21/04/2017

Présidentielles: double naufrage d’un monde

a6VvlnIRTJTPUnyf1tIV9kEJO27-770x472.jpg

Jadis, les Etats-Unis et la France allumaient les réverbères du monde. Ces deux pays développaient des discours qui s’adressaient à tous les humains dans le but de les libérer. Aujourd’hui, leur universalisme a sombré dans l’indécence ordinaire. Triste constat né de deux campagnes présidentielles plus viles l’une que l’autre.

Bien sûr, les accusations d’hypocrisie n’ont cessé d’accabler au fil de siècles l’Amérique et la France. Après tout, le cynisme tranquille et hautain de la politique anglaise avait le mérite de ne pas révéler d’écart entre leçons de morale et exemples d’immoralité. L’Empire britannique ne se posait pas en champion de la liberté des peuples et se contentait de prélever leurs richesses. Alors que la France républicaine exerçait sa prédation coloniale en brandissant le drapeau des droits de l’homme ; alors que les Etats-Unis exploitait la planète en diffusant du rêve américain jusque dans les contrées les plus reculées.

Rêve, le mot est lâché. Les Etats-Unis et la France, mieux qui quiconque, ont su donner à leur pouvoir un récit propre à enthousiasmer les foules, bien au-delà des frontières. Ce récit a pour source les révolutions française et américaine, deux bouleversements majeurs dans l’Histoire de l’Humanité et dont les effets se sont fait sentir beaucoup plus longtemps que ceux de la révolution soviétique.

Le bonheur, clé des songes américains

Avec la révolution américaine, pour la première fois, des citoyens se sont érigés en république pour bouter le roi le plus puissant du globe hors de leur sol. Imagine-t-on l’onde de choc qui avait saisi les peuples enténébrés de rois lorsque cette formule de la Déclaration d’Indépendance fut prononcée le 4 juillet 1776 à Boston ?

Nous tenons pour évidentes par elles-mêmes les vérités suivantes : tous les hommes sont créés égaux; ils sont doués par le Créateur de certains droits inaliénables ; parmi ces droits se trouvent la vie, la liberté et la recherche du bonheur.  

La recherche du bonheur… Les Etats-Unis en ont fait leur clef des songes. Des millions d’humains ont bravé vents, marées et contrôles douaniers à Ellis Island pour tenter de trouver une serrure à cette clé. Pays de toutes les inégalités, de toutes les discriminations, les Etats-Unis n’en ont pas moins traduit en droits démocratiques ces aspirations au bonheur venues de tous les horizons.

L’abolition des privilèges… La France en a fait sa raison d’être. Dans la nuit du 4 août 1789, l’Assemblée constituante mettait fin à l’inégalité due à la naissance :

 L'Assemblée nationale, considérant que le premier et le plus sacré de ses devoirs est de faire céder les intérêts particuliers et personnels à l'intérêt général ; Que les impôts seraient beaucoup moins onéreux pour les peuples, s'ils étaient répartis également sur tous les citoyens, en raison de leurs facultés ; Que la justice exige que cette exacte proportion soit observée ; Arrête que les corps, villes, communautés et individus qui ont joui jusqu'à présent de privilèges particuliers, d'exemptions personnelles, supporteront à l'avenir tous les subsides, toutes les charges publiques, sans aucune distinction, soit pour la quotité des impositions, soit pour la forme de leurs perceptions (…)

En une nuit, une structure pluriséculaire s’effondrait. La France trahira ses promesses, bien sûr, comme les Etats-Unis. Mais sans ces deux lumières à éclipses, le monde serait encore dans l’errance.

Et il n’est pas interdit de rappeler qu’un Genevois a tenu le rôle capital d’inspirateur pour ces deux révolutions : Jean-Jacques Rousseau. Un philosophe d’expression française mais né juste hors de France, élevé dans le protestantisme comme la jeune Amérique. Idéal trait d’union, tracé par le promeneur solidaire.

La marque d’une agonie

Qu’on le veuille ou non, qu’on s’en glorifie ou qu’on s’en lamente, la France et les Etats-Unis ne seront jamais des pays comme les autres. Une campagne électorale en Amérique, et même dans l’Hexagone, sera particulièrement suivie par les médias internationaux, plus que pour d’autres grandes nations démocratiques.

Dès lors, le niveau pathétique – à tous points de vue – des campagnes présidentielles américaine et française illustre plus qu’un simple malaise passager. Jamais nous n’avons assisté, dans les deux cas, à un tel déferlement de mensonges grossiers, aussitôt démentis, aussitôt réitérés, de cynisme abrutissants, d’arguments pour marketing de papier hygiénique.

Si les médiacrates et les politiciens sont tombés aussi bas, ce n’est pas uniquement en raison de la faillite de ces corporations, cela démontre surtout que le modèle universaliste porté par les deux nations est à l’agonie. L’hypercapitalisme mondialisé règne désormais. Plus besoin de nous faire rêver à un monde meilleur, ça nous empêche de consommer. Bonne nuit.

Jean-Noël Cuénod

648x415_lampadaire-sous-coucher-soleil-illustration.jpg

18:55 Publié dans Politique française | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : présidentielles2017, france, etats-unis | |  Facebook | | |

Commentaires

Je constate que "la gauchosphère" mondiale a bien du mal à nous parler de maduro le dictateur socialo/communiste qui fait massacrer le peuple vénézuélien sans état d'âme, même sur France Culture on est coincé du bulbe en la matière, comme c'est étrange, alors qu'on passe son temps à nous enfler avec le populisme européen et rien sur maduro ho ho!!!! Comme quoi tout ce que l'on reproche aux autres, à l'autre camp, nous est totalement indifférence, quand ça nous touche directement!

Écrit par : dominique degoumois | 21/04/2017

Ces deux mondes sombrent parce qu'ils se sont laissé envahir par des peuples de cultures non seulement différentes mais antagoniques. La facture arrive maintenant...

Écrit par : Géo | 21/04/2017

Pour la recherche du bonheur jamais la recherche de la toute puissante domination sur autrui ou l'argent et ou richesses ostentatoires n'apporteront la réponse.

Seul, le bouddhisme en son enseignement.
Puis en sa pratique "active"!

Eventuellement en l'attente d'une nouvelle moderne, "moderne" non point sotte... approche du sens de la vie.

C'est un point de vue.

Sans plus.

Écrit par : MB | 21/04/2017

"avant c'était mieux"

Trop drôle, et moi qui croyait que c'était une façon de dénigrer la droite...

Écrit par : Eastwood | 22/04/2017

Il fut une époque où il fallait absolument avaler des connaissances. Des grandes écoles au service de l'Etat et des grands industriels ont été créés. L'ENA et d'autres ont répondu aux besoins, les sciences ont continué leur chemin.

Ayant acquis des connaissances, ils ont oublié de se cultiver par la pratique des Arts et leurs savoirs.

Aujourd'hui chez les énarques et autres HEC la médiocrité en tout est devenue institution. Ils ont mis en faillite cet Occident et les peuples mettant en avant une société de surconsommation, elle aussi devenue médiocre, avec ses croyances zinzins et ses journaleux inféodés aux fables et aux intérêts de quelques-uns.

Ajoutons une islamisation à outrance, la médiocrité a transformé l'Occident en terrain extrêmement dangereux pour notre avenir en particulier celui des gamins.

L'Occident doit se désislamiser, et remettre sur pied un capitalisme vertueux qu'importe les moyens à employer. Les religions s'occuper des morts et rien d'autres.

Cette élection reflète cette médiocrité, celle ou celui qui sera élu sera le valet du vatican et ses fables mais surtout l'obligé des grands industriels qui se foutent royalement de nos valeurs humaines.

Écrit par : Pierre NOËL | 22/04/2017

Mensonges répétés de Fillon encore ce jeudi et hier, qui insiste: "d'autres attaques dans Paris"

Fillon, un "ex-Premier ministre qui parie sur la peur et la manipule: Une attitude indigne d'un homme d'Etat"

Recours répété aux fake news des fillonistes* = stupide stratégie à-la-Trump des sarkozistes, où Fillon s'est grouillé d'instrumentaliser l'assassinat terroriste d'un policier

http://tempsreel.nouvelobs.com/presidentielle-2017/20170421.OBS8334/d-autres-attaques-dans-paris-la-lourde-erreur-de-francois-fillon.html
http://tempsreel.nouvelobs.com/presidentielle-2017/20170421.OBS8334/d-autres-attaques-dans-paris-la-lourde-erreur-de-francois-fillon.html


Fillon n'a jamais eu aucune force morale - à changer de principes comme de costumes gratuits - mais de rigidité mentale; s'est montré incapable de rassembler par lui-même, n'a affiché qu'opportunisme et non-qualités de leader, un mental instable inconsistant attaché au pouvoir en guise d'objectifs, incompétent incapable de savoir s'entourer, faible et dangereux pour la gestion d'un pays en abyme économique aux dettes dépassant le PIB, incapable d'empêcher le rachat de ses terres agricoles par stés chinoises, de stopper le recours aux financements de son fonctionnement, chez les plus gros fonds souverains au monde, cad. les saoudiens émirates & qatari.

* "les fillonistes ont dépassé la fachosphère dans la propagation des fake news", par Nicolas Vanderbiest, spécialiste de l’analyse des crises sur les réseaux sociaux, http://tempsreel.nouvelobs.com/presidentielle-2017/20170421.OBS8306/les-fillonistes-ont-depasse-la-fachosphere-dans-la-propagation-de-fake-news.html

Écrit par : divergente | 22/04/2017

Beau texte !

Écrit par : Mère-Grand | 22/04/2017

@divergente

Tout finit par se savoir! Et je suis tentée de mettre l'article en entier pour dénoncer les liens que vous avez mis et d'autres médias gauchistes:

Pendant l’attentat des Champs Elysée, un autre a eu lieu dans le 1er à Paris
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 22 avril 2017

Jeudi 20 avril, pendant à Paris dans le1er arrondissement, un homme a tenté de saisir l’arme d’un militaire de l’opération sentinelle pour faire un carnage.

Il a heureusement été maîtrisé par les agents en place.

L’attaque s’est produite à la station de métro Etienne Marcel, dans le 1er arrondissement de Paris vers 20h40. Un homme a tenté de s’emparer de l’arme d’un militaire de l’opération Sentinelle.

« L’attaque aurait pu mal tourner sans l’intervention des militaires », dit le rapport de police, qui l’ont immédiatement maîtrisé.

Les militaires descendaient l’escalier d’accès à la station de métro lorsqu’un individu est passé à côté d’eux et a tenté de voler l’arme d’un des soldats. Bien entraînés, ils ont eu le bon réflexe et l’ont maîtrisé, puis l’ont placé en garde à vue.

L’individu avait des antécédents judiciaires longs comme le bras : 21 condamnations pour violences, vol, stupéfiant… Il était d’ailleurs assigné à résidence et devait être reconduit à la frontière, mesure qui lui avait été notifiée – pour ce que cela vaut dans un univers mental socialiste qui n’a d’admiration que pour les pires criminels de l’humanité et se range historiquement toujours du côté du mal.

Ni l’identité ni l’origine ethnique de l’attaquant n’ont été divulgués.

Lorsque François Fillon a déclaré, peu après l’attentat des Champs Elysées, que d’autres attaques se sont produites à Paris, il disait vrai. D’autant que Reuters, que nous avons cité ce soir là, avait parlé de coups de feu dans une rue adjacente aux Champs Elysées. Cependant, les médias et les réseaux sociaux se sont tous moqués de lui.

20 minutes, BFMTV, Le Figaro, Francetv info, les inrocks, le lab Europe 1, Le Monde, LCi, Le Parisien, l’Express, Le Soir.be, TF1, Marianne, RTBF, France inter, se sont jetés sur François Fillon en parlant de dérapage, de polémique, de Fake News, de fausses rumeurs.

20 minutes a diffusé les ragots de Twitter.
Thomas Vampouille, rédacteur en chef adjoint à Marianne a dénoncé les informations « sans vérifier » de Fillon (avec un rédac chef comme lui, la faillite définitive de Marianne est assurée).
Benjamin Poulin, un autre journaliste, parle de « fausses informations ».
Nassira El Moaddem du Bondy Blog (célèbre pour avoir célébré l’antisémite et homophobe Mehdi Meklat), se moque de Fillon : « ça repose sur quoi ? ».
Arthur Berdah, du Figaro, par de « démenti de la rumeur » par le ministère de l’intérieur.
Dans Le Figaro, Marion Mourgue et Jean-Marc Leclerc reproche à Fillon que « e fait divers auquel il faisait allusion n’avait pas de rapport avec la fusillade », alors que le candidat de centre droite n’a jamais évoqué le moindre rapport avec l’attentat des Champs Elysée lorsqu’il avait dit : «On nous laisse entendre qu’il y a d’autres violences ailleurs dans Paris»
Le journaliste Guillaume Blardone, assez dégueulasse, parle de « récup jusqu’au bout ».
Sur LCI, Antoine Rondel, journaliste encore plus militant que les autres, parle carrément de FAKE NEWS.
Etr j’ai gardé le meilleur pour la fin : Adrien Sénécat, le « spécialiste » Décodex qui dénonce les Fake News des autres médias (mais n’a pas dénoncé celle de ses patrons), publie dans Le Monde avec Julia Pascual et Alexandre Lemarié que « Le candidat de droite « prétend » que « des rapports de police » évoquent d’autres attaques en dehors de celle des Champs-Elysées.

Où sont leurs corrections ?

Ne comptez pas qu’ils lui présentent leurs excuses : la vérité ne fait pas partie du monde des gauchistes.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Écrit par : Patoucha | 23/04/2017

Et le grand vainqueur est................GOLDMAN SACHS!

Écrit par : dominique degoumois | 23/04/2017

Les commentaires sont fermés.