13/11/2017

«Laïcité» laxiste ? «Laïcité» sectaire? «Laïcité» identitaire ? Laïcité tout court!

laïcité, identité,Etat,liberté

La polémique soulevée par Charlie-Hebdo contre Edwy Plenel à propos de l’affaire Tariq Ramadan doit être dépassée. On devine, derrière ces attaques, des règlements de comptes personnels et confraternels[1] qui polluent et parasitent le seul débat qui vaille : quelle laïcité pour quelle République ? Surtout en ce triste anniversaire des attentats du 13-Novembre 2015.

Placer au bon endroit le curseur de la laïcité paraît fort malaisé à pratiquer, en France, à Genève et ailleurs, surtout lorsqu’il s’agit d’islam. Ainsi, trois pseudo-«laïcités» sont-elles mises en avant : laxiste, sectaire et identitaire.

«Laïcité» laxiste 

 Pour certains militants d’extrême-gauche, notamment parmi certaines variétés trotskystes, il est possible de s’allier avec les fondamentalistes musulmans dans la mesure où les uns et les autres ont deux ennemis communs, à savoir l’impérialisme américain et le capitalisme mondialisé. Cette position – qui fait fi des aspects les plus rétrogrades et antidémocratiques, voire fascistoïdes des islamistes – s’explique, en partie du moins, par la frénétique recherche du prolétaire perdu. Pour cette frange gauchiste, le vrai prolétaire est désormais le musulman militant engagé contre l’Occident. Il s’agit donc de se concilier ses bonnes grâces dans le but d’en faire un camarade de combat.

 L’ennui, c’est que ça ne marche pas ainsi. Le prolétaire en question ne se perçoit pas comme lié à sa condition ouvrière. Il se vit essentiellement en tant que musulman fondamentaliste ou salafiste. Il n’a que faire d’une identité ouvrière qui, à ses yeux, le rabaisse.

Or, ces gauchistes ont oublié ce point essentiel du catéchisme marxiste : pas de classe, sans conscience de classe. Dès lors, l’islamiste ne se reconnaissant pas comme un prolétaire mais comme un héraut de l’islam intégriste, le combat qu’il mènera ne sera pas celui de la libération des travailleurs, mais de la diffusion de l’islam dans sa version fondamentaliste. Pour ce faire, il utilisera ces gauchistes comme Lénine manipulait les « idiots utiles », c’est-à-dire les intellectuels, compagnons de route du Parti bolchévique.

La laïcité est considérée, par cette aile du gauchisme, comme une tambouille bourgeoise au fumet colonial.

Du côté des ultralibéraux, la même complaisance envers l’islamisme peut se vérifier, avec, bien sûr, une autre forme de discours. Ainsi, lors des élections parlementaires de 2012 aux Pays-Bas le Libertarische Partij (Parti libertarien) draguait sans complexe l’électorat musulman lui promettant de ne jamais voter contre le port du voile islamique et l’abattage rituel. Dans cette optique, la laïcité est un avatar de l’Etat. Moins il en a, mieux le libertarien se porte. Voilà pour la version laxiste. Voyons maintenant, la laïcité sectaire.

«Laïcité» sectaire 

Elle est souvent défendue, sur des modes divers, par d’autres branches de l’extrême-gauche, de la gauche ou par les défenseurs de l’athéisme. Elle consiste à interdire aux institutions religieuses toute expression dans le domaine public ou sur le champ politique.

Or, si la laïcité  exclut ces institutions des organes de décision et de délibération politiques, elle ne saurait s'opposer à la Convention européenne des droits de l'homme qui, à son article 9, leur garantit la pleine liberté d’expression dans le cadre de la loi. L’Eglise romaine peut manifester – hors de ses Eglises et dans le respect de la tranquillité publique – contre le mariage gay sans que cela ne lèse le principe de la laïcité ; comme d’autres associations ont le droit de descendre dans la rue pour soutenir cette loi. En revanche, cette même Eglise ou certains militants agissant en son nom n’auraient pas le droit de s’opposer physiquement à la célébration des mariages gay, en occupant des mairies, par exemple. Ou des centres pratiquant l’interruption volontaire de grossesse pour contrer l’application de la Loi Veil.

 Il y a, surtout en France, l’idée bien ancrée que la religion doit demeurer dans l’intime de la personne et ne pas s’extérioriser. C’est le thème central de la «laïcité» sectaire qui veut bannir toute trace de religion dans l’espace public. Coca-Cola, McDo, Nike, les partis politiques pourraient donc s’exprimer pour convaincre des clients et des électeurs, mais les institutions religieuses ne le pourraient pas pour convaincre des fidèles. Empêcher l’expression d’un groupe parce que celui-ci ne nous plaît pas est inadmissible en démocratie. La libre expression ne doit avoir d’autres limites que celles imposées par la loi pour garantir l’ordre public.

«Laïcité» identitaire 

Il existe aussi un autre type de fausse «laïcité», celle émise par Marine Le Pen, la «laïcité» identitaire . Qui parvient à mélanger «laïcité» laxiste et «laïcité» sectaire! Dans ses discours, la cheffe des frontistes n’a pas de mots assez durs contre l’islam en réclamant que les lois de la laïcité lui soient appliquées avec la plus extrême rigueur. En revanche, dès qu’il s’agit du christianisme, ces mêmes lois peuvent être contournées dans l’allégresse. Vivent les crèches de Noël dans les mairies ! A l’évidence, la laïcité est ainsi détournée à des fins racistes et pour exacerber une identité particulière, celle des Français chrétiens, au détriment des autres. Cette «laïcité» identitaire proclame que les racines culturelles de la France ne sont que chrétiennes. Que la France possède de solides et profondes racines chrétiennes, c’est l’évidence. Mais elle en a d’autres, druidiques, gréco-romaines, juives, musulmanes, sans oublier celles qui ont poussé pendant le siècle des Lumières. C’est l’ensemble de ces racines qui fait croître la France.

Laïcité tout court

Ces trois «laïcités», l’une laxiste, l’autre sectaire, la troisième identitaire partagent un dénominateur commun : chacune à sa façon vide de sa substance la laïcité tout court, sans guillemet, sans épithète du genre «positive», «affirmative»  «pure et dure» etc.

 La laïcité n’est pas la religion de ceux qui n’ont pas de religion, ni une «contre-communauté». Elle repose sur trois piliers indissociables : la liberté absolue de conscience, la séparation de l’Etat d’avec les communautés religieuses et la neutralité confessionnelle de l’Etat. Ce dernier et les institutions des communautés religieuses peuvent entreprendre des actions communes lorsque le bien général est en cause. Mais sans jamais confondre l’un avec les autres.

La laïcité protège autant ceux qui croient au ciel que ceux qui n’y croient pas. Elle est la rose et le réséda.

Jean-Noël Cuénod

 

[1] « La confraternité est une haine vigilante » aimait à dire le très regretté professeur Dominique Poncet à propos du Barreau genevois. Apparemment, la formule s’applique fort bien à la presse parisienne.

 

12:13 Publié dans Laïcité | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : laïcité, identité, etat, liberté | |  Facebook | | |

Commentaires

Grand merci pour ces explications très claires et pertinentes.
La laîcité est une notion qui n'a de vie que selon ce que les individus y placent.
"Autant d'hommes autant d'avis" dit l'adage.
Ainsi, dans la société actuelle où l'on veut trop souvent réduire des notions importantes à des mots-clefs, il est bon de rechercher toutes les dynamiques sous-jacentes qui apportent alors beaucoup de mots-clefs, de principes et de mouvements!

Écrit par : Marie-France de Meuron | 13/11/2017

Il faudrait aussi que l'Etat ait une neutralité culturelle, car toute culture porte en elle du religieux, comme reste ou potentialité.

Écrit par : Rémi Mogenet | 13/11/2017

Bien difficile de trouver à redire quant à l'exposition d'une crèche de Noël dans des locaux publics en milieu judéo-chrétien... au nom de la laïcité.

Mais en admettant qu'un 25 décembre, en plein hiver, il ne pouvait y avoir de moutons dans les prés (Jules Isaac, Jésus et Israël, Fasquelle) on pourrait renoncer aux crèches non au nom de la laïcité mais de la recherche de la vérité (d'autant plus que les moutons rentrés à l'intérieur devaient se nourrir du fourrage qui se trouvait précisément au pays de Jésus comme au nôtre dans... les crèches.

Qui aurait, il y a un peu plus de 2000 ans. pris le risque de faire dévorer par des...moutons... le malheureux enfant de notre Minuit chrétien?!

Écrit par : MB | 13/11/2017

C'est bien joli toutes ces définitions, mais elles font l'impasse sur un fait incontournable concernant l'islam, c'est avant tout une idélologie politique totalitaire de conquête du pouvoir et prosélyte pour y parvenir. Et à ce titre elle n'a pas à bénéficier des mêmes conditions que les religions qui ne cherchent pas à s'emparer du pouvoir de l'Etat.

Il n'y a pas séparation de l'Etat et des religions à Genève. Hélas.

Écrit par : gauchiste | 13/11/2017

je me souviens d'une conférence de Plenel au Cercle de l'Espérance à vos côtés , tous les deux vous vous offusquez d'une remarque d'une auditrice qui demande si la politique de Sarko très bienveillante à l'égard d'Israël, n'est pas conditionnée par l'ascendance juive d'une partie de sa famille.
Un peu plus tard "Val" réd en chef de Charlie Hebdo vire Siné au motif d'antisémitisme suite à son article sur le mariage du fils Sarko avec l'héritier "de Darti le Contrat de Confiance"
Bref un site Mediapart qui fait de l'investigation journalistique sa ligne de conduite , face à un canard boiteux qui se doit de survivre à des légendes de la Satyre "Cabu Siné Wolinski" alors ça tire dans les coins.

Écrit par : briand | 14/11/2017

"La laïcité n’est pas la religion de ceux qui n’ont pas de religion, ni une «contre-communauté». Elle repose sur trois piliers indissociables : la liberté absolue de conscience"

Oui mais, -objection.

La communauté musulmane donc celle qui croit le coran, les hadiths et la sunna sont par ce fait anti sémites, veulent la disparition des non musulmans sauf si ceux-ci acceptent d'être les dhimmis de la communauté musulmane. Qui plus est celles et ceux qui ne sont pas d'accord doivent être tués. Que l'on ne vienne pas affirmer que tout dépend comment interpréter le coran en rien révélé et le reste.

http://precaution.ch/wp

http://www.blog.sami-aldeeb.com/2014/01/17/fatrasies-coraniques/

Si pour des raisons de Liberté de conscience, nous acceptons l'islam politico-religieux tel qu'il est actuellement, autant accepter le nazisme et laissons faire, le résultat sera très vite connu.

Une partie non négligeable des courants de gauche s'allient avec le fascisme musulman, (*) car celui-ci, est anticapitaliste, antisémite, suffit de constater l'actualité et bien s'informer de ce qui est prêché chaque vendredi dans les mosquées du monde, en particulier en occident.

(*) le fascisme musulman rejoint celui de la chrétienté antisémite du point de vue historico-religieux et celui du communisme. certains verts ont emboîté le pas pour des raison électoralistes, chute dans les sondages et les élections.

La Laïcité 5* doit être rétablie en n'acceptant plus l'islam et en interdisant le coran et autres bouquins en rien révélés. Encore faut-il bien s'informer sur les éducations islamiques.

L'islam n'est pas une religion telle que l'occidentalopithèque la conçoit, la perçoit.

Chaque jour qui passe voit l'islam et ses adeptes aidés par des idiots utiles, empiéter nos modes de vie, notre culture et ainsi, nous imposer leurs mœurs et leur concept.

la chrétienté n'est pas en reste pour tenter par tous les moyens sournois de massacrer la Laïcité seul moyen pour stopper une guerre des religions entre catos et protestants. Par contre nous n'éviterons pas les conflits avec l'islam et ce quel que soit le courant politicoreligieux ce n'est pas une religions, les racistes c'est l'islam, la haine c'est l'islam, les divisions c'est l'islam, tout est dans les liens d'experts:

http://www.blog.sami-aldeeb.com/

Qui est laxiste? Le paresseux, l'ignorant, l'idiot utile, le zinzin, et notre vieille Europe dirigée par des détraqués, des mafias financières, Junker, Merkel, et, Macron. Tous se foutent de la Laïcité contrairement à ce qu'ils affirment, sinon, l'islam et le coran seraient interdits, on en est loin. Nous sommes plus proches des grands conflits.....

Écrit par : Pierre NOËL | 15/11/2017

Il faut comprendre:

" pour stopper la guerre des religions allusion entre protestants et catholiques"

Mille excuses.

Écrit par : Pierre NOËL | 15/11/2017

On n'est pas sorti de la polémique... C'est une déclaration de guerre entre Charlie Hebdo et Médiapart. Lamentable! Ils sont devenus fous! A force de s'éloigner des principes de laïcité tels que vous les décrivez parfaitement pour préférer on ne sait quelle dérive, la France semble se fracasser en mille morceaux. C'est vraiment grave et il n'y a peut-être plus d'antidote à la haine...qui donne du chiffre d'affaire et de la rentabilité commerciale.

Écrit par : pachakmac | 15/11/2017

N'y a-t-il pas en tout premier lieu l'éternelle inconditionnelle haine des Arabes contre les juifs?
Puis les mafias financières avec laxisme, non, complaisance des Etats?

Le silence de Eglises quand elles ne collaborent pas avec ces envahisseurs fascisants?

Ne sommes-nous pas de plus en plus dangereusement comme sous Occupation?

A quand une courageuse mobilisation?

L'islam, simple religion amie, oui.
Mais l'ensemble de ce qui est dénoncé plus haut, non.

Écrit par : MB | 15/11/2017

Si les religions étaient d'ordre divine, il n'y aurait pas besoin de Laïcité, de conflits en son nom, tant le dieu des croyants est Z'amour.

Mais, comme il a été inventé, comme toute invention, il est passé à la trappe avec ses fables au fil du temps, contemplé par les morts pour ceci, d'autres pour cela.

Cependant, les religieux sont plus sournois que la couleuvre et l'anacondas réunis dans un dialogue inter religieux, ils l'ont glissé dans la caberluche, la leur et celles des rois et seigneurs de tous poils. De là ils se sont accaparés du cerveau des gamines et des gamins pour les enrôler dans leurs croyances au créationnisme.
Tout cela afin d'abêtir les peuples, les faire rêver pour certains, les faire guerroyer pour d'autres, donner leur savoirs faire et leurs énergies pour bâtir des belles cathédrales pour les convaincre que le chemin spirituel sans fin et sans fondements, les propulseraient dans l'univers de leur cerveau, ce faisant, ils atteindraient le dieu et l'extase. le tribunal céleste des Pharaons, inventé lui aussi pour la cause des rois saigneurs afin de dominer. Tout ou presque se trouve dans les pyramides et ailleurs chez les sumériens.

La Laïcité cinq étoiles n'intéresse pas les catholiques, les protestants en parlent dans leurs maisons de retraites avec les retraités SNCF de l'amicale cato du coin.

La Laïcité n'intéresse pas l'islam puisque le coran est révélé par le même ange Gabriel que celui des judéo-chrétiens. Celle-ci est détournée par les sectes religieuses de tous poils, d'ou nos difficultés grandissantes.

Lorsque le monde se sera instruit sur la véritable Histoire Humaine, les religions passeront à leurs tours à la trappe.

Le plus tôt serait le mieux.

Écrit par : Pierre NOËL | 17/11/2017

Pourquoi mettre en question l'ordre divin?

Parlons plutôt de l'ordre humain

Nous attendons de l'ordre divin qu'il soit l'ordre humain en plus fort mais Ce qui a été interprété Dieu, passant devant Elie, n'est qu'un "souffle léger"

et des gens possédés les évangiles font dire à Jésus qu'ils sont emplis d'un souffle mauvais

On note que les disciples cherchant à savoir quelles seront leurs places respectives dans le Royaume annoncé visent exactement ce que Jésus dénonce

avec la conclusion du même: "Tout est vanité"!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 18/11/2017

Le souffle vital est le Ki, mais ki est à la première base ?

Écrit par : vermeer | 18/11/2017

vermeer,

Base, brique?

Pour plus, je ne puis qu'attendre vos éclaircissements.

Si on lit les versets à propos du passage de Dieu devant Elie Dieu, souffle léger, n'est pas comme on pourrait l'imaginer en fait de "puissance"!

De même, lorsqu'il est écrit que le Christ reviendra dans la gloire du Père
de quelle "gloire" s'agit-il?

Celle, à leurs descentes d'avions, qui vaut aux pires dictateurs de la planète les tapis rouges que nous savons?

Ou le frémissement d'un brin d'herbe?

Le yoga d'éveil de Kundalini en faisant monter l'énergie vitale du chakra racine jusque dans le cerveau permet que ne fassent plus qu'une les énergies cosmique et vitale (ouvrage de Jung à ce sujet) mais, parlant d'amour, Dieu (c'est un simple point de vue en passant) n'est acceptable, buvable ou digérable qu'en tant qu'amour, amour bien mal traité ces temps, Dieu-amour ne se rencontrant pas par le moyen de recettes...

de sorte qu'il arrive qu'après de nombreuses année des familiers de l'Eveil de Kundalini abandonnent pour agir, sans forcément le savoir, comme un grand pianiste, Dinu Lipatti, qui recommença, après des années, son approche de la musique en jouant deux ou trois notes sur son piano

de même, pour les familiers de cette forme de yoga, en fait en tout repartir à zéro ou presque.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 18/11/2017

MB - vous parliez du "souffle léger" ? et sembliez en connaitre sa provenance.
J'avoue n'avoir pas compris votre commentaire.
Je me suis donc essayé à une digression se voulant amusante (bof) et interrogative.
Je suis parti de l'énergie vitale nommée Ki , en un jeux de mot fameux d'un sketch sur le baseball, "Who's on first base". Salutations

Écrit par : vermeer | 19/11/2017

Merci, vermeer.

L'Ancien Testament raconte l'histoire du prophète Elie qui entend Dieu lui dire qu'il va passer devant lui et ce qui passe devant Elie (auparavant grand assassin devant l'Eternel) est un simple souffle léger.
Le yoga d'Eveil de Kundalini, énergie vitale, par la concentration intériorisée fait monter cette énergie dans la colonne vertébrale jusque dans le cerveau où elle rejoint et se joint à l'énergie cosmique ce qui provoque un "souffle léger" que l'on sent aussi bien dans les mains que dans les pieds en même temps qu'il émane du sommet de la tête.
Non sans recommander la prudence la plus absolue, aucun essai personnel! car il arrive que les choses tournent mal.

Non au courant de ce sketch sur le baseball je n'ai pas saisi non plus ce que vous entendiez nous dire.

Ainsi vont les vieilles bigottes!

Écrit par : MB | 19/11/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.