Professeur tué : la laïcité n’a pas besoin de martyr

Imprimer

8331348050070.jpg

Pour avoir fait son travail – à savoir enseigner les principes de la liberté d’expression en prenant un dessin de Charlie Hebdo comme illustration –, Samuel Paty, professeur d’histoire-géo de 47 ans a été décapité par un islamiste tchétchène de 18 ans, hier, à Conflans-Sainte-Honorine. La laïcité a donc son martyr. Or, justement, elle n’en a nul besoin pour défendre ses principes.

Des sacrifices, elle n’a que faire. Du prix du sang, elle refuse de régler l’addition. La laïcité ne demande à personne de mourir en son nom. Ce serait contraire à son but : permettre à chacune et à chacun de vivre en bonne intelligence, malgré les différences d’idées ; mieux, grâce à elles.

L’assassin – que son nom retourne à ce néant dont il n’aurait jamais dû sortir ­– a revendiqué son crime commis contre celui « qui a osé rabaisser Muhammad ». Il y a peu, Samuel Paty avait montré à ses élèves des caricatures du prophète Mohammed parue dans Charlie-Hebdo afin d’illustrer son propos qui était d’expliquer comment s’exprime la liberté. « Il a été assassiné parce qu’il apprenait à des élèves la liberté d’expression, la liberté de croire et de ne pas croire » a dit, et bien dit, le président Macron.

Serait-ce l’acte d’un fou ? Répondre par l’affirmative serait nier le projet politique de l’islamisme, projet qui vise à étendre la charia partout pour remplacer les lois démocratiques par les leurs, celles d’une clique despotique et fascisante qui prend son dieu en otage. La seule loi divine est celle de l’amour.

Le but : dégrader les citoyens en sujets

download-1.jpg

 S’ils disent agir au nom d’Allah, ces islamoterroristes ne font que rendre le nom même de Dieu haïssable. Mais de cela, ils s’en foutent comme de leur première kalach. Ce qu’ils cherchent, ce n’est pas de promouvoir une idée, une religion, c’est de prendre le pouvoir et s’en servir pour dégrader les citoyens en sujets.

Les crimes islamistes font partie d’une stratégie cohérente qui consiste à effrayer les populations pour qu’elles abandonnent leurs lois en plaçant à leurs têtes des politiciens autoritaires qui prendront des mesures discriminatoires contre tous les musulmans. Les islamistes apparaîtraient alors comme les « protecteurs » de l’ensemble des musulmans, créant ainsi les conditions d’une guerre civile.

La lutte policière et juridique contre l’islamisme politique doit être certes renforcée, notamment en réprimant plus sévèrement chaque atteinte à la laïcité. Mais elle ne saurait suffire. Il appartient à chacune et chacun de défendre cette société, qui est nôtre, en adoptant les attitudes sociales exactement contraire à celles que les islamoterroristes attendent de nous.

Ils veulent que nous abandonnions notre liberté d’expression ? Eh bien, diffusons les caricatures du prophète par les dessinateurs de Charlie-Hebdo ! A commencer par le très modeste blogue du Plouc.

 Ils veulent nous diviser ? Tendons la main aux musulmans démocrates.

Ils veulent nous jeter dans les bras des partis de l’extrémisme autoritaire ? Votons contre ces alliés objectifs de l’islamisme politique.

Et avant tout, défendons la laïcité chaque fois – et c’est souvent – qu’elle est attaquée. Elle est notre poumon social.

Jean-Noël Cuénod

Lien permanent Catégories : Laïcité 32 commentaires

Commentaires

  • Ils sont en guerre ouverte contre nous depuis le 11 septembre 2001, mais nos gouvernent n'osent pas réagir vu le nombre important de musulmans qui vivent dans nos pays!

  • Encore un "non événement" pour serge july l'ancien rédacteur en chef de libé! ça commence a faire beaucoup de "non événements" non?

  • Après la décapitation pire que barbare de cet enseignant d Histoire en France, ce qui nous choque encore plus est qu on n a pas entendu, sauf erreur de ma part, aucune instance même constituée par l Etat Français et attenant au Ministère de l intérieur comme le Conseil de France du Culte Musulman/ CFCM qui avait même donné une reconnaissance de l Etat à la religion musulmane, la 2ème en France. Conseil fondé depuis 2003, Conseil qui n a pipé aucune déclaration ni mot condamnant fermement autant légalement qu humainement et surtout religieusement-parlant cette décapitation. Je ne pense pas si ce Conseil l a fait et que les médias l ont occulté (à vérifier).

    De surcroît et en tout état de cause, silence assourdissant de la part des Mosquées et de Leurs Imam et Croyants sans oublier qu hier, Vendredi, est le jour de la prière musulmane. Y-a-t il eu une minute de silence durant la prière ou des pancartes condamnant cet acte horrible en sortant de la mosquée......A priori, rien de chez rien...

    RIP à cet enseignant et honte à ce tchétchène et à ceux qui ont sa même pensée et/ou une attitude criminelle et odieuse à vomir...

    Charles 05

  • Addendum à mon texte du samedi 17.10.20 à 19h19,

    J ai écrit ci dessus le 17.10.20 à l heure de 19h19 :"Je ne pense pas si ce Conseil (nr:Conseil de France pour le Culte Musulman) l a fait (nr: de condamner l acte horrible de ce salopard de tchétchéne contre M. Samuel Paty, RIP) et que les médias l ont occulté (à vérifier).

    Au fait j ai entendu sur France Info, ce dimanche 18crt que M. Mohammed Moussaoui, président de ce CFCM a fait une déclaration dans ce sens comme l Imam de Bordeaux, dont acte. (Vous me diriez: ça nous fait des belles jambes mais un fait est un fait et c est tout...)

    Bien à Vous M. J.-N. Cuénod et je vous remercie d avance.
    Charles 05

  • Après la décapitation pire que barbare de cet enseignant d Histoire en France, ce qui nous choque encore plus est qu on n a pas entendu, sauf erreur de ma part, aucune instance même constituée par l Etat Français et attenant au Ministère de l intérieur comme le Conseil de France du Culte Musulman/ CFCM qui avait même donné une reconnaissance de l Etat à la religion musulmane, la 2ème religion de France. Conseil fondé depuis 2003, Conseil qui n a pipé aucune déclaration ni mot condamnant fermement autant légalement qu humainement et surtout religieusement-parlant cette décapitation. Je ne pense pas si ce Conseil l a fait et que les médias l ont occulté (à vérifier).

    De surcroît et en tout état de cause, silence assourdissant de la part des Mosquées et de Leurs Imam et Croyants sans oublier qu hier, Vendredi, est le jour de la prière musulmane. Y-a-t il eu une minute de silence durant la prière ou des pancartes condamnant cet acte horrible en sortant de la mosquée......A priori, rien de chez rien...

    RIP à cet enseignant et honte à ce tchétchène et à ceux qui ont sa même pensée et/ou une attitude criminelle et odieuse à vomir...

    Charles 05

  • je n'ose pas imaginer ce qui pourrait arriver à un prof d'histoire qui oserait parler de la colonisation du Maghreb par les arabo/musulmans entre 700 et 900 ap jc! Ces gens veulent réécrire l'histoire à leur façon!

  • Bonsoir M. Jean Noël Cuénod,

    Manifestation planétaire gigantesque pour George Floyd et pourquoi pas pour l attentat de CONFLANS/Prof français décapité en France par un salopard de tchétchéne???
    --------------------------

    Je m adresse solennellement à vous afin de me permettre si vous le voulez bien aussi de lancer sur votre blog, avec votre accord bien entendu une idée qui me turlupine.

    Pourquoi après l affaire de "l assassinat" de ce pauvre George Floyd aux USA le 25 mai 2020 (avant lui Daniel Prude en mars 2020) , le monde américain a descendu dans la rue en masse pour contester sa mort et demander justice et nouvelles lois puis ce mouvement est devenu quasi planétaire? Pourquoi un tel mouvement en France tout d abord ne pourrait-il-avoir lui, qu attendent les 75 millions de français pour bouger puis dans beaucoup des pays voisins de la France voire dans le monde entier? En tout état de cause, rien ne nous empêche, nous les Suisses d être les premiers à manifester, sonner les cloches des Eglises (mosquées et Synagogues aussi...) ou autres mouvements afin de condamner cette décapitation et que CONFLANS plus jamais ça (je cite Conflans par faute de connaître le nom de ce pauvre enseignant, RIP, d Histoire-Géographie) et plus jamais ça....

    -------------------------
    Bien à Vous N. J.-N. Cuénod. Libre à vous de donner la suite qui vous convient.
    Charles 05

  • Merci +++ M. Jean Noël Cuénod.
    Bonnes soirée et nuit.
    Charles 05

  • Encore une victime de Charlie. Quand on fabrique de la haine en faisant l`éloge de caricatures qui humilient le dieu de centaines de millions de croyants, on ne fait pas dans le laicisme mais, au contraire, dans le fanatisme religieux en négatif. Ce n`est pas du tout pareil que d`aduler les caricatures de Charlie sur l`islam et détruire les centres de formation du terrorisme. Pendant que les soldats francais risquent leur peau en Afrique pour combattre le terrorisme, des caricaturistes continuent a fabriquer une haine qui nourrit le terrorisme, ne croyez-vous pas ?

  • Il sont près de 2 milliards! Vous ne croyez pas que tous les musulmans qui ont un turban sur la tête et une longue barbes se réfère aussi à mahomet???

  • Jean, dites-nous alors quelles caricatures et quelles blagues peuvent être autorisées sans entretenir la haine ? Si je suis votre conseil il faut donc interdire les blagues et caricatures sur :
    les blondes (qui concernent des millions de femmes qui n'ont pas choisi d'être blondes)
    les handicapés (idem)
    les noirs (ça c'est déjà mis en pratique, par contre les blagues/caricatures sur les blancs sont autorisées)
    les catholiques
    les bouddhistes, animistes, etc.
    les étrangers (faut-il interdire les sketches de Claude-Inga Barbey qui se moque des femmes de ménage espagnoles)
    etc.
    Je ne vois aucune raison de se limiter aux musulmans, à moins de considérer que seuls ceux qui se vengent violemment de ces "humiliations" que sont les gags et caricatures aient le droit au respect. Est-ce votre point de vue ? Seriez-vous pour la "civilisation" du plus fort ?

  • La réponse a votre question est que tout est affaire de bon sens. Vous trouverez difficilement des blondes qui se sentiront suffisamment humiliés par des caricatures sur les blondes pour se venger en tuant meme au prix de leur vie.

  • Remarquons par ailleurs que les memes politiciens qui servent la bouillie prédigérée sur le laicisme ne se privent pas a l`occasion de se gargariser sur la protection nécessaire des valeurs judéo-chrétiennes... Les droites radicales, elles, ont au-moins de la constance dans les idées en se focalisant sur les valeurs judéo-chrétiennes... ou plutot chrétiennes car leur électorat est souvent antisémite. Dans le cas des caricatures sur l`islam, on sort beaucoup plus volontiers le laius du lacisme que celui du judéo-christianisme car ce dernier implique (ca n`a pas toujours été le cas chez les papistes) la tolérance envers les autres "grandes" religions, meme quand une microscopique proportion des musulmans trouvent bon d`assassiner au nom de ce qu`ils croient etre leur religion.

  • « Ils veulent nous diviser ? Tendons la main aux musulmans démocrates.»

    « Ils veulent nous jeter dans les bras des partis de l’extrémisme autoritaire ? Votons contre ces alliés objectifs de l’islamisme politique. »

    C'est là où votre logiciel de gauche s'enrhume !

    Si ce crime islamiste a pu avoir lieu, c’est bien en raison de la lâcheté hypocrite des musulmans "démocrates" par rapport à l'activisme militant de l'islam politique qui au quotidien est toujours plus agressif et intrusif.

    On répète à l’envi, comme si c’était rassurant, que le tueur n’était pas fiché ni connu pour des faits de radicalisation: et c’est bien tout le problème. Il s’agit désormais d’un fait quasi banal n’ayant plus aucun rapport avec la radicalisation. On se pince pour essayer de savoir ce que cela pourrait bien avoir de rassurant.

    On sait maintenant, que la victime de ce crime ignoble avait déjà subi des menaces de la part de parents d’élèves; et que la hiérarchie de l'enseignant aurait enterré tout cela pour ne pas « faire de vague ».

    Il s'est avéré aussi, parce que ça été vérifié, qu'une publication courageuse sur Facebook d'une collègue de l'enseignant pointe le doigt sur le fait que d'autres collègues de ce prof l'ont non seulement pas soutenu, mais ont participé et encouragé ou approuvé son lynchage.

    On sait aussi que de nombreux enseignants et membres de la communauté intellectuelle et scientifique sont contraints de subir en silence la loi d’airain dictée par une pensée dominante dans un milieu qui est très sinistré par le gauchisme culturel, volontiers « islamo-gauchiste », misérabiliste, sensible à la vulgate indigéniste, à la complainte décoloniale justifiant toutes les censures, au racialisme le plus régressif, très complaisant à l’égard du communautarisme en particulier émanant de certaines « communautés » supposées incarner les nouveaux damnés de la Terre.

    Ces enseignants et apparentés vivent au quotidien un enfer, mis au ban, disqualifiés pour pseudo-fascisme, islamophobie et toute la ribambelle des accusations délirantes qui font autorité pour museler l’expression libre et l’esprit critique.

    Et souvenons-nous de l'affaire Mila, survenue au printemps dernier. Elle révélé côté « élève », les failles du système éducatif et de la société que celui-ci reflète pour lutter contre le fléau islamiste: Mila n’a pas été soutenue ni par ses camarades ni par son établissement, qu’elle a dû quitter comme si c’était elle la fautive, elle vit sous la menace et se dit persuadée de finir un jour assassinée. Ses harceleurs n’ont été que très parcimonieusement poursuivis et une mince poignée d’entre eux condamnés à des peines insignifiantes.

    Quand la pression militante s’allie à l’instrumentalisation et à la lâcheté judiciaires ainsi qu’à la veulerie politique (qui sont les trois mâchoires de la censure, il ne faut guère s’étonner du résultat auquel nous sommes aujourd’hui confrontés. C'est ainsi qu'au soir de la tuerie, des commentaires sur les réseaux disaient juste: « je ne comprends pas ». A moins d’avoir vécu pendant 20 ans au fond d’une grotte, on se demande bien qui peut ne pas comprendre ce qu’il se passe.

    Anne-Sophie Chazaud, philosophe et essayiste

  • La philosophie est une belle chose, mais dans la vie réelle quand vous humiliez quelqu`un dans ce qui lui est le plus cher (ainsi sa religion pour beaucoup de musulmans), il y a des chances qu`il veuille se venger. Les principes philosophiques sont comme les blagues: les plus courtes sont les meilleurs. Puisque vous semblez etre une intellectuelle, que pensez-vous par exemple de celui-ci: la tolérance est la charité de l`intelligence (Jules Lemaitre).

  • @Jean Jarofgh ,soyez tant soit peu objectif : tant de fois a-t-on caricaturé des juifs (voir par exemple au carnaval d'Alost en Belgique, et ce qui est beaucoup plus humiliant que de caricaturer un prophète) et vous n'avez jamais, au grand jamais, un rabbin prôner l'assassinat de ceux qui s'y sont prêter !

  • Et alors ? Ce n`est pas parce que quelques musulmans sur des centaines de millions pensent que les imbéciles qui insultent leur religion doivent etre trucidés que l`islam doit etre diabolisé. Si l`internet avait existé dans les années trente en Allemagne lors de l`ascension de la NSDAP, les Juifs y auraient probablement été aussi démonisés en bloc que maintenant les musulmans et les rares qui auraient tenté de calmer l`hystérie collective auraient probablement été accusés de toutes sortes d`intentions perverses. Pensez donc a ca, Frenkel.

  • Aucun dialogue n'est possible avec des gens qui vous considèrent comme leurs inférieurs et comme des mécréants! Soyons logique!!!

  • @ Jean Jarogh
    Les attentats ont commencé avant Charlie. Les caricatures sont un prétexte. L'absence de caricatures ne va pas empêcher les drames.
    Vous croyez réellement que ce terroriste, l'est devenu d'un jour à l'autre. C'est un cheminement qui s'étale sur 1 ou plusieurs années.

    L'idéologie de la victimisation est le terreau de la haine qui légitime les monstruosités en les faisant passer pour de la "justice".

    Sans cette idéologie de la victimisation répandu à l'intérieur de communauté par le fascisme religieux, et reprises par une certaine gauche, le besoin de vengeance n'existerait pas.

    Le discours de Macron sur le séparatisme est certainement le déclencheur, le prof faisait ce cours depuis plusieurs années. Pour nous, c'est un discours mou, mais pas pour ceux qui se victimisent.

  • Des attentats ont eu lieu avant les caricatures qui en ont provoqué de supplémentaires et surtout ont entretenu la haine des islamistes. Des caricatures imbéciles qui font rire des imbéciles et en inciter d`autres a tuer.

  • @jean Jarogh "quelques musulmans sur des centaines de millions...", vous vous moquez de qui ? Et ne défendez pas l'indéfendable : pour quelles raisons les juifs, les chrétiens, ne tuent pas ceux qui les caricaturent ? parce qu'à la différence de la religion musulman, la religion judéo-chrétienne, respecte la vie humaine. "Aime ton prochain comme toi-même" est le fondement de leur religion. Et alors que l’Ancien Testament est un récit au passé où Dieu invita à tuer, cinq versets, contienne une injonction à tuer au présent.

  • @ Jean Jarogh : les caricatures danoises, reprises par Charlie Hebdo, ne critiquent pas l'islam, mais les violences commises au nom de l'islam.

    Tous les musulmans devraient approuver ces caricatures, puisqu'elles leur permettraient de se dissocier des "quelques individus" qui commettent des attentats. Au lieu de cela, que constatons-nous ? Aucune manifestation musulmane pour condamner la violence commise au nom de leur religion. En revanche, de nombreuses accusations d'islamophobie à l'encontre de ceux qui sont choqués par des meurtres ignobles.

    Comment diable voulez-vous qu'on respecte cette religion et cette communauté ?

  • Jean, c'est pour se protéger d'une microscopique part de musulmans qui veulent les tuer que Robert Redeker, Salman Rushdie, Zineb El Razhaoui, les femmes qui ont accusé Tarik Ramadan, Mila et tant d'autres doivent être mis sous protection. Au cas où vous ne seriez pas au courant, il n'est besoin que d'une seule personne pour en tuer une autre. Il n'est pas besoin qu'une majorité des musulmans veuillent passer à l'acte.
    Quant à l'antisémitisme de droite, c'est probablement à cause de cet antisémitisme qu'il n'y a quasiment plus de juifs en Seine-St-Denis, que des profs n'osent plus enseigner la shoah et qu'il ne reste qu'un seul (si, si !) juif en Afghanistan.

  • @jean Jarogh "quelques musulmans sur des centaines de millions...", vous vous moquez de qui ? Et ne défendez pas l'indéfendable : pour quelles raisons les juifs, les chrétiens, ne tuent pas ceux qui les caricaturent ? parce qu'à la différence de la religion musulman, la religion judéo-chrétienne, respecte la vie humaine. "Aime ton prochain comme toi-même" est le fondement de leur religion. Et alors que l’Ancien Testament est un récit au passé où Dieu invita à tuer, cinq versets du Coran contienne une injonction à tuer encore les dhimmis.

  • Ce professeur avait pris soin de proposer aux jeunes musulmans de sortir de la classe s'ils se sentaient offensés. Un erreur grossière, car comment permettre une assimilation,? L'école de la République est pour tous. En les faisant sortir, il permet le séparatisme. Il a malgré cela été décapité. En islam, la décapitation est faite pour empêcher l'exécuté à aller au paradis et c'est valable pour tout le monde.

    L'islam a deux périodes, celle de la Mecque et celle de Médine. Rare les musulmans s'en tenant à la première. Mahomet est un pédo-sanguinaire. N'évoquez pas un islam politique sans le coran, les hadiths et la sunna.

    Ce musulman qui a commis cet -acte-islamique a appliqué le coran appris dans une école coranique, rien de plus. Chaque musulman peut devenir un criminel et mourir en martyrs pour aller au paradis ou 72 petites vierges l'attendent. Chaque musulman peut rester au repos ou devenir un martyr. Qu'on arrête de nous prendre pour des billes.

    Un musulman qui se sent offensé par une caricature est un idiot très dangereux.

  • On en est pas au stade de la stupide xénophobie ou du petit racisme primaire.

    On s'en fiche de leur couleur de peau et de leur aspect physique. C'est leur croyance qui ne va pas plus du tout. Avec tous leurs signes extérieurs d'appartenance ils véhiculent aussi un sentiment de terreur en regard de tout ce qui c'est passé depuis 2015 en France, ces quelque 300 odieux assassinats.

    On est revenu sur Terre: C'est clair et net, les musulmans sont devenus très dangereux. Au point qu'il faut aussi se méfier de tous les hommes qui stupidement portent leurs barbes typiques. Sans parler de leurs femmes avec leurs longues robes qui peuvent cacher des explosifs.

    C'est flippant de les croiser dans la rue quand ils peuvent vous menacer avec un couteau à tout moment. Comment s'en protéger quand nos politiques nous ressassent jusqu'à plus soif: padamalgam, padamalgam, même si c'est clair qu'ils approuvent tous en silence la décapitation de ce malheureux professeur. Il ne nous restera bientôt plus qu'à fuir dans un pays qui leur est hostile.

  • Je me suis prêté à un petit exercice en changeant quelques mots :

    Les mesures covidistes font partie d’une stratégie cohérente qui consiste à effrayer les populations pour qu’elles abandonnent leurs lois en plaçant à leurs têtes des politiciens autoritaires qui prendront des mesures discriminatoires contre tous les coviscpeptiques. Les covidistes apparaîtraient alors comme les « protecteurs » de l’ensemble des citoyens, créant ainsi les conditions d’une guerre civile.

    Le covidisme est la nouvelle religion.
    https://www.youtube.com/watch?v=_48gKagPaB0&t=77s

  • Pierre Jenni, si je vous comprends bien laisser le laxisme en la matière répond à votre ancienne religion...

  • Je reconnais J-NCuénod dans ce billet! Enfin!

    "jean Jarogh "quelques musulmans sur des centaines de millions..."

    Défendre l'indévendable! C'est du trollisme ou je ne m'y connais pas!

    La jeunesse arabomusulmane « intégrée " ...surtout instruite par les accusations pour justifier les assassinats et en particulier celui de leur professeur:

    Des élèves musulmans de Conflans réagissent à la décapitation de leur prof : “Il avait une réputation de raciste (…) Il a insulté notre prophète (…) Vous voulez voir sa tête (décapitée) ? La photo est sur Twitter” (MàJ)

    "Professeur décapité: sur les réseaux sociaux, "les insultes et menaces ont fusé", témoigne une mère d'élève"

    "Malgré son message, Sonia n’a pu que constater que les commentaires sous la vidéo à l’encontre du professeur se sont multipliés. “Les insultes et menaces ont fusé. Il était traité de ‘pédophile’, de ‘pervers’. Certains disaient : ‘il faut le virer, il faut le buter’. c’était terrible. Je ne pouvais pas comprendre ça. Ma fille m’avait parlé du cours, elle l’avait trouvé très intéressant. Son prof a fait le pour et le contre, il n’y avait aucun parti pris”.
    - LCI

    - https://lesobservateurs.ch/2020/10/17/des-eleves-musulmans-de-conflans-reagissent-a-la-decapitation-de-leur-prof-il-avait-une-reputation-de-raciste-il-a-insulte-notre-prophete-vous-voulez-voir-sa-tete-d/

    EN DIRECT - Professeur décapité : les dernières informations sur l'enquête
    "C'est l'horreur qui frappe l'école" : l'effroi de la communauté enseignante après l'attentat contre un prof d'histoire

    "Monsieur Paty", un professeur d'histoire "exemplaire et apprécié de tous"

    Les "quelques...." commencent jeunes... Et la France construit ces futur terroristes!?

    France : Armé d’un couteau, il avait menacé son enseignante de «lui envoyer Daech»

    Et la France construit ces futur terroristes!?

    C'est le témoignage bouleversant et révoltant d'une professeur d'histoire-géographie, Emeline, recueilli par CNews hier, Place de la République à Paris.

    Emeline a été obligée de changer de département après cet incident et surtout elle estime qu'elle n'a pas été soutenue par sa hiérarchie.

    Jeanmarcmorandini.com

  • "Le Président tchétchène justifie la décapitation de l’enseignant français
    Publié le 18 octobre 2020 - par Brenton Anders pour Riposte Laïque

    Mais que fait un tchétchène en France et à Paris!?

    Poiutine se bat contre ses musulmans et s'allie avec l'Iran & Co! LOL L'affairiste!

  • Macron veut prendre des mesures séveres poue éviter que cela se reproduise. Je lui conseillerais deux petites choses dont aucune bien-sur ne sera prise en considération.

    1. Peine de mort automatique pour tout meurtrier entrant dans la catégorie "terroriste".
    2. Peine de prison automatique pour quiconque incite a la haine contre quelque groupe ethnique, religieux, national ou sexuel que ce soit et par quelque moyen que ce soit.

    On peut se payer de mots, mais si on ne sanctionne pas l`incitation a la haine et si on prend des gants avec les tueurs fanatiques, on est pas sortis de l`auberge.

  • Aimer un individu se proclamant prophète alors que c'est un pédophile, un sanguinaire coupeur de tête attise la haine et la violence. Croire en un dieu qui promet par son intermédiaire de tuer, de mettre les non musulmans en état de dhimmitude est une croyance de haine et de mort. le coran et autres bouquins en rien révélés doit être interdit autant que l'islam en Occident. Pour croire en un dieu, inutile d'appartenir à ce concept mortifère.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel