25/05/2013

Le curé savoyard est Franc-Maçon? Viré!

Pelican_sacrifice.jpg

 

Connaissez-vous la «Congrégation pour la doctrine de la foi»? Jadis, elle s’intitulait Sainte Inquisition et se chargeait de torturer, puis de jeter aux bûchers les humains qui avaient la témérité de ne pas penser dans sa ligne. Avec son appellation contemporaine, elle a rangé dans ses coulisses, fagots et estrapades. Mais l’esprit est resté tel quel: intolérance, tyrannie, haine de la liberté, soif de domination, trahison du message chrétien.

 

Sa dénomination présente relève en soi du blasphème: une «Congrégation» formée d’humains s’arroge le droit illégitime d’assigner une «doctrine» à la Foi qui est un don de Dieu et ne relève que de Lui seul. Ce faisant, ces inquisiteurs modernes tentent d’enfermer Dieu dans des doctrines trop humaines pour être honnêtes et cherchent ainsi à rabaisser l’Eternel à leur niveau. Mais la Foi n’a que faire de ces doctrinaires ensoutanés. Elle vole librement d’âme en âme.

 

Le dernier coup tordu des inquisiteurs a pour victime le curé de Megève, le Père Pascal Vesin. A la demande du Vatican, l’évêque d’Annecy Yves Boivineau l’a démis de sa charge. Son crime? Le Père est aussi un Frère, car, selon Mgr Boivineau, il aurait été initié dans une Loge savoyarde du Grand Orient de France. Rome l’a sommé de choisir entre l’Eglise romaine et la Franc-Maçonnerie. Le Père Vesin a refusé ce choix qui relève du terrorisme moral et porte atteinte à ce qui constitue notre qualité d’être humain, la liberté de conscience.

 

Pour expliquer la décision vaticane, l’évêque Boivineau prétend qu’il y a «incompatibilité entre les principes de la Franc-Maçonnerie et ceux de la foi chrétienne». Mensonges! Que construisaient les Maçons opératifs de jadis? Des Cathédrales. Qui a rédigé la Constitution fondatrice de la Franc-Maçonnerie moderne? Deux pasteurs qui ont voué leur vie à diffuser la Parole du Christ, Jean-Théophile Désaguliers et James Anderson. D’ailleurs, ils proscrivaient l’entrée en Maçonnerie des «athées stupides » et des « libertins irréligieux». Nombre d’hommes d’Eglises ont figuré, figurent et figureront au sein des Loges.

 

La Franc-Maçonnerie – et particulièrement le Grand Orient de France – prône la liberté absolue de conscience. En quoi ce principe interdirait-il l’entrée des Temples maçonniques aux chrétiens? Au contraire. Cette liberté de conscience fait partie du message chrétien: C'est pour la liberté que Christ nous a affranchis. Demeurez donc fermes, et ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude (Epître aux Galates 5. I.

L’un des rites de la Franc-Maçonnerie, celui du Régime Ecossais Rectifié, puise directement aux sources du christianisme. Et dans les nombreux autres rites maçonniques, les références judéo-chrétiennes foisonnent; aucun d’entre eux ne contrevient aux principes du christianisme énoncés, non pas par les illégitimes officines romaines, mais par les Evangiles, le seul guide fiable des chrétiens.

 Alors, la machine papiste peut bien mouliner ses bulles sectaires, devant la Bible, elles ne sont que gribouillis infâmes.

 Le Plouc a croisé, il y a quelques années le Père Vesin. C’est un bel homme de Dieu qui, dans ses montagnes, a su donner des ailes à la Parole. Nous lui dédions cet extrait de la Profession de Foi du vicaire savoyard de Jean-Jacques Rousseau.

 Pénétré de mon insuffisance, je ne raisonnerai jamais sur la nature de Dieu, que je n’y sois forcé par le sentiment de ses rapports avec moi. Ces raisonnements sont toujours téméraires, un homme sage ne doit s’y livrer qu’en tremblant, et sûr qu’il n’est pas fait pour les approfondir: car ce qu’il y a de plus injurieux à la Divinité n’est pas de n’y point penser, mais d’en mal penser.

 

Jean-Noël Cuénod

09/12/2012

La France est de plus en plus choquée

 

vielle marianne.jpg

 

 

La France est sous le choc. Ou plutôt sous les chocs. Le grand patron de gauche couleur saumon sur canapé, Louis Gallois - qui vient de pondre son rapport sur la désindustrialisation - prône un «choc de compétitivité». Le gouvernement socialiste en est tout retourné.

 

La ministre écolo du Logement, Cécile Duflot, lui emboîte le pas en appelant à un «choc de solidarité». Elle vise l’Eglise catholique, propriétaire de logements vides qui pourraient être utilisés en faveur des familles pauvres. Mais la ministre tendance verte de rage subit, en retour, un choc de crosses épiscopales, les évêques lui rétorquant que l’Etat n’a aucune leçon à leur donner. La crosse épiscopale est instrument contondant qui peut causer de graves blessures, surtout d’amour-propre

 

Guillaume Pepy, le patron du rail français, la SNCF, ne saurait rester muet. Aussi plaide-t-il pour un «choc de citoyenneté» en lançant une grande action contre les incivilités dans les trains. Apparemment, l’onde de choc n’a pas encore traversé les tortillards de la banlieue parisienne. Les «djeunes» sont toujours aussi nombreux à installer leurs baskets délacées et puantes sur le siège d’en face.

 

Acé, le dessinateur exclusif du Plouc, se montre inquiet comme le montre son dessin. Cette bonne vieille France ne risque-t-elle pas la crise cardiaque en subissant tous ces chocs? A moins qu’il ne faille lui administrer un choc de défibrillation pour la sortir du coma.

 

En attendant, le Plouc, s’apprête à passer Noël dans sa Suisse natale, avec d’autres chocs. Ceux de la maison Lindt par exemple.

 

 

Jean-Noël Cuénod

18:58 | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : politique, france, pepy, louis gallois, cécile duflot, eglise catholique | |  Facebook | | |