26/01/2017

Au malheur des femmes

les-trois-etes-dinardais-de-pablo-picasso.jpg

C’est entendu, le pire du pire en matière de haine des femmes est l’œuvre des islamistes. Cela dit, dans la Russie de Poutine et les Etats-Unis de Trump, elles ne sont pas à la noce.

Le patriarcat est en train de vivre ses derniers moments. Mais il bouge encore, le bougre! Et son agonie se révèle aussi lente et épuisante qu’agitée et sanglante. C’est qu’il s’agit d’une révolution à nulle autre pareille : faire tomber la multimillénaire domination de l’homme sur la femme.

Comme toutes les révolutions, elle est faite d’une série de petits bonds en avant, suivis d’un grand bon en arrière. A la Révolution française, ont succédé l’Empire et la Restauration, puis une autre révolution a éclaté, donnant une forme plus libérale de monarchie, et encore une troisième révolution qui a sombré dans le Second Empire pour, enfin, aboutir à la République. La longue vue est le seul instrument qui vaille pour juger pareils mouvements de fond.

Humiliation et repli en terre d’islam

Les combats d’arrière-garde sont toujours les plus acharnés et les plus cruels car l’énergie du désespoir anime ceux qui s’accrochent à leur pouvoir comme Harpagon à sa cassette. C’est au sein du monde musulman que le patriarcat déploie sa résistance la plus acharnée. Sans doute, les Occidentaux n’ont-ils pas mesuré à quel point la colonisation des pays d’islam a été ressentie par leurs habitants comme une humiliation. Elle s’est révélée d’autant plus aiguë que, jadis, ces sont les musulmans qui dominaient une grande partie du monde, à commencer par l’Europe, en Espagne et dans l’espace ottoman. Cette humiliation a conduit à un repli sur les traditions avec ce sentiment que, si l’on a échoué, c’est que l’on ne les avait pas suffisamment respectées. Or, lorsque des peuples amorcent ce retour en arrière, ils simplifient leurs traditions et, partant, en viennent à les caricaturer. Ainsi, en lisant attentivement le Coran, l’inégalité entre femmes et hommes n’est pas aussi évidente qu’il n’y paraît à première vue. Il n’empêche que c’est cette « première vue » qui est privilégiée par les intégristes prônant le repli.  Dès lors, empêcher la femme d’atteindre l’égalité devient une sorte de résistance au monde occidental honni, confortée par la lecture littérale – et non symbolique – du Saint Livre. C’est une explication possible ; il en est bien d’autres.

Cette simplification de l’islam a été déployée par le wahhabisme sur les ailes des pétrodollars. Les premières victimes de cet islam saoudifié furent les femmes ainsi que les confréries soufies et les écoles musulmanes qui vivaient leur religion avec ses milles et une subtilités. Or l’intégrisme abhorre les subtilités qui parasitent son discours massif.

On ne le sait que trop bien, cette régression a servi d’aliment idéologique aux islamoterroristes d’Al Qaeda, Daech et autres Talibans.

Trump et Poutine, une misogynie active

En Occident, en Europe, régions du monde où elle se porte pourtant nettement mieux, la cause des femmes vient d’essuyer de sérieux revers. Aux Etats-Unis, Trump commence à mettre en acte la misogynie dont il avait fait montre durant sa campagne. L’un de ses premiers décrets présidentiels, signé lundi 23 janvier, interdit le financement d’œuvres d’entraide internationales qui soutiennent le libre-choix de procréation pour les femmes, sous prétexte de lutter contre l’avortement. Or, ces organismes prodiguent des soins vitaux dans les régions les plus pauvres de la planète. Mais de cela, Trump se fiche comme de sa première moumoute, l’important étant de complaire aux franges intégristes du catholicisme et de l’évangélisme de son électorat.

En Russie, le parlement a adopté, mercredi, une loi dépénalisant les violences commises dans le cercle familial, si elles n’entrainent pas une hospitalisation. Jusqu’alors ces violences relevaient du Code pénal et pouvaient valoir à leur auteur une peine maximale de deux ans d’emprisonnement. Avec cette loi, elles ne figurent plus dans le code et deviennent une infraction administrative qui ne prévoit, au maximum, qu’une amende de 30 000 roubles, soit 496 francs ou 464 euros. Il faut encore que ce projet passe au Sénat puis soit signé par la présidence pour devenir effectif. Mais comme il a été porté par Russie Unie, le parti de Poutine, son issue favorable est assurée. Or, le simple fait de lever la main sur son conjoint est en soi suffisamment grave pour que la justice intervienne, même si la victime n’a pas été hospitalisée. Attendre une blessure grave pour agir est une manière d’encourager l’escalade de la violence.

Qu’une Russe meurt toutes les 63 minutes à la suite de violences domestiques et que plus de 650 000 femmes de ce pays soient battues par leurs maris ou compagnons[1], cela pèse peu devant les pressions exercées par l’Eglise orthodoxe. Celle-ci a soutenu activement cette dépénalisation « afin de sauvegarder les valeurs familiales traditionnelles ». Ah, mais ça change tout ! En flanquant une rouste à son épouse, on n’est plus une brute mais le sourcilleux gardien des « valeurs familiales traditionnelles ». A quand la décoration de l’Ordre de Sainte-Catherine-La-Grande-Martyre ?

Ne pas confondre religion et confession

Dans de nombreux cas de régression misogyne, on retrouve donc une institution confessionnelle, c’est-à-dire une instance du pouvoir qui tord une religion dans le sens qu’elle veut afin de conserver des privilèges pour elle même ou pour la caste qu’elle représente. La religion, c’est l’aspiration des êtres humains à se relier avec ce qui les dépasse. La confession, c’est une approche particulière de la religion. Sur cette approche particulière, se construit une institution confessionnelle qui, au mieux, véhicule une partie de cette aspiration religieuse et, au pire, en utilise la force pour exercer un pouvoir sur les humains. D’où l’importance sociale, mais aussi spirituelle, de la laïcité qui vise à empêcher l’institution confessionnelle de se dévoyer dans l’exercice du pouvoir politique.

Dès lors, l’émancipation des femmes passe forcément par la laïcité et par une vision antiautoritaire de la religion.

Mais comme rien n’est simple en ce bas monde, il arrive parfois que des femmes se fassent les alliées de la domination masculine, comme ces jeunes filles qui participent à l’islamoterrorisme, comme cette députée de Russie Unie, Olga Batalina, qui a défendu le projet de loi dépénalisant les violences intrafamiliales, comme toutes ces Américaines qui ont voté pour celui qui les insultait.

Depuis qu’il est apparu sur terre, l’humain a suivi un chemin tortueux vers son émancipation, comme évoqué au début de ce texte à propos du féminisme. Un chemin fait de retours, de drôles de zigs et d’étranges zags. Et souvent, il se fait l’artisan de son oppression. Il n’est pas incorrigible, non, car, malgré tout, il avance, l’humain. Mais avec quelle peine… « Frères humains qui après nous vivez, n’ayez les cœurs contre nous endurcis ».

Jean-Noël Cuénod

 

 

[1] Chiffres cités par l’ONG russe « Anna » Centre national contre la violence familiale en se référant aux stastistiques de la police russe.

17:04 Publié dans Politique internationale | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : femme, daech, poutine, trump | |  Facebook | | |

Commentaires

Superbe note. Merci. Il est vrai que l'idéologie de la famille chrétienne fait des ravages et que ça va et ça revient, hélas. J'en parle dans ma dernière note dans mon blog de la Tribune. Au plaisir de vous lire.

Écrit par : Daniel Neeser | 26/01/2017

Toujours un grand plaisir de vous lire, Jean -Noël, j'ai de la chance de ne pas recevoir de robuste mais je défends vaillamment toutes les femmes qui en reçoivent car il n'y a pas de plus ignoble comportement

Écrit par : Burgy Zita | 26/01/2017

Enfants éventuellement battus ou cognés, épouses de même le tout pour sauvegarder les "valeurs familiales traditionnelles"!
Aux yeux des enfants quel est le rang de la mère battue comme l'un d'entre eux?
Mère, par le fait, qui ne l'est plus.
Mère déchue de sa dignité pour "sauvegarder les valeurs traditionnelles familiales"!

On...hallucine: temps de se réveiller, femmes battues c'est également l'islam du coran comme de la charia.

Comme le préconise et recommande Madame Mireille Vallette: "Vigilance"!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 26/01/2017

Il est toujours intéressant de relever comment une même image, en l’occurrence et ci-dessus, celle d’un tableau de Pablo Picasso, « Deux femmes courant sur la plage » et dont les droits à la photo reviennent à la Succession Picasso, est utilisée pour illustrer un sujet.

En effet, ce même tableau que vous avez retenu pour illustrer votre propos, Monsieur Cuénod, figure sur la couverture de l’ouvrage de Clarissa Pinkola Estès, intitulé « Femmes qui courent avec les loups » et qui a été publié dans la collection « Le Livre de poche » en 2007. Il s’agit d’histoires et de mythes de la femme sauvage.

Sinon et comme ce qui se passe en Russie semble vous préoccuper, voici qui pourra vous intéresser. Karine Bechet-Golovko est juriste de formation:

http://russiepolitics.blogspot.ch/2017/01/non-la-russie-ne-legalise-pas-la.html

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 26/01/2017

Le visage humain comprend des glandes.
Raison pour laquelle il ne faut jamais gifler un enfant.
Des troubles pas du tout "passagers" peuvent ne pas apparaître immédiatement.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 27/01/2017

Une information complète et honnête:
https://fr.sputniknews.com/points_de_vue/201701271029820788-violences-domestiques-loi/
Rappel à titre de comparaison: 105 heures de travaux d'intérêt général pour le Breton qui a donné une gifle sans préjudice. Il se prendrait actuellement jusqu'à deux ans en Russie. Et le plouc crierait à la barbarie et à l'Etat policier.
Quel scandale, la Russie se rapproche des normes occidentales.
Ô misère:
"Art. 126 3. Lésions corporelles / Voies de fait
Voies de fait
1 Celui qui se sera livré sur une personne à des voies de fait qui n'auront causé ni lésion corporelle ni atteinte à la santé sera, sur plainte, puni d'une amende.
2 La poursuite aura lieu d'office si l'auteur a agi à réitérées reprises:"
Salauds de Russes, ils copient le code pénal suisse!
Ah, non, en fait le code pénal suisse ne prévoit pas des travaux d'intérêt général. Donc en fait c'est le retour du goulag. J'ai tout juste, là?

Écrit par : Caramba! | 28/01/2017

Désormais, on l'a vu en France, on légifère au petit bonheur la chance histoire également de faire plaisir aux petits copains,copines d'une part, en louchant élections prochaines, de l'autre.

A propos des couples homosexuels avec enfants ne sachant pas encore si les enfants accepteraient d'appeler papa ou maman des personnes qui ne le sont pas

un spécialiste autorisé de l'enfance invité à "C dans l'air" fut, par les homos conviés sur le plateau, par interruptions incessantes, avec la complicité de la personne présentatrice, ne parvint qu'à grand peine à dire qu'une loi ne doit pas être votée au détriment des enfants en ne se souciant simplement pas des dégâts prévisibles...!

En cours de formation pour éducatrices une infirmière de La Source, Lausanne, il fut débattu à propos des claques ou gifles (et, ex pro moi-même, je puis vous dire qu'une claque par une éducatrice stagiaire pouvait lui valoir son renvoi immédiat)!

Coups quels qu'ils soient signe d'impuissance adulte.

On sait également que tout pouvoir (y compris parental) se sentant en péril se durcit.

Merci à Jean-Noël Cuènod.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 28/01/2017

Il faut dénoncer le statut des femmes dans le christianisme, chez les juifs Orthodoxes, dans les tribus des "houallahqu'capue" et autres tribus de tous poils, bref il y a du boulot.
Les religions sont extrêmement violentes en particulier envers les femmes qu'est-ce qu'elles attendent pour aller au bistro et laisser leurs mâles franchir seuls la porte de l'église ou du temple ou de la mosquée-caserne?

Normal les religions ont été inventées par des hommes pour les hommes. Le problème est que les femmes ont collaboré avec ces systèmes pervers en s'occupant des gamelles, de border le lit du curé, lui laver son pot de chambre et plus si affinité.

c'est le même problème pour les musulmanes, elles doivent déserter la religion du mâle si elles ne veulent pas subir encore des siècles la religion qui permet à un musulman d'avoir neuf femmes niaises de préférence et très croyantes.

Malheur aux femmes soumises, qu'elles s'en prennent à elles-mêmes.

Le vatican est le grand gardien du système patriarcat, les sœurs viennent à genou, les yeux fermés, les mains jointes, la bouche ouverte pour recevoir le jésus du curé. Plus si affinité pour certaines.

En majorité adorent ça, alors de quoi se plaignent-elles?

L'Athéisme moderne est la solution pour réfléchir profondément à un idéal de vie meilleurs que celui imposé par les royautés et leurs religieux et leurs obligés collabos, alors...

Écrit par : Pierre NOËL | 29/01/2017

Ecoutez, Pierre NOEL vous avez raison mais la prise de l'hostie permet en suivant son trajet intérieur de rechercher en soi-même ce quant à soi ou for intérieur à vous précieux... alors que d'autres s'adressant à Dieu levaient les yeux aux cieux.

Une chose remarquable: Jésus de Sibérie, en VISSARION tel le Jésus que nous nous représentions lève les yeux aux cieux tout en retenant un imperceptible sourire...

Il s'agit d'une secte, certes, mais le christianisme?

Ce Jésus, en fait Serge, enseigne entre autre que la jouissance sexuelle n'est pas un péché ( prononcé par K. Wojtyla le "péchai"!

D'où mon questionnement: la réincarnation existe-t-elle...?

Reviendrait-il l'ex Jésus de Nazareth en la personne de Jésus de Sibérie réincarné (comme affirmé par lui) pour soulager nos misères ou, en premier, voir ce en quoi il pourrait avoir à réparer quelques erreurs siennes de jadis? Si vous n'avez pas perdu l'esprit d'enfance vous irez côté VISSARION juste pour zyeuter...

Voir bouddhisme. Bien des choses à vous de la part du médium Paimpolet Les Entrechats Forêt de Brocéliande...

Écrit par : Myriam Belakovsky | 29/01/2017

@Pierre NOËL
Ce n'est pas la religion qui définit le statut, mais la culture.
La religion est souvent un miroir de la culture.
L'Islam, lorsque la place de la femme a été définit, plus que probablement, par rapport à l'époque, c'était une avancée.
Dans le christianisme, ce sont les hommes qui ont fait la religion, mais
Jésus lui-même était entouré de femmes et jamais il ne les a considéré comme inférieur. Jésus a nettoyé les pieds d'une prostitué.

Les athéistes, en aucun cas sont mieux que les autres.

Le statut de l'homme a été renforcé parce par sa force physique et son rôle de protecteur de la famille à une époque la vie de la femme qui enfante était le pilier de la survie de la société.

Maintenant que la donne à changer dans un monde où la force n'est plus nécessaire, que le rôle de protecteur a disparu, la femme s'est émancipé.
Mais la culture qui participe à la stabilisation de la société s'en trouve bouleversée. Certains hommes en appel au passé pour restaurer une vision archaïque, ils sont perdus dans cette nouvelle culture

Le drame de l'émancipation des femmes est qu'elle agit directement culturellement sur la société. Un changement culturel veut dire aussi déstabilisation partiel de la société.

Athéiste ou pas, tout le monde est lié à des traditions, et certains ne peuvent accepter les changements.

Écrit par : motus | 29/01/2017

Une fois, j'wus une vision, celle d'un feu.
Des années extrêmement nombreuses passèrent jusqu'à il y a très peu de temps.

La représentation de ce feu cessa d'être par moi ressentie comme mystique.

Le feu, en fait, était le souvenir d'une vieille loupe ronde ayant appartenu à ma grand-mère. Si l'on regarde un journal du moment puis un autre d'années anciennes, le papier a jauni, s'est racorni, certes, mais la loupe, elle, est toujours en mesure de remplir son emploi permettant d'y voir mieux, plus clair.

Ainsi en va-t-il de la conscience qui nous apprend, à condition d'avoir les données qui conviennent, si un changement est de bon augure ou non en aucun cas de bon augure parce que changement "moderne"!

Ce qui est l'un de nos problèmes cruciaux d'aujourd'hui.

Modernité ne se discute pas: stupidité.

Sans vouloir, motus, vous couper la parole... vous-même vous adressant à Pierre NOEL.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 29/01/2017

Myriam, la loupe des Gallilée, Copernic a été plus efficace que l'hostie. Le cerveau est capable de tout, c'est pour cette raison que nous avons résisté au temps, inventé la science, les technologies, les mathématiques, la physique, la chimie et bien d'autres choses comme le fil à couper le beurre.

La réincarnation est aussi drôle que l'invention du paradis l'enfer et le tribunal dit jugement dernier.

Mais comme je vous estime, je ne vais pas vous en vouloir d'avoir servit dans l'honnêteté, avec un "cœur gros comme ça" certainement aussi avec paisibilité (? je ne sais si le mot existe qu'importe) et ce, malgré les difficultés de la vie qui ne vous a pas fait de cadeaux dans certains domaines.

Si la réincarnation existait, la planète serait infestée de serpents, de varans et autres machins puants, d'anacondas, vu ce que nous constatons aujourd'hui.

.../...

Motus,

Vous affirmez ceci:

"L'Islam, lorsque la place de la femme a été définit, plus que probablement, par rapport à l'époque, c'était une avancée"

Vu comment mahomet c'est comporté envers les gamines et les femmes et les autres, je vous laisse la responsabilité de le penser, mais sans m'associer à vous.

L'Athéisme n'a pas été à la hauteur dans le passé, désormais tous les non-croyants peuvent s'informer sur la véritable histoire. L'humain peut se passer des religions et leurs fables royales. C'est un autre monde devant nous, car les nouvelles façons de communiquer, d'apprendre, de comprendre permettront sans aucun doute aux humains de trouver un nouvel idéal de vie sans les religions.

Écrit par : Pierre NOËL | 29/01/2017

Oui, Pierre NOEL... mais cette confusion événements de vie, etc, me firent pencher pour également pour une réincarnation mienne de Galilée à Prilly: soit, Jésus.

Et, forte de et en cette idée, je l'avouai à M. Cuénod qui à votre demande vous le confirmerait, ne détestant pas les défis... je vous "appelai" (vocation) vous, Pierre NOEL, noms faits pour: "Toi, suis-moi!"
non, en l'occurrence, en une intention de drague ou racolage.

Le problème était celui des miracles...! il me fallut songer l'âge avançant également à... me recycler

Écrit par : Myriam Belakovsky | 30/01/2017

"Athéiste ou pas, tout le monde est lié à des traditions"
Non.

Écrit par : Charles | 31/01/2017

Comme vous avez raison Charles,

Si j'avais été lié aux traditions, je serais tous les jours au presbytère et à l'église mais aussi à me soucier du jugement dernier, de l'enfer et du paradis. J'en aurai donné ma chemise et mon argent !

Myriam, nous nous connaissons assez bien pour n'avoir aucune mauvaise pensée. Nos modèles de représentation sont très différents, de même que nos références de réflexions. Pas de problème.....

Écrit par : Pierre NOËL | 31/01/2017

@Pierre NOËL
La recherche pourra modéliser au plus près la construction de l'Univers.

Mais d'où vient l'énergie qui a permit de le créer ?

Et si l'énergie de notre Univers vient d'un trou noir d'un autre Univers, alors Qui/ Quoi a créé cette Univers là.

La matière, l'énergie n'aurais jamais du exister. Cette question ne pourra jamais être résolu.
En toute chose il faut un créateur, mais qui a créé le créateur ?

La religion interviendra toujours parce qu'elle n'est pas en opposition avec la science sur l'existence ou pas de Dieu.

Concernant l'athéisme :
Je rappelle que le Cambodge athée a massacré une grande partie de la population.
L'URSS athée n'a pas été en reste.

Quant aux traditions.
Il suffit de regarder la condition de la femme avant mai68.

Écrit par : motus | 31/01/2017

Motus,

Lorsque vous évoquez l'Athéisme, vous le faites comme les curés et les sbires des monarchies en faisant référence au communisme, au socialisme et autres idéologies ayant des résultats économiques catastrophiques et des millions de morts, sans compter la pauvreté allant avec.

L'athée aujourd'hui n'a rien à voir avec ces mouvements aux idées et croyances pourraves, et, n'oubliez pas que le nazisme est le fruit du christianisme et des monarchies, L'ex roi d'Espagne est un Polpote comme l'a été la dictature espagnole, chilienne etc.

N'évoquez pas mai 68 concernant les conditions de la femme et revoyez votre histoire, la véritable histoire humaine ou les religions ont pillé, torturé, violé, permis les esclavages, la pédophilie cachée par le vatican, bref, la liste étant trop longue je m'arrête là. Les religions ont toujours considéré la femme comme un objet sexuel esclave du mal proche de Satan.

Beaucoup de gens faibles, vulnérables, simple des couches des populations se sont dirigées vers des partis ou syndicats communistes ou socialistes, constatez combien sont aujourd'hui au Front National. L'ignorance est un fléau, les religieux et leurs rois ont maintenu pendant des siècles cette ignorance afin de mieux manipuler les peuples et peuplades. Nous sommes issus du monde du plus fort dans une évolution incontestable aujourd'hui sauf pour les zinzins créationnistes lèches bottes des royautés.

Alors SVP, réfléchissez un peu plus, les nouvelles technologies de communication comme internet permettent à beaucoup de s'informer sur la véritable histoire humaine, l'invention des dieux et autres divinités servant de bouclier aux monarchies et autres despotes. Pourquoi pensez-vous qu'il ne faille critiquer Le musulman, le chrétien et autres pour ses croyances?

La greffe des croyances infligées aux gamins contre leur volonté en profitant de leur faiblesse est odieux aujourd'hui. Cette monstruosité a bien servit le roi et son prince, ils se sont même gavés pendant des millénaires et encore aujourd'hui en affichant la belle princesse du château. La despote -reine d'Angleterre- a mainmise sur une quinzaine de pays, elle n'a pas hésité à tuer plus de 2 000 citoyen d'Amérique latine pour conserver un lopin de terre envahit par ses ancêtres aux Malouines.

Non, les religions n'interviendront plus comme avant car les gens se sont aperçus de la manipulation des religieux au service des royautés leurs fables avec le paradis et l'enfer n'intéresse plus grand monde.

L'Athée doit réfléchir à un idéal de vie sans religions et sans les idéologies communistes, socialistes aussi abêtissantes que les fables religieuses, la preuve, les coréens du nord sont devenus des croyants robots aux idéologies communistes, près à se faire sauter avec une bombe atomique.

Prenez de la hauteur au lieu de me coller des étiquettes complètement fausses et encore une fois revoyez l'histoire, le pourquoi des croyances et des religions, tout ou presque se trouve dans les pyramides et chez les Sumer. Ça fait mille fois que je l'indique depuis 2009 avec des liens, cherchez et vous trouverez.

Merci de votre attention.

Écrit par : Pierre NOËL | 31/01/2017

Pierre NOEL,

Il y a des liens mystérieux...
En mathématiques je ne fus pas une bonne élève. Avec grand chagrin car j'aurais voulu parler, m'épancher avec notre femme prof laquelle disait ne pas vouloir parler avec les nulles en mathématiques. Puis, moi adulte, nous nous rencontrons deux fois, de loin: Bonjour, Myriam, comment allez-vous? et déjà elle a passé plus loin. J'habite ensuite dans la maison de mon enfance et parfois joie avec gratitude. Nous recevons Le Monde et un jour je me dis, parce qu'il y avait une chronique quotidienne s'agissant des maths: "qu'est-ce que je risque puisqu'il n'y aura pas de notes. J'ai environ 33 ans, le pire, 12, à l'école.
Je prends, à 33 ans, un jour, un trolleybus, et qui monte? "elle"!
Elle arrive en déboulant près de moi et s'assied en me racontant ce qu'elle estime être le plus important de sa vie.
Je n'ai pas en ce ce jour heureux cru en Dieu mais je m'interrogeai sur de tels liens mystérieux. Puis je perdis mon mari. Vous aurez noté l'importance dans ma vie de Françoise Dolto. Même prénom que la prof et certaine ressemblance physique. Une photo de Dolto avec cette ressemblance sur la bibliothèque en de mon lit qui, parfois, me soutient.

J'apprécie, chez Pierre NOEL son évidente sincérité et pense que pas mal de dits "croyants" devraient imiter, suivre non singer, sa bonne foi.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 01/02/2017

Les commentaires sont fermés.