• Poésie à lire et à ouïr : LA PART DU FEU

    Imprimer

    A lire et à ouïr. En cette Pentecôte, les langues de feu se délient. Nul besoin d'un traducteur autre que votre silence.

     

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire