• L’écologie, la gauche et la fin des pastèques

    Imprimer

    pasteque-reuters.jpg

    Même la France verdit son discours politique. Signe que quelque chose dans l’air a changé. Pas l’air lui-même, toujours aussi pollué. Mais un vent favorable semble se lever en faveur d’une économie préservant la nature. Ou, plutôt, d’une économie sauvegardant l’humanité au sein de la nature. Qui, elle, s’en sortira toujours, ne serait-ce qu’en éliminant un prédateur trop menaçant.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Politique internationale 20 commentaires