02/05/2017

La gauche, une défaite en trompe-l’œil

decorations-murales-tableau-abstrait-18-x-24-cm-le-phe-11728371-dscn4639-5341f-c5a08_big.jpg

Entre la première place de l’ex-inconnu Macron et le score imposant de Marine Le Pen, un fait a été relégué au second plan dans les commentaires décryptant les résultats du premier tour de la présidentielle : si elle était partie unie, la gauche aurait pris la tête des suffrages avec plus de 9 millions d’électeurs et 25,5% des voix[1].

Par conséquent, Marine Le Pen aurait été absente au second tour, alors qu’il lui semblait promis. On imagine la guerre qui aurait fait rage au sein du Front national contre la patronne du parti. Sa série de succès électoraux a permis au FN de surmonter ses profondes divisions internes qui, en premier lieu, apparaissent au sein de la famille Le Pen comme nul ne l’ignore. Une éviction, dès le premier tour, de l’héritière du clan aurait été perçue comme un échec cinglant par les dirigeants et militants frontistes. Et les querelles entre sous-clans en auraient été décongelées. Le Front national aurait subi un sévère coup de frein.

Premier constat : en n’étant pas parvenu à unir leurs forces – l’un s’accrochant à son ego démesuré et l’autre, à son appareil impotent –, Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon ont raté leur rendez-vous avec l’Histoire. Ils ont ouvert un boulevard à Le Pen fille et frustré des millions d’électeurs d’une présence de la gauche au second tour.

Deuxième constat :  alors que moult médias clamaient sa mort en submergeant son cadavre de leurs larmes de crocodiles, la gauche reste une force de premier plan. De plus, les programmes de Mélenchon et Hamon contenaient nombre d’idées intéressantes et parfois novatrices : débat sur la VIe République, sur le Revenu minimum d’existence, renforcement de la démocratie d’entreprise, plan pour assurer la transition vers les énergies renouvelables. Aucun des deux n’envisageaient de Frexit tout en militant pour une revitalisation démocratique de l’Union européenne.

C’est donc l’appareil du PS de type mitterrandien qui est en état de mort cérébrale mais pas du tout l’ensemble de la gauche et surtout sa base. Elle semble, au contraire, déborder d’idées ; elle s’est même convertie à la défense de l’environnement, ce qui jusqu’alors n’était pas du tout sa tasse de thé vert.

Dupont Raignan.jpegLa gauche doit débrancher le PS

La gauche dispose du carburant idéologique ; il lui reste à trouver un bon véhicule pour l’amener sur les routes du nouveau paysage politique français. Le social-libéralisme a trouvé son Macron providentiel, du centre-gauche au centre-droit. La droite nationale-conservatrice est solidement implantée, avec Nicolas Dupont-Aignan comme sas pour permettre l’exfiltration de l’aile droite du parti LR vers Marine Le Pen. Il reste donc à la gauche authentique – celle qui, unie, aurait obtenu plus de 25% des suffrages – de débrancher le PS pour qu’il rejoigne la SFIO d’antan au paradis des éléphants roses et de s’organiser pour créer une nouvelle structure adaptée à cette recomposition des forces politiques françaises.

Il n’est pas certain que les candidats du premier tour Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon soient les mieux placés pour mettre au jour cette structure.

Hamon n’a jamais eu qu’un seul métier : apparatchik du Parti socialiste. Il lui sera donc difficile de sortir de ce moule pour participer à l’émergence d’un nouveau mouvement qui devra, contrairement au PS, se connecter sur le monde du travail et adopter des formes bien différentes que celles imposées par les gros appareils vétustes. Comme l’explique fort bien Jacques Julliard dans Le Figaro (pour lire sa chronique cliquer ici), les partis politiques classiques sont en voie de disparition. De nouvelles structures vont les remplacer, la nature politique ne supportant pas le vide. Sans doute seront-elles plus fluides, plus horizontales moins pérennes et plus axées sur des thématiques précises (écologie, Europe, démocratie directe). A cet égard le jeune Benoît Hamon paraît vieux.

Paradoxe apparent, Jean-Luc Mélenchon, 65 ans, a mieux saisi et mieux utilisé que son cadet ses formes nouvelles de « faire de la politique ». Mais, compte tenu de son âge, il a sans doute mené sa dernière campagne. Et sa conception de l’action politique reste trop centrée sur sa personne pour créer un mouvement de type horizontal.

La gauche est donc à réinventer. Au cours de l’Histoire, elle a toujours trouvé les femmes et les hommes, pour accomplir cette tâche toujours recommencée. Espérons que notre époque ne fasse pas exception.

Jean-Noël Cuénod

 

[1] La consultation initiée auprès de ses partisans de La France Insoumise par Mélenchon a donné les résultats suivants : 65%  d’entre eux préconisent le vote blanc ou nul ou l’abstention et 35% déclarent qu’ils voteront Macron. Le choix de Marine Le Pen ne figurait pas dans cette consultation. 243 000 militants y ont pris part sur 450 000. Une grande partie n’y a donc pas participé. Une part d’entre eux risquent de voter Marine Le Pen.

ESPACE VIDEO

Ce discours de Léon Blum, prononcé le 24 octobre 1936 à Toulouse n’est pas sans résonnances actuelles.

17:40 Publié dans Politique française | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : présidentielle2017, gauche, hamon, mélenchon | |  Facebook | | |

Commentaires

Est ce que "le vote blanc" ne va être considéré comme une sorte de "stigmatisation" des minorités visibles? Avec la gauche tout est possible! C'est un vote blanc qui va à coup sûr, nous donner des idées noires en fait!

Écrit par : dominique degoumois | 02/05/2017

Sûr que "la plouctitude/ultra-mondialiste" avec des talonnettes sarko/macro'nisiennes, va être notre sort ces 5 prochaines années en macronistan! Un pays d'incultes avec un président sans culture, "agri/agri" comme dit l'autre! Je ne vois que "l'Angélus de Millet" (un peintre qui n'a jamais eu de blé!) pour nous sauver de ce naufrage!

Écrit par : dominique degoumois | 02/05/2017

crise des corps intermédiaires:
Des syndicats , aux multiple associations qui avaient pour but inavoué de se fondre dans le Corpus Politique au moment des élections et ainsi d'influencer le corps électoral dans le sens de l'Histoire à écrire, succède une limbe , un liquide en mal d'organes à irriguer Fesses Book , You Tube digestif avec ses Vecteurs La Chouette Onfray , la pie de la Forrest, etc .
Un no mans land qui fait le Buzz des prévisionnistes , des journalistes forcément embarqués; on y va avec Nivat dans les "territoires " façon polissée de désigner la Province , les Ploucs "pas ceux de Jean Romain " que l'on feint de croire qu'ils ne ressemblent pas à mon beau-frère.
en direct de Eaux-Vives à Chaud.

Écrit par : briand | 02/05/2017

Cette nuit si la Marine m'invoque demain j'entends par elle faire savoir aux Français de quel bois moi, Jeanne d'Arc! je me chauffe

mais il y a faute

ce ne devrait pas être au Grand Débat de demain soir les deux présidentiables qui s'affrontent mais bien leurs futurs Premiers ministres.
Vu que si un président préside, un Premier ministre gouverne.

Ainsi, pour la Marine, si Dupont-Aignan l'emportait aux votations du samedi dimanche suivant le Grand Débat, sans connaître le nom de l'éventuel Premier ministre d'Emmanuel Macron, la Marine serait automatiquement élue Présidente, ou Macron selon le futur Premier Ministre par lui annoncé.

A vous lire, Jean-Noël Cuénod... à mon avis il faudrait un PS passant PC, un PC de partage des biens qui dégoulinent tant il y en a.

Et maintenant où ai-je bien pu fourrer... mon briquet?!

Écrit par : Jeanne d'Arc | 02/05/2017

En matière de mafias internationales ultra dangereuses Genève et la Suisse sont en première ligne! Même si nous n'avons pas les banlieues fraiçaises chez nous directement, le cancer/in/sécuritaire est quand même présent partout dans le pays! Et le CEVA vous nous ouvrir à la délinquance du Perrier, haut lieu d'un sport national français qui s'appelle le caillassage/détroussage, 30/40 jeunes un vendredi soir vers 22 heures, arrivant à Cornavin de ce quartier emplématique ne sera pas sans conséquence, nous allons voir une explosion de l'insécurité partout dans la ville! Et barazzone maire actuel de Genève, va nous expliquer qu'il va faire le nécessaire, comme d'habitude, 0 + 0 en maths ça fait toujours 0! Attention "avouer que l'on a peur" va bientôt être lourdement puni par la justice! La gauche nous interdit d'avoir peur de tous ceux qu'elle protège!

Écrit par : dominique degoumois | 04/05/2017

Excellente analyse Jean-Noël Cuenod, rien à ajouter. C'est bien une défaite en trompe l’œil.

C'est comme dans une entreprise, des têtes peuvent tomber c'est la vie. Le troisième tour verra naître d'autres leaders que les clampins qui s'accrochent aux postes et au pouvoir comme chez les républicains.

C'est dans la difficulté que les meilleurs apparaissent discrètement entraîneurs reconnus quelque fois rêveurs ou utopistes.

Après un débat lassant, aucun Président pour la France n'est en vue et pourtant, dimanche soir l'un des deux sera élu.

Le peuple a toujours raison comme dans les années 1930 normal, c'est lui qui paye la facture, lorsqu'il fait confiance aux clampins tenant des beaux discours en costume cravate, style croques-morts diplômés de l'ENA ou autres écoles de la médiocrité.

MLP habillée en homme, mode Merkel, n'a pas la stature, le costume de Président n'a pas suffit qui plus est il était mal taillé.
Macron le fossoyeur n'est pas mieux, mais il a l'Europe avec lui, celle-ci devenue un gang de clans fabricant des faux billets et disposant des milliers de milliards de pétrodollars de la finance islamique et des millions de migrants.
Pourquoi ne pas fabriquer des faux billets officiels pour éponger la dette abyssale et enrichir les peuples ? A y être nous ne manquons pas de papier?

Dimanche, mon bulletin ira dans l'urne funéraire de la France et sa belle démocratie.

Ensuite, je prendrai l'avis du brochet et de la carpe avant de les inviter à un bon repas de révolté évolutionnaire, j'écouterai le vent dans la forêt afin d'en savoir plus sur l'avenir de nos gamins que je prédis très sombre avec l'islam et nos idiots-utiles voir détraqués mentalement.

Rien ne se créé tout se transforme, souvent dans le chaos. Des millions de victimes de la faim, la soif, du changement climatique, des guerres et de la bêtise humaine meurent aujourd'hui ou vont mourir demain avec des armes dernier cri. Que des gamins crèvent comme des bêtes convient à tous.

La Liberté des femmes est menacée, ainsi que leurs droits et leurs statuts dans la société islamisée.
La bêtise humaine est liée à ses croyances irraisonnées, ses idéologies à l'emporte pièce, sa folie meurtrières et son hypocrisie, son ignorance et sa paresse.

Ainsi est le monde, ce monde que je pensais plus évolué, bon tant pis.

Écrit par : Pierre NOËL | 04/05/2017

Bonjour Jean-Noël,

Je partage l'essentiel de ton article et également tes analyses, mais permets-moi de ne pas être tout à fait d'accord lorsque tu dis que ni Hamon ni Mélenchon n'envisagent un Frexit. Pour Hamon, c'est clair, non il n'est pas question de Frexit, mais pour Mélenchon c'est moins sûr et un peu pervers : Lorsqu'il dit vouloir renégocier les Traités Européens il se moque un peu du monde car il est bien placé pour savoir que rien n'est moins évident et que le veto d'une minorité de pays peut faire capoter son initiative. Des lors il ne lui reste plus qu'a mettre en oeuvre ce qu'il a dit dans ce cas, à savoir de demander aux français par référendum s'ils souhaitent ou pas rester dans l'UE. Quelle en serait l'issue ? Eh bien, la majorité de son électorat plus l'électorat du FN, plus une fraction de l'électorat de droite, plus l'électorat des divers factions souverainistes, plus tous les nostalgiques de la grandeur de la France, des temps passés passés et révolus, voteront OUI au Frexit et comment tout ce peuple ça fini par faire du monde, c'est fort probable qu'on l'ai notre Frexit et ça Mélenchon est trop intelligent pour ne pas l'avoir compris. Il nous prend un peu pour des canards sauvages...
A noter tout de même, que M Le Pen a récemment adopté exactement le même discours. Etrange non ?

Amicalement

l'Os

Écrit par : Os | 08/05/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.