28/09/2018

Faut-il pendre les blancs ?

10938117.jpg

Le rappeur Nick Conrad n’était connu que par sa concierge et sa cour. Aujourd’hui, le voilà célèbre grâce à son clip à scandale intitulé « pendez les blancs ». Il a tout compris, Conrad. Pour percer dans le chaud-bise, il faut tout d’abord crever la croûte de fumier et faire le Zemmour en investissant dans le racisme bien gluant.

Petit rappel pour ceux qui viennent de débarquer de Proxima du Centaure. Le rappeur susmentionné – qui se présente en tant qu’ « artiste noir, Parisien fier et raffiné » – a commis un clip d’une petite dizaine de minutes où il met en scène le sort qu’il réserve à un blanc avec, entre autres gages de finesse, ces éloquentes paroles :  «Écartelez-les pour passer le temps, divertir les enfants noirs de tout âge petits et grands. Fouettez-les fort faites-le franchement, que ça pue la mort que ça pisse le sang!» Nous parvenons à la fine pointe du sublime avec ce doux songe : « Je rentre dans des crèches, je tue des bébés blancs, attrapez-les vite et pendez leurs parents ». Tel un chœur antique, les comparses du rappeur psalmodient : « Pendez-les tous ! Pendez-les blancs! »

Le clip – c’était son but – vérole les réseaux sociaux. Les médias installés le dénoncent, donnant ainsi un surcroît d’audience à la chose. Et puis, re-belote, les politiciens entament leur grand bal des faux-culs indignés, du ministre Collomb à Marine Le Pen, trop heureuse de condamner le racisme version noire.

Les sites concernés affirment que ce clip a été supprimé : pipeau à coulisse ! Le Plouc s’est contenté de gougueliser « pendez les blancs » pour retrouver en une seconde ce truc dans son intégralité.

Le ministre Collomb s’est empressé de saisir la justice. Le Parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour « provocation publique à la commission d’un crime ou d’un délit». La police a aussitôt interrogé Nick-le-Raffiné, « en audition libre ». Donc sans menottes, ni cellule. Au grand regret du rappeur, sans doute.

Pour sa défense, Conrad invoque l’usage du second degré. Il n’a pas voulu inciter à la haine du blanc : « Dans mon clip qui n'est que de la fiction, j'ai voulu inverser les rôles de l'homme blanc et de l'homme noir et proposer une perception différente de l'esclavage », fait-il savoir dans la médiasphère.

Que son clip ne soit « que de la fiction », c’est encore heureux. Dans le cas contraire, ce n’est pas pour « provocation publique à la commission d’un crime ou d’un délit» qu’il serait poursuivi mais pour « assassinat »!

Ensuite, voyons un peu ce second degré qui est brandi façon bouclier.

Au marché de Brive-la-Gaillarde…

Il est vrai que Georges Brassens, dans sa chanson « hécatombe » n’y est pas allé de main morte contre les malheureux gendarmes, torturés par les mégères du marché de Brive-la-Gaillarde. Sa première diffusion remonte à 1952, encore à l’époque des 78 tours. En voici quelques extraits (voir aussi la vidéo sous ce texte ) :

 

En voyant ces braves pandores
Être à deux doigts de succomber
Moi, je bichais car je les adore
Sous la forme de macchabées

(…)

Une autre fourre avec rudesse
Le crâne d'un de ses lourdauds
Entre ses gigantesques fesses
Qu'elle serre comme un étau.

(…)

Jugeant enfin que leurs victimes
Avaient eu leur content de gnons
Ces furies comme outrage ultime
En retournant à leurs oignons
Ces furies à peine si j'ose
Le dire tellement c'est bas
Leur auraient même coupé les choses
Par bonheur ils n'en avaient pas.

 

Pourtant, « Hécatombe » se situe à des années-lumière du rap de Conrad. Outre, que le racisme (la flicophobie n’est pas une expression raciste au sens strict du terme) y est absent, ce qui distingue clairement les deux textes, c’est l’humour. A écouter Brassens, on est mort, mais de rire. Soixante-six ans plus tard, sa chanson reste drôlissime. Alors qu’il serait vain de trouver la moindre trace d’humour dans « Pendez les blancs », même en cherchant bien, même en se forçant. Or, pour que le second degré fonctionne, il faut instiller au texte cette goutte d’humour qui permet de décoller le texte de sa signification immédiate. Si Nick-le-Raffiné avait vraiment voulu introduire le second degré dans son rap, ce qui reste à prouver, alors il a lamentablement échoué, faute de talent.

De même, les défenseurs du rappeur pourraient se prévaloir de cette célèbre formule rédigée par André Breton dans son « Second manifeste du surréalisme » :

L’acte surréaliste le plus simple consiste, revolvers aux poings, à descendre dans la rue et à tirer au hasard, tant qu’on peut, dans la foule.

Certes, l’humour n’y apparaît pas dans toute son évidence. Néanmoins, en se reportant à l’époque – 1929 – où elle fut conçue, elle présentait cet écart qui sépare la signification immédiate du texte de son appréhension distanciée. Bien sûr, la Première Guerre mondiale avait provoqué son lot de massacres. Toutefois, à l’époque, il était difficilement concevable qu’un quidam surgisse au coin de la rue pour tirer au hasard.

Mais tout a changé. Sans doute André Breton n’aurait-il pas pu écrire sa phrase aujourd’hui. Désormais, les quidams n’hésitent pas à appliquer la formule surréaliste au pied de la lettre, sur des campus aux Etats-Unis, sur des terrasses de bistrot à Paris ou ailleurs. Dès lors, l’effet de distance n’existe plus. Cette absence d’écart rend difficile, voire impossible le second degré en un tel contexte.

« Je rentre dans des crèches, je tue des bébés blancs », éructe Nick Conrad… Mais c’est exactement ce que Mohamed Merah a fait à l’école juive de Toulouse au matin du 19 mars 2012 ! Où est l’écart ? Où se trouve la distance ? Où se cache l’humour ? Dans quel recoin dénicher le moindre fragment de second degré ? Indéfendable, Nick-le-Raffiné !

Loin de briser les codes du racisme blanc, il les renforce en leur donnant une forme de légitimité : « Vous voyez, tout le monde est raciste, même eux. Alors pourquoi se gêner ? »

S’il n’y avait pas eu tout ce ramdam à propos du clip, Le Plouc n’aura même pas songé à l’évoquer. Le silence est la meilleure des armes pour faire taire les imbéciles.

 Mais voilà, le silence est rigoureusement incompatible avec notre société média-mercantile. Et les réactions qui miment l’indignation relèvent avant tout du marketing politico-médiatique : il s’agit de profiter du beuze pour faire propagande de sa came électorale. Quant à l’intrusion de la justice dans cette affaire, elle ne fera que nimber le rappeur raciste de la précieuse aura du « Bad Boy ».

C’est bon pour le bizness, ça, coco !

Jean–Noël Cuénod

18:34 Publié dans social | Lien permanent | Commentaires (17) | |  Facebook | | |

Commentaires

Pendre les blancs?

Juste ajouter un i à pendre:

peindre les blancs

Par vous retrouver un instant l'unique Brassens, son accent sur un autre chant...

à son"chat"!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 28/09/2018

Répondre à ce commentaire

Pour faire court: imaginons un instant la même "chanson", dans laquelle on remplacerait "blanc" par "noir".

Que se passerait-il?
Les banlieues flamberaient, des émeutes urbi et orbi.... mais vous ne parleriez pas de faux-culs indignés.

Écrit par : Arnica | 28/09/2018

Répondre à ce commentaire

Parce qu'ils peuvent faire ce qu'ils veulent partout dans nos pays, ils sont "intouchables", c'est bien ça le titre du film non????? Le racisme anti-blancs c'est partout tout le temps!

Écrit par : Dominique Degoumois | 28/09/2018

Répondre à ce commentaire

Ma première réaction est d'écrire que Zemmour n'est pas un raciste pas plus que vous n'êtes paperon blanc.

C'est à cause de ce raisonnement que doucettement mais surement l'islam avance à grands pas. Ce faisant, la Liberté d'expression 'sauf sur votre blog, est lapidée en France et ailleurs.

Quant à ce raciste, la peine de mort doit être rétablie car c'est un ennemi en guerre contre le modèle occidental. C'est un ignorant de l'histoire du racisme musulman et noir mais également de l'esclavage.

Suite après avoir lu en entier le billet.

Écrit par : NOËL Pierre | 29/09/2018

Répondre à ce commentaire

Près de 17 millions d'esclaves noirs ont été massacrés au maghreb! Et taubira d'essayer de passer ça sous silence pour ne pas stigmatiser les banlieues! La France à revue le contenu de ses livres d'histoire pour ne pas froisser l'envahisseur! On voit le résultat! Entre 700 et 900 ap jc rien ne c'est passé donc!

Écrit par : Dominique Degoumois | 29/09/2018

Le silence et l'indifférence sont les meilleures armes contre l'imbécillité et sa visée provocatrice. Là, il se fait un pub d'enfer et du fric à coup sûr.

"Loin de briser les codes du racisme blanc, il les renforce en leur donnant une forme de légitimité : « Vous voyez, tout le monde est raciste, même eux. Alors pourquoi se gêner ? »" ... effectivement, c'est connu de longue date même dans des comportements apparemment anodins.

La connerie humaine étant la chose la mieux partagée dans le monde - pour paraphraser à l'envers le célèbre adage de Descartes - on n'est pas sortis de l'auberge avec ces réactions à rebrousse-poil savamment orchestrées.

Bon dimanche à vous!

Écrit par : Micheline Pace | 30/09/2018

Répondre à ce commentaire

Bonjour, une nouvelle qui vient de me parvenir qui vous donne envie de hurler et de se radicaliser face à ces monstres!

Tara Fares, blogueuse et ex-Miss Irak, abattue en pleine rue à Bagdad

http://www.leparisien.fr/faits-divers/tara-fares-miss-irak-et-influenceuse-abattue-en-pleine-a-kaboul-28-09-2018-7905837

https://www.tdg.ch/monde/meurtre-blogueuse-populaire-filme/story/11840316

Écrit par : Patoucha | 30/09/2018

Les peindre....!

Écrit par : Patoucha | 30/09/2018

Répondre à ce commentaire

Je profite de l'information que Patoucha nous donne avec le lien pour me révolter contre ces amalgames entre la chanson de Brassens et la période 1929 qui n'a rien à voir avec notre époque à part culpabiliser les uns pas les autres.

ceus qui ont tué cette gamine respectent à la lettre le coran et suivent le criminel mahomet comme modèle.

certains en font le même plat entre immigration portugaise, espagnole, polonaise et musulmane. Les chrétiens croyants ou non n'ont aucun rapport avec le concept mortifère islamikaze.

En matière de communication Conrad le raciste a perdu; car, il met en évidence la lumière sur le racisme non seulement anti-blanc qui est un fait, mais aussi le racisme musulman envers les non musulmans via le coran hadiths et sunna.
Suffit de lire les versets du coran:

"" https://blog.sami-aldeeb.com/2014/01/17/fatrasies-coraniques/"" les musulmans ne connaissent rien du coran, ils suivent comme des moutons les éducations coraniques des imams et autres charlatans.

"" S’il n’y avait pas eu tout ce ramdam à propos du clip, Le Plouc n’aura même pas songé à l’évoquer. ""

NON Mr Jean-Noel Cuenod car, sournoisement, millimètre par millimètre, les adeptes de l'islam et autres pervers de ce concept, avancent masqués en comptant justement sur la non réaction des non musulmans. Certains en sont même à féliciter Sami Aldeeb afin de mieux troubler le débat, de diviser et semer la discorde entre non croyants et non musulmans, ils y parviennent grâce à ce genre de comportements ou a des idiots utiles ou inutiles de gôôche avides de bien paraître.

Bon, en faisant un billet sur le sujet, je vous absous de toute pénitence *L*

Écrit par : NOËL Pierre | 30/09/2018

Répondre à ce commentaire

NOËL Pierre,

De ma part pas d'amalgame avec quoi que ce soit dès qu'il s'agit de Brassens (toujours aimable voire souhaitable de ne pas parler à la place d'autrui en lui faisant dire ce qui ne l'est ou ne l'était pas!)

Dans l'ensemble de notre vécu, celui qui nous est imposé (on peut s'en évader, certes, mais il y faut du cran) comme écrivait en son temps, déjà, Ernest Ansermet (Cahiers Vaudois) que de "médiocratie"!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 30/09/2018

Répondre à ce commentaire

Depuis Avril 2018 à ce jour 30 septembre 2018, 180 jours se sont écoulés et 187 palestiniens de Gaza, Gaza comme une grande prison à ciel ouvert comme disait Stéphane Hessel RIP, 187 palestiniens ont été assassinés par Tsahal.
Tsahal qui est l armée la plus "morale du monde"(Blague à part) selon le Grand Salaud de BHL. Un assassiné palestinien par jour et ce n est pas encore fini avec le régime sioniste, un régime d extrême droite génocidaire mais qui s affiche comme démocratique, boff, pour les palestiniens et la Gauche israelienne progressiste. Alors que la conscience humaine regarde ailleurs comme si rien n y était et comme si rien ne se déroule ailleurs, hélas ....

Bien à Vous M. Jean-Noêl Cuénod et Merci à Vous.
Charles 05.

Écrit par : Charles 05 | 30/09/2018

Répondre à ce commentaire

Aujourd hui, ceux qui seraient à pondre selon les USA et leurs 2 alliés cul et chemise (Israel et l autre Grande "Démocratie" de la Saoudie) sont les iraniens et les palestiniens ainsi que les Syriens et les Yéminites tant qu on y est. Pas ni Daech/ISIS ni Al Qayda/Al Nosra ni les islamistes Frères musulmans agents de la GB et des USA qui servent les intérêts du trio USA/Israel/Saoudie!

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 30/09/2018

Répondre à ce commentaire

@NOËL Pierre


A propos de ceux qui "avancent masqués", les anonymes sous pseudonymes... également!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 01/10/2018

Répondre à ce commentaire

"" Bien sûr, la Première Guerre mondiale avait provoqué son lot de massacres. Toutefois, à l’époque, il était difficilement concevable qu’un quidam surgisse au coin de la rue pour tirer au hasard.""

Et pourtant, Hitler le grand Z'ami et modèle de bon nombres de musulmans et autres nazis chrétiens croyants ou non, est arrivé par la petite porte sans arme autre que le racisme anti juif. Puis, quelques temps après, un racisme planétaire de tout ce qui n'était pas Aryen. En islam, c'est tout ce qui n'est pas musulman, suffit de lire le coran et autres bouquins sur mahomet.

Cet abruti n'est pas venu seul du coin de la rue; il a ses supports, ses fans. les antisémites, anti américains, "Yankees" comme les nommes d'autres racistes qui sont du même acabit.

Ces comportements font leur bonhomme de chemin chez les jeunes et moins jeunes faisant le nid des nazis ou apparentés.

Ce crétin est un mal pour un bien, il met en évidence ce qui est caché par les élites et une partie des journalistes inféodés aux bandits de tous bords: "le racisme de toutes les couleurs"

Les soit-disant défenseurs des animaux s'attaquent aux boucheries et charcuteries françaises mais ne dénoncent pas le halal ni les tueries des musulmans envers les moutons.

Les racistes noirs défenseurs d'une Afrique corrompue se victimisent en dénonçant le colonialisme blanc et chrétien en oubliant de dénoncer leurs despotes et l'esclavage des noirs entre-eux. Qui vendait des esclaves issus des royautés ou seigneurs noirs? Les Portugais ont été maîtres en la matière avec l'aide des noirs et des musulmans.

N'évoquons pas les musulmans (mâles), chiites, sunnites ou autres sectes islamikazes champions du monde des tortures et de l'esclavage envers les femmes et les gamines qu'ils enchiffonnent violent pour allah et ses plaisirs sexuels, morbides et ce, depuis des siècles. Ce concept est défendu par une majorité de croyants musulmans qui deviendront une minorité dans quelques années suite aux futurs conflits.

""Lorsque la traite arabe et la traite atlantique ont commencé, beaucoup de systèmes d'esclaves locaux ont commencé à fournir des captifs pour les marchés d'esclaves en dehors de l'Afrique""

https://fr.wikipedia.org/wiki/Esclavage_en_Afrique#Pratiques_esclavagistes_en_Afrique

Attention, à force de critiquer Zemmour il est facile d'attraper des zémmouroïdes...

En tout cas, merci Jean-Noël Cuenod pour ce sujet fort intéressant dont il fallait discuter.

Écrit par : NOËL Pierre | 01/10/2018

Répondre à ce commentaire

Je ne crois pas être un.e faux-cul et j'insiste: ce clip est indigne, d'abord, et dangereux, ensuite, parce qu'il peut ne pas être saisi du tout au second degré.

Je revendique pour les haïs telle Marine le Pen la vraisemblance d'une réelle indignation hors calculs ou visées "populistes de l'extrême droite"!

On dit que les Le Pen ont en eux le gène de la torture.
Qui finira par dénoncer la torture véritable "système" en Algérie!?

Écrit par : MB | 01/10/2018

Répondre à ce commentaire

Lorsque Jupiter se prend en selfie avec un Antillais faisant un doigt d'honneur, on se dit que ce clip est dans la continuïté. Nike la France, c'est bien le message n'est-ce pas.

En revanche, un retraité qui fait le même geste. là, c'est intolérable. Il n'a pas la lumière à tous les étages le petit chargé de clientèle de chez Rotschild. Et de fait, tous ceux qui le soutiennent encore.

Écrit par : Laurent Lefort | 02/10/2018

Répondre à ce commentaire

Merci JNC de me permettre de fortifier mon dossier...

Une heure de relève pour aujourd'hui..... :)

Écrit par : Patoucha | 08/10/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.