22/02/2017

Bayrou centre sur Macron !

cover-r4x3w1000-58adae5785fc1-000_LX79D.jpg

 Lucide, François Bayrou ne briguera pas l’Elysée. Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. En septembre dernier, le patron du Modem étrillait Emmanuel Macron. Aujourd’hui, il soutient sa candidature à la présidentielle en lui proposant une alliance.

En choisissant le siège du son parti centriste, le MoDem, pour faire sa conférence de presse, François Bayrou avait donné un petit signe, ce mercredi après-midi. Il y a plus solennel comme cadre pour annoncer que l’on se porte candidat à la Suprême Magistrature. En revanche, pour expliquer que l’on renonce à concourir tout en lançant une proposition d’alliance avec l’un des principaux concurrents de l’épreuve, le lieu était adéquat.

Visiblement, se présenter une quatrième fois démangeait l’« éternel troisième ». Mais la menace d’une victoire possible de Marine Le Pen a servi d’onguent émollient à ce prurit compétiteur. Sans doute aussi, la prudence a sa part dans ce choix. Partir si tard dans la campagne, avec tous les frais que cela suppose pour un résultat qui s’annonçait plus ou moins médiocre, pouvait mettre en cause l’existence même de son MoDem.

Cela dit, lorsque François Bayrou dénonce « la parole politique qui ne vaut plus rien », il doit s’inclure dans cette critique. En septembre dernier, lors d’une interview diffusée par BFMTV, il n’avait pas de mots assez durs pour qualifier Emmanuel Macron, stigmatisé comme « l’homme des puissances financières ». Voici un passage assez croquignolet :

« Il y a là une tentative qui a déjà été faite plusieurs fois par plusieurs grands intérêts financiers et autres, qui ne se contentent pas d'avoir le pouvoir économique, mais qui veulent avoir le pouvoir politique. On a déjà essayé plusieurs fois… On a déjà essayé en 2007 avec Nicolas Sarkozy, et ça n'a pas très bien marché. On a essayé en 2012 avec Dominique Strauss-Kahn… Et ce sont les mêmes forces qui veulent réussir avec Macron ce qu'elles ont raté avec Strauss-Kahn ».

On peut considérer ce revirement sous deux angles. Soit, on qualifie Bayrou de girouette qui grince n’importe comment. Soit on considère qu’il a eu le courage de surmonter sa méfiance de vieux paysan catholique vis-à-vis de l’argent en choisissant de soutenir « l’homme des puissances financières » contre « la femme des puissances obscures ».

Pour sauver la face, Bayrou a proposé à Macron une alliance ponctuée de quatre exigences qui ne mangent pas de pain : primo, créer une « véritable alternance » en rejetant « un recyclage des vieilles idées », secundo, « rédiger une loi de moralisation de la vie publique », tertio, revaloriser de la rémunération du travail pour les salariés et les indépendants, quarto, introduire la proportionnelle aux élections législatives. Toutes ces propositions, Emmanuel Macron peut les signer sans barguigner, elles vont toutes dans son sens. Et bien entendu, l’ex- « homme des puissances financières » a accepté cette alliance quelques minutes après avoir été lancée.

Macron.JPG

Cela dit, pour spectaculaire qu’elle soit, cette entente n’en demeure pas moins fragile. Le MoDem a perdu sa substance militante et ne compte, selon les estimations des médias, qu’entre 10 000 et 15 000 membres. Quant au mouvement En Marche de Macron, il revendique 192 000 adhérents. Mais comme on peut s’y inscrire en quelques clics, ce nombre peut tout aussi bien se dégonfler en un clin d’œil. Ou de souris. Or, jusqu’à maintenant, aucun président n’a été élu sans l’aide de grandes machines électorales. Le centriste Giscard d’Estaing – dont le profil est un peu semblable à celui de Macron – l’avait, certes, emporté en 1974 mais grâce à Jacques Chirac qui lui avait apporté, clef en main, le soutien du puissant mouvement gaulliste.

Toutefois, les temps ont changé. Les grands appareils politiques se sont grippés, à gauche comme à droite. Ils n’ont plus auprès des électeurs l’aura qui fut la leur, naguère encore.

  C’est le pari que tente Macron, avec Bayrou comme garant moral : donner au social-libéralisme une incarnation politique dont l’attractivité soit basée sur les nouvelles formes de sociabilité crées par la technologie communicante. Il est jouable, ce pari. Cela dit, à trop miser sur le virtuel, on risque de perdre de vue le réel.

Jean-Noël Cuénod

LA VIDEO DE LA CONFERENCE DE PRESSE DE BAYROU

19:29 Publié dans Politique française | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : bayrou, macron, présidentielle2017, france, vidéo | |  Facebook | | |

Commentaires

Bayrou le Poulidor de la politique française réussi a se maintenir dans sa position de suceur de roue. Ca ne va rien changer au destin de la France. Etre la remorque de Macron ou celle de Fillon c'est pareil l'important pour le maire de Pau c'est d'être dans le coup sans dépenser d'énergie.

Écrit par : norbert maendly | 22/02/2017

Le suceur de roue en son nouveau livre Résolution française aborde le déclin français non en critiquant ou condamnant mais en apportant trois remèdes ou mesures


UNITE

VITALITE

VISION

Écrit par : M.B. | 22/02/2017

C est drôle ce couple Macron -Bayrou!
--Le premier n a pas de programme, même les hackers russes(juste pour rire)se sont cassés les dents pour "espionner" son vrai programme. Les Services secrets russes se sont mis aussi à l oeuvre d une manière acharnée. Résultats des courses, aucune trace n existe du Programme de Macron, il n en a pas, c est tout bête mais c est ainsi!
Au fond son mouvement En marche, est il vraiment en marche (tout court) ou plutôt En Marche Arrière?
--Quant à Bayrou, n est il pas le Baiser de la Mort! Mais Macron n en a pas besoin de cette alliance pour couler tout seul sauf que les Multi Nationales, les Grandes Banques dont Rotschild et Rockfeller et leurs Lobbys et in Fine son Papa spirituel Hollande qui le soutiennent et c est là que le bât blesserait la France.

Écrit par : Charles 05 | 22/02/2017

L'un n'a pas de programme, l'autre n'a pas d'électeurs !

Le bouseux et le riche, une belle alliance pour la suite. Mentir et retourner la veste, c'est tout un programme largement utilisé. La greffe des croyances faisant le reste.

Écrit par : Pierre NOËL | 23/02/2017

Si l'on pense à la "rue" qui regarde les choses à la télé... M. Bayrou a commis deux erreurs au moment des présidentielles qui menèrent finalement M. Sarkozy à la Présidence.

Interviewé conduisant sa voiture, téléphone du fils ou de l'un des fils de M. Bayrou lequel répond: "Bonjour, mon grand!" avec, côté public TV, le sentiment que l'intervention du ou de l'un des fils de F, Bayrou a été préalablement soigneusement mise au point (non "poing"?! entre eux deux père et fils.

Second problème: au fut et à mesure que M. Bayrou montait ou, catho, "ascensionnait"! dans les sondages sa tête semblait comme "enfler"!

Certaines photographies de M. Bayrou le présentent sous les traits d'un paysans matois qui est, à propos de Jean vingt-trois, ce que disait à sa maman l'un de mes amis prêtres!

sans pour autant ("en emporte le vent!") nier l'ouvrage récent de qualité RESOLUTION FRANCAISE rédigé et publié par François Bayrou.

Écrit par : M.B. | 23/02/2017

Entre Bayrou et Macron,
Le Premier porte le baiser de la mort comme Hollande et le 2ème porte le charisme et le sans-programme, encore comme Hollande son papa spirituel autrement dit le télécommandé par Exxon Mobile et/ou Qâtar et les autres Grandes banques et leurs Lobbys..La France n est pas encore sorti de l auberge...

Ne dit on pas que les Vieux ne veulent pas mourir et les jeunes ne veulent pas naître et d ici là les monstres et les loups resurgissent...

Écrit par : Charles 05 | 23/02/2017

Les choses sont toutes bêtes et simples concernant les candidats présidentiels de mai 2017.
Quand la bande à trois, BHL, Hollande et Alain Minc soutiennent un candidat, soyons certains que leurs préférences sont mauvaises pour la France et surtout qu il ne faudrait pas les élire...Ce n est pas si compliqué que ça...! Il nous manque au fond leur 4ème, Fabius qui admire le "bon boulot d Al Qayda en Syrie chose qu il avait déclarée urbi et orbi à Marakech en septembre 2012 lors de la 4ème Réunion des Amis(=pires ennemis") de la Syrie! Quoi de pires que de soutenir Al Qayda et pourtant il a été gardé comme Président à vie du Conseil Constitutionnel...la plus haute instance juridique de la France, Pays des Droits de l Homme (Bofff..)

Écrit par : Charles 05 | 23/02/2017

Charles 05

Si comme vous écrivez, Bayrou porte le baiser de la mort alors vous, Charles 05, portez la mort du baiser.

Voyez les ouvrages de Bayrou qui, élu, en un tour de main vous remet l'Ecole et la Culture en bonne et due place soit la première.

Imaginez que se liguent Bayrou avec, au refrain "C'est nous les Africains qui revenons de loin": Borloo de retour d'Afrique, officiellement, puis super bobo bonbon macaron Macron

triumvirat donnent à penser aux Français que Bayrou élu le Premier ministre serait le battant Macron (grâce, charme, allant) avec à l'Ecologie le ministre d'Etat Borloo... le couple Bayrou Madame un peu une "tante Yvonne" de bon souvenir...
vous auriez du sérieux avec Bayrou, capital curiosité "que ferait-il, au juste?" avec Macron enfin capital sympathie avec Borloo... de quoi, dès le premier tour, renvoyer à leurs poissons rouges Mesdames Le Pen tante et nièce.

Selon Cocteau, Charles 05, la mort, Princesse, passe les miroirs...

Écrit par : MB | 24/02/2017

@MB,
Vous dites ""Selon Cocteau, Charles 05, la mort, Princesse, passe les miroirs..."

N oubliez pas aussi qu’Heurtebise est mort asphyxié par le gaz et qu’il n a jamais été qu au service de la Mort en tant que chauffeur et qu il peut se téléporter tout comme la Mort. Et enfin que la Mort est punie lors d’un jugement après avoir tué Eurydice pour avoir fait preuve d’initiative car sa mort ne faisait pas parti des ordres.."

J ai bien des "ordres", vous comprendre moi? ...
Et dans le cas qui nous intéresse, Macron/Fillon/Bayrou ...etc..ne seraient ils pas que des exécuteurs des Ordres des Grandes banques, des Grandes Multi Nationales et de leurs lobbys voire même que ces Dirigeants seraient au moins à 50% (fifyt fifty, allez) leurs robots à col blanc et cravate bleue si ce n est pas avec un noeud-papillon tout bô?!

Écrit par : Charles 05 | 25/02/2017

Les commentaires sont fermés.