25/12/2013

Chacun voit Noël à sa porte

 

 

Noël,Hanoucca,Diwali,Moulud, sol invictus

Jésus n’est pas né un 25 décembre, affirment la plupart des historiens des religions. Personne n’a pu déterminer le moment exact de sa naissance. La fixation de celle-ci à cette date remonte à l’an 326 de notre ère,  sur décision de l’empereur romain Constantin. Soucieux d’apporter un symbole fédérateur à tous les cultes de son empire et de faire cesser les persécutions contre les chrétiens, Constantin a fusionné la Nativité du Christ avec la fête traditionnelle de l’Antiquité romaine du Sol Invictus,  (le soleil invaincu) qui se déroulait tous les 25 décembre pour célébrer le début de la croissance des jours et du déclin des nuits. Par la suite, le christianisme supplantant tous les cultes romains, seule la version du Noël chrétien subsistera.

 

Peu importe la date à laquelle Jésus est né. Le fait que nous fêtions sa naissance au moment où la lumière commence à prendre le pas sur l’ombre s’associe harmonieusement avec le message du Christ : l’Amour en pleine lumière, effaçant la nuit des limites humaines. Alors, vive le 25 décembre !

 

Un grand nombre de civilisations célèbrent ou ont célébré le solstice d’hiver. Que le Christ s’inscrive dans cette perpétuelle espérance des humains devant la lumière à naître, va donc de soi.

 

Pour le judaïsme, cette période (entre novembre et décembre, en fonction du calendrier juif) est célébrée par Hanoucca qui commémore le retour du Temple de Jérusalem au culte de l’Eternel (YHWH). Durant trois ans, ce Temple avait été profané par le Roi des Séleucides, Antioche IV, qui voulait le consacrer aux dieux grecs. Après la victoire de la révolte des Juifs, emmenés par Judas Maccabée, contre les troupes d’Antioche IV, le culte monothéiste a été rétabli.

 

La plupart des musulmans célèbrent la naissance du prophète Mohammed (le Mawlid ou Mouloud), le 12 de Rabia al Awal, le troisième mois du calendrier islamique. Il s’agit aussi de se rappeler la venue au monde d’un messager porteur de paroles divines.

 

Les Hindouistes du nord de l’Inde commémorent Diwali, la fête des lumières (photo en bas), lors de la nouvelle lune de novembre. C’est le moment où l’on s’offre des cadeaux en allumant moult feux d’artifice.

 

Et il y a certainement de multiples autres exemples qui démontrent que notre Noël n’est pas seul au monde.

 

Depuis l’aube de l’humanité, la lumière scintille toujours au bout de nos tunnels. L’humain ne cesse de parcourir des distances épuisantes pour l’atteindre. Jusqu’au moment où il se rend à l’évidence : cette lumière, il la porte en lui depuis belles lurettes.

 

Qui que vous soyez - croyants de toutes les traditions, incroyants de toutes les appartenances, agnostiques de toutes les interrogations – puisse votre lumière faire son chemin.

 

Jean-Noël Cuénod

 

Noël,Hanoucca,Diwali,Moulud, sol invictus



17:32 | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : noël, hanoucca, diwali, moulud, sol invictus | |  Facebook | | |