26/04/2010

Guerre du gruyère: prenons le camembert en otage !

gruyere01.jpgDe part et d’autre de la frontière franco-suisse, les deux camps se préparent au conflit. L’heure est grave. La guerre du gruyère est déclarée.  L’Usurpateur gaulois devra, si l’Union européenne le décide, renoncer à son appellation  «  gruyère français ». Certes, nos voisins – ce sont eux qui l’affirment – n’ont que peu de goût pour la géographie. Et on ne va pas en faire un fromage, mais enfin, le gruyère vient de la Gruyère, capitale Gruyères. En Suisse, puisqu'il faut replacer les pendules au milieu du village et remettre les laiteries à l'heure.

 (Photo: chroniqueur gastronomique clandestin venant d'outre-Jura et apprenant avec stupéfaction que le VRAI gruyère n'a pas de trous)

 

Après tout, les puissants producteurs champenois avaient réussi à bannir (sauf pour les Etats-Unis) l’étiquette « champagne » au vin blanc produit à Champagne, canton de Vaud. Y aurait-il dans le domaine vino-fromager, deux poids et deux mesures ? Nous vous laissons votre champagne. Rendez-nous notre gruyère! Et les vaches seront bien gardées.

 

Mais avec Bruxelles, l’incertain est sûr. Dans les couloirs du Berlaymont, siège de l’Union, des coups tordus peuvent assassiner la juste cause du gruyère helvétiquement unique. Dès lors, à nous Suisses de prendre les devants pour assurer nos arrières. Capturons le camembert en otage. Nous le rendrons aux Français, lorsqu’ils renonceront aux contrefaçons fromagères.

 

Nous apporterions ainsi, la réponse du berger à la bergère à Kouchner, le ministre français des affaires étrangères, qui n’avait pas trouvé grand-chose à redire à la prise d’otage de Suisses en Libye. 

 PS. Un blogueur ou une blogueuse ci-dessous me fait remarquer qu'il existe un camenbert suisse. Je parlais évidemment du véritable camembert et non pas de cette pâle imitation qui fait le désespoir des petits Suisses - nous ne sortons pas de la crèmerie -  en course d'école à la fosse aux ours. Qu'on se le dise une fois pour toutes: le camembert suisse est au camembert français ce que le gruyère français est au gruyère suisse. Cette leçon vaut bien un fromage, non?

Jean-Noël Cuénod

10:32 | Lien permanent | Commentaires (122) | Tags : fromages, suisse, france, gruyère, champagne, camembert, union européenne | |  Facebook | | |