Islamisme-Covid-19 : fenêtres de tir pour l’Europe      

Imprimer

20200327203213afpp--afp_1q86dw.h.jpg

Pour Macron, Erdogan a une tête de coronavirus

Impressionnante, la séquence de cette quinzaine en France… Assassinat de Samuel Paty par un islamiste. Déferlement de haine anti-française orchestrée par Erdogan dans le monde musulman. Reconfinement pour tenter d’endiguer la deuxième vague de Covid-19. Nouvel attentat à Nice. Ingérables par un seul pays, ces fléaux en rafale… Impopulaire l’Europe? Quels moyens pour faire sans elle?

   Sur le front islamiste, les réactions qui ont suivi la décapitation du professeur d’histoire-géo ont marqué un inquiétant basculement dans les relations entre musulmans et non-musulmans.

 Auparavant, l’islamoterrorisme ne concernait qu’un nombre très réduit de musulmans lesquels, d’ailleurs, figurent encore, parmi ses principales victimes. Or, depuis l’intervention du président Macron à la suite de l’assassinat du professeur Paty, le présityran Erdogan a entraîné d’autres potentats musulmans pour menacer la France et injurier le chef de l’Etat français, après avoir grossièrement travesti les propos présidentiels. Ces responsables musulmans ne se montrent guère offusqués par la décapitation du prof et ne l’ont réprouvée que du bout des lèvres, moins que le minimum syndical ; une telle modestie dans le reproche pourrait même faire penser à une hypocrite caution donnée à l’assassin décapiteur.

La liberté comme objet de scandale

Ce qui les a scandalisés, ces despotes ? Qu’Emmanuel Macron souligne l’importance essentielle de la liberté d’expression et le fait que les caricatures ne sauraient être interdites en France pour cause de blasphème. Il n’a fait là que réaffirmer un principe démocratique, sans insulter ni l’islam ni les musulmans.

La réaction hystérique à ces propos somme toute bénins illustre la profondeur et la largeur du fossé qui s’est creusé entre de nombreux dirigeants d’Etats musulmans et les pays d’Europe. Désormais, l’ordre démocratique n’est pas seulement contesté sur la scène politique mondiale par Daech, Al Qaïda et autres groupuscules islamistes, il l’est aussi par des potentats d’Etats qui sont représentés aux Nations-Unies.

Ce n’est pas encore le choc des civilisations prédit par Samuel Huntington mais en est-on si loin que cela ? Surtout, lorsqu’on prend connaissance de l’appel à la violence lancée par Matahir Mohamad qui fut premier ministre de la Malaisie jusqu’au 24 février dernier : «Les musulmans ont le droit d'être en colère et de tuer des millions de Français pour les massacres commis dans le passé», a-t-il notamment twitté (lire aussi cet article du Monde).

La France n’est pas seule visée

Pour l’instant, la France est l’objet des attaques les plus directes. Mais c’est le mode de vie démocratique incarné par les pays européens qui est l’objet principal de cette agression. Incapables de gérer correctement leurs Etats, ces potentats musulmans craignent que leurs sujets se soulèvent contre eux. En désignant, la France, mais aussi la démocratie et l’Europe, ils canalisent ainsi la colère de leurs populations vers des rivages éloignés de leurs palais. Schéma on ne peut plus classique. Mais que l’usure du temps ne semble pas altérer.

Ce faisant, leurs appels à la haine antidémocrate ne reste pas sans échos auprès des ressortissants musulmans des pays européens. D’où l’importance de ne pas se couper d’eux par des lois discriminatoires et liberticides. Il faut faire des musulmans européens nos alliés et non nos adversaires.

Mais pour ce faire, les pays d’Europe doivent agir de façon concertée et mettre en commun toutes leurs expériences en matière de relations avec les musulmans afin de déterminer une politique européenne face à l’islamisme et coordonner les services de renseignements afin de faire circuler plus rapidement toutes les données nécessaires pour répliquer à l’islam politique.

Covid-19 a pris de vitesse tous les pays d’Europe

Sur le front du Covid-19 également, le stade des réponses contradictoires doit être dépassé. Le coronavirus se répand à une vitesse fulgurante qui a pris de cours tous les Etats européens et démontre qu’aucune de leurs mesures prises de façon non-concertées ne s’est montrée efficace pour parer à l’actuelle deuxième vague.

Face à une telle déferlante mondiale la bonne réponse ne peut être que globale. Autant commencer à faire front au sein de l’Europe. A quand un Conseil européen de défense sanitaire qui engloberait évidemment tous les pays européens et pas seulement ceux de l’UE[1]?

Outre l’islamoterrorisme et le coronavirus, un autre péril menace les Etats de notre continent : le déclin rapide des Etats-Unis. Trump n’en est pas la cause mais le symptôme. Même si le démocrate Biden est élu – ce qui est loin d’être acquis – la politique de retrait américain de l’Europe se poursuivra selon toute vraisemblance. Elle fut amorcée, non par Trump, mais par Barak Obama dont Jo Biden était le vice-président.

Rêves turcs et russes : un cauchemar européen

Or, les pays d’Europe sont confrontés aux rêves russe et turcs qui peuvent se muer en cauchemar. Poutine cherche à reconstituer l’empire soviétique et lorgne vers les pays baltes membres de l’Union européenne. Erdogan veut ouvrir à nouveau la Sublime Porte au vaste espace ottoman, quitte à menacer deux membres de l’UE, Chypre et la Grèce.

La faiblesse militaire de l’Europe a de quoi aiguiser les appétits russes et turcs, d’autant plus que l’armée française reste mobilisée au Sahel contre l’islamoterrorisme. Par conséquent, la question n’est plus de savoir s’il faut ou non créer une force armée européenne mais quand elle le sera. Pas trop tard, de préférence!

Par l’action des fléaux actuels, des fenêtres de tirs se sont donc ouvertes aux espoirs d’unité européenne. Le plus dur reste à faire : agir.

Jean-Noël Cuénod

[1] Note à l’intention des médias français qui ne parviennent toujours pas à situer la Suisse sur une carte : le Covid-19 circule aussi dans les trams 17 et 3 qui relient en quelques minutes les villes helvétiques de Genève et Bâle à leurs voisines françaises d’Annemasse et de Saint-Louis.

Commentaires

  • Il est logique que ceux qui veulent affaiblir l`Europe utilisent les armes biologiques de l`immigration massive et du terrorisme islamiste. L`Union Européenne dont la politique extérieure est pratiquement limitée a celle de la France est percue comme un obstacle potentiel pour les ambitions mégalomaniaques des empereurs et sultans autoproclamés. Que l`extreme-droite arrive au pouvoir en France et les attentats ainsi que les arrivées massives de réfugiés disparaitront comme par enchantement car alors la France ne sera plus l`ennemi mais l`ami des ennemis de la démocratie.

  • @ Jean Jarogh
    Ce qui affaiblit l'Europe ce sont les partis pseudo nationaliste comme l'UDC. Derrière ceux-ci, il y a souvent une influence russe, pas au niveau du parti, mais des individualités amateurs de certains sites. Ils divisent l'Europe.

    L'occident pensait que son "monde", sa vision était universels, ben NON. Ils faut enfoncer ça dans la tête des gens, et surtout de nos politiciens.
    L'occident perd la guerre d'une vision pacifique et fraternelle à l'ONU et ailleurs.
    De fait, la naïveté a trop tuée.

    Toutes mesures de lutte contre l'obscurantisme, n'atteindront pas leurs efficacités, si l'occident croit être le centre du monde. Les différentes cultures de cette planète ne vivent pas sous le même paradigme que nous. Il faut que ça entre dans les têtes.

    Les tenants d'un monde d'après qui théorisent au niveau de la planète, montrent à quel point le néocolonialisme et une suprématie occidentale est encore ancré dans les esprits, encore plus à gauche pour des raisons idéologiques, qu'à droite. La gauche copinant avec le néocolonialisme, c'est insupportable.

    L'occident a son paradigme qui n'est pas universel. Quand les politiciens et dirigeants, vont-ils se réveiller ?

  • Oui, je dis a peu pres ca aussi dans un deuxieme commentaire qui semblene pas etre arrivé.

  • Une réponse à votre question....:

    https://twitter.com/GilbertCollard/status/1322187591538642944?cn=ZmxleGlibGVfcmVjcw%3D%3D&refsrc=email

  • Le centre du monde aujourd'hui est en Chine, et tous les pays européens le savent, c'est Bruxelles qui se croie encore le centre du monde!

  • Je viens de tomber sur youtube, sur un reportage au Vatican, où le pape françois reçoit erdocan et sa femme! Ce pape est communiste et christianophobe!

  • Et voici le résultat de cette carpette de pape:

    https://twitter.com/blogdanilette/status/1322310061495115779?cn=ZmxleGlibGVfcmVjcw%3D%3D&refsrc=email

  • Vous oubliez les ratonnades que des jeunes identitaires français ont organisées ces jours dans plusieurs villes aux cris de "la France aux Français", "nique l'Islam", "vous êtes où les musulmans"... et autres joyeusetés. Et la presse qui n'en parle même pas!

    ...

    euh, on vient de me dire que je fais une petite erreur, les identitaires en question étaient des Turcs, et ils faisaient plutôt la chasse aux Arméniens aux cris de “Allah Akbar”, “Vous êtes où les Arméniens ?!” ou encore “Nique l’Arménie, on va vous baiser”. Bon ok, rien de grave, juste des jeunes qui s'amusent alors, tout juste de quoi distribuer quelques amendes pour non-respect du confinement. On peut comprendre que personne ne s'indigne, si cela avait été comme dans ma première version en revanche, j'ose à peine imaginer le tollé dans la presse mondiale et les tonnerres d'indignation de toute la classe politique.

    Blague à part, on voit que les milices d'Erdogan sont déjà bien implantées en Europe.

    Et anectode "amusante", l'une des villes ayant abrité ces parades festives s'appelle ... Vienne. Et coîncidence, dans l'autre Vienne, l'auguste ex-capitale austro-hongroise, une cinquantaine d'autres fascislamistes turcs ont, à peu près au même moment, profané l'église Saint-Antoine de Padoue aux cris de "Allah Akbar". 337 ans après l'échec du 2ème siège de Vienne, il semblerait que le Sultan soit décidé à effacer l'outrage.

    M. Pachinian, premier ministre d'Arménie, a récemment mis en garde l'Europe, qui garde une neutralité distante vis-à-vis de la nouvelle guerre du Karabagh et n'ose pas imposer de limites au ambitions et outrances du Grand Turc (Erdogan mesure en effet 1,85m), sur le fait qu'à forces de reculades et compromissions, de Tchécoslovaquies en Munich, elle retrouverait bientôt les Turcs aux portes de Vienne. Avec tout le respect que je lui dois, M. Pachinian fait erreur. Ils sont déjà entrés.

  • ""Il faut faire des musulmans européens nos alliés et non nos adversaires.""

    Beaucoup ont essayé d'adopter cinq anacondas dans leur mare à canard. Résultat, il a mangé les canards et quelques temps après une longue digestion, il a étouffé son propriétaire. Entre temps, il à fait des petits à ses 4 compagnes c'est comme ça chez les animaux en particulier les mammifères, ils ont envahit les lieux, mangé d'autres volatiles et étouffé bien d'autres propriétaires -croyants- du monde des bisounours, du paradis et de l'enfer. Drôle d'histoire que je raconterai à mes descendants afin qu'ils soient très prudents.

    Les légendes parlent du loup dans la bergerie? Là, c'est une autre histoire mais chrétienne.

  • La Suisse vient de refuser l'abolition du blasphème. La Liberté d'expression est donc limitée pour des raisons affairistes. L'islamisation a de beaux jours. La neutralité? Ou ça?

  • C'est le Conseil national (équivalent de l'assemblée nationale en France au cas où vous l'ignoriez) qui a rejeté cette motion par 115 voix contre 48. Et pour être précis le CN a rejeté l'abolition du délit de blasphème et non pas le blasphème comme vous le suggérez. En Suisse nous sommes libres de critiquer sans devoir dénigrer ou moquer les convictions d’autrui y compris les croyances religieuses. Vous ne comprenez pas grand chose à la Suisse! n'est-ce pas M. Noël.

  • @Paul : les caricatures critiquaient précisément la violence dans l'islam, les attentats, les assassinats, les fatwas (pensez un peu à Salman Rushdie qui craint pour sa vie depuis plus de 30 ans).

    Les caricatures n'insultaient ni de dénigraient ni l'islam ni les musulmans. Seulement la violence. Mais c'est visiblement trop difficile à comprendre, même pour des occidentaux qu'on peut supposer un tantinet éduqués.

  • Tous nos politiciens sont en affaire avec les pays du ....................golf!

  • Il n'y a aucune preuve scientifique de l'existence de dieux, 1 2 3 ! Je ne vois donc pas comment on peut condamner des gens au nom de quelque chose qui sans aucun doute n'existe pas!

  • Si les musulmans sont les principales victimes du terrorisme islamique, comme vous l'affirmez, pourquoi ne font-ils rien pour se défendre et s'opposer à cette violence, par exemple en la condamnant ou alors en défilant dans les rues ? Ils pourraient par exemple brûler des drapeaux ou même des Corans, on peut rêver ...

  • Il est évident que les musulmans sont les grandes victimes du radicalisme violent d`une tres petite minorité de sunnites. Énormément de musulmans (surtout des sunnites) ont été tués, blessés et obligés de fuir leurs terres par les guerres déclenchées par cette minorité démoniaque qui s`applique a totalement déshonorer la religion musulmane. Les musulmans devraient donc etre les premiers a dénoncer le terrorisme islamique et faire le ménage dans leurs rangs. S`ils ne le font pas, c`est que l`islam n˙a pas d`autorité centrale, mais seulement des mollahs dispersés dont une grande partie de l`obédience sunnite se trouve etre subventionné par ceux-meme qui ont créé et financé ce terrorisme. Pas besoin de les désigner, tout le monde les connait, dans le monde politique en tout cas.

  • @Jean Jarogh : les musulmans n'ont pas d'autorité centrale, OK.
    Mais alors comment font-ils pour s'organiser pour, tous en bloc, dénoncer les caricatures, brûler l'effigie de Macron, lancer des appels au meurtre de Français etc...
    Pourquoi est-ce que ça ne fonctionne que dans un sens, celui de la violence, de la haine et du sang ?

  • C`est que la partie empoisonnée de l`islam, les groupuscules radicaux, sont organisés, meme coordonnés dans leur action et ceux qui les télécommandent disposent de beaucoup d`argent ainsi que de complicités non musulmanes dans le monde. Pourquoi croyez-vous que certains ont discrédité Ramadan jr ? Tout le monde l`a oublié, mais avant l`affaire, c`était le chef de file de la mouvance modéré et pacifiste de réforme de l`islam...

  • Je m'exprime rarement sur le sujet, mais là faut pas pousser.

    "Tout le monde l'a oublié, mais avant l'affaire, c'était le chef de file de la mouvance modéré et pacifiste de réforme de l'islam..."

    Pour la devanture éventuellement, mais qui peut croire une seule seconde qu'un digne compagnon des frères musulmans soit une tête de file des modérés ?
    https://www.youtube.com/watch?v=VzsHQMbD7tQ

  • @... Informez-vous sérieusement et ne vous contentez pas de youtuberies express. Les Freres Musulmans, avant qu`ils ne soient récupérés par les Wahhabites radicaux, militaient pacifiquement pour une démocracie non-laique et une interprétation moderne du Coran qui soit compatible avec les principes démocratiques.

  • De toute maniere, je crois que le terrorisme islamiste ne fera plus longtemps la une des médias car le systeme de l`économie libérale est en train de s`effondrer sous les coups conjugués de la pandémie, de l`offensive économique chinoise tous azimuts et de l`automatisation a outrance permise par le développement rapide de l`intelligence artificielle. Le vaisseau de l`humanité entre maintenant dans une zone de grand orage et en sortira transformé.

  • " Les Freres Musulmans, avant qu`ils ne soient récupérés par les Wahhabites radicaux, militaient pacifiquement pour une démocracie non-laique et une interprétation moderne du Coran qui soit compatible avec les principes démocratiques."

    A comparer avec ça:

    http://islamlaique.canalblog.com/archives/2018/01/02/36012569.html

    Encore un qui s'est fait berner.

  • Le Conseil national suisse (chambre basse de l'Assemblée fédérale) a rejeté le 30 octobre, par 115 voix contre 48, une motion visant à abolir le délit de blasphème, proposée par l'écologiste libéral Beat Flach. «Il ne faut pas punir les gens parce qu’ils se moquent d’une foi», a-t-il déclaré, cité par RTS,

    En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/international/80232-suisse-refuse-abolition-delit-blaspheme

    Je ne discute pas avec les islamistes, c'est rare que je les lisent.

  • C'est le roi soleil ou le roi sommeil là en haut???? En tout cas son pays est ruiné! Et les touristes ne vont pas s'y précipiter ces prochaines années!

  • L’actualité du soir donne tragiquement raison à mon commentaire de samedi, hélas...

  • Politique accommodante avec l'islam des fréros, la Suisse fait-elle le maximum?

    https://www.tdg.ch/deux-jeunes-suisses-lies-a-lattentat-de-vienne-arretes-839147355880

  • C’est la question que je me posais Pierre! Et depuis cette révélation : se préparaient-ils a faire une démonstration de terreur en Suisse? En remerciement de son accueil? Winterthur base djihadistes? Cette ville est-elle à l’abandon de gouvernail? Qui sont ses habitants? Parce que cette nouvelle est on ne peut plus sidérante! Un iman dangereux appelle à assassiner des innocents depuis la Suisse dans l’indifférence..... croyant que cela n’arriveRA qu’aux autres!?
    J’attends la réaction de Berne! Et de nos médias qui préfèrent avoir le nez dans les dessous à scandale que dans la menace du terrorisme implantée sur le sol suisse!?

Les commentaires sont fermés.