02/02/2017

Fillon et le syndrome de la Rolex

 

Francois-Fillon-s-attaque-au-microcosme-parisien.jpg

Chacun se rappelle l’aérienne formule de Chirac : «Les emmerdes volent en escadrille». Pour François Fillon, ce n’est plus une escadrille qui le vise mais un pont aérien avec tapis de bombes. Lorsqu’il ne s’enferre pas dans de nouveaux mensonges, c’est un média qui sort le dernier scoupe ravageur. Qui sera suivi d’autres.

Lorsqu’une campagne politique déraille dès son début, il est bien difficile de la remettre sur les rails. La faute initiale du candidat de la droite «loden-mocassins à glands» ne concerne pas Pénélope et ses emplois fantômes mais son programme de démantèlement de la sécurité sociale, suivi d’un rétropédalage très laborieux.

Alors qu’il fut premier ministre pendant cinq ans, Fillon n’a toujours pas compris que s’attaquer à la sécu en France, c’est allumer un barbecue de vaches sacrées sur la place centrale de Bénarès.

Dès lors, toutes les accusations qu’il a subies par la suite ont été encore plus vivement ressenties par les citoyens qui tremblent pour leur système de soins. D’autant plus que les prêches austères de ce Savonarole bien coiffé étaient démentis par les largesses qu’il s’octroyait ainsi qu’à sa famille. Sang et larmes pour les poires, champagne et caviar pour ma pomme.

Cela dit, l’affaire Fillon n’est qu’un épisode parmi d’autres dans la grande saga qui lie, souvent pour le pire, argent et pouvoir. Eternelle question mais qui, aujourd’hui, prend une acuité particulière.

Avant que les Trente Glorieuses n’emballent le monde occidental dans le Tout-Economique et sa société de surconsommation, une sorte de statut non-écrit régnait dans de nombreuses démocraties européennes : les magistrats, les députés, les ministres étaient mal payés mais jouissaient d’une position prestigieuse aux yeux du public. Certes, il s’est toujours trouvé des petits malins et des gros corrompus dans ces hautes sphères mais dans l’ensemble, les détenteurs du pouvoir respectaient cette manière de contrat social. Bonne renommée valait mieux que ceinture dorée.

Il en allait de même pour d’autres émetteurs d’influence au sein de l’Etat, comme les instituteurs et professeurs. Ils ne roulaient qu’à vélo mais au village, dans le quartier, chacun levait son chapeau à leur passage. Pour leurs voisins, ils étaient des Messieurs. Pour la plupart de ces hommes de pouvoir et de savoir, le prestige suffisait à leur donner une belle estime de soi et leur permettre d’avancer dans la vie du pas assuré de celui qui se sait reconnu.

Aujourd’hui, ce genre de considération est balayée par l’unique valeur qui ne soit pas relative, celle incarnée par le Veau d’Or. Moïse n’a pas fini de briser de rage les Tables de la Loi.

Le publicitaire Séguéla fut naguère vilipendé pour avoir énoncé, à propos de Sarkozy, sa célébrissime tirade: «Un président qui, à 50 ans, n'a pas de Rolex a raté sa vie.» Il ne formulait pourtant qu’une évidence. Les écoliers ricanent maintenant devant leur prof qui gagne en un mois, ce qu’un dileur empoche en trois jours. Quant aux politiciens, s’ils font du vélo, c’est pour la galerie écolo. Ces hommes, ces femmes qui ont souvent accompli de longues études, voient leurs anciens condisciples faire fortune dans la haute finance ou les grands groupes industriels, alors qu’ils doivent se contenter de revenus qui, en comparaison, relèvent de la roupie de sansonnet. D’où les empilements de mandats. Et les magouilles pour rendre plus valorisantes leurs rémunérations. Histoire de ne pas paraître trop plouc dans les réunions des anciens de HEC ou d’autres grandes écoles.

L’affaire Fillon n’est pas seulement la faillite d’un homme, ni même d’une caste politique. Elle est la conséquence directe de l’effondrement des cadres moraux voulu par la société de l’hypercapitalisme.

Jean-Noël Cuénod

Et pour détendre un peu l’atmosphère, voilà la vidéo d’une chanson de Frédéric Fromet «Femme de François Fillon». A se tordre ! 


Femme de François Fillon - La chanson de... par franceinter

 

15:55 Publié dans Politique française | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : fillon, politique, france, affaire, vidéo | |  Facebook | | |

Commentaires

avec ou sans Rolex, Fillon n'a été élu que par 4,5 mios sur plus de 44 millions d'électeurs inscrits

Fillon en 1er ministre sous Sarko n'avait aucun charisme, et no surprise, ce would-be président frise le pathétique, en désespoir de cause à chaque pas: hier à revendiquer un coup d'état institutionnel et contre la démocratie, quitte à prendre ses co-partisans et électeurs pour des imbéciles, pendant qu'ils constatent dans quels vides institutionnels sont organisées ces primaires, dépendants des statuts internes au parti, qui s'est doté d'une "haute autorité", instance en interne au LR donc.

Écrit par : divergente | 02/02/2017

Il y a des dossiers dans le frigo, d'autres dans le congélateur suffit d'attendre le bon moment.

Qui a élaboré des lois pour que les élus puissent profiter du système? Car enfin, ce n'est pas d'aujourd'hui ou la course pour prendre les places, c'est la course aux privilèges, au pouvoir et à l'argent, au bien-être ni vu ni connu.

Qui a inventé les fables religieuses, afin que les gueux donnent leur vie, leur argent, leur talent, leurs enfants au travers des croyances?

Une crise majeure arrive, elle coûtera plus cher que le prix d'une assistante parlementaire à 1 million d'Euros.

MLP ne risque pas d'en profiter. Il faut prendre peut-être le modèle Suisse si nous ne voulons pas nous retrouver dans un modèle islamique avec sa charia. Qouique.....

Écrit par : Pierre NOËL | 02/02/2017

Votre analyse est intéressante et bien menée.
La chanson, « A se tordre » pour qui aime les curées.

Qu’un être humain ne soit pas irréprochable, en l’occurrence, qu’on le charge pour toutes sortes de raisons n’oblige pas à participer de son lynchage en public.

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 02/02/2017

Faut pas exagérer, la corruption politique est faible dans les démocracies européennes. La, ou la corruption est omniprésente sur le continent -en Europe Centrale et de l`Est- elle constitue la face cachéee d`un grave déficit démocratique et enrichit systématiquement les politiciens. Le grand antidote a la corruption, c`est la démocratie.

Écrit par : jean jarogh | 03/02/2017

D'un point de vue féminin, il faut reconnaitre que F. Fillon est au moins respectueux du travail de l'ombre de son épouse.
Car qui connait un peu le monde politique sait parfaitement à quel point la femme de.... doit participer, compenser, organiser, soutenir, aider, renoncer, pallier, etc. à son homme politique de mari. En plus de maintenir sa famille sa cohérence et son union. (Sarko est justement l'exemple contraire, tout comme hollande d'ailleurs, voire Juppé et bien d'autres).

Tout une vie et toute une famille sont engagées (ou pénalisées) généralement dans ce seul but de l'homme (femme) politique.

Mais comme nous sommes dans un monde hybride, "unisexisé", unigenre maintenant, tout cela perd son sens, et bien entendu cela donne des arguments aux délateurs issus bien évidemment de la doctrine actuelle.

Écrit par : Corélande | 03/02/2017

D`ailleurs chez Fillon cette affaire de menue monnaie, ca bien moins de la corruption que de la mesquinerie: il n`a pas pu se résoudre a renoncer a ces malheureux euros qu`il pensait pouvoir légalement se garder. N. Brimo, le journaliste du Canard, dit lui-meme que Fillon "est profondément radin." Cela dit, si les francais veulent un gouvernement qui mette un cadenas sur leurs dépenses publiques, Fillon est l`homme qu`il leur faut.

Écrit par : jean jarogh | 03/02/2017

Claude Guéant a emballé tout ça dans un grand papier-cadeau hier (de mémoire):
"ces partis ont voulu confisquer les élections avec leurs primaires, aujourd'hui ils se sont mis tous les 2 hors course", ajoutant un mot à propos du délitement démocratique - aucun des candidats pré-sélectionnés par les primaires n'aura survécu.

Auto-goal de ces primaires bancales, fin de partie ou fin de jeu? pour les 2 grands partis français. Entrent en lisse ces ex-membres de gouvernement (Macron, Guéant, ..) qui ont su se protéger en amont des faiblesses "institutionnelles" des primaires.

Écrit par : divergente | 03/02/2017

Les bons mots de François Fillon

pour qui 'l’honnêteté' est sa deuxième qualité, est l'un des 2 piliers de son programme présidentiel: "On ne peut pas diriger la France si on n’est pas irréprochable (…).
On est des hommes politiques, on n’est pas des citoyens comme les autres"

(sondage IFOP 2016 sur l’image de Fillon: 'l’honnêteté' citée par les Français comme sa qualité numéro un)

Dans son Programme, Fillon exige de Faire un effort pour la France:
"Comment ne pas être soucieux devant les difficultés de notre pays?"

"La France est menacée de faillite, alors on se retrousse tous un peu les manches, on fait un effort de travail"

"Ce que je propose, c'est la diminution de la dépense publique"

Fillon veut supprimer 500.000 postes de fonctionnaires, passer au 39h payées 37
"J’ai visité il y a quelques jours l’entreprise Smart, où les salariés travaillent 39 heures payées 37 pour permettre à l’entreprise de continuer à se développer.

"Je reconnais que mon programme est difficile parce que ma conviction, c’est que pour redresser le pays, on ne va pas y arriver avec de l’eau tiède et des méthodes qui ont déjà échouées.

Pour que ces Français aient choisi à un pourcentage aussi élevé de me soutenir
c’est qu'ils ont adhéré à ce projet,
donc je ne crains pas de retournement".

Écrit par : divergente | 03/02/2017

Déclin avec anarchie signe d'entropie, mais pourquoi?

Notre "vieux" continent comme si géographiquement parlant ce continent aurait été créé en premier donc aujourd'hui le plus âgé.

La tirade à propos de la Rolex, costumes de Macron... parce que "Tout est vanité"! n'est devenu ou n'est plus que vanité.

Vanité par ou à force de banalisation laquelle met à sac les civilisations.

L'expansion de l'islam, non dans le meilleur (voir dhimmitude, d'une part, stratégie d'infiltration de l'islam, de l'autre) du point de vue ou selon l'inspiration des "vieux" prophètes bibliques serait le signe même de la colère divine par rapport à l'ensemble des valeurs désormais par nous jetées par-dessus bord.

Vanité non vide parce que le vide comprend un potentiel de contenu mais vanité platitude... c(...)!

Suffit de regarder quelques convives autour d'une table au restaurant.
A chacun, deux enfants compris, son portable (voire deux portables)
Les portables sonnent ou l'on "pianote"!

Les deux enfants, assis l'un à côté de l'autre, se parlent entre eux non simplement mais par leurs portables interposés.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 04/02/2017

"La chanson, « A se tordre » pour qui aime les curées."
Un certain manque de sens de l'humour. Cela arrive.
"Qu’un être humain ne soit pas irréprochable, en l’occurrence, qu’on le charge pour toutes sortes de raisons n’oblige pas à participer de son lynchage en public."
Il y a progrès puisque Hélène Richard-Favre passe de la "justice" au "lynchage". Bigre, voilà quelqu'un qui a fait (au passé donc) campagne sur la vertu et qui est pris avec la main dans le pot de confiture.
http://www.linternaute.com/dictionnaire/fr/definition/lyncher/
C'est quand l'enterrement?
"son programme de démantèlement de la sécurité sociale, suivi d’un rétropédalage très laborieux."
Bien justement, s'il y a eu rétropédalage où est le problème? Il y a un autre point tout aussi sensible où il n'y a pas eu rétropédalage et qui est totalement inadmissible pour certains: sa volonté de changer de politique vis-à-vis de la Russie. C'est ce qui est impardonnable. Demandez à Sorros et cie.

Écrit par : Charles | 04/02/2017

Les secrets de l'exode, l'ouvrage cité en fin de commentaire apporte une autre version concernant l'histoire du Veau d'Or.

De retour d'Egypte, suite à la mort de Pharaon, Moïse figurant parmi les "pharaonnables" mais non élu en apercevant le Veau d'Or, la corne, symbole du culte à Amon (la croix, symbole du culte au dieu Aton préfiguration du christianisme) comprend que le peuple imaginant qu'il ne reviendrait plus a laissé tomber le culte au dieu Aton pour en revenir au culte du dieu pluriel Amon et, par le fait, pique la crise que l'on sait puis, toujours selon cet l'ouvrage c'est par leur refus du retour du culte au dieu Amon suite à la mort d'Aménophis IV que, sur ordre du nouveau Pharaon, les prêtres concernés doivent quitter l'Egypte. Se joignent à eux et leurs familles et fonctionnaires les Hébreux ainsi que "toute une tourbe" qui se rendront en terre promise en passant par le désert. La Bible n'interdit pas la richesse mais une part doit, sorte d'ISF, être remise ou revenir aux pauvres. (Jacques Attali Les Juifs, le monde et l'argent).

LES SEXRETS DE L'EXODE Messod et Roger Sabbah

Écrit par : Myriam Belakovsky | 05/02/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.