05/04/2012

De l'autre côté du Périph'

Le Périph'est plus qu'un anneau de bagnoles tournant autour de Paris comme des poissons gris - attention certaines espèces proches des piranhas à moteur se révèlent dangereuses - dans leur bocal, plus qu'une limite, plus qu'un mur. C'est une frontière. Samedi, le plouc et la plouquette sont allés applaudir de formidables clowns-artistes «Les Paraconteurs», un duo formé par le Genevois de Paris Mathieu van Berchem et son complice Eric (Le plouc vous en parlera ultérieurement). Ils participaient au festival de clowns organisé à Bagnolet, situé à un jet de pneu brûlé de Paris.

De pneu brûlé, car dès la sortie du métro Gallieni, terminus de la ligne 3, une chaude ambiance accueille plouc et plouquette. Juste à côté du métro, sous cet énorme nœud autoroutier entre le Périph'et l'A3, un grand camp de Roms est ravagé par les flammes. Une épaisse, grasse et noire fumée envahit l'autoroute qui est aussitôt fermée. Pompiers et flics débarquent. Des meutes de petits mendiants courent en riant, se fichant pas mal des objets anéantis par le feu puisqu'eux n'ont rien. Pour ces gosses, c'est la fête. Une rupture dans la routine main tendue, chapardage, arrestation, remise dans la rue. Des femmes en jupes longues et nattes affolées tentent de réunir ce troupeau anarchique et glapissant. En vain. Les hommes, eux, regardent le spectacle, impassibles, les mains dans les poches, en supputant un relogement possible. D'autres badauds brandissent leurs smartphones pour l'enregistrer afin de faire les intéressants au bistrot. Surtout, ne pas perdre une braise de ce sinistre. Un hurlement: «Ça va exploser!». Mais ça n'explose pas. Les médias annonceront qu'une femme et un enfant ont été légèrement intoxiqués.

Plus loin, sur le chemin qui conduit au quartier de Bagnolet judicieusement intitulé «Malassis», une guimbarde part dans tous les sens et à toute vitesse. Elle heurte le muret d'un rond-point, ricoche contre le bord du trottoir, repart au milieu de la route, retourne vers le rond-point pour faire carrousel. Dans la voiture, quatre types pétés comme des pruneaux d'Agen mais pas à jeun. Une patrouille de flics passe, regarde ailleurs et s'en va aussitôt. Bienvenue à Bagnolet.

Juste de l'autre côté du Périph', c'est Paris. Un Paris coquet, vieillot avec les pavillons du quartier «La Campagne à Paris» construit en 1926. Jardinets proprets. Balcons hortensifiés. Pelousettes nettes. Rosiers pomponnés.

 

Dites-moi, de quel côté se trouve la réalité?

  

Jean-Noël Cuénod

VIDEO Cet incendie capté par le smartphone d'un témoin (BFMTV)

 

12:39 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : incendie vidéo | |  Facebook | | |