30/07/2018

Pour ne pas en finir avec l’affaire Benalla

Benalla,Macron,Elysée

 La stratégie d’Emmanuel Macron pour conquérir l’Elysée est en train de se retourner contre lui. L’affaire de son chargé de mission en est une illustration. Voilà pourquoi cet épisode risque d’être plus dommageable que ne le laisseraient supposer les faits eux-mêmes.

«Une tempête dans un verre d’eau». Jeudi, le président français Emmanuel Macron a qualifié ainsi l’affaire Benalla. Les faits sont certes graves : un proche du président affublé d’un brassard et d’un casque de policier moleste sans droit deux manifestants du 1er-Mai à Paris. Et les oppositions parlementaires à la majorité macronienne ont trouvé dans ce calamiteux épisode le moyen d’interrompre une série de succès alignée par le président. D’autant plus que le gouvernement et les collaborateurs directs de Macron ont multiplié les explications oiseuses démenties aussitôt et les faux-fuyants.

Néanmoins, ni les faits, ni leur utilisation politique, ni les maladresses ne peuvent expliquer qu’ «une tempête dans un verre d’eau» se soit transformée en tsunami estival. Sans doute, faut-il voir dans ce phénomène la contradiction de plus en plus criante entre la stratégie utilisée par le président français pour conquérir le pouvoir et celle qu’il doit concevoir pour l’exercer.

En lançant sa campagne, le candidat a rejeté d’emblée la structure pyramidale des partis traditionnels : trop lourds, trop verticaux, trop décrédibilisés aux yeux de l’opinion. Il a donc privilégié la structure horizontale en forme de toile d’araignée, Emmanuel Macron en occupant le centre avec un nombre très restreint d’affidés, parmi lesquels Alexandre Benalla qui a réussi à y figurer grâce à son inlassable dévouement dans l’exécution des corvées. Elle se révèle bien pratique, la toile. Au moindre événement, ses réseaux avertissent aussitôt l’Araignée centrale.

Mais une fois parvenu au pouvoir, le nouveau président doit faire face à un type d’architecture éprouvée par les siècles : la Pyramide républicaine. Il en occupe le sommet, certes mais ne saurait impunément en ignorer les étages : parlement, administration, corps intermédiaires (syndicats, organisations patronales). Faire coïncider l’horizontalité de l’Araignée avec la verticalité de la Pyramide est tout sauf aisé.

Benalla coincé entre l’Araignée et la Pyramide

Benalla,Macron,Elysée

D’autant plus, qu’à l’Elysée, Emmanuel Macron a conservé sa position d’Araignée entourée d’une poignée de proches. En octobre 2017 déjà, un compagnon de route du chef de l’Etat soupirait auprès de deux journalistes du Monde : «Sa garde de petits marquis l’isole et verrouille tout». Dès lors, Macron s’est ingénié à démanteler la séculaire Pyramide, en privant de recettes fiscales les collectivités locales, en affaiblissant le parlement avec son projet de réforme constitutionnelle (projet qui a du plomb dans l’aile depuis l’affaire Benalla) et en contournant les corps intermédiaires, même ceux qui lui sont a priori favorables.

Ainsi, le secrétaire général de l’importante centrale syndicale CFDT Laurent Berger – qui était prêt à moudre son grain avec le président –  sonne l’alerte dans les médias: «Le président de la République a conscience qu’il représente une forme de centralité (…). Il considère que lui peut tout et que les corps intermédiaires sont des suppléments d’âme qui ne sont pas forcément nécessaires.» En un an, le président s’est donc mis à dos les collectivités locales, les sénateurs, les syndicats. Ce qui fait beaucoup de monde.

C’est dans ce contexte qu’intervient l’autogoal Benalla. Les Français apprennent qu’un garçon de 26 ans – gendarme réserviste, nanti d’un master de droit (1) et d’une expérience de trois ans dans le service d’ordre du Parti socialiste – donne des ordres à de hauts gradés de la police, participe à l’élaboration de la sécurité présidentielle, est habilité secret-défense, se montre omniprésent auprès du président, proche des proches de l’Araignée centrale, et se substitue à la police pour frapper un manifestant. Il offre ainsi à la Pyramide républicaine l’occasion rêvée pour rappeler à l’ordre le président arachnéen.

Emmanuel Macron éprouve en même temps les limites de sa toile. Jadis, bien installé au sommet de la Pyramide républicaine, François Mitterrand avait pu, pour se tirer d’embarras, sacrifier son ministre Charles Hernu dans l’affaire du Rainbow Warrior[2]. Aujourd’hui, le président ne peut plus compter sur des fusibles et doit assumer seul sa responsabilité.

Pour continuer à présider, Macron devra donc tisser sa toile mais au sein de la Pyramide.

Jean-Noël Cuénod

Cet article est paru le 29 juillet 2018 dans l’hebdomadaire Le Matin Dimanche sauf les dessins qui illustrent ce blogue, dessins dus au talent de l’artiste Bernard Thomas-Roudeix. A consulter son site http://www.thomas-roudeix.com/

(2) Selon le quotidien "La Montagne" Alexandre Benalla a fréquenté en 2013 et 2014 l'Université de Clermont-Ferrand en droit où il a décroché un master 1 en sécurité publique mais n'a pas validé son master 2.

 

[2]Les services français avaient fait couler le 10 juillet 1985 ce navire de Greenpeace provoquant la mort du photographe Fernando Pereira

09:23 Publié dans Politique française | Lien permanent | Commentaires (20) | Tags : benalla, macron, elysée | |  Facebook | | |

Commentaires

Je retiens que l'opposition n'a pu s'empêcher de se la jouer à l'ancienne. Si la baisse de popularité de Macron n'a pas eu lieu, c'est parce que l'opposition n'a pas compris que les français ne supportent plus cette politique politicienne.
Résultat, Mélenchon et le LR perdent des plumes, Macron se maintient

Les gagnants sont ceux qui ne se sont pas engouffrés dans la polémique. Ils ont gardé leur crédibilité, et leur chance de rivaliser avec Macron.

Écrit par : motus | 30/07/2018

Il y a quelques déclarations maladroites voire idiotes de la part de M. Macron et par ce jeune de 26 ans, dit M. Benalla.

M. Macron a dit:

--Benalla n a jamais été mon amant!
--Venez me chercher à l Elysée si vous voulez!

Si M- Macron dit des bêtises, il s en fiche puisqu il nous juré qu il assume tout, dormez tranquilles!

Quant à M. Banalla, il a dit:"Ce n est pas une affaire d Etat mais une affaire d Eté".

Affaire "d Eté" ou "des Thés marocains"? Du moment où il est bien connu que le Roi du Maroc s est protégé contre le destructeur et loufoque Printemps Arabe en invitant aux frais du Royaume les grandes personnalités de l Etat français dans ses palaces, all inclusive l alcool, la bonne nourriture, les nanas bien sûr et même les garçons!

Effectivement les commanditaires de M. Macron qui lui ont offert la jouissance de l Elysée et la Présidence, ceux sont les mêmes qui ont envoyé aujourd hui cet avertissement (Affaire Benalla) au locataire de l Elysée en lui faisant comprendre qu ils sont toujours là et ils sont ses patrons! Ils veulent qu il ne reste pas seulement le Président des Riches mais mieux encore et plus le Président des Très Très Riches, SVP et tout le reste est une foutaise.

Bien à Vous et Amen.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 30/07/2018

Collectivités locales privées de recettes fiscales, Parlement affaibli avec son projet constitutionnel?
Circulez, il n'y a rien à voir!

En revanche toile d'araignée en fait insignifiante que nous savons, pourquoi insignifiante?
Parce que nous ne saurons probablement jamais exactement la vérité

mais le talent de sémanticien de M. Macron son sens aigu des nuances peut donner à entendre que lorsqu'il a dit (dans la presse) Benalla n'a jamais été mon amant, avec rire intérieur il a conclu mentalement: "(…) n'a jamais été mon amant parce qu'il est mon amant"!
SANS RIEN PRETENDRE NI AFFIRMER.
Juste commentaire d'humeur.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 31/07/2018

La question est: qui avait intérêt à traquer Benalla? Prenons les caméras dans l'espace public. Tout un chacun est filmé. C'est normal.Par contre, les vidéos concernant BENALLA proviennent des téléphones portables privés: 3 heures avant la manifestation, sur la place où l'on entend distinctement: regarde-le, regarde-le, disait l'un des protagonistes en train de filmer, en désignant Benalla.

Écrit par : Noëlle Ribordy | 31/07/2018

Ben - alla le Z'ami des musulmans est un sous-marin ayant un rôle très trouble dans la piscine Macron et sa grand-mère. D'autres plaintes s'accumulent.

Lorsque l'on étudie la politique européenne vis-)-vis de l'islam ainsi que celle du vatican et des églises protestantes, ne nous étonnons pas.

L'islamisation, avec des Ben- alla, Macron, Hollande, mMrkel, Obama, Les Clinton, Junker et autres, s'explique parfaitement pour les initiés.

macron a perdu toute crédibilité tout comme son Edouard, des valets du libéralisme puant, rien à voir avec un capitalisme vertueux.

La motion de censure est à l'image de la France: "De la roupie de sansonnet"

Écrit par : NOËL Pierre | 31/07/2018

Complicité contre l Humanité: 12 millions d Euros versés à Daech par le Cimentier Lafarge-Holcim en Syrie!
-------------------------

Il se peut que je sois hors sujet! Mais avec l affaire de Ms Benalla et de Macron, on ne parle nullement d autres sujets aussi cruciaux!

Néanmoins, je laisse à M, Cuénod de vouloir publier ou pas mon texte surtout qu il s agit de Fabius, un "ami qui m est très cher"(je plaisante!) que j avais traité à maintes reprises d escroc.

-------------------------

M. Laurent Fabius, l'ancien ministre des Affaires étrangères a été entendu le 20.07.2018 comme témoin dans l'enquête sur les soupçons de financement de groupes terroristes, dont Daesh, en Syrie, qui visent le groupe Lafarge. Il assure ne pas avoir été au courant de ces activités.

Entendu le 20 juillet 2018 comme témoin dans l'enquête sur les soupçons de financement du terrorisme qui visent le cimentier Lafarge en Syrie, Laurent Fabius a assuré ne pas avoir été informé des activités de l'entreprise.

C'est ce 30 juillet que le journal Le Monde révèle l'information, confirmée par l'AFP.

Le ministre des Affaires étrangères de 2012 à 2016, et actuel président du Conseil constitutionnel a affirmé qu'«aucun élément d'information» ne lui était parvenu concernant le maintien en Syrie de l'entreprise au prix de présumés arrangements financiers avec des groupes armés dont l'organisation terroriste Daesh.

«Si la question est de déterminer si je savais ou non qu'il y avait une usine Lafarge en Syrie, je n'ai pas de souvenir précis», a déclaré l’ex-chef de la diplomatie française lors de cette audition. Avant de marteler : «Je n'ai jamais été saisi d'une question concernant Lafarge, je suis catégorique.»

Depuis la plainte déposée par Bercy fin 2016, dans le cadre de l'interdiction d'acheter du pétrole en Syrie, l’entreprise Lafarge a été accusée de vouloir saboter des preuves exploitables dans le cadre de l'enquête. Ainsi, le 12 décembre 2017, l'association Sherpa, qui avait également déposé plainte contre le groupe, affirmait que «des ordinateurs [avaie]nt été passés à l'eau de javel pour empêcher la justice de travailler».

«Est-ce à dire qu'en France, un ministre des Affaires étrangères est volontairement tenu dans l'ignorance de questions aussi cruciales que le maintien d'une entreprise française dans un pays en guerre et en proie au terrorisme qui n'aura d'autre choix que de financer Daesh pour maintenir son activité ?», a réagi auprès de l'AFP l'avocate de l'ONG, Marie Dosé.

Lafarge est soupçonnée d'avoir versé entre 2011 et 2015 plus de 12 millions d'euros à des groupes armés en Syrie, dont Daech, afin de continuer à faire tourner sa cimenterie de Jalabiya dans le nord du pays malgré la guerre.
-------------------------

Bien à Vous, M. Cuénod.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 31/07/2018

Le cerveau islamique est très dérangé:



Voilà ce que ça mérite:

https://www.facebook.com/243656822344092/videos/1894875710555520/

Écrit par : NOËL Pierre | 01/08/2018

Si effectivement M. Fabius n était pas au courant de la complicité du Quai d Orsay en n objectant pas la "collabo" entre Lafarge et Daech, nous pourrions un peu le croire.

Mais, il y a un mais. Le croire, oui, car c est lui-même en sa personne qu il avait déclaré ceci urbi et orbi à Marakech en septembre 2012 et lors de la 4ème réunion des "Amis" (vraiment amis?) de la Syrie:"Al Nosra (ndr:Branche principale d Al Qayda du nébuleux Ben Laden fabriqué par les USA)fait du bon boulot en Syrie", sic!

Et quand on sait que M. Fabius soutenait Al Qayda des Frères musulmans Hanif tous payés par le Qatar, ce n est pas si honorable et si démocrate que ça les "oeuvres" d Al Qayda par rapport à celles de Daech. Tous deux appliqués le dogme de la terre brulée et ils coupaient des têtes et des mains en Syrie, Irak, Libye et ailleurs en Afrique voire des attentats en Europe et en Asie du Sud.

C est cette déclaration d "Al Nosra/Al Qayda fait du bon boulot en Syrie" qui a valu à M. Fabius un procès au Tribunal Administratif de Paris en 2013 et qui ne l a pas condamné, bien entendu. La plainte contre lui a été classée sans suite en décembre 2014 du fait qu "Un tel grand homme état ne donne pas un avis personnel sur un tel sujet mais il ne fait que dire ce qu est la politique de la France décidée en hauts lieux de l Etat"...

-------------------------

Après la mort de leurs proches, des Syriens demandent réparation en ...

https://www.rtl.fr/.../apres-la-mort-de-leurs-proches-des-syriens-demandent-reparation...

6 sept. 2015 - Après avoir vu leur plainte contre Laurent Fabius devant la Cour de justice de ... où il estimait que "le Front al-Nosra fait du bon boulot", alors même que cette ... Le 19 décembre 2014, le tribunal administratif de Paris avait rejeté ces ... par des bandes armées du groupe al-Nosra et de l'Armée syrienne libre ...

https://www.rtl.fr/.../apres-la-mort-de-leurs-proches-des-syriens-demandent-reparation...

-------------------------

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 01/08/2018

@Myriam Belakovsky,

Votre analyse psychologique avec bon humeur et humour :) tient la route:

" Benalla n'a jamais été mon amant parce qu'il est mon amant"!
SANS RIEN PRETENDRE NI AFFIRMER.
Juste commentaire d'humeur"

Au fait, est ce que Macron sait qu il a le droit, certes, d avoir ou pas d amant, nous, on s en fiche de sa vie privée...

Écrit par : Charles 05 | 01/08/2018

Un collègue-contributeur ci dessus critique, à raison, M. Macron et de surcroît, il met à la poubelle les 1.2 milliards de musulmans et 1.6 milliards de chrétiens (rien que ça!) a dit:

"(...) macron a perdu toute crédibilité tout comme son Edouard, des valets du libéralisme puant, rien à voir avec un capitalisme vertueux(...)".

Tiens, tiens, CAPITALISME VERTUEUX?! Il faudrait commencer à lire un livre plutôt un tas de livres avant de dire "vertueux".


Qui n a pas encore remarqué que la spirale capitaliste "vertueuse" n a mené qu à mettre en marche la destruction des nations et de leur corpus légal.
Résultat des courses est une spirale fatale où le citoyen n a plus ni de principe ni de religion ni du patriotisme etc...et il n est qu un
Con-sommateur qui doit enrichir encore plus le capitalisme "vertueux" ce que nous voyons maintenant et depuis 1980.

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 01/08/2018

Charles O5,

si demain la presse révélait que Benalla est ou fut l'amant d`'Emmanuel Macron
pensez-vous que nous n'en saurions rien et n'en parlerions point!?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 01/08/2018

@Myriam Belakovsky,

Non, on parlera certes. Personnellement, je m en fiche. Si l un ou l autre est fautif pénalement parlant, qu il paie sous réserve de l éventuelle application des règles dans un soit dit "Etat de droit".

N avez vous pas remarqué que "grâce" à cette affaire de Benalla, on ne parle plus de:

--L "Affaire" de financement de la campagne présidentielle de M. Macron.
--L attaque illégale de la Syrie.
--La loi sur la suppression des libertés dite "Fake News".

--La réforme constitutionnelle oubliée.

--La Piscine à Fort Bregancon.

--Un demi million d euros (rien que ça) pour la vaisselle de l Elysée dont son locataire partira avec après fin de règne, tradition oblige... Mais on ne sait pas si Sarkosy puis Hollande sont partis aussi avec leurs casseroles car ils en ont eues à surpasser le nombre de casseroles d un rayon vaisselle d un big géant super marché :) )

--Appart de 200 m2 à ce jeune Benalla de 26 ans avec un très bon salaire aux frais du contribuable...et connaissance des secrets défense...

--La France du commerce avec l Iran est lâchée par Trump et surtout par Macron...

--Convocation "juilletiste" 2018 de M. Fabius pour l éventuelle complicité du Quai d Orsay avec Lafarge en Syrie entre 2012 et 2016 et qui a versé à Daech 12 millions de dollars...rien que ça.

Liste non exhaustive...

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 01/08/2018

Voyez-vous... Charles O5

A l'enfant qui refuse de manger on fait honte en lui parlant d'autres petits affamés
ce qui n'est pas le problème de l'enfant concerné qui n'a pas faim.

Nous parlons présentement de Monsieur Macron et de son dit garde du corps, garde particulièrement rapprochée ou non... Monsieur Benalla.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 01/08/2018

Sait-on précisément qui sont les deux manifestants attaqués le Ier Mai?
La réponse à cette question ne permettrait-elle pas d'être mieux informés sur le fin fond de l'histoire

ou parlera-t-on de secret d'Etat!?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 01/08/2018

@Mme Myriam Belakovsky,

Merci pour votre réplique. Néanmoins, je dois être un peu bête mais pas méchant car je ne comprends rien du tout d après votre écrit.

Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 01/08/2018

Charles O5

Quelle est l'identité des manifestants attaqués par Benalla, qui sont-ils, que font-ils dans la vie?
(ou je suis mal informée plus que possible… en ce cas il pourrait être aimable d'éclairer ma lanterne… (et. en l'occurrence, pas que la mienne...

Ou, à propos des enfants qui n'ont pas faim? de quoi parlez-vous, Charles O5, quel commentaire précis? en disant que vous ne comprenez pas…?

Il ne faut pas utiliser comme moyen de chantage et de manipulation, "astuce" ou stratégie le malheur des êtres affamés pour en mettre d'autres manquant d'appétit "à table"!

Un enfant qui ne mange plus et dort mal peut-être, même tout petit, dépressif
avec, plus tard, si non traité, dégringolade scolaire notoire.

Il serait agréable que les commentateurs qui assurent ne pas comprendre disent de quoi il s'agit et ce qu'ils ne comprennent pas.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 02/08/2018

Le Marianne du 3 août 2O18 consacre plusieurs pages à l'affaire Benalla.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 02/08/2018

"Chapeau bas" pour les experts en expertologie conçernant l affaire Benalla, bien qu elle n a pas encore finie.

Je dis chapeau bas car personne n a accusé les sous-cités d en être LES responsables, l honneur est sauf...

--Poutine.
--Assad.
--L Iran.
--Le Hijab ou le Burqua.
--Ni Trump, ni Merkel ...(Macron, peut être bien)
--Ni les Immigrants/Immigrés arabes ou noirs ni l Aquarius...
--Ni les 1.2 milliards de musulmans et les 1.6 milliards de chrétiens ( on appelle même ces derniers des Chrétins, pour dire..) prévues de se faire éliminer de la planète d un mini-coup de balai, rien que ça...

Liste non exhaustive... :)

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 04/08/2018

L'homme et la femme ces deux manifestants attaqués par Benalla souhaitent être entendu.
En Macronie les dieux exauceront-ils de ces mortels l'humble prière?

Écrit par : linotte mélodieuse | 07/08/2018

C EST POUTINE le Grand coupable de l affaire Benalla (Journal Les Echos). Ouff, Dieu Merci!

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2018/08/06/enfin-on-y-est-merci-les-echos.html

Donc je fais suite amende honorable car mon texte publié ci dessus et ci dessous (comme l affaire Benalla) le 04.08.2018 n était pas si "clair voyant" que ça car demain peut être que la responsabilité surtout de l Iran, de la Syrie, du Hijab et de la Chine :) même du Pape François ou de M. Jean-Noël Cuénod (pour rire :) ) serait "évoquée", qui sait?

Vous savez, même M. Gérard Collomb, le ministre de M. Alexandre Benalla, dit ne jamais avoir entendu parler de cet Alexandre et il ne le connaît pas ni d Adam ni d Eve. D autres "Benalliens" disent que M. Collomb même tutoyait Alexandre depuis belle (ou mauvaise) lurette, allez comprendre...
-------------------------
Le 4.08.2018, J ai dit: Chapeau bas car personne n a accusé les sous-cités d être LES responsables de l affaire Benalla, l honneur est sauf...

--Poutine.
--Assad.
--L Iran.
--Le Hijab ou le Burqua.
--Ni Trump, ni Merkel ...(Macron, peut être bien)
--Ni les Immigrants/Immigrés arabes ou noirs ni l Aquarius...
--Ni les 1.2 milliards de musulmans et les 1.6 milliards de chrétiens ( on appelle même ces derniers des Chrétins, pour dire..) prévues de se faire éliminer de la planète d un mini-coup de balai, rien que ça...
-------------------------

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 08/08/2018

Les commentaires sont fermés.