L’islamisme s’acharne contre Charlie-Hebdo

Imprimer

marika-bret.jpgMarika Bret (photo) est une bien belle personne, comme le disent les Provençaux ou les Vaudois, Mère Courage de Charlie-Hebdo dont elle est la directrice des ressources humaines. Pour une fois, ce titre n’est pas usurpé. Car il lui en a fallu, et des ressources et de l’humanité pour faire face aux conséquences des attentats de janvier 2015. Ce qu’elle vient de subir est inacceptable.

Lundi 14 septembre, les officiers de sécurité qui ne la lâchent pas d’une semelle de rangers depuis cinq ans, apprennent que des menaces, précises, circonstanciées et imminentes visent Marika Bret qui suit alors le procès des attentats contre Charlie-Hebdo et l’Hyper-Casher de la Porte de Vincennes. Celle qui porte la mémoire de Charb – directeur de la publication qui figure au nombre victimes du massacre islamiste – n’a que dix minutes pour préparer ses affaires, jeter un ultime regard vers ses souvenirs et quitter son domicile sous bonne garde et rejoindre un asile inconnu.

Marika Bret a décidé dans une interview au Point (lire en cliquant ici) de rendre public ce qui lui est arrivé la semaine passée.

Exfiltration de chez soi !

Lorsqu’on parle d’exfiltration, on pense aussitôt à des agents qui doivent quitter le théâtre de leurs opérations ou à des diplomates coincés dans leur ambassade par un coup d’Etat. 

Aujourd’hui, là, en France, c’est de sa propre maison que l’on est exfiltré comme en pleine guerre. Et pour quel motif ? Pour avoir défendu un journal, sa ligne éditoriale, la mémoire des victimes de l’islamoterrorisme sans appel à la vengeance et en fin de compte la liberté de la presse, indissociable de notre liberté tout court.

L’actuel procès n’a pas conduit les islamistes à faire profil bas. Les esprits optimistes auraient pu espérer le contraire, tant l’imbécilité crasse de la voie islamoterroriste a éclaté au grand jour à l’occasion de ces débats. C’était oublier que ces gens-là disposent d’une réserve inépuisable de haine. Peu leur chaut de rendre odieuse la religion dont ils se disent les défenseurs. La tension déjà élevée depuis cinq ans n’a donc fait que s’intensifier. Marika Bret en subit aujourd’hui les effets.

 Allons-nous supporter cela pendant encore longtemps ? C’est tout d’abord aux musulmans eux-mêmes de s’opposer à toute tentation communautariste et d’éduquer les jeunes dans le respect de toutes les croyances et incroyances. Le slogan « ce n’est pas ça l’islam » n’est plus audible car c’est toujours en son nom que les djihadistes commettent leurs crimes, en déployant des versets coraniques aux accents guerriers. Versets sortis de leur contexte, certes. Mais enfin, ils existent tout de même ces versets qui sentent la poudre ! Odeur qui met le feu aux têtes fragiles et qui se transforment en actes de mort. On attend cette Grande Réforme de l’islam, toujours annoncée mais jamais mise en route, du fait de l’éclatement de cette confession en multiples tendances. Pourtant, les musulmans sont les premières victimes des islamistes.

L’extrême-gauche en question

Dans l’interview qu’elle a donnée au Point, Marika Bret met en cause l’extrême-gauche, non sans raison. Sous couleurs de défendre une population d’origine immigrée ou pour complaire à leur électorat, elle a trop souvent fait montre d’un silence coupable sur les invectives antisémites, les comportements antirépublicains, les exigences communautaristes qui séparent les membres d’une confession du reste de la Nation.

La Suisse n’est d’ailleurs pas épargnée par ce phénomène islamogauchiste. Le Parti socialiste et les Verts n’ont-ils pas appelé – en vain, Dieu merci ! – à voter contre la Loi sur la laïcité de l’Etat à Genève ?

Que Marika Bret sache que nous sommes solidaires avec elle et que nos maisons lui sont aussi ouvertes que nos cœurs.

Jean-Noël Cuénod

ESPACE VIDEO

Marika Bret explique le quotidien que vivent les journalistes, dessinateurs, employés de Charlie-Hebdo.

 

Lien permanent Catégories : Laïcité 24 commentaires

Commentaires

  • Me voilà pour la première fois complétement en phase avec vous, Jean-Noël Cuénod...

  • Un mort à Morges et un mort à Lyon, l'islam s'acharne aussi sur les européens!

  • Pour les victimes, l’Islam c’est une religion de paix….. éternelle

  • Revenant sur le meurtre de Timothy (19 ans) à Villeurbanne le 31 aout 2019, serge july avait oser dire que c'était "un non événement propice a créer du populisme", et olivier duhamel d'aller dans le même sens! Le tout sur europe 1! Eh oui là ils savent qu'ils n'ont rien à craindre dans ce sens!

  • "Le Parti socialiste et les Verts n’ont-ils pas appelé – en vain, Dieu merci ! – à voter contre la Loi sur la laïcité de l’Etat à Genève ?"
    Et dire que les socialistes d'en prenaient autrefois aux "calotins" leur Pape! Pour a lutte conte les théocraties et leurs dérivés, il n'y plus de "neiger d'antan", hélas.

  • Il y a tellement de proximité entre l'islam et le communisme! Pas de différence notoire de qualité de vie dans les pays musulmans et les pays communistes! Des dictatures des 2 côtés, c'est sûr que ça crée des liens!

  • Allons bon, vous avez sucré mon commentaire Jean-Noel. Ou alors c`est encore un coup des pirates du cyberespace. Peu importe, buvez un chlouk de bonne damassine, rien de tel pour dissiper les vapeurs toxiques de la bienpensance.

  • Cher Monsieur, je n’ai rien sucré ni salé!

  • Dans ce cas le commentaire a coulé ou s`est emberlificoté dans les algues de la mer des Sargasses du cyberespace. Pour l`essentiel j`y disais mon avis qu`il n`y a rien de plus méchamment stupide que de se fiche d`une religion et d`un Dieu auxquels croient des milliards de gens. De plus c`est aussi totalement irresponsable et égoiste puisque, si l`équipe du Charlie Hebdo est protégé 24/24 aux frais du con-tribuable, les islamistes radicaux pourraient se venger sur des chrétiens ou des juifs que personne ne protege.

  • @JJ
    Se moquer des croyants chrétiens, c'est un sport international qui traverse l'Europe. Les chrétiens n'en font pas tout un fromage.
    La religion est faîte pour les croyants, le respect de Dieu s'adresse uniquement aux croyants. Et chaque pays se conforme à ses lois pas à celle des autres.

    Les caricatures de Mahomet, Jésus, Bouddha, ce n'est pas irrévérencieux, si ils l'étaient les dieux saurait les punir, les humains n'ont pas à juger au nom de dieux, ou se prennent-ils pour des dieux?

    Si le musulman (chrétien, juif, ....) ne supporte pas la caricature, c'est qu'il y a un problème d'éducation religieuse à la tolérance. Ce n'est pas au reste du monde, de se plier à ce fascisme.

    La liberté est un bien trop précieux. Je préfère en tant que chrétien, voir des caricatures de Jésus, plutôt qu'une auto-censure. Ne pas respecter une religion pour un non croyant, est une chose normal La liberté, c'est le vaccin contre les excès.

    Bref, un apprentissage d'une religion sans tolérance, c'est du fascisme. La seule religion qui doit être respectés, c'est la liberté dans le respect de l'individu en tant qu'entité humaine.

    Quant à la question : Peut-on mettre des vie en danger pour des caricatures ? A priori non, mais le fascisme ne s'arrête pas à si peu, et tôt ou tard, il faut le combattre. Le "plus tôt fait moins de victimes.

  • @Jean Jarogh se moquer d'un prophète n'a jamais tué personne. mais, Mahomet lui a engendré des morts et des morts par les versets qui ordonnent de tuer juifs et chrétiens. J'aurais donc attendu de vous qu'à défaut de vous en moquer, vous vilipendiez ce soit disant prophète.

  • CH ne se moque pas seulement de Mahomet, mais aussi d`Allah (Dieu), mais peu importe. Seriez-vous aussi tolérant si un hebdo distribué en France se mettait régulierement a publier des caricatures insultantes pour la religion juive ?

  • Le blasphème fait partie de la liberté de penser (et de publier) dans presque tous les pays où l'islam se donne le droit de condamner ceux qui la pratiquent légalement.
    C'est une forme extrême de colonialisme.

  • Attaque au couteau à Paris, près des anciens bureaux de "Charlie Hebdo", 4 personnes touchées, sans doute que pour "serge july" les non évènements continuent! Puisqu'on vous dit que ce n'est rien!!!!

  • @Jean Jarogh Charly Hebdo n'a pas caricaturé la religion musulmane, mais un prophète, alors nuance. Caricaturer, par exemple, Moïse prophète juif, est tout à fait admissible.

  • Voici par exemple la une d`un no de CH qui représente manifestement Allah puisque ni le dieu des chrétiens ni celui des juifs ne sont impliqués dans le massacre auquel se réfere la caricature.
    https://www.thetimes.co.uk/article/a-year-on-charlie-hebdo-blames-god-gqmk967qtzv

  • Il se trouve que les caricatures représentent pour la plupart Mahomet, le prophete des musulmans, mais Allah n`est pas épargné non-plus. Vérifiez. A partir du moment ou l`on n`insulte pas seulement les extrémistes-terroristes musulmans, mais le prophete et aussi Allah, c`est bien évidemment toute la religion musulmane que l`on insulte et si ca ne vous pose pas probleme, ca ne devrait pas en poser davantage si votre religion se trouvait etre insultée mais alors vous feriez partie de ceux qui se moquent éperdument de blesser les autres dans leur croyance, ce qui est a la fois un manque de coeur et d`intelligence. Enlevez le coeur et l`intelligence, qu`est ce qui reste ?

  • Et le fait que la Suède soit durement touchée par le bordel instaurée par les migrants musulmans, c’est aussi par vengeance des Vikings qui sont descendus du côté de la a Turquie il y a plus de mille ans ?

    Il y a 1/3 de Chinois et cent mille Sikhs à Vancouver, avez-vous déjà entendu que le chiffre de la criminalité ait explosé ou même grimpé ? Ce sont toujours les mêmes malgré que vous tortilliez du séant alors que la route est droite.

  • Dans les années 70 je me souviens dans la Rubrique-à-Braquee de Gothlid de dessins des 5 dieux bien plus scabreux que ceux-là et pas une seule réaction, à l'époque les femmes en Iran, au Pakistan, au Afghanistan étaient en jupes et étudiaient dans les universités! On trouve une partie de ses dessins sur google amusez vous bien!

  • @Jean Jarogh insulter une religion n'est pas criminel, alors que la religion islamiste est incitatrice au crime. Le Coran compte quelque 6300 versets au total, dont 300 contiennent des mots tels que «combattre» ou «tuer». Cinq versets, en tout, sont une injonction à tuer. N'oubliez pas que l'Ancien Testament qui parle aussi de tueries est un récit au passé, alors que les injonctions meurtrières du livre de l'islam sont sans cesse actualisées. Dans une synagogue, vous n'entendrez jamais, au grand jamais, un rabbin appeler au meurtre d'un goy. On ne peut en dire autant des imams prêchant dans les mosquées. Pour moi, le sujet est clos.

  • Vous amalgamez mais si votre haine de l`islam vous rend heureux, ne craignez que je me donne la peine de gacher votre bonheur. A chacun de trouver son bonheur ou il peut.

  • Non seulement il faut critiquer et se moquer des religions, mais aussi dénoncer l'islam ou les islam, leur faux prophète et allah tous deux sanguinaires autorisant la violence, la soumission des gamines et des femmes pour des raisons purement sexuelles.

    Vu l'attentat de cet après-midi devant les anciens locaux de Charlie à Paris, nous aurions été comblé de voir les millions de musulmans défiler pour condamner cette violence gratuite. Mais qui dit mot consent. Normal puisque chaque musulman se doit d'être un soldat de l'islam. Que l'on vienne pas me raconter la fable ayant pour titre "Islam politique"

  • Les caricatures danoises, reprises par Charlie Hebdo, ne se moquaient pas de l'islam, mais critiquaient l'activité terroriste de la prétendue infime minorité musulmane qui s'adonne à la violence et à l'homicide (attentats suicide, fusillades dans des salles de concert, coups de couteau, égorgements etc.).

    On ne cesse de nous dire que "l'islam, ce n'est pas ça"
    Toutefois, si on critique ceux qui tuent au nom de l'islam, on est islamophobe.
    Donc.... je n'arrive pas à comprendre le sillogisme !

    Les amis de l'islam qui affirment, mordicus, que l'islam n'est pas violent devraient approuver la critique de l'islam violent, afin de prouver que l'islam n'est pas violent. Mais voilà : si on critique la violence dans l'islam, on est raciste et islamophobe.

    J'en déduis que l'islam est, par essence, violent et meurtrier et qu'il ne faut pas, au péril de sa vie, critiquer la soif insatiable de sang de l'islam et de ses fidèles.

  • Arnica, n'oublions pas les yeux sortis de leur orbites dans l'attaque du Bataclan.

Les commentaires sont fermés.