11/12/2017

Qui s’intéresse encore aux Palestiniens ?

ob_5b910d_jer.jpg

Lorsqu’un dirigeant politique parle de la Palestine, il a la tête ailleurs. Passons sur l’actuel gouvernement Netanyahou qui avance ses colonies avec la constance d’un char d’assaut et sur Trump qui doit satisfaire son socle électoral en reconnaissant Jérusalem comme capitale d’Israël. Il fait ainsi d’une rocket deux coups en remplissant les carnets de commande du complexe militaro-industriel américain grâce au surcroît de désordre ainsi créé. Complexe dont le président Eisenhower en dénonçait déjà les dérives lors de son ultime discours en 1960 (voir vidéo).

Pour les Etats arabes et la nébuleuse irano-chiite aussi, les Palestiniens sont quantité négligeable ; ils ne servent que de variables d’ajustement pour conforter leurs gouvernements basés sur la corruption et la tyrannie ou satisfaire leurs visées hégémoniques. On agite les Palestiniens avant de s’en servir.

A leur égard, le cynisme des Saoudiens s’est illustré de façon brutale en novembre, comme l’a révélé le New York Times. Le prince héritier Mohamed ben Salmane (MBS) a fait cette proposition pressante à Mahmoud Abbas, le président de ce qui reste d’autorité palestinienne : renoncer à faire de Jérusalem-Est la capitale de la Palestine. Et si Abbas n’accepte pas, MBS lui a clairement signifié qu’il serait aussitôt remplacé par un sbire plus malléable.

Comme on le sait, Israël est devenu pour Ryad un allié objectif dans le conflit qui l’oppose à l’Iran et au chiisme. Les Palestiniens sont donc d’autant plus aisément sacrifiés que le Royaume wahhabite ne s’en est jamais soucié.

Il en va de même pour l’Iran et son allié libanais du Hezbollah : les Palestiniens ne comptent pas, sinon pour tenter d’enfoncer un coin dans le camp des sunnites (confession largement majoritaire en Palestine) et servir de prétextes à des campagnes non seulement anti-Israéliennes mais carrément antisémites.

Quant à l’Europe, la France est le seul pays qui a une vision digne de ce nom du Moyen-Orient. Son président Emmanuel Macron prend des positions équilibrées et censées. Mais que pèse-t-elle ? Et que peut-elle ?

Il fut un temps où la Suisse développait une politique discrète et active en faveur de la paix entre Israël et la Palestine. Mais désormais la diplomatie helvétique n’est mobilisée que sur un seul objectif : le commerce extérieur.

Qui veut vraiment la paix entre Israéliens et Palestiniens ?

Peu importent les justifications bibliques ou coraniques concernant Jérusalem comme capitale des uns et des autres ; ils sont là, les Palestiniens. Alors qu’en faire ? Conserver leur statut de citoyens de troisième zone, évoluant dans une sorte d’occupation à perpétuité ? Cette situation ne peut pas durer éternellement, au risque de devenir explosive et de se retourner contre Israël. Les inclure dans le territoire israélien ? Les musulmans deviendront majoritaires, ruinant ainsi les efforts des pionniers pour construire un Etat juif. Créer un Etat démilitarisé qui risque fort de devenir croupion ? Les Israéliens n’en veulent pas et les Palestiniens ne semblent guère enthousiastes.

Jadis brillante, la classe politique israélienne s’enfonce aujourd’hui dans la médiocrité. Quant aux dirigeants politiques palestiniens, entre la corruption, la présence du Hamas fascisant à Gaza et l’incapacité à mobiliser la population sur des objectifs réalistes et démocratiques, leur faillite est sans appel.

Alors, les commentateurs y vont de leurs conseils : « Les Palestiniens ne doivent compter que sur eux-mêmes. » Et comment fait-on, pour compter sur soi-même avec de tels handicaps ? La situation semble d’autant plus inextricable que le désir de paix ne fleurit que dans des discours débités façon automate.

Au fond, ni les dirigeants palestiniens ni ceux d’Israël n’ont vraiment intérêt à ce que la paix survienne. L’état de guerre développe les petits et grands trafics clandestins qui font vivre grassement les chefs du Fatah et du Hamas ; il permet à Israël de devenir une place forte de la cyberéconomie grâce à la solidarité financière des Etats-Unis. Ce n’est pas d’hier, hélas. La guerre reste une formidable opportunité pour les rapaces et une calamité pour les peuples.

Alors, peut-être, peut-être, que les moulinets mercantiles de Trump transformeront le désordre actuel du Moyen-Orient en foutoir tellement incontrôlable que la guerre deviendra économiquement moins intéressante. On peut toujours rêver à défaut d’espérer.

Jean-Noël Cuénod

 

 

16:35 Publié dans Politique internationale | Lien permanent | Commentaires (25) | Tags : jerusalem, palestiniens, israéliens, trump | |  Facebook | | |

Commentaires

Vis-a-vis des Palestiniens, Israel est dans la situation de Rome vis-a-vis du petit peuple hispanique de Numance au II. siecle av. JC: apres une longue lutte désespérée, les Palestiniens comme les Numanciens ont fini par etre vaincus par une puissance pour eux impossible a vaincre. La différence est que Rome a par la suite intégré l`Hispanie, vainqueur et vaincu finissant par fusionner alors qu`Israel se refuse a intégrer ses vaincus. Dans les temps antiques, un pareil refus d`intégration aurait probablement été résolu par le massacre des vaincus mais, cela ne se faisant plus de nos jours, ils restent la a pourrir sur place, ce qui est un sort encore plus cruel que de périr apres avoir vaillamment résisté.

Écrit par : JJ | 11/12/2017

"Trump qui doit satisfaire son socle électoral en reconnaissant Jérusalem comme capitale d’Israël"
Rien à redire sur l'ensemble du texte

Écrit par : Mère-Grand | 11/12/2017

"Trump qui doit satisfaire son socle électoral en reconnaissant Jérusalem comme capitale d’Israël"
Rien à redire sur l'ensemble du texte, mais sur ce coup-là, inutile d'accabler Trump. Il n'a fait que ce que les Présidents précédents des Etats-Unis, soutenus par le Congrès, ont toujours promis de faire, quoi qu'ait été leur base électorale.

Écrit par : Mère-Grand | 11/12/2017

Vous avez tout écrit. Israël et l’Arabie Saoudite entretiennent des contacts discrets depuis longtemps avec un ennemi commun: l’Iran. La France se donne une bonne conscience, mais quel en est l’efficacité? Les gouvernements américains successifs, démocrates ou républicains, ont tous finalement baissé leurs culottes. Seule la Chine a évoqué Jerusalem comme capitale de la Palestine; et qui pourrait l’en empêcher? Israel bafoue tous les droits avec ses 500 colonies en territoire étranger. Et les Palestiniens n’eccepteront, tout comme les Israéliens, aucune concession. On en reparlera dans quelques décennies.

Écrit par : Gilles Bourquin | 11/12/2017

Par sa déclaration, Donald Trump aura réussi un coup de maître, celui de rassembler tous les musulmans, chiites et sunnites, contre l'éternel ennemi commun Israël !

Reste à trouver le leader musulman qui saura fédérer l'ensemble de la communauté. On se bouscule au portillon, l'un d'eux plus que d'autres joue des coudes, l'inénarrable Recep Tayyip Erdoğan, grand opportuniste devant Allah ...

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 11/12/2017

Jérusalem : Le président tchèque taxe l’Union européenne de « lâche »

IsraelValley
dimanche 10 décembre 2017, par Desinfos

Voir en ligne : http://www.israelvalley.com/2017/12...

Le président tchèque Milos Zeman a accusé samedi l’Union européenne d’être « lâche », en commentant la réaction de Bruxelles après la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël par le président américain Donald Trump.


« L’Union européenne, lâche, fait tout pour qu’un courant terroriste pro-palestinien prenne le dessus sur un courant pro-israélien », a affirmé sans préciser davantage sa pensée M. Zeman, qui se présente en défenseur de l’Etat hébreu. « Comme preuve, je tiens à rappeler que le Parlement européen a récemment autorisé l’allocution d’une terroriste palestinienne déclarée coupable, qui a affirmé que la lutte contre l’autonomie palestinienne est identique à celle contre les Juifs à Auschwitz », a aussi dit le président.

Il a préféré lâche à antisémite!

Écrit par : Patoucha | 12/12/2017

Au fait: J-N Cuénod! Plus de mémoire!?

Souvenez-vous! C'est vieux de 10 ans : Obama : "Jérusalem sera la capitale d'Israël"

https://tempsreel.nouvelobs.com/monde/la-presidentielle-americaine-2008/20080723.OBS4114/obama-jerusalem-sera-la-capitale-d-israel.html … via @LObs

Écrit par : Patoucha | 12/12/2017

Depuis l'invention du concept, les pays arabes en ont usé et abusé jusqu'à ce que cette boule de billard devienne un boulet et, sous couvert pudique d'aide humanitaire, l'occident lui a périodiquement versé une rançon dans le vain espoir de se prémunir de son terrorisme. Ces stratagèmes ont lamentablement échoué, la preuve patente de leur faillite n'est plus à apporter.

Evidement, pour tenter de sauver leur commerce, quelques irréductibles continueront d'affirmer que la terre est plate mais qu'importe, les faits sont têtus. Bref, je crois qu'il est venu le temps de lancer les travaux de déconstruction du mythe palestinien et de revenir aux fondamentaux Israélo-arabes en organisant, sous l'égide internationale et dans l'esprit de la résolution n° 181 votée par l'Assemblée Générale de l'ONU, l'assainissement de la bande de Gaza avant de repasser sous bannière Egyptienne, et celui de la Cisjordanie avant son retour sous la bannière Jordanienne. Entretenir la schizophrénie chez tout un peuple est d'autant plus criminel que les marionnettistes savent pertinemment qu'il n'y aura pas de "Palestine" telle que fantasmée sauf sous la forme transitoire de micro voire nano Pakistan Occidental / Pakistan Oriental et donc non viable.

Écrit par : Giona | 12/12/2017

Jean d`Hotaux a raison, la non résolution de la question palestinienne devient tres dangereuse pour tout le monde avec une Turquie surarmée et bien moins prévisible que l`Iran. Il y a aussi la Russie, désormais directement impliquée dans la politique régionale... La communauté internationale devrait enlever leurs illusions aux Palestiniens, jamais Israel ne rendra les territoires occupés, du-moins pas les parties fertiles et pourvues d`eau potable. Ergo, il faut trouver un autre territoire viable pour les Palestiniens, par exemple en Syrie ou en Libye (beaucoup d`eau douce sous le désert libyen...).

Écrit par : JJ | 12/12/2017

Le "peuple palestinien" n'a jamais existé, l'histoire est têtue. Certains pays musulmans se rallient à l'Arabie des Saoud.

https://oumma.com/le-gouvernement-algerien-interdit-une-manifestation-pour-la-palestine-a-alger/

Les dirigeants israéliens ont raison de décoloniser les terres occupées par des chefs tribaux arabo- musulmans et quelques terroristes gardiens de chèvres du Hamas. Anciens sémites convertis ou non, Jérusalem était et restera la capitale d'Israël.

Les Z'amis de l'islamo-nazi Erdogan dont Macron fait partie, ne sont plus crédible dans cette affaire.

Benji Nétanyahu a remis à sa place le dictateur qui tire sur son peuple, emprisonne les journalistes et massacre des Kurdes, Macron n'en menait pas large.

Le faux peuple palestinien devra attendre le messie à la saint glinglin. D'ici là, l'humain aura disparu.

Voilà ce à quoi croient les musulmans croyants soutenus par des chrétiens. Ça relève plus de la psychiatrie qu'autre chose. Le problème est que des Occidentaux appuient ce genre d'idioties qui ont fait tant de victimes.


" J'étais couché, dit Mahomet, entre les collines Safa et Merwa, lorsque Gabriel, s'approchant de moi, m'éveilla. Il conduisait avec lui al-Borac, jument d'un gris argenté, et si rapide que l'oeil avait peine à la suivre dans sa course. Me l'ayant confiée, il me commanda de monter dessus; j'obéis, et nous partîmes. Dans un instant nous fûmes aux portes de Jérusalem."

Il est vrai que c'est le même ange Gabriel qui est utilisé chez les chrétiens pour croire aux fables.

Écrit par : Pierre NOËL | 12/12/2017

Selon les théologiens du judaïsme un ange peut être un rêve, une pensée, une rencontre.

La jument un moyen pour se rendre aux portes de Jérusalem...
monter dessus: une femme objet "monture" projet, etc.

Toute personne qui rêve ou qui pense avoir été "visitée" ou "favorisée par une vision" devrait, quitte à se faire aider, accompagner en un tel voyage intérieur, chercher en quoi un tel rêve, vision voire hallucination lui parlent à partir non de l'extérieur d'elle mais de son intimité propre

"entre deux collines" peut dire entre les deux seins d'une femme (une femme peut incarner Jérusalem, la Jérusalem céleste... apocalypse: fin du monde, d'un monde également "révélation").

Écrit par : Myriam Belakovsky | 12/12/2017

La solution? Jerusalem deviendra la capitale des Jerusalemois ou Jerusalemiens qui auraient un statut spécifique et on ne tient plus compte du fait de savoir s’ils sont Juifs ou musulmans, genre Monégasques.
La cohabitation sans l’étiquette pourrait servir de laboratoire expérimentale et revenir à l’idée d’un Israël qui redeviendrait Palestine pour tous avec cette seule nationalité et Israël redeviendrait ce qu’elle aurait dû toujours rester un eretz Israël, un espace spirituel commun à tous les Juifs. Le fait d’avoir fait d’Israēl un pays contrevient à l’ordre divin du peuple élu et c’est contre cela que s’oppose une partie des rabbins. Israël n’aurait jamais dû être un pays, il a tué la volonté divine, il a tué D.

Écrit par : Sarah | 12/12/2017

La solution? Jerusalem deviendrait la capitale des Jerusalemois ou Jerusalemiens qui auraient un statut spécifique et on ne tient plus compte du fait de savoir s’ils sont juifs,musulmans, ou chrétiens genre Monégasques avec un quota établi.
La cohabitation sans l’étiquette pourrait servir de laboratoire expérimental et renommer ensuite la région Palestine.,l’idée d’un Israël qui redeviendrait Palestine pour tous avec cette seule nationalité et Israël redeviendrait ce qu’elle aurait dû rester, un lieu spirituel commun à tous les Juifs selon la volonté divine, la naissance du pays Israël s’est opoosé à cette volonté divine, il a tué D. C’est contre cela que s’oppose une partie des rabbins, le pays Israël a tué la dimension spirituelle des Juifs qui avec la création d’un pays ont quitté le statut du peuple élu et par là ont contrecarré le plan divin. Qu’ils craignent dorénavant les foudres divines.

Écrit par : Sarah | 12/12/2017

Myriam, Pierre parlait de Mahomet et du Coran; vous répondez en évoquant le judaïsme. Intéressante attitude....

Écrit par : archi-bald | 12/12/2017

Sarah, d'où tirez-vous de pareils élucubrations ?

L'absence de dogme dans le judaïsme fait que le débat est permanent et contradictoire. Ceci le différencie du catholicisme gouverné par Rome et de l'islam attaché à la lettre du Coran. Le débat est contradictoire. Et alors ? Il est riches de perspectives argumentées.

Vous voulez passer la population de Jérusalem au mixer ? Auriez-vous l'idée de passer une salade niçoise au mixer ? Beurk... L'identité des uns et des autres, leur histoire, leurs racines, leurs expériences doivent se respecter, s'additionner et pas se mélanger/moyenner.

Écrit par : archi-bald | 12/12/2017

Ca serait pas inintéressant, si le rabbin Itzhak Kadouri avait vu juste...

Écrit par : JJ | 12/12/2017

Sarah, vous etes formidable et beaucoup de jeunes Israéliens sont formidables aussi, de meme que beaucoup de jeunes Juifs de par le monde. Lorsque la génération qui gouverne en ce moment aura passé le pouvoir a la génération suivante, Israel et la diaspora juive pourront vraiment commencer a etre le "phare des nations".

Écrit par : JJ | 12/12/2017

Ce « pouvoir » n’est pas eunuque! Il a des c...... Ce qu’il manque à pas mal de dirigeants.
Quand Poutine arrêtera de soutenir l’iran et la Syrie et qu’il dégagera du Moyen-Orient, Israel verra plus clair dans ce qu’il doit entreprendre!

Écrit par : Patoucha | 12/12/2017

JERUSALALEM capitale d’ISRAËL! Point!

@archi-baldl

Tant que des illuminés commenteront nous aurons droit à des élucubrations et délires!

PS: Je parles français! Je ne suis pas féministe. Je n’emploie pas le féminin!

Écrit par : Patoucha | 12/12/2017

@ archi-bald

Bonsoir.
La pensée passant outre temps et lieux...

pourquoi ne reliriez-vous pas le commentaire de Pierre NOEL du premier mot au dernier puis, de même, mon commentaire après quoi vous vous offririez ou feriez offrir la connaissance des travaux de Paul Diel sur le symbolisme dans les rêves (par Jeanine Solotareff)!?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 12/12/2017

Si les 3 "religions du Livre" s'abstenaient de fétichiser lieux et objets, le monde s'en porterait mieux.

Écrit par : Jacques-Andre WIDMER | 12/12/2017

C'est bien vrai M. Widmer :-)

Écrit par : absolom | 12/12/2017

Jérusalem est historiquement une ville juive depuis près de 3000 ans et tous les gens qui sont nés dans cette région ont des origines juives et chrétiennes ce que les musulmans réfutent!

Écrit par : dominique degoumois | 14/12/2017

"..la présence du Hamas fascisant à Gaza et l’incapacité à mobiliser la population sur des objectifs réalistes et démocratiques.."

Et quels sont ces objectif réalistes et démocratiques?? Se coucher devant le fascisant Etat d'Israël? Parce que si le Hamas est fascisant alors que dire d'Israël?

Mais bon comme d'hab, ce message ne passera la censure du "neutre" péquenot de la TDG. N'est-ce pas?

Écrit par : Lolo | 19/12/2017

Lolo
Vous savez, c'est préférable d'étudier et de parler avec ses connaissances et sa raison, plutôt qu'avec sa haine.

M. Widmer
Genève fête son escalade à Genève et c'est très bien.
La France fête sa prise de la Bastille à Paris et c'est très bien.
Les chrétiens se recueillent lors de la messe de minuit à St-Pierre au Vatican et c'est très bien.
L'Islam honore ses lieux saints à La Mecque en Arabie saoudite et c'est très bien.
Les juifs veulent retrouver le temple qu'on leur a volé, profané et détruit à Jérusalem et c'est très mal.

N'y a-t-il pas quelque chose qui cloche ? N'y a-t-il pas une irrationalité haineuse derrière tout ça ?

Écrit par : archi-bald | 19/12/2017

Les commentaires sont fermés.