Ascension et descension

Imprimer

 

En ce jour d'Ascension, il faut parfois descendre dans la terre et la chair pour y découvrir le ciel. Le Plouc vous offre ce poème en vous souhaitant de transformer vos descentes en montées.

 

 

SEL

 

Regarde là

Lumière Lumière vive

Qui vais-je attendre ?

Un destin passe

               repasse

               trépasse

 

Le matin délicieux s'écoule

Miel vertueux

Mêlé au vin des ténèbres

 

Viens-tu à mon secours, âme qui vive ?

 

Descends dans ta chair

Qu'elle palpite enfin, cette chienne

Qu'elle me crève

            me rêve

            me sève

 

De part en part ses griffes

Fouaillent mon ventre

Puanteur de roses séchées dans le sang

La terre ne reconnaît plus ce cadavre

Voué à l'eau à l'oubli à la lune

 

Viens-tu à mon secours, âme qui vive ?

 

Fais pleuvoir ton sang

Sur la rigole des mes rides

Sur le tapis de mes cris

Sang ou vinaigre, qu'importe

Je suis tellement sel.

 

Jean-Noël Cuénod

Commentaires

  • MERCI JEAN NOEL

    C'EST TOUT SIMPLEMENT BEAU!

  • A commentaire salé, Réponse aqueuse:


    Dans l'eau de ton regard, je voudrais me baigner,
    Et atteindre le fond pour y toucher ton âme.
    J'aimerais sur ta bouche, déposer des baisers,
    Et le long de ton cou, pouvoir faire des gammes

    etc.

    Tja!

  • Merci pour ce très beau poème Jean-Noël !

    De Baudelaire à Éluard en passant par Verlaine, à qui le tour de s'essayer un peu en poésie ?

    Difficile, car écrire en vers requiert non seulement du talent, mais c'est aussi et surtout accepter de se dévoiler plus encore qu'en prose. Difficile de rester pudique en vers, envers et contre tous ...

  • Oui, "il faut parfois descendre dans la terre et la chair pour y découvrir le ciel." En fait l'ascension est une descension, une prise de conscience de ce qui nous dépasse! Merci.

  • Mon très cher Jean-Noel,
    Ton journal a publié, il y a une huitaine, un article où, à propos de la catastrophe citée, il disait que BP lançait un appel aux idées.
    J'ai cherché en vain où les envoyer et, de guerre lasse, je recours à ton entremise, car d'une part la solution que je propose me paraît digne d'intérêt, et d'autre part, comme je relève d'une sérieuse opération - on m'a amputé d'une jambe -, je suis très souvent accaparé par mes problèmes physiques (physio, infirmières, etc.).
    Je prends donc la liberté de te remettre en pièce jointe une brève notice (deux pages) au format PDF, en te demandant soit de la retransmettre directement si d'aventure tu sais où, soit de m'indiquer à qui m'adresser.
    En te remerciant par avance de ton intercession, je te prie de recevoir, mon très cher Jean-Noël, mes meilleures amitiés.
    Jean-Pierre Sacchi


    /Users/jean-pierresacchi/Desktop/BP Golfe Cryo.PDF

  • Bonsoir,
    Allons droit au but ! Ce message n'est pas vraiment un commentaire, plutôt le moyen de jeter un pont entre le Goupillou et Paris. Oui, je dis bien, le Goupillou... sourire.
    Voici ce qui se passe, là haut, sur la falaise...
    Peut-être cela vous intéressera de prendre connaissance de cette information capitale pour l'avenir du Périgord, de la France, que dis-je... du monde !
    Plus sérieusement, je visite votre blog très régulièrement et ce soir, pourquoi ce soir ? j'ai décidé de jeter le pont !
    Bonne soirée à vous,
    Au plaisir de vous lire !
    Arnaud Galy
    "le Goupillou"
    www.zigzag-francophonie.eu
    -------

  • Salut au Goupillou qui me manque terriblement! Saluez bien tous les vôtres. Jean-Noël Cuénod, envoyé spatial à Beaurecueil

  • So why, this recurrence of November 9 in History? Some will see the only effect of chance. Other attractive formulate theories or smokers. The Redneck fun now you will do a bit of numerology bistro. And especially without taking oneself seriously. I know some that are very "first degree" ...

  • It is the great read> I like this page one.

  • J'aime bien ce type d'écriture, excellent travail.

  • Sang ou vinaigre, qu'importe !

    Un rythme intéressant.

Les commentaires sont fermés.