16/03/2018

Justice–Triste tropisme des procureurs de la Toile

Strange-Fruit1.jpg

Très forts sont-ils, les procureurs de la Toile! Ils n’ont nul besoin de connaître un dossier de justice pour hurler leurs réquisitoires sur les réseaux sociaux. Moins ils connaissent une affaire et plus sonore devient leur colère.

Sans doute, s’emmerdent-ils dans la vie, ces Fouquier-Tinville du clic vengeur.  L’indignation reste l’une de ces passions tristes qui donne des teintes rougeâtres à la grisaille des jours étroits. Mais à s’indigner tout seul dans son coin, on s’encolère en rond. On se fatigue. On se lasse. C’est en meute que l’indignation se nourrit et qu’elle prospère. Les aboiements se répondent et entrent en synergie, sont absorbés par une spirale qui se propulse vers les sommets de l’émotion.

Jadis, les forts en gueule énonçaient leur verdict sans appel, accoudés au comptoir du bistrot. Leur rayon d’action s’en trouvait bien limité. Aujourd’hui, twitter, facebook et autres réseaux leur offrent l’univers sur un smartphone. Leurs sentences d’après boire font vibrer l’univers. Elles ont plus d’échos et d’éclats que les vrais jugements, tout empêtrés de nuances, qui tombent dans l’oreille des sourds, hélas non muets.

La récolte patiente des indices, les interprétations des témoignages souvent contradictoires, les méandres des rapports sociaux, les angoisses des victimes, les échappatoires des suspects, les réflexions pour tenter d’approcher une vérité qui s’éloigne comme la ligne d’horizon, l’effrayante complexité des comportements humains, tout cela forme l’humus où pousse, tant bien que mal, cette plante fragile appelée justice. Mais les procureurs du beuze n’en ont strictement rien à faire. Pour eux, la douleur des victimes n’a d’autre but que de mettre en appétit leur jouissance colérique.

Nous sommes désormais bien préparés mentalement à mener les pires des chasses aux sorcières.

Jean-Noël Cuénod

VIDEO

L’éternelle Billie Holiday chante la célèbre chanson dénonçant le lynchage des Afro-Américains, Strange Fruit. Mise en musique du poème d’Abel Meeropol en 1937.

17:12 Publié dans social | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : justice.médias, lynchage | |  Facebook | | |

Commentaires

Les dealers ont pourtant bien tué ....................Billie holliday!

Écrit par : Dominique Degoumois | 16/03/2018

Et que pensez-vous de dirigeants qui se transforment en procureurs, puis en juges et prononcent des condamnations sans apporter aucune preuve?

"Nous sommes désormais bien préparés mentalement à mener les pires des chasses aux sorcières."
Très bien constaté, même si vous ne pensez certainement pas à la même affaire que moi.

Écrit par : Daniel | 16/03/2018

Je vois en tout cas, en lisant toute la presse européenne sur le net, que la censure et partout dans nos médias francophones suisses et français! Rien sur "la Guyane", et rien sur "Mayotte" pourtant ce sont les prémices de notre futur proche!

Écrit par : Dominique Degoumois | 17/03/2018

Manif anticapitaliste dans les rues de Genève cet après midi, avec quel % de iphones dernière génération dans les poches???? 75%? 85%????

Écrit par : Dominique Degoumois | 17/03/2018

40 ans de violes à Telford en Angleterre et personne n'en parle dans les médias! A t on le droit de s'en indigner?

Écrit par : Dominique Degoumois | 19/03/2018

C'est peut-être le manque de connaissance de soi qui pousse de petits juges à condamner les autres. À chacun de nous de ne considérer que ce qui le mérite et de laisser le reste. Bravo en tout cas pour ce sujet qui nous pousse à nous méfier de tout propos dépourvu de sources crédibles et de nuances.

Écrit par : Pierre ALAIN | 19/03/2018

C'est peut-être le manque de connaissance de soi qui pousse de petits juges à condamner les autres. À chacun de nous de ne considérer que ce qui le mérite et de laisser le reste. Bravo en tout cas pour ce sujet qui nous pousse à nous méfier de tout propos dépourvu de sources crédibles et de nuances.

Écrit par : Pierre ALAIN | 19/03/2018

On voudrait parfois sentir les journalistes un peu plus atteints eux-mêmes par la souffrance des victimes.

La presse n'est-elle pas terriblement indifférente?

Or, en fait de communication sensible avec les classes moyennes ou faibles... qui?

Écrit par : indigo | 19/03/2018

Il faut se révolter contre les médias subventionnés par les faiseurs d'opinion.

Il faut se révolter contre la censure, le mensonge, la manipulation des religieux et leurs politiciens inféodés.

Il faut se révolter contre la propagande islamique et ses collabos affairistes.

Il faut se révolter contre les massacres des gamins dans les pays musulmans.

Il faut se révolter contre les dirigeants Occidentaux voulant créer un conflit contre la Russie.

Il faut se révolter contre la destruction de cette planète qui n'en peut plus ou les éléments climatiques vont changer la marche du monde, ne comptons pas sur les verts politisés plutôt vers l'ultra gauche.

Il faut se révolter contre la monarchie patriarcale du vatican et ses obligés.

Révolté évolutionnaire, je ne m'indigne pas comme ce bouffon de Essel pro du faux peuple palestinien.

Faut-il des conflits mondiaux pour retrouver un idéal de vie menant au bonheur des peuples?

faut-il refaire 1789 avec au bout un procès des collabos comme après la guerre 1939/1945 ?

Qui pense à l'héritage que nous allons laisser à nos gamins ou un concept nommé faussement religion sera avec les bouleversements climatique, pire que les conflits des cent dernières années?

les procureurs dans tout cela, appliquent les lois des élus par les peuples floués, béats devant des beaux discours.

Si vous évoquez les réseaux sociaux, la Liberté d'expression va en prendre un sérieux coup, ceux-ci n'ont pas attendus les lois pour faire leur loi.

http://www.europe-israel.org/2018/03/brigitte-bardot-je-ne-peux-plus-les-islamistes-je-ne-me-suis-pas-battue-contre-lalgerie-francaise-pour-accepter-une-france-algerienne/

http://www.sudouest.fr/2018/03/18/le-tableau-la-liberte-guidant-le-peuple-censure-par-facebook-4290970-5166.php

https://www.youtube.com/attribution_link?a=VUd9O768HYo&u=%2Fwatch%3Fv%3DkANLcDZM-u0%26feature%3Dshare

http://www.sudouest.fr/2018/03/19/propos-racistes-et-antisemites-sur-internet-que-propose-le-gouvernement-4293847-710.php (Va-t-il interdire l'islam antisémite voulant la destruction d'Israël?

Il n'y a pas de quoi s'indigner mais se révolter.

Écrit par : Pierre NOËL | 19/03/2018

Maos on peut s'indigner et se révolter!

Écrit par : Dominique Degoumois | 20/03/2018

S'indigner, se révolter: ensuite?

Écrit par : indigo | 20/03/2018

bin faire don de son corps à la science cher indigo@!!!

Écrit par : Dominique Degoumois | 21/03/2018

Cher indigo@ faites comme moi, une pétition avec une seule signature pour présenter vos doléances au grand conseil et au municipal, je ne vous cacherai pas qu'ils vont vous regarder avec dédain, l'oeil goguenard, mais vous aurez fait votre devoir de citoyen! Ce que je vais faire dans quelque temps, pour demander une alternative à la drogue pour les toxicomanes qui veulent sincèrement sortir de cet enfer!

Écrit par : Dominique Degoumois | 21/03/2018

Dominique Degoumois,

je crois au travail sur le terrain.

Chercher à savoir pourquoi les preneurs de produits addictifs se droguent serait aussi utile côté prévention même s'il nous fallait changer en la métamorphosant cette société de marché sans éthique comme d'accumulation forcenée.

Bonne nuit sous les étoiles... Dominique

Écrit par : indigo | 21/03/2018

Cher Indigo@ il y a des études universitaires qui vous donnerons ces informations! Mon problèmes est plutôt de savoir pourquoi les dealers peuvent totalement librement vendre partout de la drogue dans notre pays! Des toxicomanes sont dérangés chez eux la nuit par les dealers qui les menacent pour qu'ils achètent! Il y a 25 ans nous n'avions pas de dealers en masse partout dans cette ville, comme à Lausanne et dans d'autres villes suisses et européennes! Dans le 20 minutes il y a quelques jours un article sur le gouvernement qui veut proposer du "cannabis festif"!!!! La drogue est un poison un point c'est tout!

Écrit par : Dominique Degoumois | 22/03/2018

Dominique,

A propos des dealers quelqu'un de proche d'eux disait que s'il y a de nombreux jeunes qui ne cherchent plus d'emplois c'est parce qu'en un jour ils amassent de quoi rapidement être riches.

C'est une illustration de cette histoire évangélique selon laquelle un vigneron engage des mendiants qui en fin de journée touchent autant que leurs camarades qui ont bossé toute le journée car en ne gagnant que très peu, avec courbatures et mains douloureuses par le travail à la vigne, ils se seraient dit que pour gagner aussi peu valait mieux continuer à mendier... et récolter en peu de temps bien plus et bien mieux qu'une telle misérable somme.

Bel après-midi, Dominique

Écrit par : indigo | 22/03/2018

Les commentaires sont fermés.