31/05/2018

Babtchenko : le journaliste de Schrödinger

5b0ec7115cf09a69288b468d.jpg

Il y avait le chat de Schrödinger, du nom d’Erwin Schrödinger qui a mis en scène un félin pour illustrer les problèmes liés à la mesure dans la physique quantique. En très gros, tant qu’il se trouve dans boîte, le chat est à la fois mort et vivant. Ce n’est qu’en l’ouvrant, que l’on peut se rendre compte de son état. Aujourd’hui, est apparu le journaliste de Schrödinger, à la fois mort et vivant, mort puis vivant, en la personne d’Arkadi Babtchenko.

Après avoir annoncé que ce journaliste russe réfugié à Kiev avait été assassiné par des agents au service de Poutine, le SBU (Service de sécurité ukrainien) a présenté à la presse un Arkadi Babtchenko tout ce qui a de plus vivant, comme le matou du physicien sorti tout vif de sa boîte après l’effondrement, du bon côté, de la fonction d’onde.

Comme le FSB, son homologue et adversaire russe, le SBU est un avatar du KGB de l’ère soviétique. C’est dire qu’en matière de désinformation toxique, nous avons à faire à des artistes dotés d’une imagination fertile. Mais c’est tout de même la première fois qu’un service dit secret met au grand jour une sienne manipulation de cette envergure. Cela cacherait-il une autre manipulation ? Une manipulation dans la manipulation qui elle-même cacherait une autre manipulation dans la manipulation ? Vertige de la mise en abyme version ex-soviétique.

Par conséquent, personne ne sait ce qui s’est passé réellement, à part Babtchenko et les agents du SBU – et encore ! Inutile de gloser plus longtemps sur ce conte à mourir debout.

En revanche, il nous dit beaucoup de chose sur le statut de la vérité. Avec Rudyard Kipling, on sait que la vérité est la première victime de la guerre. Le conflit russo-ukrainien n’a rien inventé. Mais en temps de paix aussi, la vérité devient dans les mains du pouvoir aussi malléable que de la pâte à modeler. Après tout, c’est l’entourage de Trump – élu en grande partie grâce à l’infox[1]– qui a mis au point la théorie des faits alternatifs. Un fait n’est pas un fait, c’est un récit. Autant de récits, autant de faits. Le vrai et le faux se diluent dans un relativisme général et déprimant où tout se vaut. Ce statut branlant de la vérité n’est sans doute pas pour rien dans cette impression de dépression nerveuse qu’éprouve un nombre croissant d’humains, contemplant d’un air désolé les débris de leur boussole fracassée.

Or, ce point de vue trumpesque et cyniquement débile, n’est pas sans quelque fondement, sans jeux de mots scabreux.

 En effet, l’objectivité absolue ne saurait être atteinte par nous autres humains, puisque nous ne pouvons pas saisir en direct les objets qui nous sont extérieurs. Notre cerveau les interprète par le truchement de nos sens plus ou moins en bon état de fonctionnement (si je suis enrhumé, la réalité parfumée de la rose m’échappera). Dès lors, toute interprétation de cette réalité fait l’objet d’une reconstruction sous forme de récit. Sur le plan scientifique, ce qui est appelé vérité relève d’un consensus qui indique qu’à ce stade de la connaissance, la plupart des savants tombent d’accord pour formuler telle ou telle loi. Quitte à la remettre en cause, si d’ultérieures recherches la contredisent d’une manière ou d’une autre. Le doute reste la meule qui aiguise la science. La vérité est donc forcément relative puisqu’elle peut être remise en cause.

Mais si l’on se tient à ce constat, on peut dire n’importe quoi. La société humaine risque alors de sombrer dans la folie, puisque le délire a le même statut que la pensée. Il faut donc tenter de trouver des issues à cette impasse.

Première issue : choisir les récits de la réalité en fonction de leur nature. Certains enferment l’humain dans un circuit mortifère ; d’autres l’ouvrent vers un horizon vital. Toutefois, on ne saurait s’en contenter. Certains récits d’ouverture peuvent se révéler mortifère à l’usage, même si l’inverse ne se vérifie guère, semble-t-il.

Deuxième issue : le consensus sur le réel. Si plusieurs instances tombent d’accord sur un récit de la réalité, c’est plutôt bon signe. Néanmoins, la majorité peut se tromper et parfois, très lourdement. Un grand nombre d’Allemands avaient adhéré au récit élaboré par les nazis. On a vu le résultat.

Troisième issue : le doute systématique. Dès qu’un récit est proposé, il convient de le renifler, avec un soupçon de méfiance tout en maintenant ouvertes les écoutilles de l’intelligence, comme le fait votre chat lorsque vous avez fréquenté une autre maison que la sienne. Cette méfiance doit encore être redoublée lorsque le récit a été conçu par des êtres de pouvoir dont le mensonge demeure l’un de leur principal outil de travail.

Lorsque l’on tient compte de ces trois éléments, à savoir nature du récit, consensus sur le réel et doute systématique, on a mis toutes les chances de son côté. Cela dit, même avec ces élémentaires précautions, il est possible de se faire duper tant la perversité des humains se révèle créatrice.

Cette démarche faite de discernement et de doute ne contredit nullement la foi en une force suprême et créatrice. Cette foi, on peut ou non l’éprouver. On peut en témoigner. Mais on ne saurait en aucun cas l’imposer. Elle ne relève pas du domaine de la démonstration probante mais d’une forme d’intuition qui transcende la raison. Confondre le domaine de la raison avec celui de la foi est aussi un récit. Mais il peut mener aux pires extrémités. Se souvenir de l’avertissement du Christ : « Mon Royaume n’est pas de ce monde ». La certitude non plus.

Jean-Noël Cuénod

 

[1]Le premier qui dit fake news sera condamné à assister à une séance de l’Académie française.

16:53 Publié dans Politique internationale | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : babtchenko, russie, poutine, ukraine, fsb, sbu | |  Facebook | | |

Commentaires

Si on ne doit pas imposer la foi, mais tout au contraire respecter ce que ressent l'interlocuteur concerné, ne doit-il pas lui-même respecter la foi de son vis-à-vis?

Pas incompatible avec la loi sur la laïcité, sauf erreur?

Or que de commentaires qui ne cherchent qu'à démolir sans rien apporter: simplement, les croyants sont des débiles, malades mentaux... etc.

Aurobindo enseignait que la foi est une certitude... ce en quoi je ne puis souscrire car on pense avoir la foi, un jour, quitte à la perdre un peu plus tard... ou vivre un événement imprévu qui change la donne la Bible, soudain, s'éclairant avec d'autres paramètres, d'autres éclairages.

La seule manière de vérifier si la Bible "passe le temps" est de la retrouver au fond d'une armoire ou autre... et d'en reprendre quelques passages "sans se forcer" si non ressenti

car qui se force se fausse, et qui se fausse se détraque, et qui se détraque tôt ou tard, dysfonctionnera.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 31/05/2018

Du Royaume on a dit que tant que l'on attend un Etat on attend en vain ... que c'est d'état d'esprit dont il s'agit.

Tout sauf ce "royaume"... la démarche narcissique qui consiste à prendre pour cible une personne qu'à tort ou à raison on suspecte d'être en mesure de vous faire de l'ombre

ainsi, par exemple, devient virus qui, par le moyen de son blog, attaque une personne estimant, ce qui lui vaudra, entre autres différends, de la part d'un pasteur une "exclusion"... qu'"il serait bon que les catéchumènes avant d'étudier le coran commencent par aborder la Bible".

Vieux, poussiéreux les évangiles:

"On donnera encore plus aux riches, aux pauvres on prendra ce qu'ils n'ont pas."

Tel Monsieur Macron, ses cadeaux aux riches.
En revanche suppression des prestations sociales aux pauvres: on leur donnerait ce qu'ils n'ont pas mais par suppression de ces acquis sociaux on leur prend... ce qu'ils n'ont pas!

Écrit par : MB | 01/06/2018

Rappel bien présenté et très utile sur les manipulations mentales dont nous sommes victimes, et que les moyens modernes de communications rendent de plus en plus facile.

Écrit par : Mère-Grand | 01/06/2018

Pour rebondir sur le commentaire de Mère-Grand:

https://www.facebook.com/soutien.a.israel/videos/1522484357874633/

Une manipulation qui ne passe plus chez les palestiniens.

Écrit par : Pierre NOËL | 01/06/2018

Quand on part de l idée que tout est possible avec une manigance incroyable et des mensonges que tout le monde gobe comme des bobets (=idiots) on peut nous raconter ces histoires suivantes:
1--Trump est l allié, cul et chemise avec la Saoudie et Israel. Qu est ce ce que ça veut dire? 3 pays hyper religieux, nous dit-on, et vénérant au max chacun sa religion mono-théiste et ce st là que le bât blesse et qu ils nous prennent des paumés puisqu on gobe ces anneries!

1--Trump et les USA: In God we Trust et God Bless America! C est même écrit sur leurs billet vert, comme quoi...

2--Les Sionistes et les barbus d Ultra-Rabins Orthodoxes d extrême droite en Israel qui détestent 1.2 milliards de musulmans et 1.6 milliards de chrétiens, rien que ça ! Ces extrêmistes de droite commandent le plus Gros menteur dit Netanyahu et Liberman, una persona non grata en Europe vu ses bourdes et ses hallucinations anti musulmans et anti-arabes .

3--Et pour couronner cette alliance criminelle, il y a les Salafistes de la Saoudie qui se sont mis au pas avec les USA et Israel. Donc, ils fabriquent un Trio hybrid à voile et à vapeur dit TNM (Trump/Netanyahu et ses Sionistes et MBS avec ses salafistes coupeurs de main et de tête, rien que ça!

Bien à Vous.
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 01/06/2018

@Pierre Noël,
Vous êtes risible. Voulez vous qu on croit à vos écrits anti-1.2 milliards de musulmans et anti-1.6 milliards de chrétiens sur la planète-terre, rien que ça donc vous êtes contre la moitié de cette planète? Anti- Chrétiens, c est très marrant surtout quand votre pseudo n est que la Pierre angulaire de l Eglise que Jésus voulait construire (on compte sur vous Pseudo Pierre Noël, blague à part!) et le summum est Noël donc la naissance de Jésus Christ...

Écrit par : Charles 05 | 01/06/2018

@Charles 05
Je ne peux m'empêcher de relever que dans votre apostrophe à Pierre NOËL vous utilisez un argument cher aux frères Ramadan: comment 1.6 milliard de musulmans pourraient-ils se tromper?
Vous êtes allé un peu trop vite en utilisant cet argument, oubliant, par exemple, que ce n'est que récemment, par rapport à l'histoire de l'humanité, que l'on sait que la Terre tourne autour du Soleil. Etaient-ils stupides de croire autre chose avant?

Écrit par : Mère-Grand | 02/06/2018

Le summum est Noël...


Notre hôte, Jean-Noël!

Charles O5, lorsque les textes évangéliques font dire à Jésus qu'il bâtit son Eglise
faut-il comprendre qu'il s'agit de la volonté même de Jésus ou que, par Jésus, prophète, un peu comme par un micro, Dieu s'exprime à propos d'une Eglise non selon les hommes mais selon Lui, Dieu?

Un fidèle du judaïsme conclurait selon Dieu, l'Eternel, béni soit-Il

Écrit par : MB | 02/06/2018

Un autre problème: s'il y a chemin vie vérité rien ne peut être comme nous décidons ou comme cela nous arrange.

Soit Jésus suivait le pharisien Maître Hillel dont on a écrit qu'il était son précurseur soit il faut voir Jésus appartenant à la secte des Esséniens qui n'appréciait pas les pharisiens.

Pour les pharisiens Dieu, tel l'inconscient des psychanalystes (Jung) est à la fois universel (collectif pour cet aspect de l'inconscient) et individuel

étant donc le Dieu de tous les hommes quelle que soit leur origine

Mais si Jésus, question à l'ordre du jour désormais, n'a jamais voulu créer une autre religion le christianisme hors les murs du judaïsme est une erreur.

L'Evangile enseigne que tant que nous ne savons pas qu'il y a une erreur il n'y a pas péché. Une fois mis au courant, si.

Il est possible de se sentir attaché ou relié à la synagogue en son âme et conscience en toute indépendance d'esprit en la fréquentant ou non.

L'article présent nous invite à ne rien imposer, certes, mais se poser les bonnes questions plus particulièrement en ces temps de performante croissance de l'islam ne "fausse" rien.

Écrit par : MB | 03/06/2018

@MB,
Merci pour votre réplique.
Mais est ce que vous ne voyez pas la différence entre les écrits superbes de Jean Noël Cuénod, notre hôte, et l autre Pierre Noël? Je crois que vous avez lu et interprété mon texte en diagonale un peu trop rapide...

Bien à Vous quand même!
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 03/06/2018

Charles O5

Les Eglises ne lisent pas les textes en comprenant bien que s'agissant des prophètes ce peut être disons l'Esprit Saint qui parle par eux.

Par exemple, Charles O5, qui dit que "Ce n'est pas pour rire que je vous ai aimés":
l'Esprit Saint parlant par Jésus ou Jésus par et de par lui-même seulement s'adressant à ses disciples?

Quand on voit l'Eglise ses "princes" Eminences comme" Monseigneurs"! en leurs palais du Vatican au nom d'un enseignement appelant à ne pas courir après les titres comment ne pas être indignés... Pour ou selon les anciens prophètes la montée en force du pire de la religion aujourd'hui incarnée par l'islam serait le signe même de la fureur de Dieu contre les hommes qui ne marchent pas selon sa voie et dirigent le monde avec la complicité de ceux qui pourraient s'opposer au nom de la justice, de la Droiture, de la Vérité et de la Charité.

Pierre NOEL qui témoigne d'une sorte de ferveur, et de confiance... s'agissant de Jean-Noël Cuénod en ses commentaires a changé. Il a également exprimé en quelques lignes avoir beaucoup souffert d'une injustice... Selon la vie et les injustices on peut être rendus malades... peu ou prou.

Bonne journée.

Écrit par : MB | 04/06/2018

Des choses étonnantes:

en évoquant la déesse égyptienne Maât qui jugeait les défunts... ils devaient avoir un coeur aussi léger qu'une plume (celle de la déesse qui la posait sur l'autre plateau de la balance).

Or, au culte, nous chantons... ou chantions:

"Mon coeur joyeux
plein d'espérance s'élève (...) mon Rédempteur"!

Écrit par : MB | 06/06/2018

@MB,
Votre défense à Pierre Noël est brumeuse (comme lui/elle au fait!). Expliquez nous donc comment il prévoit éliminer 1.2 milliards de musulmans et 1.6 milliards de chrétiens souvent appelés péjorativement pour la majorité comme des Cathos. ça nous fait au bas mot rien que la moitié de la planète terre! Peut être qu il/elle le pense en tirant sa chasse d eau? Je dis ça, je dis rien...

Écrit par : Charles 05 | 06/06/2018

Charles O5,

Je ne partais pas à partir du commentaire de Pierre NOEL mais de la fin de l'article de Jean-Noël Cuénod.

En parlant de la déesse Maât je soulignais les origines égyptiennes d'un Dieu Un.

Abraham se situe à Ur.
"Epoux d'une très belle femme
il rejette les idoles de son père
en adorant un Dieu Un"

Les Hébreux se retrouvent en Egypte.
Aménophis IV lui aussi "époux d'une très belle femme
rejette les idoles de son père en adorant un Dieu Un"

curieuse coïncidence, n'est-il pas?

Au risque de ratiociner je redis le titre
LES SECRETS DE L'EXODE
nous n'avons pas appris à lire la Bible

Le Notre Père, en aucun cas inventé par Jésus, est une très ancienne prière juive
que l'on peut dire adressée à ce Dieu Un: en ce cas une prière "atonienne" adressée au dieu Aton
(on sait que les juifs en cours de routes variées ont énormément glané)

Le dieu Amon, avant Aton, qui ne dura que peu de temps, était pluriel et Jung trouvait déplorable d'avoir ainsi amputé ce Dieu pluriel.

D'autre part, contrairement aus affirmations évangéliques, Jésus n'apporte pas un commandement nouveau. Ce commandement se trouve notamment au Livre du Lévitique.

Si nous cherchons la Vérité nous sommes sur la voie indiquée avec des postes de soutien et d'encouragement

mais si nous ne sommes pas sur cette voie de la Vérité nous ne pouvons pas profiter de ces postes de bons soins réservés aux "cheminants-pèlerins" que nous sommes.

Or ce n'est qu'en cherchant la Vérité, la Droiture et la Justice que Juifs, Chrétiens et Musulmans finiront par s'entendre.

C'est un peu gnangnan sans doute mais rien n'est imposé.

Bonne nuit sous les étoiles... du bon berger

Écrit par : MB | 06/06/2018

@Mère Grand,
Pardonnez moi le retard à vous répondre.

Vous dites:"
-------------------------
@Charles 05
Je ne peux m'empêcher de relever que dans votre apostrophe à Pierre NOËL vous utilisez un argument cher aux frères Ramadan: comment 1.6 milliard de musulmans pourraient-ils se tromper?
Vous êtes allé un peu trop vite en utilisant cet argument, oubliant, par exemple, que ce n'est que récemment, par rapport à l'histoire de l'humanité, que l'on sait que la Terre tourne autour du Soleil. Etaient-ils stupides de croire autre chose avant?"
Écrit par : Mère-Grand | 02/06/2018
-------------------------

S ils sont si cons que ça d avoir pensé que la terre est plate est leur problème et tant pis pour eux ces "Ignares". Ils se trompent lourdement et j adhère à votre jugement. Mais celà n apporte pas un justificatif pour éliminer 1.6 milliards de musulmans, rien que ça,non? Je ne vais pas vous citer que les Indiens croient à la Vache sacrée en tant que telle – bien qu'étant décrite par la littérature hindoue comme l'origine et le fruit de tout sacrifice aux dieux et qu elle représente la sacralité de toutes les créatures, et alors! Ceci ne me dérange nullement et je le respecte. Ceux qui croient encore que Jésus reviendra sur terre mais exclusivement après le retour de Moïse est une autre histoire "drôle" mais je ne les harcèle pas pour cela ni vouloir les éliminer non plus. Je ne demande pas de les éliminer en tirant la chasse d eau de qui que ce soit comme quelques commentateurs très bas de gamme le font ici...

Quant à assimiler mon écrit aux Frères Ramadan, par respect à vous et à l éditeur M. J.-N. Cuénod, je ne vais pas trop insulter votre écrit mais je la réprouve et je vous prie de ne plus la répéter ainsi si possible. Bien que je le pense, n attendez pas de moi de demander à Tariq d appliquer sur lui-même ce qu il prêche donc de se faire lapider en jet de cailloux (pas trop grands car la mort survient trop vite ni par des cailloux trop petits car la douleur est minime, sic...il faudrait les trier avec un pied à coulisse :)).
Le lapider à la plaine de plainpa du moment où il a "adultéré" 5 fois au moins ce qu il avoue enfin. Il a aussi défendu son Frère Hani qui légitime la lapidation des femmes adultères en mettant un moratoire, sic... La seule bonne chose que je retiens de M. Sarkozy, à mon très humble avis, est cette courte vidéo...regardez comment M. Sarkosy a sursauté sur son fauteuil en entendant Moratoire...

https://www.youtube.com/watch?v=fjqs57uEsGs

Bien à Vous .
Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 10/06/2018

Bon on a enfin compris pourquoi tr était pour un moratoire concernant la lapidation des personnes adultères. Mahomet a fait lapider une femme qui avait avoué (enceinte, ce bienfaiteur de l'humaniét a attendu qu'elle acouche).

Écrit par : Daniel | 10/06/2018

L'observateur, son humeur, santé, statut social, formations, etc., concernant le phénomène OVNI, par exemple: une personne prenant connaissance d'un témoignage de "contacté" par cette annoncée intelligence supraterrestre à l'origine du phénomène OVNI écoutera le témoin selon son "être" propre et son point de vue sur le phénomène soit intérêt, imagination titillée ou idées préconçues, préjugés, méfiance, etc.
Un psychiatre se posera la question de la santé mentale du témoin, un scientifique l'entendra selon ses connaissances, un militaire… tenu au secret ne pipera mot, un pilote en référera à son expérience, un spécialiste de la météo à un "risque probable de confusion"!

Sans vouloir parler religion à proprement parler mais d'attention ou de réflexion dénuée d'émotivité ce qui n'est pas la situation de Thomas mettant ses mains dans les stigmates du Christ reconnaissant par là qu'il est bel et bien ressuscité: par les stigmates, crucifié, oui.
Mais, sachant que les crucifiés ne mourraient pas forcément en croix raison pour laquelle on leur brisait les membres, Jésus "mort et ressuscité" as-su-ré-ment… non.

Heureusement que l'auteure de ces lignes… il y a deux mille ans… ne fut pas…"Thomas"!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 11/06/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.