05/03/2017

Fillon a rétréci la Manif Pour Tous !

 

IMG_1447.JPG

Le Plouc a bravé les éléments déchaînés pour suivre, dimanche à Paris, la manif du dernier carré des partisans de François Fillon. Qui sont toujours fâchés avec les chiffres. Les organisateurs annoncent la présence de 200 000, voire 500 000 personnes pour une place du Trocadéro qui ne peut en contenir que 45 000. Ambiance très défilé contre le mariage gay. Mais en beaucoup plus petit. Fillon a rétréci la Manif Pour Tous.

Parmi la foule qui sort de la station Passy pour se rendre au Trocadéro, un manifestant explique à sa femme : « Ces salopard de la Météo annoncent grêle, vent, pluie pour empêcher les gens de venir. Ah vraiment, tout ça me dégoute. C’est un complot ! Tu m’entends ? Un-com-plot ! »

Il veut rire le monsieur, non ? Non ! Il est tout ce qu’il y a de plus sérieux, le monsieur. Et il n’a rien d’un Néandertalien au crâne rasé. Avec sa soixantaine manucurée, ses lunettes Dior, sa casquette plate en velours côtelé, sa veste de chasse Barbour, ses pantalons pour sortie à Fontainebleau et ses souliers de marche « Vieux Campeur », il est le symbole du Bonobo, ce  Bourgeois-Non-Bohème qui peuple les XVe et XVIe arrondissements de Paris et les beaux quartiers des métropoles françaises.

Pour qu’une personne de son style et de son rang en vienne à proférer de tels délires, cela démontre à quel point, les ultimes soutiens de François Fillon ont perdu tout bon sens et sont prêts à soutenir l’insoutenable.

Le climat général de la démonstration filloniste correspond à celui qui régnait dans les défilés de la Manif Pour Tous. Même Bonobos d’un âge certain, voire très certain, jeunes cathos en loden et mocassins à glands ou jupes plissées et serre-tête, parents de familles nombreuses encombrés de poussettes « design ». A un détail près, il y a, ce dimanche, beaucoup moins de monde que lors des cortèges contre le mariage gay.

L’organisateur du rassemblement de soutien à Fillon, Pierre Danon, estimait qu’il fallait 45 000 personnes pour remplir la place du Trocadéro. Or, si le centre était plein, les abords étaient loin de l’être. (voir photos). Selon l’IPP (Institut Pifométrique Personnel), il y avait entre 30 000 et 40 000 personnes, à tout casser. Ce qui est honorable mais loin des 200 000 personnes réunies par Sarkozy au même endroit en 2012. A cette occasion, les participants avaient débordé très largement sur toutes les avenues avoisinantes. Ce n’était pas du tout le cas avec le meeting de Fillon.

IMG_1443.JPG

IMG_1444.JPG

Les organisateurs se sont efforcés de réchauffer l’atmosphère, refroidie par les rafales de pluie et de grésil (le complot de Météo France continue !) en faisant huer François Hollande et les islamoterroristes. Mais ceux-ci étaient nettement moins accablés par la foule que le président honni !

Les « chapeaux à plumes » de la droite étaient, eux, bien à l’abri sur l’estrade couverte. On reconnaissait, notamment, François Baroin, présenté comme un Plan B au cas où Fillon se désisterait. Le baiser de la mort ? Lorsque François Fillon se place à son pupitre pour haranguer la foule, celle-ci se réveille, agite ses drapeaux tricolores. Place au Chef-qui-est-encore-Chef. Fillon, comme à son habitude, s’excuse du bout des lèvres:

« Même si toute cette charge contre moi est injuste, révoltante et instrumentalisée, je vous dois des excuses, celles de devoir défendre mon honneur et celui de mon épouse alors que l’essentiel, c’est de défendre mon pays. »

Fillon s'adresse aux dirigeants de son parti

Mais c’est aussitôt pour démontrer à quel point sa précieuse personne est indispensable à la sauvegarde de la France. Conscient que dès lundi à 18 h., les membres du Bureau politique de son parti Les Républicains se réunissent pour savoir s’ils continuent à soutenir sa candidature à la présidentielle, Fillon s’adresse à eux : « Laisserez-vous les intérêts de factions et de carrière et les arrière-pensées de tous ordres l'emporter sur la grandeur et la cohérence d'un projet adopté par plus de quatre millions d'électeurs ? » Et il réserve une manière de menace voilée aux figures de son parti qui se sont retirés de sa campagne :

« On m'attaque de toute part et je dois vous écouter, écouter cette foule qui me pousse vers l'avant. Je dois aussi m’interroger sur ceux qui doutent et fuient le navire, leur responsabilité est immense, et la mienne aussi. »

Pénélope Fillon est venue rejoindre son mari sous les vivats. Après la « Marseillaise », tout le monde s’en va au moment même où le soleil revient. Météo France aura exécuté son infâme complot jusqu’au bout !

Jean-Noël Cuénod

20:08 | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook | | |

Commentaires

Préparons nous donc déjà pour la première manifs anti-macron, qui aura lieux moins de 6 mois après sa victoire!

Écrit par : Dominique Degoumois | 05/03/2017

Les Français étaient au RV. Bravo FF

Vivement Mai!

Écrit par : Patoucha | 05/03/2017

Fillon, victime, d'abord, sauveur ensuite... c'est le contraire de Jésus sauveur, d'abord, victime, ensuite.

Écrit par : MB | 05/03/2017

OUI il y avait du monde je ne suis pas très fillon mais pas macron du tout, alors!!!! Je doute que les télés montrent toutes les photos, où on voit une véritable marée humaine, certains sont sans doute venus pour manifester contre cette gauche réactionnaire et cette justice "malhonnête"! Sur youtube (Coluche et la politique) une vidéo de Coluche en 1985/86!!!! Où il dit ce que l'on peut dire aujourd'hui de la gauche après moins de 5 ans de massacre politique et économique! L'histoire radote et se marche sur la queue! A droite ils veulent faire revenir juppe dont les casseroles sont 10 fois plus graves que cette de fillon! macron a aussi ses casseroles mais là la justice est au repos!

Écrit par : Dominique Degoumois | 06/03/2017

On présente au public des photos récentes comme annonçant (selon les devins médiatiques prophétisant ou prédisant) un Bayrou président, un Macron Premier ministre tel souverain pour Bayrou et prince charmant pour Macron.

Et ron et ron... petit... patapon!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 06/03/2017

Le comble c'est que les Français vont finir par regretter Hollande.

Écrit par : Pierre Jenni | 06/03/2017

regretter hollande là je ne pense pas!! Il faut lire des passages dans le dernier livre qui fait polémique, où il ratatine entre autre la justice et les juges! Ce type est totalement irresponsable c'est sans doute un pervers narcissique de plus, qui a fait de la Vespa son cheval de Troie! Donc un/deux/"Troie" WROOOMMMM! Sur youtube quelques vidéos où on voit les obama se moquer de lui!

Écrit par : Dominique Degoumois | 06/03/2017

Pas un mot sur le contenu.

Regrettable

La guerre de religion se serait elle étendue au delà des bergeries et catholiques et protestants auront oubliés les remous de l'islam.

Ce sera le prochain sujet largement débattus par les "experts", que Dieu les protèges.

Écrit par : Vadim | 06/03/2017

Dans l'hypothèse que Fillon ne soit pas au deuxième tour, il reste E. Macron et M. Le Pen.

Macron c'est ici:

blob:https://www.dailymotion.com/5598d29f-4e09-41b3-82d8-c81aa4629537

A quelques semaines des élections, la France sera confrontée à des révoltes avec un risque de guerre civile. Les fascistes de toutes les couleurs, rouges, verts, blancs, bruns, bleus et noires sont prêt à en découdre avec la démocratie et la Laïcité, les casseurs aussi.

Quant aux rats du centre, ils ont déserté, ils attendent que les postes soient à disposition comme d'habitude, c'est en fonction du vent.

L'anacondas "islam" attend son heure qui viendra tôt ou tard.

Écrit par : Pierre NOËL | 07/03/2017

Pierre,

Sans soustraire aux fondamentaux d'autres surprises. elles, plus calfeutrées et prêtent à bondir.

Le chiisme est à l'islam, ce que le catholicisme est au christianisme et le sunnisme, le protestantisme. Dans ces joutes Europa-américaines, il y a aussi comme des relents de St-Barthélémy. Cela ne devrait pas trop tarder et de faire jaillir de vieux démons.

Écrit par : Vadim | 07/03/2017

Toutes ces entrées triomphantes dans l'univers du vide ne sauraient mieux illustrer la vacance de la réflexion dans cette société héritière d'une pensée unique déjà largement imposée dans les corridors du socialisme bolchevique.

Pouvons-nous nous en prendre sérieusement à ces recrudescences fanatiques alors qu'un vide intergalactique aussi impressionnant nourrit les esprits de nos élites ?

Et que personne ne vienne affirmer qu'aucun des tribuns présent ne resurgisse de cette nature des choses particulièrement insipide et calquée sur la pensée unique, ni que personne ne vienne opposer non-plus apposer à Fillion une quelconque illégitimité dans cette galerie clownesque à la française.

Les coupables ne sont pas tant les porteurs de barbes antiques que les cloportes sensés leur opposer un quelconque débat. Ce n'est pas seulement que l'islam ou autre plaie dévore à pleines dents les lambeaux d'une culture aseptisée par tant de couardise et d'inexplicables lâchetés, mais que les chiens de garde de notre civilisation soient occupés à aller vaquer après quelques traînées illégitimes et quasi immatérielles.

Notre société va mourir d'un simple petit rhume, rien de grave, en fait, dans ce contexte, n'importe quelle marotte pourrait effacer ces 2'000 ans d'inexplicable en avalant d'une bouchée ses anciens mythes fondateurs.

Écrit par : Vadim | 08/03/2017

Les commentaires sont fermés.