10/05/2018

Guerre et multi-guerres au Moyen-Orient

trump_iran_deal.jpg

Voilà, on entre dans le dur, après le retrait de Trump du traité nucléaire avec l’Iran. Hier soir, pour la première fois, des militaires iraniens, ceux de la Force Al-Qods en Syrie, ont tiré des roquettes vers des positions de l’armée israélienne stationnée au Golan. Ces vingt roquettes n’ont pas atteint leur objectif militaire mais en représailles, Israël a sévèrement répliqué. « Nous avons frappé presque toutes les infrastructures iraniennes en Syrie », a déclaré le ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman.

En tirant ses roquettes vers Tsahal, l’Iran n’avait sans doute pas la prétention de percer le Dôme de Fer, nom du très efficace système de défense antiaérienne mis au point par l’armée israélienne. Il s’agissait de montrer ses muscles après l’annonce des sanctions économiques qui accompagnent le retrait américain du Traité. L’avenir dira si cet échange de mauvais procédés n’était qu’une escarmouche ou le prélude à une confrontation militaire de forte intensité.

La situation se révèle d’autant plus complexe qu’il y a plusieurs guerres dans la guerre au Proche-Orient. Citons-les, dans le désordre bien sûr pour respecter les usages locaux. Les motifs religieux, nationalistes et économiques se chevauchent.

– La guerre confessionnelle interne à l’islam entre le chiisme et le sunnisme.

L’Arabie Saoudite, le centre du sunnisme le plus rétrograde, veut contrer l’influence de l’Iran, centre du chiisme le plus belliqueux, en Syrie et au Yémen. Mais c’est surtout à l’intérieur de son pays que Ryad craint l’influence du chiisme iranien. En effet, la plus grande partie des gisements d’hydrocarbures saoudiens se trouvent au nord-ouest du royaume, dans l’oasis d’Al-Hassa, la plus grande de la planète (60 000 km2 et 600 000 habitants). Or, cette région est traditionnellement peuplée de chiites dont les responsables religieux sont formés dans les universités de Najaf (Irak) et de Qom (Iran) contrôlées par les mollahs iraniens. La domination d’Al-Hassa est donc vitale pour le régime saoudien ; les Saoudiens considérant les chiites d’Al-Hassa comme des sujets de seconde zone, les rancœurs s’accumulent et peuvent un jour ou l’autre exploser, au profit de Téhéran.

Dès lors, pour la pétromonarchie, l’ennemi principal n’est plus Israël mais l’Iran. Aussi, le prince héritier Mohamed ben Salman a-t-il multiplié les gestes d’apaisement envers le gouvernement israélien. En coulisse, c’est un véritable renversement d’alliance qui est en train de s’opérer entre Ryad et Jérusalem. Mais pour combien de temps ? L’Arabie Saoudite ayant propagé dans le monde musulman son idéologie intégriste et sa détestation d’Israël,  les populations qui ont été conditionnées dans cet état d’esprit ne vont pas en changer du jour au lendemain, ce qui risque de mettre Mohamed ben Salman en porte-à-faux avec ce que l’on appelle communément « la rue arabe ».

– La guerre entre Israël et les pays arabo-musulmans.

Ce conflit n’a pas cessé depuis le 15 mai 1948, date de l’attaque d’Israël (création proclamée la veille) par les armées de la Ligue arabe, attaque qui fut précédée par six mois de guerre civile entre les groupes armés juifs et arabes dans la Palestine alors sous mandat britannique jusqu’au 14 mai 1948. Par rapport à ses autres confrontations armées, Israël a désormais comme adversaire principal, non pas des Arabes sunnites mais des Perses chiites. Ces derniers sont présents en Syrie par l’intermédiaire de la Force Al-Qods des Pasdarans (Gardiens de la révolution iranienne) qui soutient le dictateur syrien Bachar al-Assad issu de la minorité religieuse alaouite, une des nombreuses branches du chiisme­. Mais ils le sont aussi chez un autre voisin direct d’Israël, au Liban, par le truchement du parti chiite Hezbollah, seule force armée libanaise crédible.

Et les Palestiniens ? Ils risquent fort de se voir confortés dans leur traditionnel statut de cocus de l’Histoire. Très majoritairement sunnites, ils sont dominés à Gaza par le Hamas, branche des Frères musulmans, chantres de l’islam radical, et dans ce qui reste de l’Autorité palestinienne, par le Fatah qui se dit laïque même si la grande majorité de ses dirigeants sont sunnites. S’ils se sentent abandonnés par l’Arabie Saoudite, les Palestiniens seraient alors enclins à surmonter l’antagonisme entre sunnites et chiites pour faire alliance avec l’Iran, désormais l’ennemi principal de leur ennemi principal, Israël.

–  La guerre entre Turcs et Kurdes.

Dans ce contexte, l’influence religieuse est secondaire, les Kurdes et les Turcs étant majoritairement sunnites. Ce conflit est donc avant tout d’ordre national. Les Kurdes sont conscients depuis des siècles de former une nation avec sa langue, ses coutumes et sa culture différentes de celles des Arabes et des Turcs. Mais éclatés entre l’Iran, l’Irak, la Turquie et la Syrie, ils n’ont jamais pu constituer leur Etat-nation. Cette aspiration demeure vive.

Depuis le dépeçage de l’Empire ottoman, les dirigeants turcs restent obsédés par les risques de perdre un morceau de territoire. Cette obsession a encore aggravé ses symptômes avec le régime autoritaire imposé par Recep Tayyip Erdogan. Ankara refuse donc énergiquement toute velléité de créer un Etat kurde sur ses marches, ce qui pourrait renforcer le séparatisme de son importante minorité kurde (16% environ de la population de Turquie). Or, les Kurdes de Syrie constituent les alliés les plus efficaces des Occidentaux contre l’Etat islamique sur territoire syrien. De plus, le parti syro-kurde PYD et sa branche militaire YPG sont proches des indépendantistes kurdes du PKK en Turquie. Dès lors, la création d’une entité kurde dans la Rojava en Syrie, aux portes de la Turquie, a été perçue comme une menace grave par la Turquie qui a repris l’une des principales villes syro-kurdes, Afrine, le 22 mars dernier. Avant d’affronter militairement les Kurdes de Syrie, la Turquie avait bénéficié du feu vert de la Russie – qui jusque-là soutenaient YPG – et de l’indifférence des Occidentaux, empêtrés de leurs contradictions, la Turquie étant leur alliée au sein de l’OTAN.

Erdogan n’a pas résolu pour autant son « problème kurde » et son incapacité à trouver une solution politique ouvre la voie à de nouveaux affrontements armés avec les différentes composantes kurdes. Cela dit, la Turquie entend bien peser sur le devenir de la Syrie en négociant avec la Russie et l’Iran.

– La guerre en Syrie entre Occidentaux d’un côté, Russes et Iraniens de l’autre.

Pour un peu, on allait oublier le conflit syrien proprement dit ! Le soutien des Etats-Unis et des Européens (surtout la France, la Grande-Bretagne et dans une moindre mesure l’Allemagne) aux opposants à la dictature de Bachar al-Assad avait conduit la Russie de Poutine à intervenir massivement pour sauver le tyran de Damas. La défaite de ce dernier aurait eu pour conséquence la perte de l’influence russe sur la Syrie. Inacceptable pour Moscou qui a tissé dès la période soviétique des liens très serrés avec Damas. Des liens que Poutine entend conserver voire développer. Les mers chaudes restent l’objet de la convoitise russe depuis des siècles.

A l’intérieur des deux camps, les buts visés sont contradictoires. En soutenant les opposants à Bachar al-Assad, les Occidentaux affirmaient lutter en faveur d’une Syrie qui serait à leur image, démocratique et libérale. C’était notamment le rêve caressé par le ci-devant président français Hollande. La faiblesse politique et militaire des formations démocratiques syriennes ont fait litière de ces espoirs. En Syrie, les Occidentaux ont pour alliée l’Arabie Saoudite dont le souci n’est certes pas d’établir la démocratie à Damas, au contraire, mais d’imposer un régime sunnite en Syrie. Dans cette optique, elle entre en concurrence avec un autre potentat sunnite, le président turc Erdogan qui veut être calife à la place des califes de jadis. Or, au début, en tout cas, la Turquie voulait abattre, elle aussi, le pouvoir syrien. Maintenant, on ne sait pas au juste où Erdogan se situe, sinon qu’il veut éradiquer l’indépendantisme kurde sous toutes ses formes.

De l’autre côté, les positions entre alliés ne sont pas plus claires et se révèlent, là aussi, potentiellement conflictuelles. Les Russes et les Iraniens tombent d’accord sur un point essentiel : sauver le régime de Bachar al-Assad. Mais quand deux protecteurs se font face, le conflit n’est pas loin. Qui dominera le régime syrien ? L’Iran avec sa solidarité chiite ou la Russie forte de ses liens historiques ? Cela dit, l’Iran et la Russie ont-ils vraiment les moyens de leurs ambitions ? Ils sont tous deux aux prises avec des difficultés économiques majeures qui rendent très aléatoire leur aspiration à l’hégémonie

– La guerre économique des Etats-Unis contre l’Europe et la Chine

Le retrait des Américains du Traité nucléaire avec l’Iran annonce un conflit d’une tout autre nature. Ce retrait s’accompagne d’un retour des sanctions économiques contre l’Iran. Certes, les autres pays signataires du Traité (la France, la Grande-Bretagne, l’Allemagne, la Chine et la Russie) ont déclaré poursuivre ce Traité. Mais sans les Etats-Unis, il a pour valeur celle d’un pet de lapin. En plaçant les sanctions économiques au niveau le plus élevé, Donald Trump ne vise pas seulement l’Iran mais aussi la force exportatrice de l’Europe, dont celle de l’Allemagne et de la Suisse, particulièrement présentes sur le marché iranien. En effet, les Etats-Unis ont adopté un ensemble de lois qui leur permet d’infliger des amendes colossales aux entreprises non-américaines qui ne respecteraient pas les embargos décidés par Washington. En théorie, ces poursuites judiciaires ne concernent que les groupes économiques qui ont un lien avec les Etats-Unis. En pratique, il est fort malaisé d’éviter les foudres américaines, comme l’a expliqué l’économiste Hervé Juvin au micro de France-Inter le 20 janvier dernier : Il suffit d’utiliser une puce électronique, un iPhone, un hébergeur ou un serveur américain pour vous retrouver sous le coup de la loi américaine. C’est un piège dans lequel de nombreuses entreprises sont tombées. La Chine est bien entendu aussi concernée mais dans une moindre mesure que l’Europe, du fait de sa taille et son poids géopolitique.

Morale de cette histoire démoralisante : le droit américain règne sur la planète, réduisant les souverainetés des autres Etats au strict et triste minimum.

Pour conserver quelque chance de se faire réélire, le président américain doit « faire rentrer du travail » aux Etats-Unis. Dans cette optique, il doit briser le dynamisme des exportations européennes, principalement allemandes. Et les nouvelles sanctions contre l’Iran participent à cette offensive. Les Européens sont désormais contraints d’ouvrir les yeux sur cette cruelle réalité : Washington est politiquement un ami peu fiable et économiquement, un ennemi implacable.

La dingo-tactique de Trump

Trump adopte vis-à-vis de l’Iran, la dingo-tactique qu’il avait utilisée contre la Corée du Nord : menacer son adversaire en brandissant le feu guerrier. Le touitteur déchaîné se vante d’avoir ainsi contraint le dictateur Kim-Jong Un à négocier avec lui et avec la Corée du Sud.  Sauf que le but du dictateur coréen était de forcer les Etats-Unis à le prendre au sérieux et à l’inviter à la table des grands, ce qui est désormais chose faite. Qui donc a roulé l’autre dans la farine ?

Surtout, l’Iran n’a rien de comparable avec la Corée du Nord ; Téhéran s’inscrit dans un contexte bien plus périlleux, compte tenu des enjeux énergétiques qui exacerbent les conflits entre les acteurs majeurs de la scène internationale. La dingo-tactique trumpienne risque d’aboutir à un affrontement mondial. En outre, elle va renforcer en Iran le camp des Pasdarans, partisans d’un chiisme de conquête. Mais le pire n’étant pas certain, la dingo-tactique peut aussi débloquer une situation jusqu’alors inextricable.

Il est temps de faire une bonne réserve de cierges.

Jean-Noël Cuénod

19:59 Publié dans Politique internationale | Lien permanent | Commentaires (21) | |  Facebook | | |

Commentaires

Grand merci pour cette vaste fresque!
Vous affirmez comme une évidence que c'est l'Iran qui a tiré des roquettes vers Tsahal. Comment en être vraiment sûr? La version officielle semble aussi facile ou superficielle que le furent l'affaire Skripal ou les armes chimiques récemment évoquées en Syrie.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 11/05/2018

Une réserve de cierge...ou une bonne révolution non-violente...et une vraie prise de conscience pour dire non à l'ultra-libéralisme. C'est de loin pas gagner vu la façon dont nos médias accordent encore tellement de crédit à ce monde ultra-compétitif... Bonne journée à vous.

Écrit par : pachakmac | 11/05/2018

Votre billet est un excellent état des lieux !

Quant à faire une réserve de cierges, guère en usage chez les protestants, vous seriez-vous converti au catholicisme ? Mais on est loin ici de l'affrontement entre chiites et sunnites ...

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 11/05/2018

Cher Monsieur, rassurez-vous, parpaillot je suis, parpaillot je reste. Mais compte tenu des circonstances, deux précautions valent mieux qu'une!Merci pour votre aimable commentaire.

Écrit par : Jean-Noël Cuénod | 11/05/2018

Qui dit cierges dit appel à Marie en milieu catholique mais on nous avait enseigné que Luther a toujours prié Marie.
On entre dans un temple, c'est sec voire comme administratif

Dans une église, à l'entrée, avec ou sans grenouilles, de l'eau : profondeur force vie (non sécheresse désertique, y compris de coeur: "cœurs sclérosés, sépulcres blanchis"! (Evangiles)

puis toutes sortes de lumières... de paix

Écrit par : Myriam Belakovsky | 11/05/2018

Trump est un excessif mais ça façon de faire à payé envers la Corée du Nord. Vous n'aimez pas Trump Jean-Noël Cuenod comme vous doutez de l'Amérique et son dirigeant, soit. L'Iran chiite est aussi dangereux que tous les pays musulmans dont la référence est l'islam. Cet islam mille feuille n'aime pas le mécréant que vous êtes et que nous sommes, il n'aime pas la Liberté d'expression, la Liberté des femmes, la Liberté. Il n'aime pas le juif ni l'Israélien?

Bravo à Israël d'être intervenu massivement contre ces terroristes islamiques.

Trump a raison, les américains sont en majorité derrière lui, sauf les adorateurs de Clinton et Obama les deux cancres des USA.

Excusez-moi d'être pro-Israël et contre le faux peuple palestinien inventé pour détruire Israël par les musulmans.

Faux peuple palestinien pour détruire Israël: c'est ici:

https://youtu.be/2bIR5xr1u_A

Egalement là:

https://youtu.be/kANLcDZM-u0

N'oubliez pas que toules conflits partent de cette mascarade musulmane et autres islamikazes musulmans. Vous êtes protestant, je suis révolté évolutionnaire et contre les mensonges du christianisme, de l'islam et autres manipulateurs du mental des frères et sœurs siamois.

Chacun ses valeurs........

Écrit par : Pierre NOËL | 11/05/2018

D'une clarté et concision imparables, merci de nous offrir ce tour d'horizons orientaux à 360° (dont je partage sans frein la vision), ce dont trop peu de journalistes sont en mesure de proposer - et pour votre conseil (va falloir se chauffer aux cierges à la maison).

Écrit par : divergente | 11/05/2018

Pensez vous que les Colons Ultra orthodoxes et d extrême droite qui détestent tous les chrétiens surtout les Cathos et tous les musulamns, (i n y aka lire les commentaires ci dessus), donc ils haïssent à mort ce qui nous fait au bas mot seulement 2.8 milliards donc la moitié de planète, pour dire!) Pensez vous que ces "forces démocratiques" sus citées et qui gouvernent en Israel avec Netanyahu sont bien moins dangereux que les Mollahs iraniens, pas sûr!

Et est-ce que Netanyahu est plus dangereux pour la paix et pour l avenir de la planète terre que Rouhanni et cie, ça c est vraisemblablement plus sûr.

Écrit par : Charles 05 | 11/05/2018

Nous nombreux non seulement doutons de l'Amérique mais sommes conscients de la marchandisation de la planète à son profit où la marchandise devient valeur et la valeur marchandise.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 11/05/2018

@Pierre NOËL
Et que préconisez-vous? que nous nous convertissions au judaïsme pour vous plaisir et faire acte de contrition devant la prétendue conspiration islamo-chrétienne contre Israël?

@M. Cuénod, pourquoi ne pas écrire des billets sur des sujets que vous connaissez comme la dépravation totale, la double prédestination, etc...comme tout bon parpaillot, plutôt que de jouer les apprentis-sorciers sur ce qui manifestement vous dépasse et de déchainer les faibles d'esprit?

Écrit par : Daniel Scheller | 11/05/2018

"Sauf que le but du dictateur coréen était de forcer les Etats-Unis à le prendre au sérieux et à l’inviter à la table des grands, ce qui est désormais chose faite."

Rien de cela ne figurait dans les précédents sujets?

Pour la haine, l'islam et ses adeptes sont majoritaire la taqiyya fait le reste avec la collaboration d'une partie de la chrétienté également des gauches radicales:

https://blog.sami-aldeeb.com/2018/05/11/mariee-de-force-et-violee-une-jeune-soudanaise-tue-son-epoux-et-est-condamnee-a-mort/

Quant aux Athées, les religions et leurs adeptes pratiquent rumeurs, mensonges, manipulations même chez les protestants......sauf JN C *L*

https://blog.sami-aldeeb.com/2018/05/06/egypte-arrestation-dun-blogueur-qui-avait-deja-ete-detenu-pour-atheisme/

Écrit par : Pierre NOËL | 11/05/2018

Trump est un Leader formidable, vous entendez puisque je vous le dis!

--En déchirant la signature d Obama sur l accord iranien, Trump a d une pierre réussi 5 coups magistraux:

-Il a offert à Poutine le rôle de sage comme un intermédiaire entre l Iran et Israel avec qui Moscow entretient des relations privilégiées. Sincère bravo à Poutine une fois de plus.

--Il a réussi à avoir deux alliés avec deux autres leaders cmme lui(leaders ou dealers, il faudrait savoir?). Les deux seuls leaders qui sont alliés à mort avec lui sont deux même s ils sont très détestés, Passam... Néanmoins, ils sont deux leaders, nous dit-on, démocrates, modernes mais des gros menteurs: Netanyahu et MBS (de la Saoudie) qui sont liés par les mêmes mouvances fanatiques Salafo-Sionistes. Quelle honte d avoir ce Trio, les deux auraient dû se cacher pour aller mourir silencieusement au lieu de ce pacte de diable
en trio!

---Il a fait comprendre à l Europe après que les visites-show biz-entrechats de Macron, de Merkel et de Johnson ont fait pschitt. Il a fait comprendre à l Europe qu elle doit tourner la tête vers l Est, Dirais-je, Enfin et Merci le Big Donald !

----Il a sauvé Netanyahu des enquêtes en cours de la justice israelienne réputée de ce côté-là comme non partiale. Enquêtes freinées à cause de la menace iranienne, nous dit-on, et qui pourraient, au moins pour le moment, l éviter d aller rejoindre en prison en Israel deux autres confrères ex-leaders israeliens (ex-président et ex-PM israeliens).

----Il a re-soudé le camp républican avec lui c à d des Faux-cons dits vraiment de vrais-cons.

Je vous ai dit qu il est "formidable" ce Trump! Et bon baptême de MBS, Netanyahu avec Donald. Qui serait le premier dindon de la farce sauf la Saoudie et le 2 ème Netanyahu, mais pour Trump, oubliez le ça ne vaut plus la peine de parler de lui sauf avec des tweets débiles!

Charles 05

Écrit par : Charles 05 | 11/05/2018

@Daniel Scheller,
Vous demandez à Pierre qui est la Pierre angulaire de l église de Jésus et à Noël en même temps s il faudrait se convertir à une autre religion (le judaisme le cas échéant), mais il faudrait attendre la réponse de Judas Vendredi Saint ou Judas Pâques, tant qu on y est, pour vous répondre...

Écrit par : Charles 05 | 11/05/2018

Jean-Noël Cuénod vous avez fait une démonstration complète et convaincante de la situation géopolitique proche et moyen-orientale, merci!

Écrit par : Gilles Bourquin | 11/05/2018

Nous nous tournons vers la Russie et la Chine ou demeurons englués dans la mondialisation néolibérale de marché cynique, dépravée, cupide et rapace parce que sans éthique. Pour la mondialisation la religion est à condamner et les églises à fermer ce qui paradoxalement fut la démarche même du communisme.
Pour le meilleur la religion chrétienne dénonçant l'argent non moyen mais seigneur et maître est obstacle sur le chemin du néolibéralisme et de ses marchés dont un porte-parole est Monsieur Emmanuel Macron qui tout récemment en parlant des pauvres qu'il croise sur les quais a dit qu'ils n'existent pas ce qui est l'objectif même du néolibéralisme et de ses marchés soit condamner les pauvres en une sorte de nouvelle forme de génocide.
Après les juifs, les pauvres.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 12/05/2018

C est quoi ce Trio TNM qui a l air d être très heureux !

Regardons cette alliance entre Trump, Netanyahu et MBS (de la Saoudie) au sujet de la Syrie, de l Iran et les Palestiniens. Alliance qui engage forcément leurs pays et leurs citoyens.

Je vous invite à regarder cette alliance-copinage d un seul point de vue commum et très frappant qui est l aspect mono-théiste de leurs religions criées un peu trop bruyamment.

Ces trois prétendent successivement être chacun LE Gardien de sa propre religion. Aux USA, on trouve même sur le billet vert (dollar) "In God We Trust et God Bless America" (Bof...). En Israel, Netanyahu voulait re-nommer l Etat d Israel comme L Etat Juif et Jerusalem est devenue depuis hier, peut être sa Capitale (tant mieux sauf si une WWW3 ne suivrait pas) et le rôle des Ultra Orthodoxes Religieux ne fait que grandir puisque c est eux qui gouvernent. Quant à la Saoudie avec ses lieux Saints de Pélerinage musulmans et son horrible mouvance Salafiste (Salafi= le passé), pas besoin de trop en parler .

Au fait, si ce TNM ne ferait pas la guerre (mondiale) à l Iran, on aurait ajouté l Iran comme allié à ce Trio qui aurait un 4 ème bras et deviendrait un quartet TNMI...

Aujourd hui, qui de ce trio ( Un? ou deux? ou les trois?) a usurpé sa propre religion mono théiste pour des raisons politiques, financières voire de fanatisme religieux aveugle appelé le Terrorisme Mondial? Je me le demande ... Pourvu que nos enfants ne voient pas une 3 ème guerre mondiale (WW3) ni par ce trio ni par ce quartet..

noaet religion les et qui est que un de plusieurs dénominateurs Regardons la d un point de vue un seul dénominateur commun et

Écrit par : Charles 05 | 12/05/2018

@M. Jean-Noël Cuénod,
Je vous prie de m excuser. Les deux dernières lignes de mon texte ci dessus n ont pas lieu et sont parties par erreur de ma part.

Navré!
Charles 05
------------------------
Au cas où, voici corrigé..

C est quoi ce Trio TNM qui a l air d être très heureux !

Regardons cette alliance entre Trump, Netanyahu et MBS (de la Saoudie) au sujet de la Syrie, de l Iran et les Palestiniens. Alliance qui engage forcément leurs pays et leurs citoyens.

Je vous invite à regarder cette alliance-copinage d un seul point de vue commun et très frappant qui est l aspect mono-théiste de leurs religions criées un peu trop bruyamment.

Ces trois prétendent successivement être chacun LE Gardien de sa propre religion.

Aux USA, on trouve même sur le billet vert (dollar) "In God We Trust et God Bless America" (Bof...). En Israel, Netanyahu voulait renommer l Etat d Israel comme L Etat Juif et Jerusalem est devenue depuis hier, peut être, sa Capitale (tant mieux sauf si une WW3 ne suivrait pas) et le rôle des Ultra Orthodoxes Religieux ne fait que grandir puisque c est eux qui gouvernent. Quant à la Saoudie avec ses lieux Saints de Pélerinage musulmans et son horrible mouvance Salafiste (Salafi= le passé), pas besoin de trop en parler .

Au fait, si ce TNM ne ferait pas la guerre (mondiale) à l Iran, on aurait ajouté l Iran comme allié à ce Trio qui aurait un 4 ème bras et deviendrait un quartet TNMI...

Aujourd hui, qui de ce trio ( Un? ou deux? ou les trois?) a usurpé sa propre religion mono théiste pour des raisons politiques, financières voire de fanatisme religieux aveugle appelé le Terrorisme Mondial ? Je me le demande ... Pourvu que nos enfants ne voient pas une 3 ème guerre mondiale (WW3) ni par ce trio ni par ce quartet..

Écrit par : Charles 05 | 12/05/2018

Votre sujet comporte plusieurs sujets, différents alors allons-y pour ce qui se passe à la frontière israélienne avec les terroristes palestiniens guidés ou téléguidés par le Hamas et ses z'amis occidentaux.

https://www.lemondejuif.info/2018/05/arno-klarsfeld-clashe-macron-la-france-ne-veut-meme-pas-reprendre-ses-nationaux-gangrenes-par-daesh-et-on-voudrait-quisrael-laisse-entrer-des-dizaines-de-milliers-de-fanatiques-assoiffes/

Fais ce que je te dis, ne fais pas ce que je fais. Les donneurs de leçons occidentaux envers Israël sont soit des traîtres soit des ignorants.

http://www.europe-israel.org/2018/05/le-hamas-compte-sur-les-images-pour-susciter-les-emotions-et-jouer-la-victime/

Lorsque l'on voit des soumises en-chiffonnées amener leurs gamins et leurs handicapés pour faire sauter la frontière d'Israël afin d'aller tuer du juif comme c'est recommandé dans le coran, il faut se poser les bonnes questions et savoir s'informer en ôtant la gangue des croyances religieuses qui gangrènent l'esprit.

"" En attendant, les Carrefour, Casino, Leclerc, et autres, font se faire du gras en vendant du halal, et en agençant des espaces « culturels » avec des livres vantant les exploits de l’esclavagiste Mahomet, de l’antisémite prophète soulignant de plus, l’infériorité de la femme, la mort de l’apostat et de l’homosexuel, et interdisant la liberté d’expression, le libre choix individuel, et la démocratie ! ""

https://blog.sami-aldeeb.com/2018/05/15/mardi-15-mai-debut-du-desastre-sanitaire-et-economique-du-ramadan/

C'est bientôt "Ramadan" une orgie obligatoire dans l'alimentation, des arrêts de travail pour maladie infondés médicalement, des meurtres à tout va, des accidents de toutes sortes à la Mecque ou ailleurs, des interdictions et des peines de prison pour les infidèles, bref, une grande fête à la méthode islamikaze, coran oblige.

Israël est confronté au terrorisme musulman de masse, c'est ce qui nous attend à brève échéance, à moins de collaborer comme certains de nos ancêtres l'ont fait en d'autres temps avec le nazisme sans oublier cette chrétienté qui elle aussi a trompé dieu et ses ignorants.

L'Occidentalopithèque chrétien et collabo, ignorant de la véritable Histoire devrait s'occuper de son territoire et laisser Israël en Paix au lieu d'attiser la braise islamique.

Écrit par : Pierre NOËL | 15/05/2018

Allez demander aux centaines de familles des gazaouis assassinés ces derniers jours par Tsahal, l Armée la plus "morale" du monde, selon le très contesté et tordu BHL (Bof..), allez leur demander c est quoi cette seule démocratie du proche orient?

"C est une démocratie incomplète pour les juifs, déficiente pour les Arabes citoyens d Israel et inexistente pour les palestiniens des territoires occupés" Citations de Elie Barnavi dans Israel et ses paradoxes, livre récent de Denis Charbit.

Feu Stépahne Hessel, un des défenseurs de Gaza, la plus grande prison au monde, Prison à ciel ouvert dite Gaza et qui lui a coûté très chère une telle déclaration, il a dit:"Il n y a qu à voir, beaucoup de peuples n ont pas retenu les Leçons de leur Histoire, hélas"

Bien à Vous.

Écrit par : Charles 05 | 16/05/2018

Le Président de la République Démocratique de la Corée (dite Corée du Nord) vient de menacer d annuler sa fameuse rencontre avec Trompe le 12 juin à Singapour suite aux manoeuvres militaires américaines et sud-coréennes.

S agit-il d un divorce avant le mariage et tant mieux?! Qui croit encore aux USA? Les Kurdes de la Syrie? la Russie? Qatar? La Chine? L UE dont la France, l Angleterre et l Allemagne? l Iran? la Syrie? Les palestiniens? . Seuls qui croient sont les faux-cons aux USA (mais des vrais-cons au fait...), les Sionistes en Israel et en Europe (et en Suisse très peu qui glandouillent sur ces blogs) et les Salafistes au "havre de paix et du Progrès humain" Saoudien en croient encore et honteusement main dans la main...pour dire...

Écrit par : Charles 05 | 16/05/2018

Oui, les motifs religieux se mêlent aux appartenances, aux islams illle feuilles, au finances et à la corruption aux pétro-dollars.

"" Les motifs religieux, nationalistes et économiques se chevauchent.""

A propos de croyances, voici le nec plus ultra de l’imbécillité de la chrétienté et autres créationnistes, ou, le parcours spirituel permet de voir l'avenir et l'univers avec paradis, enfer et autres tribunaux cosmiques. C'est avec cela qu'ils s'entre-tuent:

http://www.slate.fr/story/161707/religion-creationnisme-france-fondamentalisme-chretien-dedarwinisez-vous-theorie-evolution-conspiration-revolution

Bible, coran et autres bouquins sont des références pour abêtir sinon pour induire en erreur le croyant au roi et ses fables.

Ajoutons le faux peuple palestiniens et ses terroristes, la boucle est bouclée avec Arafat le terroriste musulman.

Écrit par : Pierre NOËL | 16/05/2018

Les commentaires sont fermés.