26/05/2017

Les idiots utiles du terrorisme

http-%2F%2Fo.aolcdn.com%2Fhss%2Fstorage%2Fmidas%2F904e84686e30290c09187acb090c2619%2F205293346%2Ftrump.jpg

Après l’attentat de Manchester, les réseaux sociaux crépitent de réactions faussement musclées et réellement stupides, du genre «contre le terrorisme, assez de marche blanche, passons à l’action ». Comme si les Tartarinades pouvaient changer quoique ce soit. Si vous n’êtes ni militaires, ni agents de renseignement, ni policiers, ni magistrats, le mieux que vous ayez à faire est de méditer cette maxime de l’inusable Pierre Dac:

Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs de tous ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l'ouvrir.

L’avantage des marches blanches est qu’elles s’efforcent de souder le peuple. Car rien ne contrarie mieux les plans de l’islamo-fascisme que de l’affronter uni. Son but, au moins, est clair : abattre la démocratie et toutes les libertés, asservir les femmes et déverser l’intelligence dans les marais de l’obscurantisme.

Pour parvenir à cette fin, l’islamo-fascisme doit créer un fossé entre l’immense majorité des musulmans d’Occident qui veulent vivre en paix et leurs concitoyens professant d’autres convictions. Il s’agit donc de provoquer des actions de représailles de la part de groupes d’extrémistes non-musulmans contre leurs voisins musulmans, entrainant ainsi notre société dans la spirale des violences. Dès lors, tous ceux qui excitent la haine contre les musulmans sans distinction sont les plus efficaces idiots utiles de l’islamo-fascisme.

L’autre «idiot utile» du terrorisme

Il faut dire que l’exemple vient de haut. Dans le registre «idiot utile» du terrorisme, Donald Trump se pose en champion. Compte tenu de son inaptitude à lire un dossier et à en comprendre quoique ce soit, le président américain a été placé, selon toute vraisemblance, sous la coupe des nombreux généraux qui le conseillent. Ou plutôt qui le guident. Ils représentent ce complexe militaro-industriel dont le président Eisenhower – républicain et ancien général, chef de l’Etat-Major de l’armée américaine – dénonçait la mainmise en 1960 déjà, lors de son dernier discours à la Maison Blanche.

Afin de permettre à ce complexe de réaliser de plantureuses affaires, Trump va couvrir d’armes de très haute technologie le pays qui a nourri idéologiquement (et parfois financièrement) le terrorisme islamique : l’Arabie Saoudite. Le sympathique Royaume liberticide et gynophobe consacrera à son petit marché de mort, 110 milliards de dollars (selon l’agence Bloomberg, ce chiffre serait gonflé ; l’achat des Saoudiens est estimé entre 30 et 40 milliards de dollars, ce qui reste considérable). La nation qui a donné naissance au wahabbisme et diffusé la pire des interprétations de l’islam disposera bientôt en son arsenal déjà bien pourvu par l’oncle Sam, du système de défense antimissile THAAD, de navires de combat, d’avions de transport militaire tactiques ainsi que des technologies les plus actuelles dans le domaine des hélicoptères.

La diplomatie américaine soutient qu’il s’agit pour Washington d’aider l’Arabie Saoudite à contrer la menace iranienne et à lutter contre le terrorisme. Même l’ultranationaliste et pro-américain ministre israélien de la défense Avigdor Liberman est interloqué par cette avalanche d’armes sur le régime saoudien et a fait part de son inquiétude au micro de la radio militaire de son pays:

« Je ne suis jamais tranquille devant aucune course à l’armement, et l’énorme acquisition faite par les Saoudiens n’ajoute certainement pas à ma tranquillité.»

Directement visés, les dirigeants iraniens vont sans doute renforcer leur arsenal militaire en se tournant vers leur allié russe. Quant à ce qui reste de l’Etat islamique, point n’est besoin d’un tel équipement pour en venir à bout en Irak et en Syrie. Leur pouvoir de nuisance s’exerce désormais principalement dans les actes terroristes contre lesquels des missiles de croisière ne peuvent vraiment pas grand chose !

Surtout, même si l’Etat islamique venait à disparaître, il serait aussitôt remplacé par une autre structure terroriste. Et celle-ci pourrait fort bien prendre le pouvoir en Arabie Saoudite qui reste un Royaume fragile et dont l’idéologie islamo-fasciste correspond à tous points à celle des terroristes.

On imagine alors en quelles mains tomberait cet imposant arsenal vendu par Trump et l’usage qui en serait fait contre Israël et l’Occident. Le pire n’est jamais sûr. Mais on sait depuis les errements américains en Irak qu’il reste diablement probable.

Jean-Noël Cuénod

 

 

 

11:23 Publié dans Politique internationale | Lien permanent | Commentaires (19) | Tags : terrorisme, trump, arabie saoudite | |  Facebook | | |

Commentaires

La majorité des allemands en 1930 voulaient vivre en paix (comme les musulmans à ce jour) et pourtant ça n'a pas évité la monté de l'idéologie fascisme. Heureusement que les gens qui se sont battus contre le fascisme hitlérien n'ont pas fait de marche blanche ou d'autres couleurs. Quant à Trump, il n'a certainement pas pris sa décision tout seul. Si un conflit (un de plus) éclate dans cette région, ces pays seront affaiblis et devinez qui en sortira réellement vainqueur.

Écrit par : Boccard | 26/05/2017

Le site de l'ISESCO est assez clair, sous la rubrique "plans et stratégies" l'islam montre très clairement sa "politique culturelle" pour coloniser nos pays!

Écrit par : dominique degoumois | 26/05/2017

Il faut lire le coran tout est dedans!

Écrit par : dominique degoumois | 26/05/2017

Vous avez tout dit. Et certains osent remettre en question l'ouverture de l'Iran dont le peuple vient de réélire un président avec lequel des accords ont été signés. Les USA ont la mémoire courte, 2001 n'est pas si ancien...

Écrit par : Gilles Bourquin | 26/05/2017

Les marches blanches gnangnan sont d'une incroyable inutilité. Les gens devraient manifester avec force le poing levé contre l'islam et ses collabos, marchands d'armes ou de coca cola.

" Churchill déclare au gouvernement britannique : " Vous aviez le choix entre la guerre et le déshonneur. Vous avez choisi le déshonneur, et vous aurez la guerre. "

http://apocalypse.france2.fr/seconde-guerre-mondiale

L'slam aux croyances pourries provoquera la guerre qui sont les idiots utiles?

Quant à Trump, face aux milliards de pétrodollars et ses trillions de dettes, il a choisit. L'Europe a choisit l'immigration et le mur sans les dollars, nous n'avons pas de pétrole, nous n'avons pas d'idées; normal, nos dirigeants sont des idiots utiles et des ignorants.

Écrit par : Pierre NOËL | 27/05/2017

Finalement, l`opération "terrorisme islamiste" est en passe de "réussir" puisque le gouvernement Assad, ennemi du sionisme "conquérant" et bien plus proche de l`Europe que des USA est peu a peu acculé a laisser la place a un nouveau gouvernement approuvé par Washington et qui cessera probablement de réclamer les territoires syriens sous occupation israélienne. De plus, il est fait le nécessaire pour que les opinions publiques occidentales mélangent allegrement le terrorisme islamique sunnite avec le régime islamique chiite iranien qui, pour etre lui-meme bien plus proche de l`Europe que des USA et d`Israel, est depuis longtemps dans le viseur de ces derniers. Avec ceux qui dirigent actuellement les USA, Israel et l`Arabie Saoudite, combien de temps avant que les installations pétrolieres et gazieres de l`Iran ne soient transformées en chamsp de ruine fumantes? Quant a la Russie, elle en sera quitte pour vendre a la Chine le pétrole et le gaz que celle-ci ne pourra plus obtenir de l`Iran démantibulée.

Écrit par : jean jarogh | 27/05/2017

@ jean jargon
"les opinions publiques occidentales mélangent allegrement le terrorisme islamique sunnite avec le régime islamique chiite iranien"
L'Arabie saoudite, ses exécutions publiques et ses mains coupées, paraissent encore très loin de nous, alors que l'Iran et sa police politique des moeurs sont beaucoup plus près. En tout cas pour les gens qui se souviennent de l'époque où, sous le régime du Cha d'Iran, ce pays paraissait tout proche et ses hommes d'affaires faisaient presque parti de notre environnement.
Genève connaissait des manifestations contre le régime du Cha et sa "police secrète", abandonné ensuite par les Etats-Unis, dont la CIA avait déjà éliminé le "socialiste" Mossadegh, considéré comme un danger pour les intérêts de ce pays en Orient. Ils n'avaient évidemment pas prévu qu'il serait suivi par Khomeini (et sa police à lui), abrité pendant des années par la France.
Si les Etats-Unis et l'Europe avait pu prévoir le régime théocratique liberticide installé par dernier, peut-être auraient-ils oeuvré à infléchir le régime du Cha, qui avait l'ambition de faire de l'Iran un pays moderne, plutôt que de s'en débarrasser et laisser ainsi la place à celui qui allait devenir un de leur principaux ennemis, politique pour les Etats-Unis, culture (sous-entendu religieux) pour les Européens.
Mais l'Histoire ne se déroule que dans un sens et nous avons, surtout depuis Munich, que même le désir de préserver la paix peut engendrer la guerre.
P.S. Je vous livre ces réflexions parce qu'elles touchent à des souvenirs encore assez vivants. Je m'abstiens généralement d'intervenir dans des discussions touchant à la politique, parce que c'est un domaine qui ne me passionne pas et que je connais donc mal.

Écrit par : Mère-Grand | 30/05/2017

Ah les souvenirs, Mere-Grand... Il m`en revient un aussi. A l`époque j`avais mon bureau genevois (import-export) a la rue Jean Jaquet, tout pres d`un palace 36 étoiles et je me souviens du carrousel des voitures de police provoqué par la liquidation physique d`un opposant iranien au chah a cinquante metres de la. Balle dans la tete avec flingue muni de silencieux, je n`avais rien entendu. Crime jamais élucidé, naturellement.

Écrit par : Jean Jarogh | 30/05/2017

La plupart des réponses se trouvent dans la lecture du Coran.

Comme dit plus haut dans les commentaires, le "terrorisme islamiste" s'appuie surtout sur la terreur et plus vraiment sur le Coran, mais surtout sur l'ignorance de certains pays "civilisés".

Et à voir certaines réactions en Europe, voir aux Etats-Unis, MALHEUREUSEMENT le terrorisme a encore quelques beaux jours devant lui

Écrit par : Olivier | 30/05/2017

Le coran est la feuille de route des terroristes de l'islam comme des adeptes à la conquête es cerveaux et du monde. Il suffit de lire, s'informer, s'instruire et avoir le cerveau pour comprendre ce qui est très difficile pour un cerveau abusé des croyances au paradis et à l'enfer....

http://www.blog.sami-aldeeb.com/2015/05/05/sami-aldeeb-le-coran-un-livre-de-paix/

Faut pas toucher aux religions, car les Pharaons et autres rois Sumer pourraient se réveiller? Les royautés de tous poils se maintiennent comme les despotes grâces aux croyances et aux fables allant avec.

Un autre lien pour les croyants:

http://fr.timesofisrael.com/le-grand-rabbin-compare-les-femmes-laiques-impudiques-a-des-animaux/#.WS4JanLGXrs.facebook

Écrit par : Pierre NOËL | 31/05/2017

Il devient interdit de faire référence au Coran comme source de l'esprit de conquête

tout en admettant qu'avant Coran il y a mentalité

avec liberté de penser ce que l'on ressent profondément soit qu'il est impossible de ne pas relier cet esprit de conquête à l'enfance puis à l'adolescence, au mariage, enfin, de Mahomet... orphelin de mère et père recueilli par un oncle pauvre lui aussi.
Vie dure comme rencontres avec caravaniers.

Ce n'est que par la vérité, le respect de l'histoire de chacun, que l'on travaille, finalement, à la paix.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 31/05/2017

Myriam,

La vérité, le respect de l'histoire n'est pas à regarder vers les religions, mais vers l'histoire humaine il y a des millions d'années, l'histoire des tribus, de l'évolution humaine, des croyances, des civilisations disparues et des féodaux.

Une bonne connaissance de ce que les égyptologues, les géologues et autres scientifiques ont prouvé et traduit. Le détournement du conscient et de l'inconscient des individus par les religieux est également à constater......la spiritualité sans fond et sans fondement.

L'être humain n'a pas besoin des croyances et des religieux pour fonctionner et évoluer. Se défaire des fables royales est un véritable parcours plus compliqué que de croire. Nous avons souvent évoqué le sujet.

Vaste sujet !

Écrit par : Pierre NOËL | 31/05/2017

J'ai toujours pensé que c'était aux musulmans eux-même de faire le ménage en interne. Je réalise maintenant que la plupart des modérés qui vivent en occident ne disposent d'aucune structure qui leur permettrait de combattre efficacement le terrorisme islamique.
En revanche, il me semble évident que chaque crime perpétré par ces fous de Dieu ne fait qu'accélérer la mue et incite les pratiquants à revisiter les interprétations des écritures pour tenter, un peu vainement certes, de les faire cadrer avec notre époque.
Les religions ne font plus le poids devant la technologie qui a tué Dieu. Malraux l'avait pressenti lorsqu'il a suggéré que le 21e siècle serait spirituel ou ne serait pas.
En attendant, ce que nous pouvons faire de mieux, c'est d'offrir l'accès le plus large possible à l'éducation notamment grâce aux MOOCS et autres moyens technologiques qui deviennent accessibles partout dans le monde.

Écrit par : Pierre Jenni | 01/06/2017

"l'accès le plus large possible à l'éducation notamment grâce aux MOOCS"
L'accès des MOOCS est déjà le plus large possible, encore faut-il vouloir y accéder. Un intervenant sur la radio suisse faisait remarquer il y a quelques jours que les seuls livres traduits en arabe étaient des livres religieux...
Visiblement, leur religion leur suffit et leur suffira jusqu'à la fin des temps de l'humanité...

Écrit par : Géo | 01/06/2017

Pierre Jenni,

De mon point de vue, le vatican a trop politisé sa morale en particulier envers les femmes alors qu'ils auraient dû rester dans la sphère religieuse et le message du christianisme.

Ils ne se sont pas levés en 50 ans pour dénoncer tous les gouvernements qui ont affaibli les revenus des salariés et employés, obligeant de ce fait, à faire sortir les femmes du foyer pour une partie non négligeable. Ce faisant, ils ont avec les industriels et leurs politiciens respectifs contribué à "casser" la famille. Pour subvenir aux besoins, aux contraintes des mères au foyer, celles-ci ont dû aller travailler avec toutes les conséquences d'une telle politique.

La Liberté des femmes doit être respectés autant que celle d'une femme au foyer avec un revenu à la hauteur des enjeux civilisationnels.

Les scientifiques, les technologies n'ont jamais tué le dieu des croyants; La piètre image des églises face à la corruption, la pédophilie, a largement contribué avec la politisation à une semi-faillite des religieux.

Enfin, la véritable histoire humaine n'a jamais été religieuse, l'invention des fables par les moines et les rois ne fait plus recette, sauf auprès des gamins voulant vivre dans un monde de bisounours.

Avec l'islam, ils seront servis.

Écrit par : Pierre NOËL | 01/06/2017

@Mère-Grand

Ce que les Américains et les Français, avec la libération de khomeini qui avait préparé depuis la France sa révolution..... est une honte! Ils portent la responsabilité de l'islamisation et la ruine de ce pays. Le Shah, lors d'un reportage, s'est mis à nu: qu'il n'était plus le jeune naïf, pas assez mature pour les affaires, qu'il n'était plus question de brader le pétrole aux Américains et qu' il était temps de changer de politique pour son pays Cette émission n'est pas passée inaperçue! Il n'a pas eu le temps de mettre ses promesses à exécution Quelques jours après c'était la débâcle. Des jeunes, préparés pour la révolution de khomeini, ont compris, trop tard,qu'ils ont été instrumentalisé et roulés dans la farine. La suite on la connaît!

Écrit par : Patoucha | 03/06/2017

@ Jean Jarogh
Comme j'habitais au 43 rue des Pâquis entre 17 et 23 ans nous étions donc pratiquement voisins, à moins que le décalage dans le temps ait rendu la chose impossible. Mais les souvenirs des Pâquis de cette époque me restent chers et je ne suis pas le seul.

Écrit par : Mère-Grand | 03/06/2017

@ Patoucha
Malheureusement on ne refait pas l'histoire. Que l'on ait pu se réjouir de l'arrivée au pouvoir de Khomeini paraît tellement incroyable après coup. Mais on constate que les mêmes naïvetés (parfois ce sont avant tout des intérêts personnels) sont toujours à l'oeuvre.

Écrit par : Mère-Grand | 03/06/2017

@ Patoucha
Malheureusement on ne refait pas l'histoire. Que l'on ait pu se réjouir de l'arrivée au pouvoir de Khomeini paraît tellement incroyable après coup. Mais on constate que les mêmes naïvetés (parfois ce sont avant tout des intérêts personnels) sont toujours à l'oeuvre.

Écrit par : Mère-Grand | 03/06/2017

Les commentaires sont fermés.