16/06/2017

Nouvelle collection dédiée à l'ésotérisme

slatkine_as_logo_NB.JPG

Les Editions Slatkine s’enrichissent d’une nouvelle collection qui a pour nom : Les Architectes de la Sagesse.

Elle s’intéresse à la Franc-Maçonnerie, puisque son premier ouvrage qui vient de sortir est consacré à l’un de ses aspects : Une Histoire secrète du régime écossais rectifié, né de la plume experte de l’historien de la Franc-Maçonnerie Alain BERNHEIM.

Mais elle ne sera pas la seule terre d’exploration des Architectes de la Sagesse, loin de là.  Initiations et spiritualités – au pluriel – concernent cette collection. La Foi – quel que soit son objet – se vit. La Foi en Dieu ; la Foi en l’Humain… la Foi en l’Univers… Elle est ce souffle intérieur qui s’éprouve mais ne se prouve pas. La Sagesse, elle, se construit. Il lui faut donc des architectes.

 La Sagesse avec une majuscule, cette astuce scripturale qui permet à un substantif de prendre, justement, un surcroît de substance qui l’élève au-dessus de la tourbe quotidienne. La définir est périlleux, elle prend tellement de formes. Disons que la Sagesse que nous cherchons à bâtir représente cet effort des humains à dépasser leurs conditions matérielles pour tenter de prendre langue avec la puissance créatrice et ordonnatrice de l’univers. Elle n’est pas cette foudre mystique qui frappe Paul Claudel, le 25 décembre 1886, près du second pilier à l’entrée du chœur de Notre-Dame à Paris (En un instant mon cœur fut touché et JE CRUS).  La Sagesse est la patiente approche vers ce qui nous dépasse. Et nous dépassera toujours. Mais qui continue et continuera à nous faire progresser vers un peu plus de lumière. La Sagesse est faite d’erreurs suivies de corrections, d’hésitations suivies d’élans. La Sagesse est une maison toujours en chantier dont on ne voit jamais le toit.

 La collection Les Architectes de la Sagesse des Editions Slatkine se propose donc d’éditer des œuvres élaborées par ces patients bâtisseurs de l’Esprit, soit sous la forme d’essais, soit sous celle de fictions.

 Jean-Noël CUÉNOD

Directeur de la Collection Les Architectes de la Sagesse aux Editions Slatkine.

bernheim_histoire_couv_fond.jpg

 

12:42 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : ésotérisme, franc-maçonnerie, livres | |  Facebook | | |

Commentaires

Une collection donc qui exclut le claudélisme - comprendre, le catholicisme? Mais en rejetant par principe la révélation mystique, ne peut-on pas risquer de s'enfermer dans une intelligence non inspirée?

Écrit par : Rémi Mogenet | 16/06/2017

Votre conclusion est erronée. Je ne vois pas en quoi le "claudélisme" ou le "catholicisme" ou la "mystique" seraient exclus. Relisez donc:
"La Foi – quel que soit son objet – se vit. La Foi en Dieu ; la Foi en l’Humain… la Foi en l’Univers… Elle est ce souffle intérieur qui s’éprouve mais ne se prouve pas. La Sagesse, elle, se construit. Il lui faut donc des architectes".

Écrit par : Jean-Noël Cuénod | 16/06/2017

Merci de l`information, je vais le commander en espérant en tirer matiere pour quelques briques... Il est vrai que la Sagesse se construit et la foi se vit mais il me semble aussi que l`enseignement d`un Jésus Christ, comme celui des autres grands sages liés ou non a une religion particuliere est a l`origine au-moins autant sagesse que foi. Le commun des mortels n`a jamais eu le temps et/ou le soutien pédagogique nécessaires (les pretres catholiques, juifs et musulmans refusent ce role) pour sagesse construire; reste donc la foi, souvent trop défaillante ou superficielle pour etre de grande utilité spirituelle.

Écrit par : Jean Jarogh | 16/06/2017

Comme l’intitulé de la collection contient le terme de «  Sagesse » , ce qui a peut-être induit Rémi en erreur est votre tentative de définir la «  Sagesse » ainsi:

«  Disons que la Sagesse que nous cherchons à bâtir représente cet effort des humains à dépasser leurs conditions matérielles pour tenter de prendre langue avec la puissance créatrice et ordonnatrice de l’univers. Elle n’est pas cette foudre mystique qui frappe Paul Claudel, le 25 décembre 1886, près du second pilier à l’entrée du chœur de Notre-Dame à Paris (En un instant mon cœur fut touché et JE CRUS). »

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 16/06/2017

Le régime écossais rectifié, en s'informant, est d'essence chrétienne transcendante plus que dogmatique.

On peut imaginer bien des choses, certes, lire et tout, mais en parlant d'architectes réaliser que les architectes sont des bâtisseurs

et faire comme eux tant dans la pensée, que la parole ou l'action.

Le silence, également, est parole.

Le non faire, action

et la non pensée, le vide, méditation

Écrit par : Myriam Belakovsky | 16/06/2017

@Myriam Belakovsky ah le silence douce plénitude ! mais voilà nous vivons entourés d'humains cultivant le bruit et qui n'ont de cesse de vouloir le faire partager à d'autres
Et l'on sait ,bien que cela ne soit pas le sujet du jour , que celui ci est le principal fauteur de troubles au niveau endocrinien
Quand à la méditation celle ci est devenue un art de vivre pour beaucoup mais pour préparer des coups tordus !!!!
Toute belle journée

Écrit par : lovejoie | 17/06/2017

macron et ses amis vont A-DO-RER!

Écrit par : dominique degoumois | 17/06/2017

Chère Myriam je ne "rectifierais" pas que le régime écossais! Mais aussi tous les autres!

Écrit par : dominique degoumois | 17/06/2017

Il m'est difficile de comprendre pourquoi tant d'idiots de la Franc-Maçonnerie ont été et seront dans des gouvernements pour en arriver à des trillions de dollars de déficit, rien qu'en France 2300 milliards d'€ !!

Entre les énarques incultes et ces oiseaux là, leur bêtise et leur ignorance dépasse la grandeur de l'univers -incréé- par qui que ce soit. Énarques, Francs-Maçons, HEC, paysans et autres incompétents....dehors.

Ces gens orgueilleux, vaniteux, prétentieux, haineux de la haute pétée des croyants restent béats devant le mur gigantesque de leur incompétence à penser, agir et faire dans les règles de l'Art.
La sagesse n'a rien à voir avec les rois Sumer les Pharaons, leurs désirs devenus des croyances, leurs religions et leurs fables.

Il y a des gens bien dans cette "institution" comme partout, mais il y a surtout beaucoup de cons qui se prennent au sérieux, se croaent, (du verbe croasser) plus haut que les autres et méritent des coups de pieds au cul en particulier en France.

La sagesse c'est de l'intelligence, cela s'acquière par la -pratique des Arts, une excellente relation avec la nature et ses semblables, et, l'univers des scientifiques n'ayant rien à voir avec celui des curés et autres pasteurs à deux sous, et certainement pas par l'accumulation de connaissances qui aujourd'hui sont dans mon Saint-Ordinateur.

Il y a celui qui imagine, rêve, invente, construit une histoire, écrit un livre et celui qui le lit, deux mondes différents. Il y a celui qui peint un tableau blanc et celui qui le contemple, celui-ci est un contemplatif rien de plus. Il y a celui qui invente , cherche des applications et les consommateurs en demande pour des besoins pratiques, précis X ou Y etc, etc.
(bon, c'est un peu résumé j'en conviens)

Merci Jean-Noël Cuenod de publier ma révolte.

Écrit par : Pierre NOËL | 18/06/2017

Jean-Noël, en tant qu'adepte des romantiques allemands et en particulier de Frederic Schlegel qui affirmait que la poésie suprême était forcément mythologie et que celle-ci était ce qui liait le sentiment mystique à l'intelligence, en faisait un tout, je ne peux que dire que l'architecte peut être mystique s'il est mythologique, poète au sens de Schlegel. La foudre mystique de Claudel peut ainsi être pénétrée par la sagesse qui s'image.

Écrit par : Rémi Mogenet | 18/06/2017

Cher Rémi, vos propos restent marqués par le binaire. C'est soit la foudre mystique, soit la recherche ésotérique. Bien entendu, l'un n'exclut nullement l'autre. Mais la foudre mystique frappe qui elle veut, quand elle le veut n'est pas de notre ressort. La recherche ésotérique, elle, est initiée par l'humain pour tenter de s'élever vers l'Eternel. Peut-être que l'infusion mystique se produira-t-elle en chemin. Peut-être pas. Mais cet effort pour s'élever ne sera jamais perdu pour celui qui l'entreprend, quel que soit le résultat.

Écrit par : Jean-Noël Cuénod | 18/06/2017

@Pierre Noel Etre un franc-macon sincere n`est pas une garantie de compétence, mais d`honneteté (en général).

Écrit par : Jean Jarogh | 18/06/2017

Jean Jarogh,

Le mensonge est-il une malhonnêteté? Car celles et ceux qui sont ou étaient avec Hollande ont largement mentit.
Ajoutons les autres dans les partis du centre, droite et autres, ils sont responsables et coupables d'avoir menti.

Ca nous coûte 2300 milliards avec un avenir à la Grecque ou comme le Portugal.

Je respecte cette institution ou effectivement la majorité est honnête lorsqu'ils ne deviennent pas politiciens.

Enfin, je suis scandalisé qu'ils reconnaissent l'islam comme religion, la quasi totalité ne connaissent pas le coran, les hadiths et la sunna.

Peut-être vous pourrez leur passer ce lien:

http://www.blog.sami-aldeeb.com/

Écrit par : Pierre NOËL | 19/06/2017

Si l'on apprend que les dirigeants français sont du Grand Orient de France, le ravage de la vie en France, privilégiés et super fortunés non concernés, évidemment, pose problème... ce qui n'est en rien attaquer l'ouvrage présenté.

Mais, hier soir, au moment du résultat des législatives sur France 2 un invité a dit que "c'est dans cinq ans que l'on pourra savoir si aujourd'hui, il y a eu victoire, ou non."!

ce qui pourrait interpeller les Frères... (et Sœurs loges féminines comprises) de la francmaçonnerie.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 19/06/2017

Les commentaires sont fermés.