14/03/2013

Le pape François… un drôle de paroissien et une mauvaise photo

pape,Bergoglio,Videla,Argentine,dicatatureA peine a-t-il été élu que le pape François doit affronter les faces sombres de son passé, mises en lumière, si l’on ose dire par les réseaux sociaux et quelques médias. La photo ci-contre le montre – alors qu’il s’appelle encore Mgr Jorge Mario Bergoglio - en train de donner la communion au sanguinaire dictateur argentin, Jorge Videla, qui avoue avoir ordonné la mort « de 7 000 à 8 000 » opposants politiques durant son règne entre 1976 et 1983. Voilà ce qu'écrivait Le Plouc ce matin.

Eh  bien non! Mea culpa, mea maxima culpa le prêtre qui donne l'hostie n'est pas Jorge Mario Bergoglio mais un autre prêtre argentin, contrairement à ce que nombre de médias ont diffusé. Le Plouc s'est fait avoir et présente ses excuses les plus plates à ses lecteurs. Le Plouc prouve qu'il en est un, de plouc. Toutefois, cela ne change pas le reste du texte.

 

Pendant cette période, le silence de l’archevêque de Buenos-Aires Bergoglio fut assourdissant. La dictature tombée, il a préféré réserver ses critiques acerbes aux présidents argentins démocratiquement élus et aux gays (« l’homosexualité est un démon infiltré dans les âmes » a-t-il déclaré en 2010). C’est nettement moins risqué.

  Voilà donc l’Eglise romaine encheffée d’un drôle de paroissien.

 Pour l’instant, la plupart des médias s’extasient parce que ce pape se déplaçait en métro dans la capitale argentine, par humilité. Pendant ces derniers jours de conclave au Vatican, ce n’est certes pas l’humilité qui a prévalu. La foire aux vanités cléricales y avait installé ses tréteaux. Débauche de dentelles cardinalices, de vestitures chamarrées, de fastes déroulés par la sainte Église cathodique. Une cure de simplicité chrétienne s'impose. Là vit la vraie Parole, dans les Evangiles, pas dans les twitts papaux.

  

Mathieu XVIII .1-5

 En cette heure-là les disciples vinrent à Jésus, disant : Qui donc est le plus grand dans le royaume des cieux ? Et Jésus, ayant appelé auprès de lui un petit enfant, le plaça au milieu d’eux, et dit : En vérité, je vous dis : si vous ne vous convertissez et ne devenez comme les petits enfants, vous n’entrerez point dans le royaume des cieux. Quiconque donc s’abaissera comme ce petit enfant, celui-là est le plus grand dans le royaume des cieux ; et quiconque reçoit un seul petit enfant tel que celui-ci en mon nom, me reçoit.

  

Luc XIV.8-10

Lorsque tu seras invité par quelqu'un à des noces, ne te mets pas à la première place ... Mais, lorsque tu seras invité, va te mettre à la dernière place ... »

  Philippiens II.3


Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l'humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes.

 

Romains XII.6

N'aspirez pas à ce qui est élevé, mais laissez-vous attirer par ce qui est humble.

 

 Jean-Noël Cuénod

09:23 | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : pape, bergoglio, videla, argentine, dicatature | |  Facebook | | |