministes pour se faire de la pub. Les féministes ne vont pour autant surement pas se fondre dans l`électorat de l`UDC, mais tous ceux qui adorent détester musulmans et qui votaient jusqu`a maintenant PDC risquent désormais de changer de crémerie. Quand tous les moyens sont bons pour le racolage électoral...

  • @Boccard : Vous dites : ..."Si grâce à cette initiative une seule femme est libérée le but est atteint."
    Or, voici ce que j'avais écrit dans mon billet intitulé :"L'initiative anti-burqa n'est qu'un pis-aller"
    ..."La défense des femmes ? La Suisse est un pays de droits, et quiconque ne peut y obliger son épouse ou sa fille de porter un vêtement qui ne leur convient pas. Et si elles y sont contraintes par la menace, la police est là pour les protéger. Certes, la police ne peut être partout et tout le temps présente, mais, dans un couple, l'un des conjoints peut menacer pour beaucoup plus grave que le non-respect des règles de l'habillement, sans que la police n'ait eu le temps d'intervenir."...

  • Y en a mare de ces gens qui disent que ça ne sert a rien. Ils font des phrases pour expliquer intellectuellement les choses. Le problème de l'islamisme n'est pas intellectuel il est territorial. Les islamistes veulent imposer leur doctrine par tous les moyens y compris visuels, alimentaires et sonores. Un territoire occupé par les islamistes est définitivement perdu pour les "autres". Ce n'est pas un hasard si lorsqu'un territoire est conquis de manière visuelle, sonore ou alimentaire il est impossible sans risque de craindre pour son intégrité physique de vouloir y remettre de la mixité. La complaisance de certains intellectuels à l'égard de cette occupation n'est pas de nature à préserver la liberté de penser.

  • D`accord avec Frenkel. Par ailleurs, vu le succes de son initiative anti-burqa, l`UDC va surement nous sortir d`autres bricoles tout aussi populistes dans les mois a venir. Les paris sont ouverts, pour ma part je ne serais pas surpris par une initiative pour l`interdiction des "gay parades" ou meme pour l`interdiction de l`adoption par des couples non hétéro. Tout est bon quand un parti veut péter plus haut que son pot d`échappement et quand la moitié de l`électorat est incapable de pensée critique.

  • L'aveuglement anti-UDC est décidément sans borne et sans pudeur. Le réchauffement climatique ? La faute à l'UDC ! La Terre tourne d'Est en Ouest ? La faute à l'UDC ! Ce n'est pas l'UDC qui a inventé l'islam et ses malfaisances, que je sache...

  • Vous aurez remarqué que ceux qui critiquent l'UDC comme un mouvement d'extrême-droite (ils n'osent pas encore dire néo-nazis... alors que l'UDC n'est qu'un parti souverainiste de droite) sont muets sur les véritables mouvements d'extrême-droite, que ce soient les nationaux-sionistes, les néo-cons-ervateurs yankees, les néo-nazis ukrainiens ou le tueur de cafards russe. Eux sont de véritables héros à qui tout doit être pardonné d'avance. Amen.

  • Voter pour laisser le visage à découvert, en dehors de raisons hygiéniques évidentes, n'est pas voter contre la burqa.
    Voter conter la burqa n'est pas être contre l'islam.
    C'est lorsqu'on est à court d'arguments de raison que l'on en vient aux travestissements (sans ironie!) de la pensée des adversaire, aux arguments ad hominem ou aux insultes plus ou moins ouvertes.
    P.S. Les commentateurs des chaînes télévisée françaises ne se sont même pas donné la peine de donner l'énoncé de la question posé au peuple suisse, tant ils sont focalisés sur leurs propres problèmes. Ils ont d'ailleurs fait la même chose lorsqu'il s'est agi de voter pour ou contre les subsides accordés aux éleveurs de vaches non écornées.
    On dirait parfois qu'il y a une certaine jalousie à vivre à côté d'un pays qui dont la démocratie et l'économie est en meilleur état.

  • "C'est une avancée non négligeable pour l'image d'un pays, son rayonnement dans le monde Libre est renforcé".
    Qu'est-ce qu'il ne faut pas lire comme bêtise. Je ne vois en quoi cette votation (et non élection) renforce le "rayonnement" de la Suisse.
    La véritable question qui se pose c'est sur les moyens que les cantons vont se donner pour appliquer cette mesure. Nous serons fixés d'ici à 2 ans. Il est à parier que tous les cantons ne vont pas faire preuve du même zèle. Je vois mal la police genevoise verbaliser les touristes saoudiens et emiratis que nous avons l'habitude de croiser dans les rues basses et sur les quais en été.

  • Il n`y aura pas a verbaliser car ces touristes ne viendront pas a Geneve lors de leur prochaine tournée-shopping des capitales européennes. On a le droit de ne pas les trouver sympathiques, mais il faut savoir qu`ils laissaient des millions a l`hotellerie et aux boutiques de luxe de Geneve chaque fois qu`ils venaient y passer quelques jours. Ces millions étaient dépensés ensuite dans toute l`économie genevoise et donc aussi dans la caisse publique. L`UDC ne va probablement pas dédommager Geneve pour le manque a gagner et les Genevois devront se contenter du formidable bonheur de ne plus voir de temps en temps quelques burqas sortir d`une limousine pour s`engouffrer dans une bijouterie-joaillerie-horlogerie de la place.

  • Mère-Grand, je ne pense pas que ce soit de la jalousie. Notre système est pervers, il permet a des gens de se présenter en racontant une belle histoire peine de promesse. Une fois élus, ils ne respectent pas leur profession de foi. Ca va du maire au Président de la République. La désindexation des retraites par exemple met en danger la majorité des retraités. Autre exemple, tous parlent de créer des emplois alors que ce sont les entreprises et associations, les entrepreneurs de toutes tailles qui peuvent créer l'emploi en fonction des conditions du marché.

    Une grande partie des journalistes vivent avec des subventions, ils sont de ce fait les alliés des pouvoirs en place. La France ne brille plus alors que la Suisse rayonne dans le monde entier.

    Bonne journée.

  • @Pierre NOËL
    Je n'ai pas compris votre intervention. Je suppose que vous écrivez en tant que citoyen français et, si c'est le cas, toute votre argumentation et notamment sa phrase de conclusion justifie ce que j'ai écrit sur la jalousie.
    Qu'est-ce que j'ai mal compris?

Les commentaires sont fermés.