21/03/2017

Marine Le Pen, sa guerre de retard contre le djihadisme

Orly.jpg

Si au soir du 7 mai, Marine Le Pen est élue présidente de la France, les djihadistes pourront faire sauter les bouchons de jus de pomme allal. Sa prestation de mardi soir lors du grand débat de TF1 a démontré, une fois de plus, à quel point son discours monomaniaque sur la frontière est inadapté pour affronter le terrorisme (dessin d'Acé)

Pour s’opposer à l’islamisme radical, la tenancière du clan Le Pen réitère son mantra : récupérer la maîtrise totale des frontières nationales. Ce qui est une illusion ­pour plusieurs raisons. Illusion d’autant plus dangereuse qu’elle peut donner aux citoyens un fallacieux sentiment de sécurité.

Primo, cette « maîtrise totale » est impossible à garantir sérieusement. Aucun Etat n’y est parvenu. Même en 1944, au plus fort des affrontements entre les nazis et les résistants savoyards, la Gestapo n’avait pas pu rendre imperméable la frontière franco-suisse dans la région genevoise. Et même le Mur de Berlin ne fut pas étanche à 100%, puisqu’entre 1961 et 1989, 5 075 personnes réussirent à s'évader de l'Est pour rejoindre Berlin-Ouest.

Secundo, Marine Le Pen refuse de tenir compte de cette réalité : les candidats à l’islamoterrorisme n’ont pas forcément besoin de passer une frontière puisque, pour la plupart, ils vivent en France et en ont la nationalité.

Tertio, cette crispation pathétique sur une frontière mythologisée est le signe que la frontiste a une guerre de retard vis-à-vis du djihadisme. Les idéologues de l’islamisme radical font la promotion de l’Oumma, ce sentiment d’appartenance à une communauté de foi qui transcende les frontières. Or, pour des jeunes en déshérence (provenant des milieux les plus divers), cette notion est porteuse de séduction. Ils appartiennent enfin à une immense famille sans frontière. C’est la force de l’Etat islamique que de s’appuyer sur cette notion d’Oumma pour créer une sorte de nation par-delà les nations. «Où que tu sois, tu es mon sujet», suggère cette idéologie totalitaire.

Dès lors, pour l’islamoterrorisme, la frontière est moins un obstacle qu’une opportunité. Elle lui permet d’utiliser les différences de procédures judiciaires et de méthodes policières entre les Etats pour se glisser entre différents pays pour y semer la terreur. De plus, les pesanteurs bureaucratiques de chaque Etat s’additionnent provoquant de graves défaillances dans la coordination entre des forces de sécurité nationales qui n’ont pas l’habitude de travailler ensemble.

La lutte contre le terrorisme ne saurait se satisfaire de discours simplistes. Il s’agit d’un combat à long terme à mener sur tous les fronts : social, politique, idéologique, diplomatique, policier, judiciaire, militaire. Marine Le Pen a prouvé mardi soir, sur ce chapitre essentiel de sa rhétorique, toute l’étendue de son incompétence.

Jean-Noël Cuénod

2017-02-13t151552z_277038483_lr1ed2d16e4f0_rtrmadp_3_france-election-le-pen_0.jpg

16:45 Publié dans Politique française | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : marinelepen, terrorisme, djihadisme, france, présidentielle2017 | |  Facebook | | |

Commentaires

Pourriez-vous, Monsieur Cuénod, nous dire quel parti, ou personnes très en vue sont en mesure de mener ce "combat à long terme sur tous les fronts: social, politique, policier judiciaire et militaire"!?
Pour le social, il y a des personnes qui ont besoin d'être aidées immédiatement, dans l'urgence, non à "long terme"!
Combat judiciaire avec certains parmi les plus hauts magistrats ou futurs magistrats du pays mis en examen?
Pour l'Oumma, notion "porteuse de séduction" qui donne le sentiment d'appartenir à une "immense famille sans frontières" (catholique: universel) pas mal de catholiques de baptême et pratiquants ont connu cet "appel" dit "vocation".
La jeune fille catholique, ou jeune homme, s'apprêtant à entrer dans une communauté religieuse, personne, après noviciat et vœux définitifs "morte au monde" est et fut également bien souvent "séduite" (les prêtres, eux-mêmes, pour un grand nombre d'eux ont un problème avec leur père, une tendresse infinie pour leur maman. Consacrés le père deviendra le pape ("Saint-Père") et la mère, "notre mère à tous", Marie, "mère de Dieu" comprise non seulement mère du Christ mais l'Eglise autre... "Oumma".
L'obligation, selon les évangiles - imposée prétendument ou non par Jésus - à qui voulait le suivre d'avoir à renier parents, proches et jusqu'à se renier soi-même dit l'indiscutable: il ne pouvait s'agir que d'une secte.

Marine Le Pen est incompétente (son père lui-même a dit qu'elle n'est pas assez intelligente pour gouverner) mais les personnes qui n'en peuvent plus n'ont pas forcément leur capacité de discernement intacte ou développée à satisfaction.

Marine Le Pen, très marquée par le catholicisme, avec la dévotion des Le Pen à Jeanne d'Arc ne peut pas ne pas toucher profondément certains aux abois à la recherche, en fait, de retour à cette notion pour d'"autres moins dans la détresse" désormais annoncée obsolète et périmée de charité chrétienne.

Écrit par : MB | 21/03/2017

Cher Monsieur,

Mme Le Pen dénonce le traité de Schengen, ce que font bon nombre d'autres politiciens européens, y compris en Suisse. C'est un échec, il faut juste le reconnaître.

La question du djihadisme est sur toutes les bouches... Elle a son programme, il a au moins le mérite d’être très clair, même très très clair.

Il n'y a pas de guerre de retard ou d'avance, il y a une guerre contre le terrorisme, un point c'est tout.

Je lis la même rhétorique journalistique que contre M. Trump... le bien contre le mal.

Vous êtes pathétique.

Écrit par : jacphil | 21/03/2017

ça me fait penser à Uber.

Écrit par : Pierre Jenni | 21/03/2017

Sans blague, vous pensez vraiment Marine Le Pen ignore que le vers est dans la pomme ?

D'autre part il ne s'agit même plus seulement de lutte contre le terrorisme, mais également et surtout contre l'islamisation et ses petits djihads du quotidien: Burkini sur les plages, exigence de bouffe halal dans les cantines publiques, prière de rue et autre ramadan ostentatoire.

Écrit par : C. Martel | 21/03/2017

Elle a une guerre de retard contre le djihadisme mais tous les autres ont une guerre d'avance pour l'islamisme.
Il est temps de remettre les pendules à l'heure.

Écrit par : norbert maendly | 21/03/2017

Il y a un vieux fond catho en France qui voit en Marine Le Pen sinon la réincarnation de Jeanne d'Arc ("Bouter les Anglais hors de France!") quelqu'un, "au moins un/e!" qui, élue, lutterait non contre l'islam, s'il ne s'agissait que d'une religion, mais qui combattrait ou se mobiliserait, avec les moyens nécessaires, contre, en ce sens, la prolifération des mosquées, "comme des champignons" (Marianne) sans modification apparente de cette idéologie avec esprit de conquête mondiale.
En certains quartiers, pour un simple exemple, surveillés par les "grands frères", on en est arrivé à priver les femmes de droit d'accès dans les établissements publics, simples restaurants, cafés ou bistrots!
Comment ne pas comprendre un légitime ras le bol!?
A par elle, Marine Le Pen, imaginent sans doute certains, qui?

Écrit par : MB | 21/03/2017

L'islam se veut au milieu de tout en Europe aujourd'hui, erdogan rêve d'une grande turquie qui irait de l'Atlantique à l'Indus!?!?!? Attention nos pays sont posé sur des bombes, les trucs sont partout et face à des kurdes en plus!

Écrit par : Degoumois Dominique | 21/03/2017

A vous lire et relire, Monsieur Cuénod, on ne peut pas ne pas penser qu'il n'y a en fait d'incompétence que celle de la candidate du FN!
Battue, incompétente avant même d'être élue ce qu'elle ne sera pas.
Qui aurait oublié la démarche des Français dans la rue à l'annonce de la victoire de Jean-Marie Le Pen au premier tour des présidentielles d'alors afin d'empêcher sa victoire au second tour?
Mélenchon a affirmé que les Français dans la gadoue se fichent absolument du passé de Jean-Marie Le Pen ou de sa fortune, celle de sa fille, abus et emplois fictifs.
Ils ne se préoccupent, en se mettant à leur place qui ne comprendrait! que de ce que ferait Marine Le Pen, alliés et conseillers, ministres choisis, si elle était élue.

Écrit par : MB | 22/03/2017

L'islam est le grand danger de ce siècle. Il n'appartient pas au mouvement EI, il simplement musulman, il lance un appel au crime en Europe, c'est Erdogan le grand Z'ami de nos détraqués:

https://francais.rt.com/international/35678-aucun-europeen-ne-pourrait-plus-etre-en-securite-menace-erdogan

Écrit par : Pierre NOËL | 22/03/2017

De très bonne source une personne a une sorte vision en 1969.
Elle cherche ce qui l'a fait descendre dans la salle à manger de ses grands-parents, monter les stores et regarder par la fenêtre.

La réponse est avant tout la beauté de la nature.

Cette vision correspond à la description du phénomène OVNI dont l'origine, contrairement à ce que l'on a voulu faire croire à l'opinion publique n'est pas d'origine extraterrestre pas plus qu'hallucination mais d'origine terrestre soit de la planète elle-même GAÏA AVEC pour but (LIVRE INDIQUE PLUS BAS) VU L'état de la planète une urgente prise de conscience, une élévation de la conscience humaine... ce qui revient à dire que le candidat se rapprochant au mieux du phénomène OVNI est Mélenchon avec son projet d'écologie planifiée.
Cet ouvrage explore l'"hypothèse de la matrice" qui "suggère que notre réalité est le fruit d'une simulation contrôlée par une intelligence supérieure":

LE SECRET DES SECRETS
Fabrice Bonvin Le temps présent Collection: Mutation

Écrit par : Myriam Belakovsky | 23/03/2017

Les commentaires sont fermés.