Joe Biden élu, les ennuis peuvent commencer

Imprimer

000-1fv9u4.jpg

Joseph Robinette Biden Jr. est donc élu président des Etats-Unis. Pour lui, les ennuis peuvent enfin commencer. Et il va être servi. Tout d’abord, Donald Trump, que la défaite rend encore plus délirant, multiplie les provocations et les recours en justice afin de maintenir ses partisans sous tension. Jusqu’au 20 janvier, Moumoute Jaune a tout loisir de pourrir encore plus la situation.

 

 

Pour gérer le chaos que son mauvais perdant aura créé, Biden pourra compter sur une relative légitimité. Avec quelque 75 millions de suffrages, il est le président qui a engrangé le plus de voix de l’Histoire étatsunienne. Toutefois, ce score passera sans doute au second plan, en raison du système d’élection indirecte. Les Etatsuniens se souviendront plus des interminables attentes et du coude-à-coude avec Trump dans la course aux grands électeurs que du résultat global. De plus, même avec sa gestion catastrophique de la contamination au Covid-19, il s’est trouvé plus de 70 millions d’électeurs pour voter Donald Trump. Sans la contamination, on n’ose imaginer le résultat final !

 C’est dire si les Républicains ont tout intérêt à faire désormais du Trump sans Trump : même politique économique à la fois protectionniste et favorable aux ultrariches, nationalisme exacerbé, conservatisme étroit, racisme larvé, autoritarisme policier ; toutefois sans les clowneries. Ce qui rend cette tendance d’autant plus dangereuse pour la volonté d’apaisement promise par le président élu.

Pas de Vague Bleue

En outre, les élections au Congrès n’ont pas soulevé de Vague Bleue (couleur des Démocrates). Les résultats au Sénat et à la Chambre des Représentants ne sont pas encore connus mais les Républicains risquent fort de conserver la majorité du Sénat. Si tel était le cas, cette assemblée ne manquerait pas de mettre des bâtons dans les roues du président Biden. Il devrait alors tenter de trouver des compromis avec la majorité républicaine pour faire passer ses projets.

L’ennui, c’est que les Républicains d’aujourd’hui ne sont plus ceux de naguère, soit de bon vieux réacs, assortis néanmoins d’un solide sens civique, propre à mener à bien un dialogue fructueux avec l’adversaire.

Ceux d’aujourd’hui se sont nettement radicalisés à droite, voire plus, avec quelques spécimens particulièrement gratinés d’intégristes «chrétiens» du genre allumé ou alors des cohortes de mini-Trump à la cervelle encrassée d’infox et de théories complotistes. Allez trouver un terrain d’entente avec ces gens-là ! 

Risques de paralysie et de violence politique

Le résultat risque de provoquer la paralysie des institutions, créant la frustration dans le camp démocrate, la hargne décuplée dans le camp républicain et la colère des Etatsuniens des classes moyennes ainsi que des plus pauvres ; les uns se verraient privés de réformes salariales et les autres, de l’amélioration du système d’assurance-maladie, tous projets promis par le candidat Biden.

Sans compter que la haine entre suprémacistes blancs et le mouvement Black Lives Matter ne manquera pas de prospérer sur ce terrain,  suscitant les violences de rue, sources de déstabilisation du pouvoir.

Une Cour Suprême trumpocompatible

Autre écueil d’importance : Joe Biden devra composer avec une Cour Suprême composée en majorité de juges trumpocompatibles. Pour contourner l’obstacle, les Démocrates peuvent proposer d’augmenter le nombre des juges (neuf actuellement) pour diluer leur influence hyperconservatrice ou alors de limiter la durée de leur mandat (à vie jusqu’à maintenant). Toutefois, seul le Congrès (composé du Sénat, soit 100 membres, et de la Chambre des Représentants, soit 435 membres) est habilité à prendre de telles décisions. Tout dépend donc du rapport de force parlementaire qui, pour l’instant, est loin d’être acquis aux Démocrates.

Préparer le terrain pour Kamala Harris

5907920-le-candidat-democrate-joe-biden-et-sa-co-624x600-3.jpgA 77 ans (tout juste l’âge de lire encore Tintin !) l’essentiel du travail de Joe Biden consiste à bien préparer le terrain de la prochaine élection à sa vice-présidente Kamala Harris (photo), 56 ans, ancienne procureure générale et sénatrice de Californie qui a montré toute l’étendue de sa pugnacité dans ses deux fonctions.

 Mais même comme « pape de transition ». « Sleepy Joe » a de quoi faire des insomnies.

Jean-Noël Cuénod

Lien permanent 13 commentaires

Commentaires

  • Faut pas s`en faire pour Biden, c`est un Irlandais un vrai de vrai et il en a vu d`autres. Cela dit, avec une majorité républicaine au Sénat, il aura de la peine a faire financer les projets démocrates. Il démarre aussi avec le boulet du gros déficit budgétaire supplémentaire laissé par la politique économique populiste de Trump. Pourvu que les quatre ans a venir ne tournent pas autour du crépage de chignon entre démocrates et républicains.

  • Ce soir J. Covo commence le JT de la RTS en nous disant que Biden a été nommé OFFICIELLEMENT 46eme président des USA ... puis elle nous passe un reportage où l'on voit un des présentateurs de CNN nous dire que Biden est "the projected president". Bref, Biden a été déclaré président UNIQUEMENT par les grands médias comme CNN qui ont toujours été contre Trump.

    Ce sont ces mêmes médias et cette même RTS qui nous ont menti en répétant pendant de semaines que Trump était à la traîne dans les sondages et devancé par Biden d'au moins 10 points dans les Swing States et ailleurs. Ceci n'a absolument rien d'officiel et c'est même scandaleux quand on sait qu'il y a bel et bien de la fraude dans de très nombreux états:

    https://odysee.com/@Vivresainement:f/fraude-massive-aux-elections-americaines-censure-youtube:2

    Le médias sont pressés de déclarer Biden vainqueur pour empêcher et décrédibiliser toutes les enquêtes pour fraude qui sont en cours. C'est une manière indigne d'empêcher tout retour en arrière. C'est comme si les médias se permettaient de déclarer un accusé innocent avant l'issu d'un procès. Voilà où on en est arrivé dans notre monde occidental en totale déliquescence par la faute des mondialistes de gauche comme de droite.

    Macron vient de féliciter Biden sans attendre le résultats des enquêtes ... ce même Macron qui nous dit que le président Lukashenko doit démissioner, car selon Macron et l'UE il a été élu grâce à la fraude.

    Il y aurait donc une bonne fraude et une mauvais fraude? Expliquez-moi!

  • Navré de vous décevoir Arthur mais FoxNews a fait l'annonce de la victoire de Biden au même moment que CNN. On ne peut pourtant soupçonner FoxNews de partialité au détriment de Trump.
    Quant aux soupçons de fraude dans le dépouillement des suffrages, hormis cette vidéo fantasque, avez-vous une raison sérieuse pour étayer vos affirmations?

  • Je ne vous comprends pas cher Monsieur Cuénod. Depuis que Trump a été élu, vous n’avez cessé de maugréer contre lui (voir vos divers billets). Et vous ne vous êtes jamais élevé contre le harcèlement des démocrates envers Trump avec l’affaire russe qui fini d’ailleurs en eau de boudin. Alors, pourquoi vous insurgez-vous contre les éventuelles provocations des républicains envers Joe Biden ?Ne serait-ce pas un prêté pour un rendu ? Et je dis non, la politique de Trump n’a pas profité qu’aux ultras-riches, la preuve : le taux de chômage au U.S. n’a jamais été aussi bas jusqu’à l’arrivée du Corona, dont Trump n’était pas responsable. Et en parlant de racisme Biden n’a rien a lui envier avec sa fameuse phrase : "Vous n'êtes pas noir", si vous ne votez pas pour moi" Dommage aussi que je ne vous ai guère entendu lorsque les démocrates mettaient des bâtons dans les roues de Donald Trump. Vous avez parfaitement le droit d’avoir des idées de gauche, cependant avec tout le grand respect que je vous dois pour le journaliste et le poète que vous êtes, un peu d’objectivité dans ce bas-monde ne ferait pas de mal. Bonne soirée et bon dimanche.

  • Peut on espérer que les affaires de corruptions de la famille biden auront des suites?

  • Kamala va gouverner pendant que JO va ra - compter les bulletins?

  • C'est un président de transition qui ne va pas penser à sa réélection, donc il pourra se focaliser sur l'Amérique,
    Comme le relève certain média, ce n'est pas un inconnu chez les républicains, il est apprécié.
    Comme disait un observateur, ce qui se passe, et si ça se confirme avec un Sénat républicain, les modérés seront en joie : Trump est viré, et les démocrates ont les poings liés. Je dirais même, que Biden, ne devrait pas être mécontent. En tant que centriste, il préférera négocier avec des républicains plutôt que son aile gauche qui a parfois des positions qui hérissent les poils de la majorité des américains.

    Rassembler les américains, c'est jouer au centre, faire taire son aile gauche, et s'allier parfois avec les modérés républicains.
    J'ai presque l'impression que Fox News est soulagé du résultat. Qui sait, ils vont peut-être le préserver de leurs attaques habituelles et se contenter de s'en prendre aux "socialistes" démocrate (aile gauche). C'est frappant de voir qu'ils ne soutiennent pas les accusations de fraudes de Trump.

    En tous les cas, je vois Biden se préoccuper des US, et pas trop du reste du monde. Sa priorité est de rassembler les américains, et donc je ne le vois pas faire un 180° sur le protectionnisme dans le commerce extérieur, ce sera du Trump, mais avec de la politesse. A l'intérieur par contre, il cherchera à être plus social.

    Les américains de droite comme de gauche sont tous très patriote, ils vont chercher à se réconcilier au dépend des extrêmes, c'est mon opinion. Aux médias aussi de se calmer.

  • "Moumoute Jaune"

    Que de mauvaise foi monsieur Cuénod! Attaquer son adversaire sur son physique est pathétique et ne vous grandit pas. De plus, si quelqu'un a besoin d'une moumoute c'est bien vous!

  • Avec la victoire de Biden aux USA, c’est comme si le monde sortait enfin d’une gastro planétaire après s’être vidé de toutes civilités, défiguré durant quatre ans par l’ego d’un seul homme, une offense au bon sens. De politique, de relations, de négociations, d’intelligence collectives, il n’a que peu été question durant ces années, mais de la mise en scène d’un ego surdimensionné malade de son narcissisme; une téléréalité mondialisée avec pour seul protagoniste omniprésent un bonimenteur porteur d’un message de fiel au seul profit d’une frange d’Américains se sentant déclassés, sa base électorale, sur laquelle il a construit son spectacle empoisonné.

  • Bien vu ! Je n`y pensais pas, mais maintenent que vous le dites il m`apparait aussi que cette présidence n`était pour Trump que la suite du telereality show qu`il avait a la télé. Avec toutes les casseroles que la vieille canaille traine, il a de sérieuses chances de finir derriere les barreaux et c`est peut-etre la ou il prendra contact avec la réalité réelle pour la premiere fois de sa vie.

  • Bonjour M. Cuénod,

    Il se peut que les ennuis de M. Joseph Biden vont commencer comme vous le dites mais M. Trump avant lui n avait pas besoin qu on le confronte à des ennuis puisqu il était bien capable d inventer et de créer lui-même 2 à 3 ennuis chaque jour voire parfois écrire des tweets débiles, indécents et vulgaires comme ceux d un voyou (je ne quitte pas la maison blanche et que l Armée et la Police viendraient le 20 janvier 2021 pour me déloger de force comme la constitution américaine le stipule) .

    En conséquence, c est aussi M. Trump, cette fois-ci va voir qu on va lui chercher des poux dans sa tête et reprendre les affaires qui avaient été gelées "à cause de son immunité présidentielle" :Harcèlements sexuels, impôt à seul 750 dollars par an (pour un milliardaire de 3 ou 4 milliards) , dettes non payées aux créanciers de 420 millions, gestion catastrophique voire criminelle du Corona ...Là bas, les américains sont très procéduriers car Procès est un Business bien payé et très lucratif....C est vrai que M. Trump nous a fait comprendre, une fois de plus, que le Poisson commence toujours à pourrir par la tête (proverbe chinois, tiens tiens les Républicains accusent la Chine d être responsable de la défaite de M. Trump) curieux, ils ont peut être oublié d accuser Poutine leur bête noire 24/24 et 7/7 mais peut être ça viendra ...In God we trust and God Bless(e) America...

    Bien à Vous et Merci à votre blog.
    Charles 05

  • Et pourquoi pas merci à son index, à son ordinateur? Merci Mr Cuenod tiens c'est plus simple......

  • C'est quand même ahurissant, les médias américains annoncent qui est le Président des USA! Normalement, dans cette démocratie, c'est le congrès? Le pouvoir des merdias est à combattre. La gauche américaine à un sens démocratique à la Staline.... Il est vrai que c'est l'ancienne droite fasciste qui avance elle aussi masquée avec le voile de l'islam des fréros.

Les commentaires sont fermés.