Démocratie : la compétence contre l’intelligence

Imprimer

 

Image (69).jpg

Cratopathes en action (Illustration: ©Burlingue-Xavier Bureau)

Trump est en train de faire sombrer les Etats-Unis dans le chaos. Il n’empêche que Calamity Donald reste le principal favori à sa succession. Malgré sa gestion calamiteuse de la crise Covid-19 et des émeutes qui ont éclaté dans tout le pays après le meurtre de Georges Floyd, dont la mort lente par asphyxie sous le genou du flic Derek Chauvin a été filmée et diffusée sur les réseaux sociaux.

Il est facile de trouver d’autres cinglés cratopathes[1], d’autres incompétents notoires qui parviennent à réunir des majorités d’électeurs. Bien sûr, dans le passé, des monstres sanguinaires ont aussi occupé les plus hautes fonctions. Mais la plupart du temps, ils n’étaient pas élus. Certes, Hitler est parvenu au pouvoir par les urnes. Toutefois, il s’est empressé de supprimer en quelques mois les institutions démocratiques et le pluripartisme. Une sorte d’hommage du vice de la dictature à la vertu de la démocratie.

Aujourd’hui, le pire peut fort bien, non seulement arriver par les urnes, mais encore s’y maintenir.

Vaste torpeur bêtifiante

Le domaine politique n’est pas le seul atteint. Il semble qu’une vaste torpeur bêtifiante et infantile embrume le monde. Un signe majeur l’illustre : les langues s’appauvrissent sans cesse pour s’affaler façon bouse de vache dans notre vie quotidienne. Ce n’est pas seulement le cas – spectaculaire, il est vrai – du français. Mes amis anglophones, germanophones et italophones dressent le même constat. Or, c’est avec les pierres des mots et le ciment de la syntaxe que l’on bâtit une pensée. Moins de mots et syntaxe fautive ont pour conséquences inéluctables, moins d’images mentales et pensées défectueuses.

Les progrès de la connaissance scientifique semblent contredire cette allégation. C’est oublier que les sciences dites « dures » reposent sur le langage mathématique qui, lui, ne s’étiole pas. Mais surtout, nous confondons deux choses qui sont pourtant bien distinctes : l’intelligence et la compétence.

Inter legere

L’intelligence, c’est, comme son étymologie latine l’indique (inter legere), la faculté de relier les choses entre elles, de les distinguer et de les discerner. Elle suppose donc forcément une vision large, décloisonnée du monde en mouvement. Elle s’exprime par un truchement de moins en moins partagé, à savoir la culture générale. En reliant entre eux les éléments et les acteurs qui le compose, on parvient à une vision plus complète, plus nuancée, plus acérée bref, plus « intelligente », du monde. Cette faculté développe aussi un sens critique d’autant plus redoutable qu’il s’établit sur des constats lucides.

La compétence représente la capacité à exceller dans un domaine d’activité précis et particulier. Souvent, le segment où s’exerce la compétence est réduit, voire très réduit. La personne compétente sait donc presque tout sur presque rien. On peut se révéler champion dans tel secteur et nullissime pour toutes les autres activités. On ne voit alors du monde qu’un petit segment de compétence, le reste se cachant sous une brume épaisse. Dès lors, comment développer son sens critique dans un tel contexte ?

La société du capitalisme financier (ou celle du communisme capitaliste sauce Pékin), comme tout système d’exploitation humaine (le communisme autoritaire de type soviétique en étant un autre encore pire) n’apprécie guère l’intelligence qui favorise la remise en question du désordre bien établi. En revanche, la compétence est hautement appréciée, encouragée, encensée puisqu’elle forme de parfaits rouages destinés à un emploi précis et qui ne cherchent pas à gripper le système.

« Journalisme » et psittacisme

Cette tendance se retrouve, entre autres, dans les nouvelles générations de journalistes. Souvent sortis des écoles spécialisées, ils semblent bien formés à la technique des médias mais à lire et à ouïr nombre d’entre eux (il existe de remarquables exceptions), la culture générale leur fait cruellement défaut, d’où cette tendance à découvrir la lune à chaque nouvelle édition. Sans mise en perspective historique, sans mise en relation entre différents événements, le « journalisme » – du moins ce qui est appelé tel aujourd’hui – n’est qu’une mauvaise manie, une forme particulièrement aliénante de psittacisme. Le journalisme n’accomplit plus sa mission première, celle d’informer correctement. Et intelligemment. Or, cette mission n’est pas seulement nécessaire, elle est indispensable à toute démocratie.

Bien entendu, le journalisme n’est pas le seul secteur touché par cette prééminence de la compétence sur l’intelligence. L’enseignement, la politique, notre société actuelle en général, sont tout aussi atteints.

Les Trumpettes, les Bolsanouilles et autres clowns au maquillage sang ne sont que les phénomènes les plus visibles d’une tendance de fond qui sape les fondements même de la démocratie, voire de la civilisation humaine ; elle ne saurait survivre sans intelligence et la somme des compétences ne pourra jamais la remplacer.

Jean-Noël Cuénod

[1] Cratopathe : malade du pouvoir (en grec, Kratos=pouvoir, Pathos= passion, soiuffrance,maladie)

 

Commentaires

  • «... c’est avec les pierres des mots et le ciment de la syntaxe que l’on bâtit une pensée. Moins de mots et syntaxe fautive ont pour conséquences inéluctables, moins d’images mentales et pensées défectueuses.»
    Merci pour cette réflexion, qui cadre fort bien avec les discussions genevoises actuelles sur le maintien de l'enseignement du grec et du latin!

  • Là vous nous décrivez le "RAP"! PIF PAM POUM!

  • Intelligence, journalisme... vastes questions. Je saisis l`occasion pour pointer ce qui était il n`y a pas si longtemps mon canard préféré - le ci-devant "La Tribune de Geneve"- qui a cru bon de chambouler sa mise en page sans demander l`avis de ses lecteurs dont certains, comme moi, le lisent depuis plus d`un demi-siecle. Dans la foulée, la possibilité de commenter les articles a été réduite a une portion symbolique (la plupart des articles ne sont plus commentables), ce qui ne fait que renforcer l`impression qu`aux yeux des propriétaires le lecteur ne compte que comme tiroir-caisse. Un journal qui méprise ses lecteurs peut-il apprécier au-moins ses journalistes ? J`en doute et cela va probablement se traduire par une baisse continuelle (déja bien engagée) de la qualité des articles.

  • Juste pour rire (jaune). C'était il y a quelques jours, un "expert" venu s'exprimer sur les nouveaux mots du Covid 19 sur la Première à Forum. Il est linguiste et enseigne cette branche à la Sorbonne. Il commence par "certains mots ONT apparus..." et nous révèle que le Covid 19 a fait apparaître plusieurs nouveaux mots : "quarantaine, quatorzaine...".
    Enseigne la linguistique à la Sorbonne...

  • Sauf que je ne vois pas où est le problème, apparaître pouvant se conjuguer avec l’auxiliaire être ou avoir. Sauf qu’avec ce dernier la transcription écrite serait ont apparu sans s.

    Quant à quartorzaine, c’est un vieux terme usité en littérature…qui a réapparu !

    L’enseignement sorbonnard, même orienté politiquement, est toujours de bon niveau !

  • Gislebert@ "et nous révèle que le Covid 19 a fait apparaître plusieurs nouveaux mots : "quarantaine, quatorzaine..."."
    "Quant à quartorzaine, c’est un vieux terme usité en littérature…qui a réapparu !"
    Et donc, vous ne faites que confirmer ce que je disais. Quarantaine est certainement encore plus vieux que quatorzaine. Et les deux ne sont pas apparus avec le Covid19...

  • IL y a des ONT'S partout et nous sommes tous des ONT'S de quelqu'un!

  • On aurait tant aimé, cher Monsieur Cuenod que vous teniez le même discours du temps de Obama. Bonne journée

  • La méditation va parfaitement bien avec votre appréciation nous invitant à relier les choses entre elles, Monsieur Cuénod.

    Ainsi on peut commencer assis en fermant les yeux à imaginer que nous sortons par la fenêtre ou l'une des fenêtres de la chambre dabs laquelle nous nous trouvons en nous disant mentalement qu'ainsi à l'air vif nous sommes hors les murs, décloisonnés, voire déclaquemurés en passe de déconditionnement
    puis laisser les idées aller ou venir tels des petits danseurs sur une scène de théâtre entrant passant puis sortant.

    Votre articles est à lire et relire...

  • « Or, c’est avec les pierres des mots et le ciment de la syntaxe que l’on bâtit une pensée » j’adore cette phrase dans ton admirable article. J’aimerais que tous les enseignants, notamment ceux de français, en fassent la ligne de conduite de leur enseignement et ceci dès les plus petites classes. J’ai le sentiment qu’ils n’aiment pas ce qu’ils enseignent car ils transmettent une technique et non la construction de la pensée que tu décris si bien. Si tu le permets je partage ton texte. Merci .

  • « Or, c’est avec les pierres des mots et le ciment de la syntaxe que l’on bâtit une pensée » j’adore cette phrase dans ton admirable article. J’aimerais que tous les enseignants, notamment ceux de français, en fassent la ligne de conduite de leur enseignement et ceci dès les plus petites classes. J’ai le sentiment qu’ils n’aiment pas ce qu’ils enseignent car ils transmettent une technique et non la construction de la pensée que tu décris si bien. Si tu le permets je partage ton texte. Merci .

  • « Or, c’est avec les pierres des mots et le ciment de la syntaxe que l’on bâtit une pensée » j’adore cette phrase dans ton admirable article. J’aimerais que tous les enseignants, notamment ceux de français, en fassent la ligne de conduite de leur enseignement et ceci dès les plus petites classes. J’ai le sentiment qu’ils n’aiment pas ce qu’ils enseignent car ils transmettent une technique et non la construction de la pensée que tu décris si bien. Si tu le permets je partage ton texte. Merci .

  • « Or, c’est avec les pierres des mots et le ciment de la syntaxe que l’on bâtit une pensée » j’adore cette phrase dans ton admirable article. J’aimerais que tous les enseignants, notamment ceux de français, en fassent la ligne de conduite de leur enseignement et ceci dès les plus petites classes. J’ai le sentiment qu’ils n’aiment pas ce qu’ils enseignent car ils transmettent une technique et non la construction de la pensée que tu décris si bien. Si tu le permets je partage ton texte. Merci .

  • Je viens de tomber par hasard sur le site de L'EGE!!!!!!!!! "l'Ecole de Guerre Economique"!!! Eh oui là la France est sauvée!!! Je suis curieux de savoir ce que l'on enseigne dans une école de ce genre??? C'est un peu comme "La Maison de la Paix" qui est ici à Genève, que peut on bien y faire????

  • On ne peut pas tout faire. Même le jury de soutenance de ma thèse m'a reproché d'en savoir trop sur la littérature et pas assez sur les règles de composition universitaire.

  • Vous n'avez très clairement pas bénéficié, comme la truculante Laetitia Avia, de "La Convention Education Prioritaire! On peut donc vous faire des reproches et même des critiques, sans craindre quoi que ce soit, ni qui que ce soit!

  • Ce commentateur sagace ne peut avoir que raison vingt dieux!
    C'est vrai cela Monsieur Cuénod, pourquoi ne pas avoir dénoncé Napoléon III en son temps? Et Fouché? sans parler de Ravaillac? qu'attendez-vous pour les condamner?

  • Quel rapport entre Napoleon, Fouché et Ravaillac ? Auriez-vous appris l`histoire dans le journal de Mickey ?

  • En l'on écrit : «vains dieux» ou «vain Dieu», selon sa chapelle.

  • Tout ça va finir en guerre des ...................."gaules"!

  • @Jean Jarogh Au cas où cela vous aurait échappé, je raillais le commentaire d'un blogueur et commentateur qui, vexé par l'article de M. Cuénod, lui enjoint de se pencher sur les mandats d'Obama. Dans la foulée, j'encourageais M. Cuénod de ne pas s'arrêter en si bon chemin et de remonter jusqu'au régicide d'Angoulême. Pensez-vous que j'aurais dû également citer la bande à Bonnot?

    @bunny Je m'en tiens à l'orthographe apprise au collège à savoir "vingt dieux". C'est également celle de l'académie française. Vous êtes libre d'opter pour celle de votre choix.

  • Désolé et mea culpa, Paul.

  • @ Claire Luchetta
    Auriez-vous confondu "partager" avec "multiplier" ;-)?

  • Dans les banques on multiplie mais sans partage!

  • J’ai du trembler lorsque j’ai appuyé sur partager.
    Même automatique un correcteur pourrait supprimer ces réponses multipliées qui me désolent.

  • Liberté, Egalité, fraternité. Trois mots qui ont leur importance mais galvaudés par les intellos de pacotille et bien d'autres. Si Trump gagne ses élections, vous pourrez manger votre ordinateur et Bolsonaro.

    Concernant la mort de cet afro-américain, c'est triste de constater qu'au 21 ème siècle des policiers américains en sont à ce stade. mais n'oublions pas les centaines de milliers de victimes de l'islam et du communisme. Pardon, des centaines de millions....

  • Bon, pas de méditation.

    "Vaste torpeur bêtifiante"!

    On nous apprend ce soir qu'en France, on se propose de baisser les salaires.

    Foin, donc, des Gilets jaunes, salaires des soignants dénoncés sans oublier les retraites et l'ensemble des manifestations d'avant la dite crise sanitaire, ou épidémie ou pandémie ou guerre (les malades parfois appelés les blessés.)

    Le pouvoir n'utilisera-t-il pas le coronavirus "avec lequel il nous faudra vivre" pour désormais interdire des manifestations trop nombreuses?

    Une révolution… comment ce même pouvoir pourrait-il ne pas y avoir pensé et préparé la riposte…?

    La prière, parce que la pensée est toute puissante.

    N'importe quel psy sérieux confirmera.

  • Toujours aux USA, je viens de lire un info absolument incroyable! Des étudiants de l'UCLAS demandent le licenciement de tous les professeurs qui refusent d'exempter les élèves noirs d'examens finaux suite au décès de Floyd! Que doit on penser d'une telle dérive??? Ref "freebeacon.com" C'est même plus comme en France "la convention d'éducation prioritaire"!

  • Il est de notoriété publique que Trump ne lit pas de livres. Les mauvaises langues disent qu`il n`a meme pas du en lire pour avoir son diplome "universitaire' en immobilier (si si, ca existe dans une obscure université new-yorkaise). Cela suffit a expliquer la pauvreté de son vocabulaire et de sa syntaxe (sans meme parler de l`orthographe) ainsi que, partant, de sa pensée. Cela dit, quel est le plus grand ennemi des livres sinon l`internet et la réalité virtuelle des jeux vidéos ? En tout cas surement pas les activités de plein air et le sport auxquelles les jeunes (y compris les gosses) s`adonnent de moins en moins. A cet égard, la Suisse avec quelques autres autres pays (surtout européens) font partie des exceptions heureuses.

  • Et macron qui ose dire sans rire qu'il n'y a pas de culture française???

  • Mais quand donc ces commentateurs qui se pensent supérieurs en méprisant Trump comprendront-ils leur insignifiance ? Cela me laisse pantois, cette assurance et cette mauvaise foi. Trump a certes pas mal de défauts mais dans l'ensemble : qui est contre cette réaction face à l'impérialisme chinois ? Qui trouve normal de saccager toutes les villes américaines parce qu'un repris de justice a été maltraité par des abrutis de flics ? Je vous le demande ?

  • Se poser la question c'est y répondre.
    Leur ton méprisant montre à quel point ils sont méprisables.

  • Obama et Merkel étaient sur le point de coordonner une action commune USA-UE dans maints domaines, y compris le commerce avec la Chine. Trump aurait pu continuer, mais il a préféré se facher avec l`Europe et jouer cavalier seul contre la Chine en lui déclarant une guerre commerciale que les USA sont incapables de gagner puisque completement dépendants des produits chinois.

  • "qui est contre cette réaction face à l'impérialisme chinois"
    Un documentaire concernant l'usage de l'argent par les empereurs chinois, est l'occasion de se rappeler l'attitude des occidentaux, britanniques et américains avant tout lorsqu'ils ont utilisé l'opium pour mettre à genoux ce qui était à l'époque le plus grand empire du monde.
    Se laisser aller à un peu de anachronisme permet parfois de comprendre et de tempérer les haines réciproques que l'ignorance ou l'oubli des populations ne fait qu'attiser. Comme il est dit dans le commentaire de ce documentaire "imaginez que la Chine, pour pouvoir vendre ses produits sans avoir à dépenser son argent (il est question ici du métal aussi bien que de la monnaie) oblige les ports britanniques à accueillir tous leurs navires sans restrictions et colonise en même temps à tout jamais l'île de Wight (référence à la cession de Hong-Kong)."

  • Monsieur Mario Jelmini ne parvient pas à poster ce commentaire. Je le fais donc à sa place en respectant rigoureusement son libellé. JNC

    “Indignez-vous” lançait Stéphane Hessel, il y a bientôt dix ans.

    M. Cuénod s'indigne, s'insurge, se révolte.
    Avec raison, à mon sens.

    Un peu partout, souffle un vent d'indignation et de révolte.
    Un vent ravageur qui interpelle. Que va-t-il en résulter ?

    M. Cuénod écrit:
    “(...) c’est avec les pierres des mots et le ciment de la syntaxe que l’on bâtit une pensée”.

    En lisant cette phrase, une parole d'Albert Camus m'est revenue à l'esprit:
    “La logique du révolté est (...) de s'efforcer au langage clair pour ne pas épaissir le mensonge universel.”
    («L'Homme révolté», 1951).

    S'efforcer d'avoir un langage clair...

    “Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement,
    et les mots pour le dire arrivent aisément”,
    disait déjà Boileau.

    Appliqué à Donald Trump, qu'est-ce que cela donne?
    Son langage est-il clair?
    Sa pensée est-elle cohérente?
    Et que penser de la richesse de son vocabulaire?

  • "Obama et Merkel"? Sur Obama, vous devriez lire "La guerre de l'ombre en Syrie" de Maxime Chaix. Cela défriserait quelque peu votre image idyllique du séduisant Obama. Et cela dit, vous y découvrirez le plus grand ensemble de fake news produit par la presse occidentale depuis Goebbels, à propos de l'opération Timber Sycamore. A laquelle Trump a mis fin, soit dit en passant...
    Ce que je veux dire ? Il n'y a pas de bons Américains, qu'ils soient démocrates ou républicains...

  • Trump fait sombrer les USA?

    ""Le rapport mensuel du département du Travail recense 2,509 millions d'emplois non-agricoles créés le mois dernier après 20,687 millions de suppressions de postes en avril, un chiffre sans précédent.""

    Boursorama...

  • Ne vous inquietez pas JNC ce n'est pas que le journalisme qui est touché mais l'ensemble de la Société Occidentale, les USA en avancent sur nous. Partageons nous plus de matiére Grise avec l'ensemble de Globe alors que dans le ¨passé" nous l'avons mis à feu et a sang ?

    Judicieux commentaire à propos d'ARTE, en effet depuis la Nuit des Temps USA & CHINE sont larrons. Et c'est l'Europe, via les Entreprises qui investissent à Grands Tonneaux une Monnaie, que tous les contribuables doivent tenir à coup d'Impot !

    Le Nouveau systéme qui n'est pas démocratique est par Nature IRRESPONSABLE, aujourd'hui il gére la pénurie sans Jamais anticiper ou prévoir. Demain il commente l'effondrement de l'Economie, en se regardant à la TV...
    Et nous dans Tout cela ? et bien simplement ne plus regarder la TV, ne plus lire des Journaux parsemés de Pubs, pas plus que de s'intéresser au Showbizz ou Ecouter un enième "spécialiste"
    Ne pas payer pour voir du sport
    Ne plus croire en la Justice Civile (en FRANCE) etc etc

Les commentaires sont fermés.