Les habits neufs du «complot judéo-maçonnique»

Imprimer

Achille_Lemot-1902-5.jpg

Chassé après la chute du nazisme, le voilà qui revient avec de nouveaux habits, un gilet jaune complétant parfois sa garde-robe: l’inusable «complot judéo-maçonnique». L’exemple le plus récent de sa vigueur retrouvée a été apporté, la semaine passée, par une douzaine de Gilets Jaunes qui ont dévasté le Temple maçonnique de Tarbes (vidéo ci-dessous), juste après l’agression antisémite contre Alain Finkielkraut.

L’antisémitisme et l’antimaçonnisme marchent souvent la griffe dans la griffe. Force est de reconnaître que certains Gilets Jaunes sont devenus les porte-injures de ces deux jumeaux monstrueux.  Certes, la grande majorité de celles et ceux qui ont fait part de leur légitime colère sur les ronds-points ne tombent pas dans cette ornière. Mais pourquoi n’ont-ils pas exprimé une réprobation plus vive, plus ferme face à ce qui n’est plus une dérive mais une infiltration des vieilles idéologies fascisantes au sein d’un nouveau mouvement social ?

Les usurpateurs du gilet jaune s’associent aujourd’hui à d’autres meutes qui, depuis plus d’un siècle, font du «complot judéo-maçonnique» leur fonds de boutique, à savoir les catholiques intégristes, les fascistes, les nazis, la salafistes et autres islamistes, sans oublier Staline qui, avec sa «nuit des poètes assassinés» et son «complot des blouses blanches»[1], a bien mérité de la cause antisémite ; de son côté, Lénine avait interdit la Franc-Maçonnerie en Russie dès la réussite de son putsch en 1917.

Ce «complot judéo-maçonnique» est apparu vers la fin du XIXe siècle dans le sillage du Syllabus (8 décembre 1864) de sinistre mémoire, dans lequel le pape Pie IX exprime sa haine contre la liberté de conscience, la liberté tout court, le protestantisme, la démocratie, la république, bref tout ce qui constitue les «idées modernes» et qui laissera pendant très longtemps des traces toxiques dans les consciences catholiques.

 C’est l’un des ancêtres des infox et autres «fake news», l’écrivassier mystificateur Gabriel-Antoine Jogand-Pagès, dit Léo Taxil, qui a popularisé le «complot judéo-maçonnique» dans une série d’ouvrages parus entre 1886 et 1895, faisant des Loges, l’œuvre de Lucifer. Deux ans plus tard, sur le point d’être démasqué, Léo Taxil avouera que ses écrits relevaient du canular. Mais ce revirement ne nuira nullement au succès du «complot judéo-maçonnique».

Celui-ci s’exporte fort bien au Proche-Orient où il est repris par l’un des penseurs musulmans les plus influents de l’époque, Rashîd Ridâ, dans une série de textes parus entre 1903 et 1911[2]. Il fulminera d’ailleurs une fatwa destinée à servir d’argument théologique dans la lutte de l’islam contre «la pieuvre judéo-maçonnique». Aujourd’hui, ses thèses sont toujours reprises par les salafistes et d’autres milieux islamistes, tel le Hamas qui, dans sa charte, s’attaque aux Juifs et aux Francs-Maçons.

Le sommet du «complot»: le «Protocole des Sages de Sion» 

Le «complot judéo-maçonnique» viendra au secours du «Protocole des Sages de Sion» qui décrit le pouvoir occulte qu’exercerait les Juifs sur le monde, notamment par le truchement des Loges maçonniques. Cet ouvrage a intoxiqué la planète, jusqu’au Japon. Il a servi d’aliment propagandiste à Hitler, à Goebbels et à tous les antisémites. Or, depuis de vilaines lurettes, il est prouvé que ce document est un faux forgé en 1901 par Matthieu Golovinski agent de l’Okhrana, service secret de la Russie tsariste, une sorte d’ancêtre du KGB. Toutefois, cela n’empêche pas ces «Protocoles» d’être pris pour, si j’ose dire, paroles d’Evangile dans les pays musulmans et les milieux catholiques intégristes, encore maintenant.

L’érotisme de la mystification

  Pourquoi cette persistance dans l’erreur ? Les raisons sont multiples; parmi elles, le génie propagandiste de l’appareil papiste, avec ses multiples relais au sein des milieux sociaux et intellectuels les plus divers aux XIXe et XXe siècles.

L’attrait de l’amalgame fait aussi mouche dans les pensées moches : si de nombreux Juifs ont été initiés à la Franc-Maçonnerie, il n’y a jamais eu d’association entre les institutions juives et les Loges maçonniques. Le B’nai B’rith – organisation juive présentée à tort par les complotistes comme un «pont» entre judaïsme et Franc-Maçonnerie – est entièrement indépendante des Obédiences.

 Cela dit, au fil des persécutions dont ils furent victimes concomitamment, il est probable que des liens de solidarité se soient noués dans l’adversité entre Francs-Maçons et Juifs, sans pour autant que l’on puisse évoquer un quelconque «complot». On a vu de tels liens se tisser dans la région du Chambon sur Lignon pendant l’Occupation, entre les protestants, anciens persécutés, et les Juifs pourchassés par Vichy.

Autre argument soulevé pour stigmatiser Juifs et Francs-Maçons : leurs réseaux serviraient à ourdir des magouilles politico-financières. On trouvera toujours des Juifs, des Francs-Maçons, comme des protestants, des catholiques, des athées, des agnostiques, des gens de toutes nations et de toutes cultures pour se livrer à ce genre d’activité corruptrice, vieille comme l’apparition de l’humain sur terre. Mais il faut aussi reconnaître que les Obédiences maçonniques ont fait le ménage contre ce genre de dérives dès les années 1990. On aimerait en dire autant du Vatican concernant la pédocriminalité au sein de son clergé. 

Enfin, tous les rites excitent la curiosité, surtout ceux pratiqués, non pas dans le secret – les librairies ésotériques offrent une large documentation à ce propos – mais dans la discrétion. Tel est le cas de la Franc-Maçonnerie. Et sur cette curiosité, on peut bâtir des succès de librairie ou de flamboyants bobards. Vous ajoutez les rites de la religion juive, vous touillez le tout et vous obtenez une mixture séduisante pour tous les déçus de la réalité.

Le mensonge enfile sa mini-jupe alors que le réel endosse sa robe de bure. Difficile de lutter contre l’érotisme de la mystification.

Jean-Noël Cuénod

[1]Le 12 août 1952, treize poètes et écrivains juifs furent fusillés à la Loubianka par Beria sur ordre de Staline ; le «complot des blouses blanches» visait les médecins juifs et annonçait d’autres assassinats «antisionistes» ; c’est la mort de Staline qui a donné un coup d’arrêt à ce processus.

[2]«Le Croissant et le Compas, Islam et Franc-Maçonnerie : de la fascination à la détestation» de Thierry Zarcone (Editions Dervy, 2015)


Lien permanent Catégories : Laïcité, social 25 commentaires

Commentaires

  • "On aimerait en dire autant du Vatican concernant la pédocriminalité au sein de son clergé." La pédocriminalité ne devrait pas cacher l'Opus Dei, sorte de mafia sauce catho...

  • Excellent billet !

    Merci JNC !

  • Lecture très intéressante d'un point de vue historique.

    Maintenant dans le présent, il n'est pas nécessaire d'être un complotiste paranoïaque pour comprendre que l'agenda plus ou moins caché des élites économiques ne correspond pas aux aspirations des peuples.

    Vous pourriez peut-être consacrer un prochain article sur qui sont ces élites et quelles sont leurs intentions.

  • Sous des Gilets Jaunes se cachent des mélanchonistes, des casseurs rouges et pro-palestiniens, des verts, des socialistes, des centristes, des FN et des LR, des RN et des identitaires, des pauvres, des plus riches, des infirmières, des Artisans, des chefs, d'entreprises qui d'ailleurs manifestent sur leurs canapés veloutés, des CRS, des flics, des agents de renseignements, des communistes, des chômeurs, des commerçants, des balayeurs pardon techniciens de surface, peu de musulmans, beaucoup d'apostats, des putes, des journalistes et des journaleux, des handicapés, des malentendants, des gens du voyage, des croyants, des non croyants, des adeptes du vivre ensemble, des adeptes du complot tous plus ou moins idiots et idiots utiles à l'islam, des collabos, bref en résumé la France qui ne veut plus de Castaner et son larbin Macron et inversement.

    Pour le reste, très bon article historique, avec une explication on ne peut plus claire.

  • LOL! Excellente intervention Pierre!

  • Ceux qui vous parlent en permanance du "Vivre ensemble" et de "La multiculture" n'aime ni l'un ni l'autre!! Je ne sais pas ce que c'est "Le vivre ensemble" et "La multiculture" pas plus que "Le populisme" et "Le développement durable", surtout au niveau des "problématiques"!

  • La France en son apparent déclin ne compte-t-elle pas de nombreux chefs d'Etat français francs-maçons du Grand-Orient de France?

    Soutien officiel des Loges aux revendications "légitimes" des Gilets-Jaunes?

    Solidarité entre francs-maçons ou solidarité ouverte offerte ou apportée à tous?

    Pour ce qui des du mot complot, ne voyons-nous pas du ou des complots partout!?

  • La laïcité vient de loin. Toute religion (judaïque, catho, islam...) dès qu'elle dort de la sphère privée est néfaste. La pédophilie catho en est la partie visible des qu'on brime la sexualité humaine... Tous les humains sont libre de s'émanciper des religions

  • La religion: inféodation risque d'(…)

    en revanche, adhésion libre à une forme ou une autre de spiritualité

    y a-t-il une pédophilie "catho"?

    On observe que les accusateurs utilisent la pédophilie catho davantage pour démolir le catholicisme que par compassion nette pour les victimes

    "Gens de mauvaise foi!" (les évangiles)

    Les anciens Grecs toléraient la pédophilie au point de préparer y compris physiquement les jeunes garçons au "passage" de leur premier amant

    combien de victimes de la pédophilie vous diraient qu'"au moins ils nous donnaient de la tendresse et nous écoutaient

    pas comme nos parents qui "faisaient juste qu'à nous engueuler ou nous donner du fric pour qu'on leur fiche la paix"!

    Pourquoi ne pas se regarder en face droit dans son miroir intérieur!?

    Les enfants ont des antennes et peuvent être choqués par la sexualité active de leurs parents:
    - Tes parents quand ils étaient dans leur chambre à coucher que faisaient-ils?" (Françoise Dolto)
    -"Ils jouaient aux derrières."!

  • La laïcité vient de loin. Toute religion (judaïque, catho, islam...) dès qu'elle dort de la sphère privée est néfaste. La pédophilie catho en est la partie visible des qu'on brime la sexualité humaine... Tous les humains sont libre de s'émanciper des religions

  • L'augmentation de 74% actes antisémites en 2018 sur le territoire français, n'a rien à voir avec les gilets jaunes dont la première manifestation date du 17 novembre !

  • On peut se poser la question suivante: Dieu existait-il ou, par la puissance de la pensée l'aurions-nous créé donc non nous créés à son image mais lui/elle créé/e à notre image…?

    En ce cas il est indispensable de cultiver non l'amour du pouvoir mais le pouvoir de l'amour…

    Humanité nous serions la vierge Marie le fruit de nos entrailles Jésus c'est-à-dire notre univers avec tous les sens de ce mot_ univers, environnement, ambiance, climat...


    c'est en nous améliorant que nous perfectionnerions cette entité, instance, force ou puissance... comme disaient les Anciens "divine"!

  • Le plus énorme scandale lié à une loge date de l'affaire de l'IOR avec les membres mussoliniens et franquistes de la soi-disante loge P2 (propaganda 2) dont le "grand-maître" n'était qu'autre que le très proche du Vatican et des chrétiens démocrates, Licio Gelli qui a finit ses jours en toute quiétude dans un palace de Toscane.

    En quoi s'agissait-il de quoi que ce soit lié à la franc-maçonnerie, tout le contraire, des fascistes qui se sont déguisés avec le concours de la presse en méchants franc-maçons, une loge du mal chapeauté par l'église et ses trafiques de drogues, ses dizaines de cadavres abandonnés dans les campagnes et sous les ponts de Londres derrière un écran opaque totalement contrôlé par des journalistes aussi incompétents que cyniques.

  • Jean-Pierre dit à raison:"L'augmentation de 74% actes antisémites en 2018 sur le territoire français, n'a rien à voir avec les gilets jaunes dont la première manifestation date du 17 novembre !"

    Tout d abord, il faut combattre l anti-sémitisme (anti-arabes, anti-juifs...) sans relâche, c est clair.

    Par contre amalgamer entre l acte haineux, abjecte et raciste d anti-sémitisme qui viole certainement le droit de l Homme et entre critiquer un projet politique dit sioniste de l Etat d Israel est une fausserie.

    Même Macron et compagnies qui essaient d assimiler l anti-sémitisme à l anti- sionisme ont de la peine à faire passer cette pilule. Ce dernier, l anti sionisme veut faire respecter le droit de l Homme dont sont victimes les palestiniens, la Cis-jordanie, Gaza, le territoire syrien occupé le Jolan et l annexion illégale de ces territoires occupés et où des "implantations" (joli terme...) de colons barbus qui sévissent contre toute loi même internationale...

    Et ce n est pas deux trois faussaires de l histoire qui rôdent en trolls bas de gamme 3 pour le prix d un et des quasi-concierges (gossips) sur ces blogs qui pourraient nous imposer l équivalence de l anti-sémitisme (heureusement punie par la loi) à la politique anti-sionisme qui est un droit universel d expression politique.

    Bien à Vous.
    Charles 05

  • Voilà un acte anti judéo-chrétien, Le fasciste Erdogan veut "baptiser" l'église Ste Sophie en mosquée Ste Sophie. Antijuif anti chrétien vont de paire. Soyons sioniste, pas de cadeaux.

  • Le fait de m'opposer à Erdogan, à sa politique, à ses prises de positions extrêmes (y compris l'idée saugrenue de rebaptiser la basilique Hagía Sophía) ne fait pas de moi pour autant, un sioniste. Inutile de de condamner un extrémisme pour en soutenir un autre. Loin de là!

  • Dans les endroits publics L'antisémitisme puni par la loi fait taire les gens concernés mais ne change en rien leur haine profonde.

    Pourquoi?

    Si vous allez chez un médecin pour un simple contrôle en cachant précautionneusement un abcès que vous avez quelque part en quoi votre santé est-elle ou sera-t-elle rétablie?

  • Apparemment il faut - presque - faire passer les articles pour re-re-remettre l'église au milieu du village. En l'occurrence, ici, le mot ANTISEMITISME qui n'e concerne pas, mais alors pas du tout les arabes musulmans partout où ils se trouvent: Extrait

    "L’antisémitisme est le nom donné de nos jours à la discrimination et à l'hostilité manifestées à l'encontre des Juifs en tant que groupe ethnique, religieux ou racial.

    Il s'agit, dans son acception originelle telle qu'elle a été formulée vers la fin du XIXe siècle, d'une forme de racisme à prétentions scientifiques dirigée spécifiquement contre les Juifs (et non contre les peuples sémites, groupe linguistique)1.

    Le terme est le plus souvent utilisé aujourd'hui pour qualifier tous les actes d’hostilité anti-juive, que leurs fondements soient raciaux ou non.

    Le spécialiste du négationnisme Gilles Karmasyn rappelle que c'est le journaliste allemand Wilhelm Marr qui invente véritablement le terme « Antisemitismus » dans le sens « d'hostilité aux Juifs », à l'occasion de la fondation d'une « ligue antisémite » en 18794 (...)

    Après avoir traduit l'hostilité basée sur la religion puis sur la « théorie des races », le terme « antisémitisme » désigne toute manifestation de haine, d'hostilité ou la discrimination à l'égard des Juifs...

    La traduction française d’antisemitismus par « antisémitisme » apparaît, selon le dictionnaire Le Robert, en 1886, suivi de l’épithète antisémite trois ans plus tard. Toutefois Karmasyn a mis au jour les traductions « antisémitique » et « antisémite » dans le journal Le Globe dès novembre 18799. L'historien Jules Isaac précise que le terme « antisémitisme » est par lui-même équivoque, alors que « son contenu […] est essentiellement anti-juif »10. W. Marr utilise en effet le mot « Semitismus » comme synonyme de « Judentum », lequel désigne indifféremment le judaïsme, la communauté juive et la judaïté.

    Le mot « antisémitisme » abandonne donc la signification spécifiquement religieuse de l'hostilité anti-juive pour se prêter au concept de « race juive » par lequel on a commencé par désigner des Juifs baptisés, justifiant la poursuite des discriminations à leur égard alors qu’ils ont apostasié. Des théories pseudo-scientifiques sur la conception de « race » se sont répandues en Europe dans la seconde moitié du XIXe siècle, particulièrement chez l'historien prussien Heinrich von Treitschke, dont les idées seront reprises dans les théories nazies11.
    Confusion

    Comme l'indiquait l'historien Jules Issac10, une confusion naît de ce mot paraissant équivoque mais qui n'a jamais visé les autres populations de langue sémitique, telles que les Arabes. Au contraire, il peut être utilisé pour désigner l'hostilité des Arabes envers les Juifs lorsque l'on parle d'antisémitisme arabe.

    Quant à l'essayste JCBarreau qu'il s'occupe de cacahuètes, qui seraient plus de son domaine!

    Pour finir, wiki m'apprend qu "D'autres préfèrent parler de « nouvel antisémitisme » pour qualifier les idéologies plus récentes qui s'appuieraient sur la dénonciation d'un « supposé lobby juif ou du sionisme pour masquer leur antisémitisme »

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Antis%C3%A9mitisme

    C'est exactement ce que je dénonce depuis des années. Je confirme! L'antisionisme est le frère jumeau de l'antisémitisme. Ce qui est récurrent chez les progressistes qui affichent ce nouvel antisémitisme sous la coupole du sionisme.

  • Attention aux amalgames, je n'ai aucune sympathie pour jacques attali, alain mink et soros est ce que ça fait de moi un antisémite patenté? Il semble que oui si on écoute certaines émissions du dimanche matin sur "France Culture"!! C'est très limite comme attitude!

  • En suivant le raisonnement de certains, Ilan Pappé, Shlomo Sand, Emmanuel Levyne, Abraham Serfaty, des personnalités et intellectuels de confession et de culture juives, mondialement reconnus et respectés, sont des antisémites car ils affichent ouvertement leur rejet du sionisme comme projet politique. Un peu court comme argumentation.

  • @Gérard
    En ce qui concerne Serfaty, le jour de l'annonce que Bouteflika n'allait pas demander un nouveau mandant, il a annoncé exactement dans une émission sur LCI ce qui allait se passer avec cette manoeuvre, alors que tous les autres commentateurs chantaient le chant de la victoire pour les Algériens de la rue.

  • On nous a appris que pour être clair il ne faut pas parler d'antisémitisme ou de cet antisionisme masquant la... "judéophobie"!

  • Si on critique la POLITIQUE des gouverneurs au Mali ou au Congo ou au Tchad, ce n est pas pour autant qu on est des racistes anti-noir ni anti-chrétien ni anti-juif ni anti-musulman...Pas d amlagame et de fausses intentions...

    Bien à Vous M. Cuénod,
    Charles 05

  • On se demande pourquoi Jean-Michel Blanquer entend supprimer dans les lycées l'étude de l'Histoire, Verdun, du travail, Marx et de l'inconscient, Freud.

    Marx et Freud tous deux juifs, rabbins dans les deux familles…?
    Ne pas prendre le risque de froisser quelques-uns?

    On demandait à Freud s'il y avait un rapport entre la psychanalyse et le judaïsme.
    Freud répondit affirmativement tout en précisant qu'il gardait vis-à-vis du judaïsme toute son indépendance.

    (En cure psychanalytique, par exemple, on peut établir un rapport entre le biblique psaume de pèlerinage "Je lève les yeux vers les montagnes d'où ne vient le secours"

    en demandant à la personne concernée ce qu'enfant en récitant ce psaume, comme elle le raconte, elle comprenait par "montagnes". Il se peut qu'elle réponde que les montagnes pouvaient représenter les grandes personnes avec la façon qu'elles ont de vous regarder de haut ce qui faisait que le d'où me "vient" le secours devenait d'où me "viendra"(!) le secours… en regardant de tous les côtés…)

  • "(…) en regardant de tous les côtés (associations libres "outil" capital, avec le transfert, de la psychanalyse) comme la Soeur Anne de la jeune épouse de la Barbe bleue )"(…) Anne, ma soeur Anne ne vois-tu rien venir?..." qui lui a désobéi et qui va avoir le cou tranché.
    Elle attend ses frères qui la délivreront.

    Soeur Anne nous précise-t-on est, des contes de fées, la seule soeur non hostile:

    toujours en rapport avec le judaïsme on passe aux évangiles

    le Jésus historique mal traité par l'ensemble de sa fratrie ne pouvait compter que sur l'une de ses soeurs.

    Par simples rencontres suivies ce que Freud finalement décida de nommer psychanalyse peut, à moindre prix, se déclencher… sans crier gare

    comme enseignait un prof de collège secondaire "Ce n'est pas tant qu'une personne, ou un ado, a une influence sur l'autre mais ce qui se passe lorsque ces deux personnes sont ensemble

    le Christ intériorisé (par la communion catho son corps et son sang, c'est-à-dire symboliquement sa vie offerte pour nous en l'occurrence, peut être en soi le psy en question.


    se présentant à l'extérieur médecin et, par expérience, "Cherchez-moi parmi les vivants" en notre temps médecin même pas psy "ressenti tel": "On juge un arbre à son fruit."

    Monsieur Cuénod appelé à l'aide en un moment dur (les journalistes ou autres personnalités exercent parfois une sorte de suivi concernant leurs lecteurs, auditeurs, etc. est en mesure de confirmer le témoignage présent.
    Sans que nous ne nous connaissions personnellement mais par mail de moi à lui (adresse connue par 24heures) et de témoignage.

    A sa patience s'adresse notre gratitude.

Les commentaires sont fermés.