15/09/2016

Burkini, ordre public et ordre moral

Burkini.jpg

Un sujet anecdotique soulève parfois des questions qui le dépasse de nombreuses coudées. Ou plutôt de plusieurs brasses puisqu’il s’agit du burkini. Cette polémique aussi estivale que balnéaire pose la question de l’ordre public, de l’ordre moral et de leur périlleuse confusion (Dessin Acé).

Piqûre, non de méduse, mais de rappel : les arrêtés municipaux pris cet été en France pour interdire le port du burkini affirmaient poursuivre cet objectif : assurer la tranquillité des plages sises sur le territoire des communes concernées.

On sait que la plus haute instance administrative française, le Conseil d’Etat, a annulé ces interdictions dans la mesure où aucun trouble à l’ordre public n’avait été constaté, malgré les attentats revendiqués par l’Etat islamique à Nice et Saint-Etienne-du-Rouvray. Les hauts juges administratifs ont notamment expliqué :

 En l’absence de tels risques, l’émotion et les inquiétudes résultant des attentats terroristes, et notamment de celui commis à Nice le 14 juillet dernier, ne sauraient suffire à justifier légalement la mesure d’interdiction contestée.

Le cycle infernal, interdiction-provocation-propagande

Maintenir l’ordre public de façon à pacifier les relations dans l’espace commun est l’une des principales tâches dévolues à l’Etat et à ses organes. Toutefois, cette notion d’ordre public, pour essentielle et nécessaire qu’elle soit, demeure fort délicate à manier.

Si l’Etat – ou son représentant, en l’occurrence un maire – interdit un comportement après que celui-ci a causé du trouble, il sera accusé d’avoir réagi trop tard. S’il l’interdit sans menace sérieuse de trouble, il sera reproché au maire (ou à son équivalent) de violer la liberté individuelle sans nécessité impérieuse.

Il existe aussi un autre péril : l’interdiction d’un comportement suscite des réactions de provocation ; au lieu de supprimer le comportement, son interdiction le diffuse par effet de propagande. Ainsi, de nombreuses intégristes musulmanes bravent-elles en France l’interdiction de porter le voile intégral sur les lieux publics afin de provoquer une réaction de l’Etat et se poser en victime de la répression.

Cela dit, malgré toutes les difficultés inhérentes à son application, l’Etat et ses organes ne sauraient se soustraire à leur devoir de préserver l’ordre public. Pour interdire un comportement, le risque qu’il trouble la paix entre les citoyens doit être imminent et ne peut pas reposer sur l’opinion personnelle du représentant de l’Etat ou sur de vagues soupçons. Déterminer l’imminence du danger, placer le curseur au bon endroit n’ont rien de facile. Mais qui a dit que la magistrature est une occupation pour dilettante ?

De l’ordre public à l’ordre moral

Autre dérive possible : passer de la préservation de l’ordre public à l’instauration de l’ordre moral. Si l’ordre public consiste à pacifier les relations entre humains dans l’espace commun, l’ordre moral vise à contraindre lesdits humains à adopter un ensemble de règles de comportement strictes établies par une idéologie politique et/ou religieuse. Il ne s’agit plus de cette moralité publique un peu vague qui, selon l’ancien ministre et grand juriste français Paul-Henri Teitgen, conduit simplement les individus à se conformer à « un minimum d’idées morales naturellement admises, à une époque donnée, par la majorité des individus. » Avec l’ordre moral, un groupe politique et/ou religieux cherche à imposer sa propre conception du bien et du mal.

Les détenteurs de l’autorité peuvent glisser de l’ordre public à l’ordre moral et prendre leur idéologie politique et/ou religieuse comme critère déterminant pour interdire tel ou tel comportement. Prohiber spécifiquement le port, sur la voie publique, d’une pièce de vêtement à connotation religieuse[1], c’est mettre le doigt dans un engrenage redoutable dans la mesure où le motif guidant l’interdiction relève de l’idéologie. Si l’idéologie change de couleurs, on pourrait se trouver dans le cas de figure inverse avec l’instauration du burkini obligatoire. Ou de la nudité obligatoire. Ou de l’interdiction de porter un maillot publicitaire ou à l’effigie du Che. Par crainte de l’islam, les sociétés sécularisées en viendraient à créer une sorte de police des mœurs pour faire la chasse au vêtement musulman ; elle ne serait pas si différente que cela des polices religieuses de l’Iran et de l’Arabie Saoudite.

Il ne saurait y avoir de « police de la laïcité », sorte d’arbitre des élégances laïques. La laïcité n’impose pas d’autres comportement que le respect de la liberté de conscience et la séparation entre Etat et institutions religieuses.

Cela signifie-t-il que le port de la burqa sur la voie publique, voire celui du burkini sur les plages municipales ne doivent faire l’objet d’aucune discussion, afin d’éviter de froisser les partisans du voile intégriste ? Nullement. Ne pas interdire ne signifie pas approuver. Personnellement, le port de la burqa dans l’espace commun ou, dans une moindre mesure, celui du burkini sur les plages, m’insupportent car ces accoutrements sont la marque d’une régression sur la voie vers l’égalité entre hommes et femmes. Je tiens à l’écrire, voire à le dire aux personnes concernées. Comme je suis prêt à écouter leurs arguments. En revanche, si par un hasard malencontreux, je me trouvais investi d’une autorité de l’Etat, je ne devrais pas faire de cette opinion un critère de décision.

Comme rien n’est simple en ce bas monde, vous allez me rétorquer : « En vous adressant à des porteuses de voile intégral et à leurs proches, vous risquez de provoquer une réaction violente de leur part et de créer ainsi un trouble à l’ordre public. » C’est indéniable, le risque existe. L’apprentissage de la confrontation n’est pas aisé mais ce n’est pas une raison pour l’abandonner en se repliant chacun sur nos petites communautés. L’école apprend-elle à dialoguer entre personnes d’avis opposés ? Espérons-le car il s’agit d’un savoir-faire social de première importance. Mais je laisserai aux enseignants et aux enseignés le soin de répondre.

Un élément essentiel : le contexte local

Dès lors, le seul critère valable pour une interdiction de porter un vêtement – voire de n’en pas porter du tout ! – relève de la tranquillité et de la sécurité publiques et cela dépend surtout des contextes locaux. Sur certaines plages, le burkini est perçu comme une combinaison en néoprène comme en portent les véliplanchistes et n’entraine aucun trouble. Dès lors, pourquoi l’interdire ?  Sur d’autres lieux de baignade, surtout après une série d’attentats commis au nom de l’islam, le burkini est susceptible de provoquer des violences. Dès lors, le maire doit se poser la question d’une éventuelle interdiction qui, bien entendu, reste limitée à son territoire.

Il en va d’ailleurs de même pour les nudistes. Dans certains endroits, ils côtoient des « textiles » sans que cela ne provoque de réaction. Dans d’autres, les « textiles » ne supportent pas la vue de cette nudité et montent sur leurs grands chevaux avec risques de rixes.

Enfin, si la burqa était portée par une poignée de Saoudiennes en vacances, cela n’entrainerait guère que des regards courroucés. Où serait l’atteinte à la tranquillité publique ?  En revanche, si le voile intégral se diffusait plus largement et devenait une arme provocatrice de propagande, la question du trouble à l’ordre public se poserait ipso facto.

Dans ce domaine, il serait faux de prendre une mesure générale valable partout. Tout dépend des mœurs locales et du contexte d’actualité. Un peu jésuite, cette conclusion ? Un brin de casuistique ne messied point à la laïcité !

 Jean-Noël Cuénod

 

[1] Le voile intégral (burqa ou niqab) n’est nullement une obligation prescrite par le Coran et relève d’une coutume. Cela dit, celles qui le portent ou ceux qui contraignent les femmes à le porter cherchent à diffuser un message de type religieux, sous une forme sectaire.

18:14 Publié dans Laïcité | Lien permanent | Commentaires (18) | |  Facebook | | |

Commentaires

Toute limitation à la propagande voulue par les islamistes se heurte à des réactions violentes. Les responsables politiques n'osent plus faire respecter la loi de peur de devoir utiliser la force. Les violents imposent leur loi alors que les gentils la subisse. Cette dérive va finir par mettre au pouvoir les extrémistes qui n'auront plus en face d'eux que d'autres extrémistes mais ces derniers ne seront pas responsables des heurts qui s'en suivront. C'est par les élus qui ont peur que le chaos viendra et pas à cause de ceux qui osent interdire, contrairement à ce que nous disent tous ces pseudos tolérants qui sentent déjà venir le temps de rendre des comptes.

Écrit par : norbert maendly | 15/09/2016

Vous avez parfaitement raison, Mr ou Mme norbert maendly.
Les odieux islamistes que vous citez(Al Qayda/Al Nosra et Daech) ont été soutenu par tous les pays limitrophes de la Syrie et de l Irak, c à d la Jordanie à 100%, la Turquie à 100% et certes Israel. Pourriez vous me contredire sinon je vous fournirais tous les liens confirmant ma version.

Écrit par : Charles 05 | 15/09/2016

@norbert maendly

14 septembre 2016

Des fillettes qui seront "grandes"... manipulées à souhait.

Vos craintes sont hélas justifiées.

"Voici une vidéo proprement ahurissante. On y voit de très jeunes musulmanes dire tout le mal qu’elles pensent des « mécréants » et appeler à une conversion de la planète à l’Islam."

http://coolamnews.com/ces-petites-musulmanes-prennent-un-chemin-bien-different-de-celui-dune-integration-apaisee/

Écrit par : Patoucha | 16/09/2016

Sarkozy n'a pas eu la langue de bois ce soir sur France 2!

Sondage: Sa côte, très faible à son arrivée, a triplé à son départ!

norbert maendly , vous devriez revoir l'émission en différé.

Je crois qu'il a toutes ses chances et j'aime le Sarkozy de ce soir!

Écrit par : Patoucha | 16/09/2016

"Les responsables politiques n'osent plus faire respecter la loi"

Ils ne peuvent pas oser, il ne la respecte plus. Bientot un nouveau président qui va échapper à la prison...ensuite comptons le nombre de politicien condamné judiciairement en France. On ne peut rien oser après, sauf de faire pire!

Écrit par : plumenoire | 16/09/2016

"Paul Bismuth", disait Marianne 2 cette semaine, "en candidat présidenentiel 2017 puis peut être Président échappera à la case prison" ..
avec toutes les casseroles qui traîne...mais être locataire de l Elysée est une drogue dure, très dure et de laquelle il est quasi impossible de se désintoxiquer...

Écrit par : Charles 05 | 16/09/2016

Pour aimer Sarkozy faut être âgé et s'inquiéter de tout à commencer par des pauvres étrangers.

D'où la bataille qu'il livre contre Juppé pour la définition sociologique des votants à la primaire de la droite.

Écrit par : Skankovic | 16/09/2016

Qu'il s'agisse de voile, de burqa, de niqab ou de burkini il y a "diffusion d'un message de type religieux sous une forme sectaire".
Jean-Noël Cuénod a raison de le relever, de le préciser.

On me permettra l'ajout suivant: ainsi que d'une évidente provocation laquelle est risque de trouble à l'ordre public.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 16/09/2016

Concernant le problème du burkini:
--Il faut légiférer, soit contre soit l autoriser. La loi est par définition violente, si votre voiture dépasse de 5 cm la ligne bleue, une amende est légitime même si on détesterait le contractuel et même le chef du département concerné. Malgré cette "violence" de la loi, elle s imposerait à tout le monde à condition que les moyens de l exécuter soient assurés.

--Ce qui est aberrant dans les discussions de qqs contributeurs qui ont eu lieu sur ce blog sur le burkini est l avis de quelques fanatiques qui sont capables de tuer celui qui n est pas de leur avis. Pire encore, est d oublier volontairement par enfumage comment combattre le Djihad sérieusement au lieu de cacher la m... au chat et de vouloir nous enfumer et nous faire concentrer que le Djihad ne se résume qu à être farouchement contre le Burkini. Ils oubliant tous les viviers du Terrorisme, tous les pays qui le soutiennent, toutes les alliances contre nature avec eux, tous les soins médicaux fournis pour requinquer ces coupeurs de tête et les renvoyer de nuovo couper des têtes en se protégeant, soit dit, par le serment d Ipocrate (mais plutôt c est le serment d hypocrites criminels) ...

Bien à Vous.

Écrit par : Charles 05 | 16/09/2016

Concernant le problème du burkini:
--Il faut légiférer, soit contre soit l autoriser. La loi est par définition violente, si votre voiture dépasse de 5 cm la ligne bleue, une amende est légitime même si on détesterait le contractuel et même le chef du département concerné. Malgré cette "violence" de la loi, elle s imposerait à tout le monde à condition que les moyens de l exécuter soient assurés.

--Ce qui est aberrant dans les discussions de qqs contributeurs qui ont eu lieu sur ce blog sur le burkini est l avis de quelques fanatiques qui sont capables de tuer celui qui n est pas de leur avis. Pire encore, est d oublier volontairement par enfumage comment combattre le Djihad sérieusement au lieu de cacher la m... au chat et de vouloir nous enfumer et nous faire concentrer que le Djihad ne se résume qu à être farouchement contre le Burkini. Ils oubliant tous les viviers du Terrorisme, tous les pays qui le soutiennent, toutes les alliances contre nature avec eux, tous les soins médicaux fournis pour requinquer ces coupeurs de tête et les renvoyer de nuovo couper des têtes en se protégeant, soit dit, par le serment d Ipocrate (mais plutôt c est le serment d hypocrites criminels) ...

Bien à Vous.

Écrit par : Charles 05 | 16/09/2016

La Liberté de conscience c'est le massacre de la St Barthélémy, les guerres à n'en plus finir, la pédophilie, les tortures, le bûcher par la chrétienté et ses tribunaux de l'inquisition, les millions de morts du communisme et autres despotes de la pensée, le nazisme et la race aryenne, l'extermination des juifs, des hindous par les musulmans, des Kurdes par l'empire Ottoman musulman, l'excision et la circoncision, des gamins et des gamines violées ou mariées, l'exode des populations fuyant la guerre des mâles, des crèves la faim, des royautés qui se gavent, des femmes enchiffonnées ou entorchonnées, l'islam, etc, etc.

Liberté de conscience?

Débilité sans fond ni fondements. La liberté de penser par soi-même, c'est ça la Liberté. Le créationnisme est aussi une débilité. Demandez à Giordano Bruno et aux millions d'humains morts et torturés pour ce genre de croyances au nom de la liberté de conscience.

Quant au burkini, c'est un chiffon islamique pour esclaves ou ignorantes imposé par les mâles et leur concept religieux aux croyances mortifères. Ce n'est pas rien de soumettre les femmes.... Quoique....

Écrit par : Pierre NOËL | 17/09/2016

Il y a notre/nos indifférences.

Je crois très fort aux pures valeurs chrétiennes, non les dites "chrétiennes" ersatz et pire...

Mai 68, les étudiants sont à la Sorbonne on les imagine travailler à des jours nouveaux.

Quelques heures plus tard on les ressort bourrés, beurrés, drogués.

Depuis, mais après des années et des années, j'ai la certitude que Mai 68 fut un accident, une explosion à force de tensions accumulées.

Marianne No 1012, page 78 LE THERAPEUTHE DES AMES TROUBLEES ancien grand reporter converti en se rendant au mont Athos, frère Jean affirme:

"La France s'est coupée des ses racines chrétiennes. C'est pourquoi tant de jeunes renoncent à leur baptême et se convertissent à l'islam."

Écrit par : Myriam Belakovsky | 17/09/2016

L'Europe et la Suisse se coupent de leurs racines chrétiennes. Certaines étaient pourries, il fallait bien faire quelque chose, sinon nous serions encore vos esclaves, enfin, esclaves des féodaux, du vatican et des royautés.

Il ne reste qu'à couper la greffe des croyances et ôter la racine islamique que le paperon blanc a introduit dans votre concept Myriam.

Ensuite, investir les mosquées, les écoles coraniques, les Kebabs, églises, chapelles, monastères, cathédrales et autres lieux pour en faire des musées, musées de la bêtise humaine qui a tué des millions de croyants et non croyants.

Bon dimanche *L*

Écrit par : Pierre NOËL | 18/09/2016

A propos de racines, Pierre NOEL, avec tout bon dimanche é vous, et tous, Khalil Gibran a écrit qu'il faut veiller à ce que les racines des mauvaises herbes que nous observons pousser dans le jardin du voisin ne soient pas dans notre propre jardin.

Vous savez, Pierre NOEL, moi, je n'ai pas de "concept"!

Voyez-vous, c'est dimanche.
J'aimerais bien que Moïse (vous savez de qui je parle) revienne.

A propos des animaux de compagnie il n'y a pas si longtemps dit objets, comme peluches, je revois Moïse (chat) un jour que j'avais oublié d'éteindre la cuisinière.
Saucisses de Vienne brûlées, casserole noire, fumet atroce moi n'imaginant pas un instant que cela puisse venir de ma propre cuisine...

Moïse, soudain, follement agité, trajet cuisine-salon salon-cuisine incroyable

jusqu'au moment où je me rue...


Les jours qui suivent, dès que je quitte la cuisine cuisinière allumée angoisse... agitation folle de Moïse (il flotte toujours l'odeur du brûlé)

Une peluche, un objet, Moïse!?

- Saucisses de Vienne, fameux chez vous les repas, Myriam?
- Séjour? amaigrissement garanti.


Pierre NOEL, en fait de "concept", moi, vous rigolez!?
Amen *L*

Écrit par : Myriam Belakovsky | 18/09/2016

Les dernières infos que vous ne lirez pas dans les médias français ni ailleurs.. Je vous fais grâce des attentats de ces derniers jours un peu partout dans le monde et surtout aux Etats-Unis.

Allemagne : une publicité co-sponsorisée par l’UNESCO exhorte les femmes allemandes à porter le hijab
Publié par Rosaly le 17 septembre 2016

La dhimmitude abyssale des dirigeants allemands, soutenus par l’UNESCO, frise la folie pure.

L’UNESCO va-t-elle aussi classer le hijab et la burqa au patrimoine de l’humanité ?

http://www.dreuz.info/2016/09/17/allemagne-une-publicite-co-sponsorisee-par-lunesco-exhorte-les-femmes-allemandes-a-porter-le-hijab/
----
La chaîne France Info accusée de connivence avec des islamistes
18 septembre 2016

Scandale après que la chaîne France Info a été accusée de s’entendre avec des islamistes pour organiser un reportage sur la burqa selon le magasine Valeurs Actuelles. Dans une vidéo postée sur la page Facebook de la nouvelle chaîne de télévision du service public français, une femme en niqab pose des fleurs sur la promenade des Anglais, à Nice. Elle est interpellée par une touriste qui lui demande si elle n’a pas l’impression de faire de la provocation. La journaliste met alors en scène une véritable scène de propagande où la touriste est contrainte de plier face aux explications de la musulmane. La vidéo, publiée sur Facebook, a pour titre : « Quand deux cultures se rencontrent sur un lieu de deuil, le dialogue s’installe, avec la compréhension ».

http://coolamnews.com/la-chaine-france-info-accusee-de-connivence-avec-des-islamistes
---
A la demande de l’UOIF, le Sénat supprime le droit de changer de religion du rapport sur l’islam de France

Publié par Manuel Gomez le 17 septembre 2016

Par ordre, par omission coupable, ou par incompréhension inexplicable, le rapport d’information n° 757 (2015/2016) enregistré à la présidence du Sénat le 5 juillet 2016 n’a pas été porté à la connaissance du peuple français… pour quelle raison ?

La mention qui précisait « le droit de changer de religion » a été purement et simplement retirée

http://www.dreuz.info/2016/09/17/a-la-demande-de-luoif-le-senat-supprime-le-droit-de-changer-de-religion-du-rapport-sur-lislam-de-france/?
-----
Les jeunes Musulmans en rupture de République. Vidéo
18 septembre 2016

EXCLUSIF – Un rapport réalisé par Hakim El Karoui à partir d’une enquête commandée à l’Ifop par l’Institut Montaigne met en évidence la bonne intégration de la population musulmane, mais aussi l’inquiétante rupture des plus jeunes avec les valeurs républicaines.
Comment les musulmans vivent-ils en France? Quels sont leurs rapports à l’islam, à la société, à la politique et aux lois de la République? Un rapport réalisé par Hakim El Karoui à partir d’une enquête commandée à l’Ifop par l’Institut Montaigne – cercle de réflexion privé d’obédience libérale – et publié en exclusivité par le JDD –, apporte à ces questions des réponses d’une précision inédite. Pendant neuf mois, l’Institut Montaigne (qui milite depuis longtemps en faveur des statistiques ethniques et du CV anonyme) a fait interroger la population musulmane sur des dizaines de points, sous le contrôle scientifique d’Antoine Jardin, docteur en science politique et ingénieur de recherche au CNRS. C’est ainsi un autoportrait rigoureux et original des musulmans qui se dégage, avec ses surprises, ses confirmations et ses contradictions.

Voici quelques données de cette grande enquête, inédite, à découvrir dans le JDD :

En savoir plus sur http://jforum.fr/les-jeunes-musulmans-en-rupture-de-republique-video.html#8GC4iDTi3yXL0EoB.99
-----
Quand les dirigeants d’Europalestine placent leurs millions dans les banques Sionistes - Extrait:

Il n’est plus nécessaire chers lecteurs et lectrices de vous présenter la porte-parole d’Europalestine, notre si dévouée a la cause Jocelyne Shashahani alias Olivia Zemor ainsi que sa tendre moitié Nicolas Shashahani.

Laissez nous vous conter ce que nous la BJ avons accidentellement appris sur les CAHUZAC du BDS … oui CAHUZAC … car ne vous en déplaise tout est sujet de dissimulation … non pas à l’Etat cette fois mais à leurs militants …

BOYCOTTONS CARREFOUR … ORANGE SOUS CONTROLE SIONISTE …
Pendant que les slogans se scandent d’un côté … les comptes en banques se gèrent, les liquidités se placent et comme tout bon capitaliste de son temps : ON SPECULE.

Vous me direz… Pour placer ou spéculer, il faut de l’argent. Et pour bien le faire il faut se faire conseiller. Ainsi, il est aisé de découvrir que les Jeannes et Serge de la cause palestinienne possèdent un compte à la banque Rothschild, banque « sioniste » que par ailleurs elle ne se cache pas de haïr.

Sur ce compte sommeillent 3 Millions d’Euros qu’elle a pris le soin de placer dans un bouquet d’actions de sociétés qu’elle prétend boycotter parce que revendeurs de produits Israéliens à l’instar de «Carrefour» ou «Orange».

Deux questions se posent alors :

D’où viennent les 3 millions d’euros de la militante du BDS ?
Pourquoi fait-elle fructifier cet argent sur le dos d’enseignes qu’elle critique ?

Il semblerait que pour elle comme pour le terroriste Mahmoud Abbas, son mentor, l’argent ait une odeur. Celui de la mauvaise foi.

Chose promise chose due, vous attaquez … on intervient … et on balance…

Pour les plus consciencieux d’entre vous, on vous met le dossier complet ci-dessous.

Pour les autres, vous pouvez vous contenter des quelques extraits ci-dessous:
Page 2:

À lire: https://brigadejuive.com/quand-les-dirigeants-deuropalestine-placent-leurs-millions-dans-les-banques-sionistes/

Encore une affaire de fric avec vos impôts:

Les affaires florissantes de la famille Abbas

Dans un rapport publié le 11 septembre 2016, le journaliste égyptien Hussein Yousef, d’Al-Masri Al-Youm, a mis en lumière les activités commerciales d’Abbas et de ses deux fils, Yasser et Tareq2.

Bien que son reportage donne un bon, nombre d’informations sur le sujet, les réseaux sociaux palestiniens ont déjà posté divers documents sur la corruption de la famille Abbas dezpuis un on moment3.

Le reportage de Youssef décrit l’empire commercial de la famille, qui est fondé sur les propres relations commerciales d’Abbas et ses relations politiques avec certains Etats et de grosses sociétés à travers le monde entier, et dont toutes bénéficient des centres d’intérêt de ses deux fils dans les affaires.

Les deux fils d’Abbas possèdent un énorme consortium d’affaires appelé : « Falcon » qui s’est emparé de tout le marché du travail et des commerces dans la Bande cisjordanienne de Judée-Samarie. Abbas soutient ce groupe et il a ménagé des conditions très favorables qui lui donne de gros avantages sur la concurrence des autres entreprises.

L’affaire Falcon est constitué de plusieurs entreprises :

La compagnie Falcon des tabacs et cigares.
La compagnie contractuelle d’électricité et d’engins mécaniques Falcon (elle comporte des filiales dans la Bande Occidentale de Judée-Samarie, en Jordanie et dans les Emirats Arabes Unis). Abbas a réuni 890.000 dollars d’assistance pour ce secteur.
L’entreprise Falcon de médias internationaux
La compagnie générale Falcon d’Investissement, dont les profits s’élèvent à 60 millions de $.
La compagnie d’assurances Al Machrek, qui dispose de 11 filiales dans les territoires pour une valeur estimée à 35millions de $.
La Compagnie Al-Khayar al-Awal pour les projets de développement,dirigé par Yasser Abbas.

En savoir plus sur http://jforum.fr/les-droits-de-succession-de-la-dynastie-abbas-sur-la-p.html#tsJ4yH8PBFrIP5GV.99

Écrit par : Patoucha | 19/09/2016

Myriam, depuis que mon chat est castré son nom est officiellement : "Paperon François" il est handicapé d'une patte, ne peu sauter les murs et le reste. Les oiseaux sont Libres et rassurés. Il n'y a pas de mosquées, ouf! Il croit en moi uniquement pour sa pâtée et les caresses.

Accessoirement, c'est morpion. Il est fort intelligent, beaucoup plus que celui du vatican. *L*

Écrit par : Pierre NOËL | 20/09/2016

Pierre NOEL,

Avez-vous observé la démarche (sa manière de marcher) du pape François?

Il y a problème.

Expliquerez-vous le rapport ou correspondance entre le problème de marche du pape François et le fait que votre chat, "Paperon François" est handicapé d'une patte handicap visible s'en suivant?

Mais il y a plus fort, Pierre NOEL!

Si la réincarnation n'est pas une fable de plus, le pape François évoque en mon souvenir un prêtre de moi ami décédé, il y a quelques années.

En cas de réincarnation on revient en un autre corps mais le corps présent porte ou peut porter séquelles ou traces de la vie antérieure.

Le pape François boîte.
Le prêtre dont je parle est mort d'un cancer aux os ce qui signifie qu'il boitait fort. Ensemble, patronage d'origine belge pour filles et garçons, Cœurs et Ames vaillantes, nous avions pour les filles de sa paroisse créé l'équipe... Saint-"François"!

Simple coïncidence?

Pierre NOEL, de votre Paperon François vous êtes l'enfant de chœur, sans doute!?

Chantez en grégorien Miaou...!? (Essayez sur le Kyrie: mi i i i i i i i i i i i i i i i i i i i a a ou...

Pour le pape des pauvres François: y'a pas de pain chez nous y en a chez la voisine


au clair de la lune... Pierre NOEL d'un autre Pierre enfant par votre amabilité vous me consolez.

Merci (je n'ajouterai pas que "Dieu vous le rendra"! mais sait-on jamais...?!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 20/09/2016

Il boîte surtout du cerveau......:))))))))

Je passais......

Écrit par : Patoucha | 20/09/2016

Les commentaires sont fermés.