La Franc-Maçonnerie attaquée?  Mieux la connaître !

Imprimer

IMG_2732.jpeg

Le clan des complotistes qui vaticinent dans les extrêmes écuries lance en France de nouvelles attaques contre la Franc-Maçonnerie. C’est l’occasion d’en savoir plus sur cette ancestrale fraternité : les deux tomes du Guide Suisse du Franc-Maçon sont disponibles. Ils constituent une approche rigoureuse et de lecture agréable dont l’intérêt déborde très largement les frontières helvétiques.

S’inspirant du #balancetonporc des féministes, un complolâtre français vient de créer un mot-dièse (ou haschtag) sur Twitter #balancetonfrancmac afin de dresser des listes de membres de la Franc-Maçonnerie, aux fins de les divulguer via les réseaux sociaux. Si le truchement est moderne, le procédé se révèle fort ancien. Le torchon collabo Au Pilori, paru durant l’Occupation, avait déjà fait de la dénonciation publique de juifs et de francs-maçons sa marque de fabrique.

Autant essayer de connaître la Franc-Maçonnerie plutôt que demeurer prostré dans les brumes flatulentes de ces fâcheux fachos. A ce titre, le Guide Suisse du Franc-Maçon– dont le tome 2 vient de paraître – offre de précieuses clefs, pour les francs-maçons et les Suisses, comme pour celles et ceux qui ne sont ni l’un ni l’autre. Ces deux volumes ont été publiés par le Groupe de Recherche Alpina (GRA) qui émane de la Grande Loge Suisse Alpina, plus importante obédience (fédération de Loges maçonniques) de la Confédération. (Le site du GRA est disponible ici).

La Franc-Maçonnerie helvétique ne fait guère parler d’elle, son activité restant discrète (mais non secrète, comme le prouve cet ouvrage !) et n’étant pas en butte aux mêmes attaques qu’en France, même si elle doit à son tour en essuyer quelques-unes venant des milieux intégristes ou d’extrême-droite, surtout dans le canton du Valais, sous l’influence délétère de l’UDC locale.

La place particulière de la Franc-Maçonnerie suisse

Cela dit, elle occupe une place originale au sein de la Maçonnerie mondiale, se trouvant géographiquement et culturellement au centre des influences françaises, germaniques et britanniques de cette Fraternité. Tous les principaux rites maçonniques y sont pratiqués et toutes les différentes sensibilités y sont représentées. Juché sur ce point de vue « alpestre », le lecteur de ce Guide bénéficiera d’une large vision.  

Le premier tome est consacré à l’Histoire de la Franc-Maçonnerie et à ses nombreux rites. Ceux-ci forment la trame sur laquelle chaque Loge va conduire ses cérémonies. S’il tous ces rites possèdent un fond commun – le symbolisme des outils de construction, par exemple – ils différent les uns des autres, surtout lorsqu’il s’agit des grades supérieurs aux trois premiers (Apprenti, Compagnon, Maître). Au-delà des obédiences et des nations, il y a une Maçonnerie et mille façons de l’envisager.

Le second volume offre un panorama très complet sur la Franc-Maçonnerie dans le monde, de A (Albanie) à Z (Zimbabwe) aidé en cela par cette neutralité qui ne doit rien à la frilosité mais tout à la situation particulière de la Suisse au cœur du continent.

Une méthode, un langage

En résumé, la Franc-Maçonnerie propose à son adepte les outils nécessaires, dont le langage des symboles, pour se mieux connaître et une méthode pour lui permettre de formuler ses propres réponses – libérées de tout dogme – à ces questions que l’humain se pose, une fois sa survie assurée : pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ? Quel est le sens de la vie, de ma vie ? L’éternité est-elle une illusion trompeuse, un mythe constructeur, une réalité à conquérir ou à reconquérir ?

La démarche maçonnique est à la fois individuelle – par la méditation et la réflexion sur les symboles – et collective – par la participation active aux rituels de Loge qui crée une dynamique de groupe insufflant à chacune et à chacun les forces nécessaires à la poursuite de sa propre quête vers plus de lumière.

images.jpg

Pour revenir aux histoires de complot, ajoutons que ce Guide apportera enfin réponse à cette question urticante : avec ses triangles chocolatés, le Toblerone est-il franc-maçon ?

Jean-Noël Cuénod

Commentaires

  • "ces questions que l’humain se pose, une fois sa survie assurée : pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ? Quel est le sens de la vie, de ma vie ? L’éternité est-elle une illusion trompeuse, un mythe constructeur, une réalité à conquérir ou à reconquérir ?"
    Il faudrait peut-être commencer à se poser la question de savoir si ces questions ont un sens. Autrement certaines réponses sont évidentes et il n'est pas besoin d'un gourou ou d'une initiation pour y répondre.
    "pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ?"
    Parce que nous sommes là pour constater qu'il y a "quelque chose".
    "Quel est le sens de la vie?"
    Réponse donnée depuis l'antiquité.
    "de ma vie ?"
    A vous de voir.
    "L’éternité est-elle une illusion trompeuse, un mythe constructeur, une réalité à conquérir ou à reconquérir ?"
    Quelle éternité? L'éternité pour qui ou pour quoi? Il faudrait peut-être commencer par comprendre le fonctionnement du cerveau et son caractère fini.
    Certaines questions qui commencent pas "pourquoi" me font penser aux questions qui s'enchaînent de gamins de 5 ans.

    Et vous voudriez nous faire croire que la solidarité en affaires entre fmac n'existe pas? J'ai eu l'occasion de la voir en action. Au détriment de certaines personnes.

    Et pourquoi donc la liste des membres est-elle secrète s'il n'y a rien à cacher et que tout se résume à une quête de sens?

  • Des copinages au sein de la FM? L'humain étant ce qu'il est... Mais pas plus et nettement moins que dans les associations d'anciens étudiants, par exemple. Quant aux questions...ce sont celles d'enfants de 5 ans, vous avez raison. Et même de 3 ans. A 70 ans, je me les pose toujours. Je vous souhaite que vous vous les posiez encore. C'est comme ça que l'on reste parmi les vivants.

  • J'ai bien connu un frère 32e degré. Vous l'auriez détesté, il était membre de l'UDC.
    Pire, il était le candidat de Vigilance au Conseil d'Etat contre Grobet.
    Comme quoi, oui, dans ce mouvement "toutes les sensibilités y sont représentées".

  • Détrompez-vous, ce Maçon, je l’ai bien connu. Il s’agit de votre père. Et si je n’approuvais pas ses idées, j'appréciais l’homme.

  • La FM n`a plus la cote mais une autre grande confrérie européenne se profile a l`horizon, celle des GJ, les Gilets Jaunes. Bien moins axée sur la réflexion que sur l`action mais, avouons-le, bien plus efficace de par la frousse qu`elle inspire aux dirigeants politiques européens que la démocratie empeche d`employer la dissuasion des arrestations de masse.

  • De l'éternité, plusieurs commentaires présents, à l'Eternel!

    Nos anciens, prophètes y compris, n'étaient pas en mesure de parler inconscient, subconscient (moins que conscient) ou surconscient, instance éclairante qui envoie rêves ou songes.

    Le Dieu de la Bible envoie des songes.

    Aujourd'hui les rêves éclairants ne proviennent pas de Dieu mais du surconscient.

    Psychologie de la motivation, Paul Diel par la méthode souvent rejetée de l'introspection laquelle bien dirigée n'est en rien "morbide".

    Tout le monde peut lire ces lignes.
    Pas "pour les uns, non pour les autres":
    tel est un aspect de la franc-maçonnerie (également dans les évangiles!) risquant de lui jeter discrédit.

    Y a-t-il maintenant des loges mixtes: des loges entre femmes existent, nous le savons, mais mixtes?

    Pour Diel, le surconscient, qui n'est pas Dieu, donc, envoie des rêves qui garantissent ou provoquent ou stimulent l'élan évolutif de la personne: son désir essentiel d'unité, d'harmonie et, finalement, de plénitude, d'abandon confiance avec apaisement retrouvés ce que pas plus l'argent ou le sexe n'apporteront jamais,

  • Je vous remercie pour votre réponse.
    "Mais pas plus et nettement moins que dans les associations d'anciens étudiants".
    Si vous pensez à l'ENA, je suis bien obligé de vous donner raison.
    Question: si j'ai bien compris, il y a plusieurs obédiences, et plusieurs "loges". Comment pouvez-vous rendre compte de toutes?
    Aucune "brebis galeuse"? Et si les but sont si nobles, pourquoi le secret des membres...? C'est la porte ouverte à tous les fantasmes. C'est quoi le 33me degré? Mythe ou réalité?
    "Quant aux questions...ce sont celles d'enfants de 5 ans, vous avez raison. Et même de 3 ans."
    Quelque part j'ai lu ce dialogue entre un père et son enfant de 6 ans.
    - Papa, quand on est mort, c'est comme avant qu'on soit né?
    - Oui, mon enfant et tu as tout compris.
    "A 70 ans, je me les pose toujours. Je vous souhaite que vous vous les posiez encore. C'est comme ça que l'on reste parmi les vivants."
    Nietzsche s'est posé la question du sens de la vie... toute sa vie. Le résultat a non seulement été pitoyable, mais il s'est littéralement tué à la tâche, et on sait comment il a fini.
    Encore une fois la réponse a été donnée dès l'antiquité. Alors pourquoi inventer des réponses qui sont des non sens par rapport à la vie? Car comment des questions sans réponse peuvent-elles faire de vous un "vivant"? Elles ne peuvent au contraire que vous torturer, entre doute et espoir. Je reste vivant - ô combien - en étant chaque jour en harmonie avec mon environnement, en étant émerveillé devant l'observation du monde vivant et minéral, en donnant la vie plutôt qu'en la détruisant.
    Et la question pour laquelle j'ai une réponse, mais qui me laisse toujours pantois c'est: qu'elle folie frappe une partie de l'humanité pour autant détruire?
    Et votre question par rapport à l'éternité, pourriez-vous expliquer?
    Merci.

  • Cher Monsieur je ne puis vous apporter que cette pauvre réponse: je cherche.

  • Bien répondu, mr Cuénod. Chercher c`est trouver... Trouver que l`important est de toujours chercher car seules les sectes "trouvent" des réponses définitives aux grandes questions existentielles. Chercher c`est etre ouvert et rester humble au lieu de se fossiliser dans des certitudes.

  • "Trouver que l`important est de toujours chercher car seules les sectes "trouvent" des réponses définitives aux grandes questions existentielles."
    Voilà une réponse qui est très... sectaire.
    Il y a une certitude: tous les animaux et les plantes sont mortels.
    Il y a une règle: ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu'ils te fassent.
    Le reste est du baratin pour gogos.

    Pas besoin de chercher. Ou alors oui, ceux qui refusent la réalité ci-dessus... cherchent... espèrent...
    Et il y en a beaucoup qui se ruinent à "chercher" pour calmer leur angoisse de la mort. Ils ne semblent pas y parvenir, puisqu'ils cherchent sans fin. Il y en a beaucoup d'autres qui ont "trouvé", par exemple ceux qui se font sauter avec leur camion parce qu'on les a persuadés que 72 vierges les attendaient.

    Désolé, mais pour moi chercher sans fin quand la réponse est toute simple, ce n'est pas être "vivant". Cela s'apparente plutôt à de la torture auto-infligée. Car finalement la francmac fonctionne comme une secte avec gourous qui font passer des rites avec force symboles. Sauf qu'ils ont remplacé le baptême et le crucifix par divers rites, le compas et la boussole. C'est déjà un progrès par rapport à l'instrument de torture ci-dessus.

    https://www.wemystic.fr/guides-spirituels/symboles-de-la-franc-maconnerie/

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Franc-ma%C3%A7onnerie

    Rites, hiérarchie, accoutrements, croyance en dieu, discipline, soumission, exclusions des autres. Toutes les caractéristiques d'une secte. Il y a même des francsmacs qui ont "trouvé":
    "Depuis le début du XIXe siècle, certaines obédiences ont des exigences religieuses supplémentaires, comme le théisme ou la croyance en l'immortalité de l'âme. La franc-maçonnerie qui prédomine en Scandinavie accepte uniquement les chrétiens."

    Ce qui est sûr, c'est que les francsmacs ne cherchent pas à comprendre la nature et le fonctionnement de leur cerveau. Idem les croyants.

  • "Il y a une certitude: tous les animaux et les plantes sont mortels.
    Il y a une règle: ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu'ils te fassent.
    Le reste est du baratin pour gogos."

    Sans vouloir vous vexer, ceci ressemble fort justement a du sectarisme (dogmatisme, intolérance, comme vous voulez). Tout comme le parti pris de condamner la franc-maconnerie sans la connaitre mais, au-moins, vous montrez pourquoi la nécessité pendant longtemps pour lese franc-macons de se protéger par le secret dont le symbolisme des rituels sont une clé. La derniere fois que les franc-macons ont été persécutés ne remonte qu`a la période Hitler-Mussolini, c`était hier.

Les commentaires sont fermés.