02/12/2012

Après les moulinets de Montebourg, déception programmée à Florange

 

L’accord entre le groupe Arcelor Mittal et le gouvernement français pour sauver le site sidérurgique de Florange a donc déçu à peu près tout le monde et, surtout, les travailleurs qui avaient pris pour argent comptant les mirobolantes promesses du ministre Arnaud Montebourg, surnommé désormais «Montebourde». Cette déception, pourtant, était programmée.

 

La nationalisation du site, brandie par le ministre, n’était pas viable en l’état actuel de l’économie, compte tenu de la baisse de la demande européenne en acier. Le gouvernement français en était bien conscient, puisqu’il n’a pas utilisé cette arme.

Celle-ci n’était donc destinée qu’à menacer le groupe Arcelor Mittal. Mais elle a principalement semé de fallacieux espoirs dans l’esprit des sidérurgistes. D’où la colère qui est en train de se répandre dans leurs rangs.

 

 Le président socialiste Hollande s’est assigné comme objectif d’arracher les ouvriers aux griffes du Front national. Ce n’est certes pas avec de telles fausses promesses qu’il y parviendra. Les marchands d’illusions font la prospérité de Marine Le Pen.

 

Ce bras de fer entre Mittal et le gouvernement marque sans doute une étape essentielle dans la prise de conscience par les Français des réalités du monde globalisé. Depuis l’avènement de la Ve République, notre voisin privilégie la notion d’Etat fort qui instaure sa politique industrielle au cœur de l’économie.

 

Aujourd’hui, Mittal démontre que cette politique appartient au passé. Un pouvoir politique national ne peut plus lutter contre un groupe dirigé du Luxembourg par un patron indien vivant à Londres. Seul le niveau européen dispose de la taille critique nécessaire pour résister à ces géants. Hélas, les actuelles institutions de l’Union européenne sont incapables de remplir cette mission. La grande question politique est donc, non pas de s’accrocher à des vestiges industriels, mais de créer une Europe cohérente et forte.

 

Jean-Noël Cuénod

ESPACE VIDEO Arnaud Montebourg s'explique après l'accord

 

19:22 | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : montebourg, hollande, ayrault, mittal, sidérurgie | |  Facebook | | |