Pentecôte…En attendant les langues de feu

Imprimer

le-tourbillon-de-feu-apparu-au-portugal_5987e7550e672259b07981eaee7a16dbfba23e0b.jpg

En ce temps de tensions, d’angoisse, de divisions, de repli communautariste, de verbe dévoyé par d’irresponsables puissants, nous voilà errant plutôt qu’allant. Et cela même, avant que Sa Majesté Covid XIX nous impose ses décrets. En cette période de Pentecôte, nous attendons nos langues de feu.

50 jours et 7 dimanches après Pâques, les disciples du Christ sont réunis à l’occasion de la fête juive de Chavouot. Avant l’Ascension, soit 10 jours auparavant, leur Divin Maître les avait nantis de cette promesse : Vous allez recevoir une force, celle du Saint-Esprit qui viendra sur vous. Alors vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre (Actes I ; 8).

Au cinquantième jour, la promesse est tenue :

Le jour de la Pentecôte, ils étaient tous ensemble dans le même lieu. Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d'un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis. Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d'eux. Et ils furent tous remplis du Saint Esprit, et se mirent à parler en d'autres langues, selon que l'Esprit leur donnait de s'exprimer (Acte II ; 1-4).

L’importance des nombres

Les Eglises officielles datent de cet événement le commencement de leur mission évangélisatrice. Que la Pentecôte se célèbre au moment de Chavouot, à la fois fête des moissons et du don de la Torah, ne doit donc rien au hasard du calendrier !

Notons les nombres qui, dans ce contexte, disent « plus loin » que les mots. 50 associe le nombre de la division, selon Martinès de Pasqually, avec le 0 de l’Eternité. C’est aussi le nombre de l’Humain qui vit dans un état où règne la division. 50, c’est donc l’Eternel qui va vers les humains. Les 7 dimanches font référence au nombre de la création parfaite illustrée dans la Genèse par les six « jours » de la Création plus le septième, le Shabbat, qui la sanctifie. En d’autres termes, malgré son état d’être vivant dans la division, l’humain possède en lui les clefs pour atteindre l’Eternel ou ce « point de l’esprit où tout cesse d’être perçu contradictoirement », comme l’écrivait, en substance, André Breton dans son Second Manifeste du Surréalisme.

Le bruit des langues molles

La Pentecôte, c’est donc la fête des langues de feu, inspirées par Quinousdépasse. En assistant à la dégradation actuelle du langage – à la fois signe et cause de notre mal-être actuel ­– nous en aurions bien besoin, de ces langues de feu !

Langue de bois, langue de poix, autant de langues pour ne rien dire. Ces langues, nos langues, ne sauraient porter la moindre étincelle. Elles forment le bruit de fond de notre société, à l’instar des restaurants et supermarchés qui ne sauraient vendre sans ce son continu qui encombre les oreilles en vidant les cervelles.

Coincés dans nos silos de comportements par les algorithmes de l’économie numérique, censurés par les réseaux sociaux qui nous gèrent par smartphone interposé, éparpillés en une multitude de communautés ethniques, religieuses, sexuelles, partisanes, nous ne nous appartenons plus. Les espérances révolutionnaires ont sombré dans les tyrannies. Et les institutions religieuses ont perdu la légitimité de porter celles de l’Eternel en ayant sombré dans les guerres et les pouvoirs terrestres.

Nous voici livrés à nous-mêmes dans un monde où l’intelligence est couverte par le bruit des langues molles.

C’est le moment de créer notre Pentecôte et de préparer nos esprits à recevoir les langues de feu. Ou à les créer. C’est peut-être la même chose. Qui sait ?

Jean-Noël Cuénod

ESPACE VIDEO

« Le Feu » superbe poème d’Aragon, divinement mis en musique et chanté par Hélène Martin.

Lien permanent Catégories : Air du temps, Cult(e)ure 10 commentaires

Commentaires

  • Prière de croire en mes motivations désintéressées.

    En 1969 il me revint en tête que petite fille en descendant de bonne heure dans la salle à manger de mes grands-parents j'ai vu par une fenêtre un feu avec de ce feu une étincelle s'en détachant, une étincelle un peu comme une toute petite virgule qui m'arrivait juste sur le front. Je me suis évanouie. En revenant à moi, en me mettant à genoux non pour prier mais pour me relever j'ai entendu du plus profond de moi une voix me disant qu'elle ne m'abandonnerait jamais.

    Ce matin, 31 mai, Pentecôte j'ai demandé à Dieu ou l'essentiel qui est dans nos vies, ce qui me serait apporté pour ce jour de la Pentecôte.

    Cet après-midi je reprends Marianne de la semaine écoulée avec retard et, page 34 (Marianne: La France est-elle foutue?) des lignes sous mes yeux je lis philosophie étincelles chiites


    Etincelles: Pentecôte


    La voix que j'entendais me demanda un peu plus tard de dire publiquement cette expèrience et ce qui viendrait par la suite


    ce le fut par courriers de lecteurs puis blogs par commentaires

  • Il y a une volonté actuellement de se démarquer, de se définir contre l'autre.
    La gauche est grande pourvoyeuse de communautarismes au nom de l'égalité, ce qui a comme conséquence la division: c'est le "nationalisme" de gauche et elle ose donner des leçons aux conservateurs nationalistes.

    La gauche, au lieu de rassembler, ne peut vivre que dans le conflit afin d'exister.
    L'écologie, une cause qui dépasse les clivages politiques en fait les frais. Si il n'y avait pas eu l'affaire "vélo", la gauche n'aurait pu s'empêcher de créer un autre évènement. Elle ne fait qu'accroître sa minorisation idéologique, la population modérée s'en détourne parce qu' exaspérée.
    Jésus lui, rassemblait en convainquant, et non par un autoritarisme déplacé.

    La "langue de feu" est parfois nécessaire, mais uniquement pour rassembler, ou encore si elle est déliée dans une population déjà rassemblée. Sinon elle se noie dans le flot de désapprobation de la société.

    L'écologie doit être rassembleur et non idéologique, afin que la "langue de feu" puisse avoir un écho et fasse avancer les choses. Cela demande sur ce sujet, une société pacifiée et non idéologique.

  • Le christianisme doit se réformer face à un islam mortifère voulant la disparition des non musulmans ou les rendre à l'esclavage (dhimmis)

    Bien avant les religions aux services des saigneurs et autres seigneurs, des civilisations fêtaient les moissons, la pluie et le beau temps. Celles-ci n'ont rien inventé à part manipuler les cerveaux et ce dès l'enfance.

    La géométrie est partout sur terre comme dans l'univers, la beauté dans la nature apporte plus que les religions, encore faut-il la regarder et la comprendre. Le coran-oh-virus est plus dangereux que le coronavirus. de la pentecôte, il se moque car l'essentiel c'est la charia, la soumission et la taqiyya.

    Les irresponsables puissants ne sont pas toujours chrétiens regardez autour de vous.......

  • On nous a appris:

    Islam, foi
    judaïsme, espérance

    christianisme, charité... les trois vertus théologales

    On complétera par bouddhisme, compassion "active" précision par le présent Dalaï lama
    Nombreux emprunts évangéliques au bouddhisme infiniment plus ancien

    Confinement, diminution des pollutions

    Reprises des affaires REPOLLUTIONS à qui mieux mieux

    Rostand: " Pas d'homme sur une planète saine."!

  • Les donneurs de leçons comme ceux qui disent m^me le Lundi de Pentecôte"le Christianisme DOIT se réformer..." ne donnent jamais les meilleurs exemples à suivre bien au contraire. De quoi se mêlent-ils? Les chrétiens concernés sont adultes, intelligents et assez grands comme tout autre religieux et a-religieux....etc... , non?!

    Bien à Vous et Bon Lundi de Pentecôte M. J.-N. Cuénod
    Charles 05

  • Ce qui importe c'est de respecter les autres et la Terre, tout le reste est dérisoire! Croire pour accepter la mort et croire en une vie après la vie! Boff, on verra bien après! Ce qui importe c'est de bien se conduire et d'être en paix avec soi-même!

  • "Ce qui importe c'est de bien se conduire et d'être en paix avec soi-même!"
    Vous avez, bien sûr, entièrement raison. Malheureusement l'être humain a besoin d'histoires, de rites, de contraintes même (la liste est à compléter) pour animer ou ranimer le courage qu'il faut pour surmonter les difficultés, craintes et peine de l'existence: Eglises, stades, loteries, débits de boissons alcoolisées, bordels et autres divertissements ne sont jamais éliminés, sauf à céder (en partie) devant les interdits politiques ou religieux qui limitent cette liberté tant revendiquée.
    A titre individuel nombre de 'entre nous sommes capables de se passer de bien de ces "remèdes", mais la généralisation s'impose néanmoins.

  • Ici et là des soldates et des soldats de l'islam se faire plus royalistes que le roi chrétien. La dissimulation derrière la croyance est flagrante. L'islam a pour vocation de soumettre les non-musulmans à la charia

    Dominique évoque le respect de l'autre. Respecter les gamines donc les futures femmes n'a pas été la principale préoccupation des religieux. En islam, c'est la coutume et même une obligation. La femme doit se voiler se cacher. Bon, le voile peut cacher la misère.....

    Le monde a mis des milliards d'années à se créer dans un chaos épouvantable. L'Occident a dû faire face aux despotes communistes, néonazis, féodales et révolutionnaires de toutes les couleurs. Nous ne sommes pas sortis de l'auberge avec le concept mortifère avançant masqué, voilé. demandez à l"ex Qatar Charity plus précisément au couple Karmous et leurs obligés de ce qu'ils pensent de votre pentecôte et vos rituels. Nous vaincrons le coronavirus, quant à l'autre, ce n'est pas évident au vu de la mollesse des croyants et des non croyants judéo-chrétiens.

  • Mille excuses, j'ai envoyé le brouillon de mon commentaire...Mais bon l'essentiel est écrit.

  • On apprend dans le 20 minutes de ce jour que près de 2100 personnes ont été contaminées aux HUG, avec le corona, des personnes qui oeuvrent sans compter avec générosité pour soigner les autres, et pas un seul politicien pour les remercier??? Ils doivent être occupé ailleurs, ils pensent printemps sans doute comme macron il y a quelques temps, "Pensons Printemps donc!

Les commentaires sont fermés.