25/04/2017

Marine Le Pen peut gagner !

IMG_1735.jpg

Elle fait peur, cette couverture de L’Express. Barrant la photo d’Emmanuel Macron hurlant sa joie, un gros titre : «IL A GAGNÉ» avec, juste en-dessous en plus petits caractères : «son pari». Il n’a encore rien gagné, le Mozart électoral. Pas même son pari, qui n’est certainement pas de se contenter de la place de finaliste.

Tout à l’éblouissement de la première place conquise dimanche par Macron, les médias n’ont pas accordé une grande attention au score réalisé par Marine Le Pen. Or, il est impressionnant. Parvenue à la seconde place avec 7,6 millions de voix, elle n’a qu’un million de voix de retard sur le leader d’En Marche (8,6 millions). Depuis qu’elle occupe la tête du FN, ses résultats et ceux de son parti ne cessent de progresser.

Emmanuel Macron a reçu le soutien de la plupart des dirigeants du centre UDI et de la droite (parti Les Républicains), en plus de ce qui reste des socialistes. Dès lors, la dynamique semble bien enclenchée de son côté. En apparence.

Car ce soutien des principaux dirigeants de la droite ne saurait faire illusion. Le temps des consignes de vote suivies fidèlement par les électeurs est révolu. Ils sont devenus, moins des acteurs que des consommateurs de la politique. Des consommateurs qui choisissent ici ou là, moins en fonction d’une figure tutélaire que d’influences diverses, souvent soufflées par les réseaux sociaux.

De plus, à y regarder de près, le soutien de la droite à Macron n’est pas unanime. Il y a les enthousiastes, comme Jean-Louis Borloo, Jean-Pierre Raffarin et Alain Juppé qui, de toute façon, se situaient plus près de Macron que de «leur» candidat François Fillon; sans oublier Christian Estrosi («pas une voix ne doit faire défaut à Emmanuel Macron!») qui, lui, a besoin des macroniens pour s’opposer au puissant Front national dans sa ville de Nice.

 Il y a les résolus comme François Baroin, Valérie Pécresse et Nathalie Kosciusko-Morizet qui voteront Macron au second tour sans état d’âme mais sans battre tambour. Il y a ceux qui rejettent le bulletin Macron sans pour autant soutenir explicitement Marine Le Pen, comme Laurent Wauquiez, vice-président du parti LR, Nadine Morano et les catholiques conservateurs de Sens Commun, soutiens actifs de Fillon. Difficile à suivre, d’autant plus qu’ils ne demandent pas à leurs partisans de s’abstenir. Vote blanc ? Peut-être ; vote Marine Le Pen camouflé ? C’est probable.

Marine Le Pen séduit la droite et une certaine gauche

UNITE LE PEN.jpeg

Lundi soir, le Bureau politique du parti LR a adopté cette position sans vote (c’est plus prudent) : «Face au FN, l'abstention ne peut pas être un choix. Nous appelons à voter contre Marine le Pen». Donc, on vote contre Le Pen fille sans voter Macron. Les électeurs LR ne se plieront sans doute guère à cette contorsion et seront nombreux à se reporter sur la candidate du Front national. D’autant plus que sous Sarkozy, l’électorat du parti LR s’est nettement droitisé. Le passage au vote frontiste n’est plus tabou pour cette droite de plus en plus décomplexée et de moins en moins gaulliste.

Dans la mouvance catholique conservatrice, Christine Boutin a déjà sauté le pas : elle est prête à soutenir Marine Le Pen. Certes, François Fillon était proche de cette tendance «sacrististe» et il a clairement demandé à ses électeurs de soutenir Emmanuel Macron. Mais il n’est pas du tout certain que le grand battu du premier tour soit suivi. Lors de la manif en sa faveur tenue au Trocadéro, de nombreux fillonistes nous avaient déclaré choisir Marine Le Pen plutôt que le leader d’En Marche.

La présidente du Front national peut aussi récupérer une grande partie des voix qui se sont portées sur le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan qui a réalisé un excellent score (1,7 million de voix). D’ailleurs, sans lui, François Fillon passait en tête devant Emmanuel Macron et Marine Le Pen aurait été privée de second tour! Si Dupont-Aignan n’a pas donné de consignes de vote, pour l’instant, ses partisans ne cachent pas leur virulente «macronphobie» alors qu’ils partagent avec la patronne des frontistes la même vision antieuropéenne.

L’euro un frein pour Marine Le Pen

Enfin, la candidate du Front national lorgne aussi vers la gauche et les électeurs de Jean-Luc Mélenchon. Deux proches de Marine Le Pen, Florian Philippot et Louis Aliot, ont clairement dragué cet électorat lors d’interventions publiques. Leur tâche est facilitée par Mélenchon qui ne donne aucune consigne de vote. Une partie de ses électeurs (7 millions) risque donc de se reporter sur un vote frontiste au second tour, par détestation du «social-traître» Macron. A noter, que le patron de la «France Insoumise» adopte aujourd’hui une position diamétralement différente de celle qu’il avait défendue en 2002 lorsqu’il en appelait à voter Chirac contre Jean-Marie Le Pen (voir la vidéo).

 Si l’on met ensemble tous ces paramètres, Marine Le Pen aurait une réserve de voix supérieure à celle d’Emmanuel Macron.

 C’est d’ailleurs, le constat que le politologue Dominique Reynier[1] a dressé ce mardi matin lors d’une conférence de presse. Il ajoute cependant que le favori reste Macron pour une raison forte : la grande majorité des Français ne veulent pas quitter la zone euro comme le préconise Marine Le Pen. En effet, tous les sondages démontrent leur attachement à la monnaie européenne (67% voire 68%, soit bien plus que la moyenne de l’Union européenne, 58%). C’est là l’un des points faibles des frontistes. Les Français redoutent comme la peste l’effondrement de leurs économies, ce qui ne manquerait pas d’arriver si la France revient à son franc de jadis. Mais il suffirait que Le Pen fille renonce à cette idée pour que la donne change en sa faveur.

Jean-Noël Cuénod

VIDEO : Quand Méluche prônait le vote Chirac contre Le Pen !

[1] Directeur-général de Fondapol, laboratoire d’idées «libéral, progressiste et européen». 

17:30 Publié dans Politique française | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : marine le pen, macron, présidentiell2017 | |  Facebook | | |

Commentaires

Il suffit à Marine Le Pen de bien préciser que l'Europe des Nations est plus intéressante et salutaire que cette Europe des technocrates et des clans. Un Président n'est qu'un petit Directeur d'une région d'Europe, sauf là ou les seigneurs et monarques se gavent depuis toujours sur le dos des peuples grâce aux greffes des croyances religieuses.

Il lui suffit de préciser également que Israël est le seul pays démocratique au proche Orient, face à des pays musulmans extrêmement dangereux pour nos démocraties au travers du coran, ce faisant, qu'elle condamne tous les antisémites et néo-nazis qui refonds surface en Europe et en France.

Il lui suffit enfin de préciser que l'avenir ce sont les nouveaux entrepreneurs, les nouveaux investisseurs, et une réforme profonde des écoles, des banques qui doivent se mettre au service de l'économie réelle et des citoyens.

Quant à Macron, il est le pur produit en papier mâché de l'école de la médiocrité: l'ENA et des banques aux services la HPC, la HPP et des industriels, qui se foutent royalement de nos Etats d'âmes.

Ne plus voter pour les énarques incultes responsables de 2 300 milliards de dettes rien qu'en France. Virer tous les Maires de communes déficitaires, serait une grande avancée pour la démocratie. Enfin, interdire l'islam et le coran dans leur forme actuelle en obligeant les croyants musulmans à réformer ce bouquin en rien révélé.

Elle n'en à pas les capacités......

Écrit par : Pierre NOËL | 25/04/2017

Qu'il s'agisse de Le Pen ou Macron... vu l'état de la France, l'un ou l'autre aura pris le risque, élu/e de l'être.

Au point que l'on hésitera, moment venu, entre crier bravo ou bonne chance!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 25/04/2017

Myriam,

Macron n'a aucune capacité à gouverner la France hors de l'Europe. dans ce cadre européen, il serait un Directeur très moyen attendant les ordres d'en haut et les faveurs de certains. Bon, il a sa grand-mère de femme comme conseiller, je n'invente rien.

MLP a moins de 15 jours pour convaincre une majorité de français face à des merdias socialistes verts et rouges voir ancien LR pour une majorité. Il y a peu de journalistes indépendants posant des questions et attendre des réponses. la plupart font du harcèlement ou jouent les procureurs bas de gamme.

le peuple doit reprendre les rennes du pouvoir en partant du niveau local et virer tous ces inféodés qui ont créé des Fiefs ou des clans en dilapidant nos deniers.

Bien à vous.

Écrit par : Pierre NOËL | 25/04/2017

Toute la question est de savoir ce que fera Macron de sa "victoire d'étape", car pour l'instant on ne sait pas grand chose de ses intentions. Aura-t-il les épaules assez larges pour lancer les réformes structurelles et institutionnelles indispensables au rétablissement économique et social de la France sans craindre d'affronter les syndicats et de s'aliéner les fonctionnaires ?
Car sans réformes courageuses et urgentes, je crains fort que la France ne se retrouve dans 5 ans dans une situation pire que celle d'aujourd'hui, avec un pays socialement encore plus fracturé d'où surgiront d'autres Le Pen et Mélenchon.
La France a un urgent besoin d'apaisement social, mais l'ENA dont est issu Macron, comme la plupart de ses prédécesseurs et de l'élite politique, est-elle une filière appropriée pour former des dirigeants au pragmatisme politique ?

Il n'est pas inutile de rappeler que l'ENA qui est censée former les élites de la Nation, a été créée au sortir de la seconde guerre mondiale par le Général de Gaulle sur les conseils de Michel Debré, alors que la France était exsangue et qu'elle manquait de hauts fonctionnaires. Le projet avait été mis en oeuvre par le ministre communiste Maurice Thorez sur le modèle de ce qui se faisait alors au sein de l'URSS.
Aujourd'hui l'ENA est devenue en quelque sorte un passage obligé pour tout impétrant à une haute fonction politique. C'est une véritable caste dont les membres se cooptent et pratique l'entrisme. Une véritable relique de l'Ancien Régime ...

Macron saura-t-il comprendre les problèmes des petites gens et s'élever au-dessus de ces pratiques d'un autre âge ?

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 25/04/2017

La France de macron ne sera pas gouvernée par macron pas plus que la France de hollande n'a été présidée par hollande! La France comme le monde entier est gouverné par les banques, et par Bruxelles, mais derrière Bruxelles il y a les usa, goldman sachs et les lobbys! En l'état macron est le golem d'attali et de goldman sachs! Le dictateur socialo/communiste maduro est bien plus dangereux et criminel que Marine La Pen, comme staline il tue son peuple dans l'indifférence générale des gauches mondiale qui continuent à nous bassiner avec le populisme de droite!

Écrit par : dominique degoumois | 26/04/2017

Peut-on être sûr des chiffres qui seront donné à l'issue du 2ème tour, ou doit on, comme pour la Turquie douter des résultats! Pour ma part je n'ai aucunement confiance dans les instances occultes qui dirigent la France, francs maçons et autres, ils vont élire en fin de compte pour macron parce qu'il va les laisser faire et manigancer à leur guise, macron va faire un homme de paille très crédible, les dorures de l'Elysée vont lui aller comme une paire de gants..... Hermès! Voir "le Topaze" de Marcel Pagnole sur youtube, les 2 versions, elles se complètent très bien! J'aime beaucoup sur Facebook sous la photo de Freud, le texte suivant, un 2ème tour très freudien avec une femme qui a tué son père, et un fils qui a épousé sa mère!

Écrit par : dominique degoumois | 26/04/2017

Peut-on être sûr des chiffres qui seront donné à l'issue du 2ème tour, ou doit on, comme pour la Turquie douter des résultats! Pour ma part je n'ai aucunement confiance dans les instances occultes qui dirigent la France, francs maçons et autres, ils vont élire en fin de compte pour macron parce qu'il va les laisser faire et manigancer à leur guise, macron va faire un homme de paille très crédible, les dorures de l'Elysée vont lui aller comme une paire de gants..... Hermès! Voir "le Topaze" de Marcel Pagnole sur youtube, les 2 versions, elles se complètent très bien! J'aime beaucoup sur Facebook sous la photo de Freud, le texte suivant, un 2ème tour très freudien avec une femme qui a tué son père, et un fils qui a épousé sa mère!

Écrit par : dominique degoumois | 26/04/2017

Le problème, Pierre NOEL, est que le peuple des "petits" (évangiles) ne peut en aucun cas savoir ce que ferait Marine Le Pen une fois élue et que, dans les jours qui restent avant le second tour, le cirque va s'organiser pour empêcher l'élection de Marine Le Pen

(est-ce signe de paranoïa que de se demander s'il pourrait y avoir tricheries électroniques sur les résultats des votations?).

La gauche, on le sait, ne l'est plus.

Reste au peuple des "petits* à se faire entendre...

D'ici là personne ne pourra empêcher Emmanuel Macron d'être au pouvoir s'il est élu.

Il y a une jeunesse qui ne pense plus qu'à elle-même parce qu'élevée sans idéal l'argent étant désormais le seul et grand Maître.

Bien à vous (je pensais, tôt matin, à un lapsus mien à partir du mot diligence...

Le nom d'un domestique de l'Avare de Molière est La Flèche (diligence).
Molière qui a repris les grands thèmes des évangiles: l'avarice, l'hypocrisie, la vanité (Les précieuses ridicules avec un vocabulaire particulier) vocabulaire des "précieux" d'aujourd'hui...

Molière, en privé, n'était pas gai.
A partir de l'analyse tes textes évangéliques par des psys, Jésus non plus.

Or... les deux sont mort sur des "planches"!

En scène...

Écrit par : Myriam Belakovsky | 26/04/2017

@ Myriam
Vous concluez en disant que selon des psys, Jésus n'était pas gai. Le sujet m'intéresse. Pourriez-vous indiquer des références?

Écrit par : Mario Jelmini | 26/04/2017

Mathématiques quand tu nous tiens.....

Pour ce 2ème tour inédit, il ne faut pas faire des mathématiques. Les Français sont majoritairement insatisfaits de leur quotidien, ce qui leur importe c'est de l'améliorer et cette fois, vraiment.

Je ne suis pas sûr qu'EM apporte de solutions à ce niveau....

Je vois assez bien une belle victoire pour MLP...

Écrit par : jacphil | 26/04/2017

Mario Jelmini,

Vous préparez un livre, nous le savons.

En cours de route, longue, je n'ai jamais imaginé commenter sur blogs et en aucun cas pris des notes mais puis vous affirmer que j'ai lu ce qu'écrit.
Livres nombreux ainsi qu'à multiples facettes.

Jésus, selon l'annonce faire à Marie n'a pas sans autre été "appelé à vivre" par sa maman laquelle obéit à tort ou à raison à l'annonce de l'Ange Gabriel soit, selon elle, ses proches, éventuellement, à la volonté divine.
Marie élevée en un milieu religieux certain.

L'Ange Gabriel, aux temps du Christ, tel le furet de la chanson ("... il a passé par ici, il repassera par là..." est présent partout (Jules Isaac: Jésus et Israël, éd. Fasquelle.

Contexte: misère, souffrances ainsi que séismes d'une violence telle qu'ils descellent les pierres tombales. Séismes imaginés annonciateurs de l'Apocalypse annoncée par les prophètes.

Prédicateurs appelant les Juifs au retour (nous dirions "conversion") à Dieu.

Un ange, quel qu'il soit, selon le judaïsme, est une idée, un rêve ou une rencontre avec une personne a priori humaine.

L'obéissance à la volonté divine, ou prise pour telle. ne dit pas le souhait évident qu'aurait eu Marie d'avoir un enfant or un enfant subi, par obéissance, l'Annonce faire à Maire par l'ange Gabriel, en l'occurrence, un enfant non désiré "sans autre", "naturellement"! par la maman en ce cas, possible, privé du "langage de chair" (travaux du Pr Tomatis) risque d'avoir sa vie durant une souffrance d'autant plus intense qu'il ne sait pas forcément qu'il y eut concernant la grossesse de sa maman plus obéissance que vœu ardent.

En outre, un enfant non désiré a toutes les chances de naître atteint en son système nerveux avec également troubles cardiaques.

Ce que tout psy ou médecin vous confirmera.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 26/04/2017

Mario Jelmini

P.S. En outre, si cela peut vous rendre service, cherchez sur Google simplement:
Jésus était-il dépressif?

Vous lirez immédiatement les cinq raison pour lesquelles Jésus était dépressif.

Mais le tire de l'article présent concerne Marine Le Pen!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 26/04/2017

Myriam, les entrepreneurs veulent une Liberté d'entreprendre dans un cadre intelligent. Une éducation, des grandes écoles et des formations le tout de haut niveau. Rien à voir avec l'ENA, les collèges et lycées publics et certains privés.

le statut de salarié doit être remplacé par le statut d'indépendant multi cartes, multi services. A moins d'être super qualifié la remise en cause sera terrible.

Ce serait trop long pour en discuter, je n'oublie pas l'idéal de vie n'ayant rien à voir avec les faux modèles de représentations des rois et princes de tous poils, n'a rien à voir avec ce que le vatican prêche.

Ce monde est en pleine transformation avec des économies dilapidées par des clans agissant en mafia et leurs zélites s'appuyant sur des fausses valeurs. Les conflits sont visibles, la dé-construction a commencé.

Pour le reste, Emmanuel Hollande-macron comme MLP sont bien faibles face aux enjeux. L'armée doit se préparer à toute éventualité.

Ces salopards ont joué avec notre argent et avec le feu, l'avenir est très compromis.

Écrit par : Pierre NOËL | 26/04/2017

Pierre NOEL

Bonjour.
J'aborde vos lignes par la fin.

Lorsque "ces salopards ont joué avec notre argent (pour ceux qui en ont) et avec le feu les personnes concernées et lésées par "ces salopards" étaient-elles au courant, si oui, qu'ont-elles fait, ces personnes?

Quid du scandale des actionnaires et de leurs dividendes.
On le sait, que fait-on?

Dictature publicitaire des annonceurs?

Etre indépendant implique au départ la nécessité de disposer d'un tout petit capital.
Les techniques et robotique prenant son travail à l'homme il faudra que l'Etat soutienne par des bourses, prêts ou autre les citoyens ou habitants du,des pays concernés et ce non au détriment des intéressés en cas de faillite.
D'où la nécessité de conseillers sur compétents, psychologie comprise, sens de l'autre, empathie afin d'orienter au mieux les futurs indépendants.

Il est indispensable d'avoir les moyens d'offrir à ses enfants les meilleures écoles, éducation et formation le tout de haut niveau raison pour laquelle on fera bien, avant de procréer, de se demander si on en a les moyens.
Si non, on s'abstiendra.

Ce qui sera un moyen pour exercer de saines pressions pressions sur l'Etat

Ainsi en arrive-t-on non au Président des français mais au Premier ministre.

Ainsi, actuellement les deux derniers en lice, devraient nous dire en cas de victoire de l'un ou de l'autre quel sera le Premier ministre

qui devrait, à mon sens, être un travailleur social acharné, de première... avoir fait ses preuves en mesure, ensuite, de choisir les autres ministres.

Si, une fois en charge, il ne répondait pas à l'attente citoyenne tout Premier ministre peut et doit être licencié.

Le Président, lui, est avec les Français, pour ne parler que de la France, dans les jours de joie comme de malheur.
Il est partout.

Egalement dans les mondanités, culture, etc.

Relations diplomatiques CONTRIBUTRICES et CONCILIATRICES extérieures.

Ce qui revient à dire que le Français votant ne s'occuperait plus tant du futur président/e, et de ses costumes et coiffures (honte d'avoir quasiment aux portes de l'Elysée marmots bouffés par la vermine en taudis) que du futur premier ministre.

Bonne journée à vous.

Je pense, Pierre NOEL, à nos premiers échanges et, par le fait, imagine le sourire de l'hôte de ces lieux.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 27/04/2017

Voilà une des raisons indiquant pourquoi je ne voterai pas Macron ou un autre énarque. Il faut prendre le temps de réfléchir et faire passer cette vidéo. Celle-ci est une preuve à charge que nos europathes nous mènent en bateau depuis 1999.

A l'époque le café était en moyenne à 1 Fr 70 aujourd'hui il est à 1, 7 € ils fallait à cette époque X le Fr par 1, 659 (?) Qui s'en est mis dans la poche entre temps?

https://www.facebook.com/osonscauser/videos/1462698783802138/

Myriam, merci de votre réponse. Il nous faut aller dans ce qui a été fait depuis 30 à 40 ans et étudier en particulier ce que doit faire Macron. S'il est élu ce sera une catastrophe comme avec tous les énarques et profs qui se sont succédés dans les pouvoirs de gauche comme de droite.

Bayrou ne représente que lui-même, c'est un nase, un péquenaud au service de l'Europe.

Pour l'instant je m'abstiens en attendant la fin des débats, car sur l'islam aux croyances pourraves rien n'a été dit? Rien non plus sur le coran feuille de route criminogène au services des conquérants de l'islam et sa charia. Ces détraqués nous ont mis en danger de mort partout en Europe en particulier en France. Je n'oublie pas ces plus de 230 morts, plus de mille blessés sans compter le reste.

Bonne fin de journée également.

Écrit par : Pierre NOËL | 27/04/2017

Marine Le Pen a des affaires d'emplois fictifs qui, non élue, risquent de lui coûter gros.
En revanche, elle n'a pas cherché à s'enrichir personnellement (on dira que n'étant pas dans la misère il n'y a pas forcément grand mérite de sa part)

mais je voudrais savoir si elle ment ou si elle est sincère en disant tout haut ce que tant de Français pensent tout bas...?

Coupable une fois pour toutes d'être la fille de son père me met en colère.

Elle ne peut pas ne pas avoir en elle racines maternelle et paternelle et, bien entendu, a fréquenté les mêmes milieux que son père et famille.

Mais ensuite il y a tant de choses dans la vie.
D'autres rencontres... en dehors du milieu premier.

Philippot est-il véritablement d'extrême droite?

Pourquoi le père Le Pen le déteste-t-il autant?

Hollande a dit de Macron qu'il l'a trahi "avec méthode" et qu'il se vengerait...!

(Pierre NOËl. Marianne 1046-1047 dès page 40 article sur cette effarante organisation qu'est l'OPUS DEI...de quoi vous inspirer.

Écrit par : Myriam | 27/04/2017

Les commentaires sont fermés.