28/08/2018

La salutaire vacance de Monsieur Hulot

emmanuel-macron-et-nicolas-hulot-a-l-elysee-le-5-septembre-2017.jpg

Devinette macronienne : qu’est-ce qui ressemble le plus à un vieux monde ? Réponse : un nouveau monde. A preuve, la démission de Nicolas Hulot. Comme d’habitude, le président en exercice perd la main après un an de pouvoir. Comme d’habitude, l’écologie gouvernementale en France n’a d’autre utilité que celle d’un dieffenbachia, cette plante d’ornement au feuillage vert pâle.

Un truc joli, l’écologie, mais dont les gouvernants français – et eux tout particulièrement –  se lassent vite comme ces posters représentant de superbes paysages. Au bout d’un moment, on ne peut plus les voir en peinture, les posters. Alors, on les balance à la poubelle. Comme le disait l’alors président Sarkozy, encore essoufflé par ses efforts déployés lors du Grenelle de l’environnement, « l’écologie, ça commence à bien faire ».

Aucun président français n’a mené une politique cohérente dans ce domaine qui, à l’évidence, surplombe tous les autres. Le président Chirac avait fait un très beau discours à ce propos : « La maison brûle et nous regardons ailleurs ». Après cet énergique coup de menton, Jacques Chirac a jugé qu’il en avait fait assez pour la cause environnementale et s’est empressé de regarder à nouveau ailleurs.

Hulot sous le charme du pipeautier virtuose

Quant à Emmanuel Macron, la sauvegarde de la planète lui est tellement indifférente qu’elle est devenue l’Arlésienne de sa campagne présidentielle. Conscient de cette lacune qui pouvait faire mauvaise effet sur le plan médiatique, le nouveau président a réussi à engager dans son équipe, le seul écologiste à être populaire grâce à la télécratie, Nicolas Hulot. La plante d’ornement était posée bien en évidence sur le devant de la scène.

 Après ses déboires sur le plan politicien avec Les Verts, Hulot en avait sagement conclu que son action serait plus efficace en promouvant l’écologie dans l’espace médiatique plutôt que de s’embourber dans les marais électoralistes. Emmanuel Macron a donc dû user de tout son charme de virtuose du pipeau pour le convaincre d’entrer au sein de son gouvernement. Avec à la clé un de ces titres ronflants qui impressionnent le gogo hexagonal :  Ministre d’Etat – roulez tambour !  – Ministre à la transition écologique – sonnez clairons ! – et solidaire – fermez le ban ! Histoire de montrer combien le président Macron juge importante cette transition écologique.

Mais le dieffenbachia de l’espèce hulotia ne manque pas d’épines et une belle ligne sur la carte de visite ne suffit pas. Emmanuel Macron l’a su d’emblée en accordant à son Ministre d’Etat une attention soutenue. Tout en lui imposant deux secrétaires d’Etat garde-fous, – Sébastien Lecornu, qui vient de la droite LR, et Brune Poirson, jeune pousse très En Marche –, qui doivent tout au président, rien à leur ministre même d’Etat et dont l’ambition lupine n’est un secret pour personne.

Ce fut ensuite les arbitrages gouvernementaux souvent perdus par Nicolas Hulot, dont celui concernant le glyphosate. Devant l’impératif des intérêts financiers à court terme, la sauvegarde de la santé des travailleurs agricoles et des consommateurs n’a pas pesé bien lourd. Et l’abandon du projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes, abandon voulu par Hulot, n’a pas suffi à faire oublier cette cuisante défaite. On n’éteint pas la « maison qui brûle » avec des pompiers cheminant à « petits pas écologistes ».

Par conséquent, la présence, hier, de Thierry Coste, lobbyiste en chef de la chasse et des armes, à la conférence entre Macron et les chasseurs n’a été que la goutte de vinaigre qui a fait déborder le vase du dieffenbachia hulotia. En fait, dès son entrée au gouvernement, la question à poser n’était pas « Hulot va-t-il démissionner ? » mais « quand Hulot claquera-t-il la porte ? »

Hulot plus fort que Macron au petit jeu de la com’

Nicolas Hulot aurait pu peser plus lourd politiquement s’il avait pu s’appuyer sur un groupe parlementaire. Il aurait eu l’occasion de le créer mais n’a pas tenté l’expérience, faute d’avoir cette fibre politicienne sans laquelle il est impossible de faire de vieux os dans ce panier de crabes. Dès lors, isolé, asphyxié sous les caresses d’Emmanuel Macron, Nicolas Hulot ne disposait pour se défendre que de son fusil à un coup : la démission. Aujourd’hui, l’ex-ministre d’Etat affirme qu’il a pris sa décision comme ça, au débotté, lors d’une émission en direct sur France-Inter.

En fait, la menace de la démission est d’un usage délicat. En partant trop tôt, vous passez pour un irresponsable ; en partant trop tard, vous perdez votre aura. Hulot est donc parti pile au bon moment. Il peut présenter un bilan honorable tout en prenant les gants de celui qui ne transige pas avec l’essentiel. Tout le monde attendait sa démission mais l’apparente spontanéité de son annonce a pris tout le monde par surprise. Au petit jeu de la communication, Emmanuel Macron aurait-il trouvé son maître ?

En tout cas, cette démission intervient au pire moment pour le président. Affaibli par les affaires Benalla et Kohler, les mauvais chiffres de la croissance, les annonces d’austérité du premier ministre Edouard Philippe, Macron semble avoir perdu la main et subir cette fatalité qui accable nombre de présidents français après un an de pouvoir.

Les bienfaits de la démission

Mais l’essentiel n’est pas là. Cette démission a l’immense mérite de démontrer de façon éclatante l’incapacité foncière de la caste politicienne française, Verts y compris, à envisager sérieusement l’écologie. L’économie, la sécurité sociale, les institutions démocratiques telles que nous les connaissons maintenant ne survivrons pas à la série de cataclysmes qu’annoncent le réchauffement climatique et la destruction croissante de l’environnement. Chacun le sait et le clame. Mais la caste politicienne n’a pas la carrure suffisante pour imposer les conséquences de ce constat sur les puissants groupes de pression du capitalisme financier qui tient dans ses mains l’industrie agro-alimentaire et chimique.

Toutefois, les politiciens ne sont pas les seuls responsables de cette lamentable impotence. Le peuple y a sa part. Elle n’est pas mince. Contrairement aux citoyens des pays de culture protestante, les Français, pour la plupart, n’ont que peu de goût pour l’écologie, comme leur culte de la bagnole le démontre. La sauvegarde de l’environnement ne surgit en tête de leurs préoccupations que lors de catastrophes majeures, telles celles de Tchernobyl et Fukushima. Mais après quelques semaines, l’intérêt se dégonfle. Le quotidien à court terme reprend vite le dessus. Dès lors, le sujet fait bailler les électeurs et les politiciens ne voient aucun intérêt électoral à prendre le risque de déplaire aux financiers de la pollution, pourvoyeurs de fonds et d’emplois.

Tant que cette mentalité générale règnera en France et ailleurs, nous continuerons à foncer contre le mur en montant les décibels de l’autoradio.

Jean-Noël Cuénod

 

17:00 Publié dans Politique française | Lien permanent | Commentaires (29) | Tags : hulot, macron, france, ecologie | |  Facebook | | |

Commentaires

Votre analyse, M. J.-N. Cuénod est excellente!

Néanmoins, bien que la démission-surprise de M. N. Hulot va fonctionner comme un vote de censure contre Macron mais ce dernier s en fiche royalement et il dira:Ok, j assume mais je continue comme avant. S il parlait comme Chirac, il aurait dit "ça me touche une sans bouger l autre!»

Par contre, le mouvement écologique va accuser le coup puisque ce mouvement est tout d abord faible puis il a été encore affaibli un peu plus comme toute l opposition en France voire même un peu ladite majorité de novices et des inexpérimentés dits la REM dont l affaiblissement est en marche aussi!

M. Macron a été élu majoritairement, nous disent ils, ce qui est faux! C est grâce à MLP qu il a gagné car les votants avaient choisi en le meilleur (ou le moins pire)au 2ème tour présidentiel parmi ces deux M. Macron et Mme MLP!

Et Amen!

Bien à Vous.
Charles 05

car les français


aussi repsonsable par son incohérence bien que Macron avait choisi

Écrit par : Charles 05 | 28/08/2018

"car les français


aussi repsonsable par son incohérence bien que Macron avait choisi

Ratage d'une préparation de plagiat....

LOL

Écrit par : Patoucha | 28/08/2018

Le français n'a jamais aimé l'écologie, surtout lorsque cela change les habitudes. De plus l'écologie étant vu imbécilement comme une arme de gauche ou des élites, elle n'y arrive pas.
La liste est longue des effets des lobbies, source d'eau polluées, nucléaire,...Le tout, avec le soutien de la population.

Un politique a dit, Hulot a oublié le mot "transition" dans ministre de la transition écologique. Le but premier de Hulot aurait du être,d'amener une conscience écologique chez les français en parallèle des dossiers qu'il traitait. Ne pas l'avoir fait, c'est le seul reproche que j'ai.

Dommage qu'il quitte. Qui peut encore amener une conscience écologique chez les français ? Certainement pas l'extrême gauche écologiste.

Écrit par : motus | 28/08/2018

M. Sarkozy président avait malmené M. Borloo à propos du Grenelle de l'Environnement qui commençait, M. Sarkozy, à le lasser... puis M. Macron enterra de manière particulièrement offensante le plan sur les banlieues présenté par le même Jean-Louis Borloo

d'autant plus stupide initiative de M. Macron que M. Borloo, jadis ministre d'Etat de l'Ecologie et de l'Environnement à l'occasion genre grande gueule prenait très au sérieux ses responsabilités citoyennes.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 28/08/2018

A propos du "dieffenbachia" vous oubliez quelque chose: c'est une des plantes qui permettent de lutter contre la pollution de l'air en appartement.
Elle est donc que quelque utilité ...

Écrit par : Mère-Grand | 28/08/2018

On lit ce matin que le départ de Nicolas Hulot est un cri.

Il vient d'affirmer vouloir cesser de se mentir à lui-même... que le gouvernement comme la société n'ont pas compris la situation d'urgence présente concernant aussi bien le climat que l'écologie:

les Français, seulement?

Il y a environ trois ans en blogosphère TDG, entre autres, que d'insultes de commentateurs anonymes à d'autres lançant un cri d'alarme concernant la fonte des glaciers, par exemple...

Écrit par : Myriam Belakovsky | 29/08/2018

A priori rien à voir avec climat ou environnement mais, en réalité, selon le sens donné aux mots "climat" (ambiance, atmosphère) "environnement" (familial, sociétal, professionnel, scolaire, loisirs, etc.):

exactement comme aux temps d'avant Seconde Guerre mondiale la précarisation croissante, le chômage comme le "tout de la faute aux juifs qui commandent tout"!
que penser de la prolifération gigantesque présente des néonazis et de leurs symboles?
Comment qualifier l'indifférence apparente ou le laisser faire de nos gouvernements: un discret encouragement?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 29/08/2018

@ Myriam,

Vous dites:"(...) que penser de la prolifération gigantesque présente des néonazis et de leurs symboles?(...)

Il n y a qu à voir la nouvelle novlangue, par exemple, les Néo-Nazis ukrainiens et leurs alliés sont appelés des "Authentiques Démocrates", comme quoi!

Le Père d Albert Camus disait:" Quand on commence à céder sur le sens des mots, on cèdera sur tout après" et "Quand l Homme ne veut plus ou ne peut plus changer le monde, il change le sens des mots". Qui ne se souvient pas des ADM/ armes de destruction massive (l anthrax de la fiole de M. Collin Powel fournie par la CIA/FBI et soutien "inconditionnel à Al Qayda) alors qu il n en était rien et on voit aujourd hui le "paradis" dans lequel nage l Irak et le remodelage des gringos du proche orient.

C est quoi ces remèdes du 21 siècle qui n aboutissent à la fin qu à aggraver la maladie puis à la mort atroce du "patient"?. A quoi bon ces remèdes de foutraques?

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 29/08/2018

Charles O5

Egalement articles et échanges significatifs sur la novlangue au blog de Mme Dr Marie-France Demeuron.

Merci, et bonne journée à vous.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 29/08/2018

La raison principale pour laquelle j'ai voté François Mitterrand en 1981 est qu'il s'était engagé, lors de sa campagne, à mettre un terme à l'utilisation des centrales nucléaires.
Ce genre de naïvetés vous vaccinent !

Écrit par : groblet | 29/08/2018

Hulot était un doux rêveur, il aura servi d'emballage puis de déchet à Macron pour se faire élire.

Dette des pays européen
Dettes par États
Pays unité Dette publique/PIB % Dette publique milliards €
Luxembourg 23,0 12,7
Estonie 9,0 2,1
Union européenne (moyenne/total) 81,6 12 505
Sources : Eurostat

Le changement climatique est inexorable même si les valets ou ignorants des lobbyistes ne veulent rien voir.

La Suisse est également polluée et sous le coup du changement climatique dû au réchauffement. Le nuage n'a jamais évité ce beau pays en voie d'islamisation, -autre pollution.

Écrit par : Maquisard | 29/08/2018

En l’occurrence, c’est Hulot qui marque des points et Macron qui en perd. Une fois de plus, dans ce gouvernement comme dans ceux de la gauche, le/la ministre de l’écologie n’est qu’un prétexte assurant la bonne conscience du roi élu et de son gouvernement. Depuis que l’Homme est sur la Terre, il cherche à maîtriser la Nature pour ses gains égoïstes. Il n’y arrivera jamais à terme et cela qui le conduira tranquillement à sa disparition. Après avoir engrangé quelques milliards au passage.

Écrit par : Gilles Bourquin | 29/08/2018

@groblet
Vous ne saviez pas qu'il ne faut jamais croire un politicien sur ses promesses, mais le juger sur ses actes passés.

Écrit par : Mère-Grand | 29/08/2018

@Mère Grand,

Les promesses des candidats n engagent que ceux qui les croient.

La politique est un métier mais sans apprentissage car les fautes commises par eux ne leur tombent jamais dessus mais sur ceux qui les ont crus, le peuple donc!

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 29/08/2018

Nicolas Hulot a laissé entendre ne pas vraisemblablement être fait pour être ministre, d'une part, et de l'autre qu'il n'avait pas prévenu l'Elysée et Matignon pour échapper aux prévisibles demandes de renoncer à sa démission.
Cette démission est un cri d'alarme, certes, mais passer par le pouvoir permet d'en savoir nettement plus et l'on pourrait imaginer un roman "du moment" allant en ce sens… le personnage principal correspondant à Nicolas Hulot n'ayant jamais imaginé demeurer plus de quelques mois en place car si ce que dénonce M. Hulot tant sur le climat que l'écologie est depuis longtemps connu de tous les séances de travail des personnes au pouvoir moins.
C'est de l'intérieur qu'un ver ronge une pomme.
Le blog passé de Pierre Jenni aux accusations concernant un défunt dans l'impossibilité de se défendre, par exemple, donnerait matière à composer un sacré roman. Par un auteur de chez Bernard Campiche l'histoire de locataires d'un immeuble qui décident de se réunir régulièrement pour préserver une bonne entente entre eux mais, pour un détail, l'atmosphère tourne au vinaigre… on peut ainsi continuer ce commentaire sur un ton badin mais la situation de notre planète ne s'y prête guère
Comment admettre qu'il suffise aux pires pollueurs du monde de payer juste de quoi pouvoir "sereinement" continuer à tout empoisonner?
Nous le savons, que faisons-nous?

Écrit par : Myriam Belakowsky | 30/08/2018

S'il n'y avait que le gouvernement français indifférent face à une nature qui se modifie, dans le mauvais sens, ça se saurait?

S'il ny avait que le gouvernement français indifférent face à une islamisation mortifère, ça se saurait.

Hulot comme S. Berne sont des pantins qui ont cru, (du verbe croasser) aux belles paroles. la croyance sert à cela.

Ministre n'est pas un métier, c'est une force de la volonté des idées en phase avec un Président. Lorsque celui-ci n'est qu'au service de quelques-uns ça ne peut fonctionner.

La nature n'appartient pas aux vers, aux rats, aux melons et leurs pastèques enchiffonnées ni aux verts, elle est un tout, n'ayant rien à voir avec je ne sais quel dieu inventé par les royautés et leurs prêtres.

Si le dieu des croyants est dans la caberluche des croyants, il est en panne d'ingéniosité depuis des milliards d'années. la nature a fait mieux que lui et c'est peu dire.

Écrit par : NOËL Pierre | 01/09/2018

Halléluyia, il y a eu un progrès gigantesque et un quasi miracle!

M. NOÊL Pierre, a dit ci dessus:"S'il n y avait que le gouvernement français indifférent face à une islamisation mortifère, ça se saurait"

Tiens tiens! Hormis les 1.5 milliards de musulmans mortifères que ce M. espère qu ils soient éliminés et cette fois-ci pas de mention d éliminer aussi 1.6 milliards de chrétiens particulièrement ces sacrés "Cathos"! Bien que ces deux "catégories" font la moitié de la planète-terre, c est rien, non?

Pour cette fois, "Bravo et Bien" à Vous M. N.P.
Charles 05
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 01/09/2018

Franchement M. Cuénod .... ! Plagiat et/ou accusations et charabia? Je vous croyais plus sélectif!?

Écrit par : Patoucha | 01/09/2018

C est très complexe la position de M. Hulot.

Sur le plan médiatique, M. Nicolas Hulot (N.H.)s est montré plus malin que Jupiter. Egalement, N.H. a sauvegardé sa réputation d anti-nucléaire civile avant que l équipe de Jupiter fonce derrière son dos afin de construire 6 réacteurs nucléaires civiles, nous dit-on. S il n avait pas démissionné, il aurait apparu, lui, Hulot donc, comme un cocu, c à d le dernier informé! Hulot sait bien qu un cocu ne devrait pas trop se plaindre tardivement et après coup d être devenu un grand cocu puisqu il n avait rien vu ni venir ni réagir.

In fine, comment expliquer le refus systémique d utiliser le nucléaire civile en France? La France, un pays qui n a pas une seule goutte ni de pétrole ni de gaz. La France ne veut pas acheter du gaz de Gazoprom(le "satan" russe!) et elle a "bien" mené une guerre horrible autant pour le pétrole libyen de "Khaddafi" qui représente 15% des réserves pétrolières mondiales pour les 70 ans à venir. On est en droit de se demander si la France de Sarkosy n a mené le massacre de la Libye qu entre autres pour piquer son pétrole. De même si la France n avait participé en devenant un pays carrément pro-terroriste au massacre autant de la Syrie que de son pétrole via Bilal Erdogan? Cette guerre contre la Syrie a l odeur du gaz/pétrole du Qatar pour lequel le passage du tubeline et du gazoduc qatari via la Syrie a été refusé catégoriquement par la Syrie.

Où le bât blesse est que personne, inclus M. Hulot n a pipé mot sur la croissance nucléaire militaire autant en France qu aux USA, la Russie, la Chine, l Inde, le Pakistan et Israel...etc...

Ce qui va détruire la planète terre en 30 à 60 minutes, pas plus, serait une 3ème guerre par le nucléaire militaire du gros club privé de possesseurs actuels cités ci-dessus et qu eux pensent aussi qu ils dorment tranquilles du moment où ils possèdent déjà leurs gros machins nucléaires militaires...bande d idiots...

M. Hulot, on aurait bien aimé vous entendre vous battre, pour vos enfants et vos petits enfants, contre le nucléaire militaire tout d abord puis en 2ème temps le civil...

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 02/09/2018

Nicolas Hulot s'est assurément intéressé au mystère des pierre qui roulent invisiblement tout en traçant des sillons dans la Vallée de la mort aux Etats-Unis.
On y repère des dessins y compris celui d'un homme qui pourrait être venu de l'espace.

Guer, ces dessins, vus pour la première fois, comme la connaissance de ces pierres qui roulent, avant ce dernier dessin, me faisaient de plus en plus d'impression et lorsque la personne qui me les présentaient annonça le dernier avant de l'avoir vu je "sus" en mon for intérieur qu'il s'agissait d'un homme et annonçai: "sans doute le messie"! Homme pouvant être venu de l'espace, donc, une orientation nous concernant.
Egales représentations en Acquitaine.

Jusqu'alors la messie, en mon ressenti, était un cadavre jeté sur d'autres en camp des nazis les bras en croix, le "Christ parmi les siens": point final. Mais, hier, le messie fut cette représentation par les pierres d'un désert.
L'ancienne prière juive du Notre Père concernant les morts pas étrangère à cet événement de la Vallée de la mort.

Et, plus tard, dans la nuit, cette nuit... me revint en tête la parole évangélique selon laquelle "Lorsque ceux-ci se tairont (sorte de vécu de désert social voire affectif) les pierres parleront."!

Monsieur Cuénod n'est pas sélectif sans quoi, par exemple, il ne passerait pas les offenses me concernant de NOËL Pierre…
Par Patoucha ici ou ailleurs… les délires de MB

Les "délires" miens, Patoucha, le sont à la demande de qq chose qui m'est arrivé en l969 et cet épisode d'hier de la Vallée de la mort provoque en moi un retour à la foi que tant d'insultes en quatre ans, sans le moindre égard y compris de quelques teneurs de blog complaisants ainsi que d'autres deuils affectifs comme d'illusions avaient éteinte.

"1969": il s'agissait d'une vision avec une voix non sans rapport avec le récit de la pentecôte ainsi en ma vie individuelle confirmée.
La demande était de partager publiquement mes réflexions et recherches qui suivraient ce que j'appelai en premier "vision suivie d'une révélation* puis dès environ l'an 2OOO...PROCESSUS RESSORT DANS L'EVOLUTION
Je suis gentille par nature mais j'ai prié à l'intention de qui sans me connaître continuerait à prétendre que je cherche à me faire valoir ou remarquer.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 02/09/2018

Bonjour MM. Cuénod et Noël Pierre :)

Qui a parlé hier de plagiat.....? :)))))

Lu ci-dessus:

@Mère Grand,
...
"La politique est un métier mais sans apprentissage car les fautes commises par eux ne leur tombent jamais dessus mais sur ceux qui les ont crus, le peuple donc!"

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 29/08/2018

Lu chez Pascal Décaillet:

- Oui, c est vrai qu un ministre (ou un président ou un simple politicien) est un métier!

Ceci me rappelle de deux citations:

--Ronald Reagan ...

--Achille Tournier, 1921:"La politique est le seul métier qui se passe d'apprentissage, sans doute parce que les fautes en sont supportées par d'autres que par ceux qui les ont commises."

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 28/08/2018

http://pascaldecaillet.blog.tdg.ch/archive/2018/08/28/ministre-c-est-un-metier-293929.html

MDRRRRR

Bonne fin d'après-midi

Écrit par : Patoucha | 02/09/2018

Est ce que M. N. Hulot a réussi à faire avancer les dossiers de l écologie en France pendant ces 15 mois de ministre?

Tout fait croire que non, sinon il n aurait pas démissionné.

En France, il y a un large fossé entre les décisions et les actes. C est à croire que la France (de Macron) n a pas autant respecté "son" COP 21 comme on l aurait attendu. De surcroît, c est à se demander si elle ne donne pas raison à Trump de s être retiré (honteusement) du COP 21 bien qu il l a fait tout bêtement afin de découdre et déconstruire tout ce que Obama avait fait.

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 02/09/2018

"Devinette macronienne : qu’est-ce qui ressemble le plus à un vieux monde ? Réponse : un nouveau monde."

Une courge remplie de pommade "bien à vous" ne reflète pas justement le "bien être" et le savoir vivre.

Quest-ce qui ressemble le plus à une courge? réponse, une autre courge le melon et la pastèque dans un chiffon en sont l'emblème. Les deux se mangent comme un Hulot cru .....

Écrit par : NOEL | 03/09/2018

ERREUR

Après la Vallée de la mort il s'agissait de Nazca, au Pérou, le dessin d'un homme.

Mais ces pierres qui nous parleront quand les autres se tairont:

"Pierre qui roule n'amasse pas mousse".

Pas qu'un sens à "rouler"!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 03/09/2018

@Noël Pierre

Le centre du billet:

http://boulevarddelislamisme.blog.tdg.ch/archive/2018/08/31/les-raisons-de-mon-combat-294047.html#comments

Écrit par : Patoucha | 04/09/2018

La pierre qui roule sans amasser de mousse pourrait interroger sur la pierre sur laquelle J. bâtissait son Eglise précisément aujourd'hui la mine du pape... quelqu'un surveille-t-il son alimentation?

RIEN A VOIR AVEC HULOt adoptons le style de Jésus qui s'adresserait à François:

- Ce que tu voulais faire (réformer l'Eglise, traiter ses maladies) tu ne le fais pas
ce que tu fais est ce que tu ne voulais pas faire…

Si Hulot pouvait faire ce qu'il voudrait à propos du climat et de la transition écologique quitterait-il le gouvernement?

Peut-il confirmer son appartenance au gouvernement avec l'assurance de faire ce qu'il voudrait c'est-à-dire ce qu'il faudrait

si la réponse est négative... qui commande?

Le gouvernement a fait savoir que concernant le climat et la transition écologique il ne changera pas de cap (qui a dit qu'il n'y a que les imbéciles qui ne changent jamais d'avis?)

Raison réelle du départ de M. Hulot?

Pour la forme, officielle... prudente: non parce que le gouvernement ne changera pas de cap... mais parce qu'il ne se sent pas vraiment l'étoffe d'un ministre!

langage repris immédiatement par Cohn-Bendit!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 04/09/2018

Alors c est M. François de Rugy qui est nommé à la place de M. Hulot?

N est il pas lui, comme président de L A.N. qui a fait capoter et qui a planté l interdiction des projets déposés à l A.N. visant à ne plus utiliser le Glyphosate en France?

On verra bien si bientôt M. de Rugy ne vanterait pas ce produit, tant qu on y est! A l époque Mme Ségolène Royal s est cassée les dents en attaquant Monsanto et elle avait fait marche arrière voire qu elle a présenté ses plates excuses à Monsanto le 15 juin 2015?

J ai appris qu un juge au Brésil a re-autorisé l utilisation de ce Glyphosate car, entre autres, l avocat de Monsanto a défendu ce produit en disant: "Ce n'est pas au peuple de décider de ce qui est bon pour lui."

Sans être H.S. et sans mélanger les pinceaux, n y a t il pas aussi un Président, parmi tant d autres" comme Jupiter qui sait mieux que ces citoyens "un peu réfractaire" ce qui est bon ou pas pour eux?

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 04/09/2018

Hormis le remplacement de M. Hulot par M. de Rugy, il y a aussi l arrivée d une ancienne-nageuse et championne (olympique?) comme la nouvelle ministre du Sport. M. Edouard Philippe, PM, lui avait confié en juillet dernier une belle mission. Bravo à elle! Elle s'était vue confier une noble tâche afin de réduire le nombre de noyades en France et de rendre obligatoire l'apprentissage de nager à l'école dès la section de la maternelle.

On se demande si sa nomination n est elle pas une pré-destinée afin à apprendre à M. Macron comment nager sans se noyer ces prochains mois bien qu il faudrait recommencer dès la maternelle, non?

Sinon, M. macron n a qu à emprunter la fameuse bouée de sauvetage de son prédécesseur, M. Hollande, de surcroît qu il a l air de vouloir revenir mordicus en 2022. Le Realpolitik stipule que Macron ne devrait plus rendre cette bouée à Hollande et d une pierre deux coups...

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 05/09/2018

Le peuple, selon Monsanto, ne peut décider de ce qui est bon pour lui mais le peuple peut s'abstenir… ou est en droit de…!

Mais le peuple a bien d'autres choses à faire comme de se faire chatouiller la… par...

D'autre part dès les petites classes, la masturbation à l'école.

Dès la maternelle, comme prévu, sera refusé.
Juste ensuite recettes pénétrations génitales et anales.

Terminé le monde de l'innocence.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 05/09/2018

Les commentaires sont fermés.