29/06/2016

ZENITH NADIR LA DEFENSE

Changement de pied. Changement de rythme. Changement d’angle. Changement d’état. Changement de dimension. Passons au mode poésie pour tenter de voir autrement l’insaisissable réel.     

defense-pigeon-pose.jpg

Cri dans le ciel criblé de braises

L’aile de l’hirondelle flamboie

Au zénith brumeux de La Défense

 

Barbouillé de sang et de nuit

Le soleil est devenu vieux

Il n’a plus la force de percer

La peau parcheminée de la Ville

Et la quitte, vieil amant honteux

Avec toutes ses ombres sans nombre

Une Ville à coucher sous ses ponts

A se perdre dans ses labyrinthes

De ruelles vidées par l’oubli

A se maquiller pour séduire

Le passé, pourvu qu’il passe enfin !

 

Silence dans le creux du ciel

L’aile de l’hirondelle s’éteint

La Défense sombre en son nadir

15:04 | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : poème, paris | |  Facebook | | |

Commentaires

Si le soleil est devenu vieux, il faut que le coeur de l'homme éclaire le monde à sa place.

Écrit par : Rémi Mogenet | 29/06/2016

@Monsieur Cuénod ce poème est magnifique ,on a vraiment besoin de lire autre chose que ce mot Brexit qui commence vraiment à nous sortir par tous les pores
Surtout qu'il y a beaucoup de gens partis ou qui vont partir en vacances et qui n'en ont rien à fiche
Il faut aussi reconnaitre qu'avec Internet c'est fou le nombre de décisions intervenant juste avant des longs congés ou vacances
Dans le temps nous n'avions qu'Israel et la Palestine qui partaient soi disant en guerre à ces moments là
On a appris par la suite que ces infos avaient été montées en épingle par d'autres pays pour attirer à eux une clientèle qui envers et contre tout n'a jamais détourné ses envies de partie en Israel et qui y retourne encore régulièrement
Très bonne soirée

Écrit par : lovejoie | 29/06/2016

Rémi Mogenet,

Le cœur de l'homme pour éclairer le monde à la place du soleil... mais en quel état est le cœur de l'homme?

Un cœur d'homme
un homme de cœur!

si trop blessé
ou crevé

trahi
abandonné

laissé pour compte...
précisément désormais jugé trop vieux dit

radotant
ratiocinant

Mais voyez, Rémi, cherchons en ce poème une réponse lueur d'espoir

(s'il y a un point où je suis en mesure d'enfoncer pas mal de monde
c'est la déprime

ex-tra-or-di-nai-re

Une aile d'hirondelle s'éteint-elle
Monsieur Cuénod en est-il bien certain?

Lorsque rien ne va plus en fermant les yeux... voyons une aile d'hirondelle
comment s'éteindrait-elle

je la rencontrai, voilée, sœur de charité
courant les rues ou

en contemplation tout en prêtant attention à la personne en détresse entrant à l'église... laissant là ses prières pour aller au-devant, accueillir, ouvrir ses bras son cœur de façon telle

et mon récit authentique, Rémi, n'est pas une fiction

de façon telle qu'en enfant voyant deux de ces hirondelles (surnommées telles jadis à Besançon, Sœurs de Jeanne-Antide Thouret superbe femme précurseur social.. qu'un enfant voyant deux de ces religieuses à la porte de l'église du Valentin, à Lausanne, appela sa mère: "Maman, viens vite ...
A la porte il y a deux fées!"

en même temps qu'un autre jeune enfant découvrant un crucifix, explication demandée et accordée par sa mère.. regarda, fixa encore un bon moment le crucifix, puis dit. "Non! c'est un type dans son avion...

Comme promis Jésus, comme annoncé, doit revenir comme il est parti: descendant du ciel après y être précédemment monté

(si après ça, Rémi, je "vieillotte" toujours et encore alors sur mon piano, bien qu'avec sourdine vu l'heure, je jouerai ré...mi...!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 29/06/2016

Le coeur de l'homme dépend des forces de l'homme, qu'il est libre de puiser dans les réserves mises à sa disposition.

Écrit par : Rémi Mogenet | 30/06/2016

Rémi Mogenet

S'il y a les ressources, il y a les traumatismes avec leurs séquelles.

Que ressentirait quelqu'un qui n'aurait pas aimé pour rire quelques uns d'autres qui n'auraient un instant penser qu'à "blaguer"?

La dureté de cœur des décideurs, par exemple, ne devrait-elle pas nous inviter à nous poser la question de savoir si, dans leurs vies privées (que l'on ne peut séparer des autres aussi bien professionnelles qu'"aux affaires"! parce que sous la surface il y a ce qui est) ce qui apparaît dureté ou "sclérose du cœur" un jour il n'y aurait pas eu cette "goutte" qu'il n'aurait pas fallu non de noblesse mais l'autre... celle qui fait déborder la coupe...?

Si l'on parle de Souffrances...sans nous y vautrer (Jung) n'ayons pas peur des mots, Monsieur le Savoyard, peut-on observer une seconde d'attention.

Combien de personnes ne vivront pas un été 2016 heureux avec, s'ensuivant, traces ou marques comme sur un disque rayé?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 02/07/2016

Yésous est un mythe à qui les religieux et les rois ont tricoté des pulls pour les besoins de leurs causes.

Le paradis et l'enfer, c'est ici sur terre là ou les monarchies et les despotes se gavent derrière le bouclier des croyances.

Les croyants croient au ciel et au tribunal des flagrants délires, ils philosophent, ils pensent que, font référence à X ou Y sans rien inventer. Le perroquet du Gabon répète un peu pareil, il a la même typologie, mais il est moins dangereux.

Les forces de l'humain sont naturelles, il lui faut avoir des connaissances et des techniques, su savoir faire et du savoir être pour avancer.

Certains peuvent être comparés aux nord coréens devenus zinzins tout en pensant qu'ils sont des intellectuels. Pourquoi pas........

Rien à voir avec l'auteur du blog et sa poésie.

Écrit par : Pierre NOËL | 02/07/2016

Pierre NOEL


Connaissez-vous l'auteur de ce blog au point de pouvoir affirmer ce qu'il pense, ressent en tout??

Il se trouve qu'après deux ou trois lectures d'articles de Jean-Noël Cuénod j'ai "entendu" en sa "voix" écrite qu'il y a eu des pasteurs dans sa famille et, par concours de circonstances, sans avoir eu le privilège de l'avoir rencontré, appris ne m'être pas trompée.

"Passons au mode poésie pour tenter de voir autrement l'insaisissable réel" est on ne peut plus biblique:

"La grande ourse avec son ourson...

Écrit par : Myriam Belakovsky | 03/07/2016

@ Pierre NOEL

Comment un homme, Pierre NOEL, intelligent comme vous, fin, sensible indiscutablement attirant peut-il recommencer les mêmes attaques en ce qui concerne celui que vous appelez Yésous, mythes et Cie?

Il y a la vie de chacun,
Les expériences,

Un jour on entendra parler croyances, etc.

Nous avons appris à lire, écrire et calculer.
Les voyages, sexualités, etc.
Internet

Chacun vit ce qu'il vit.

Encore une fois, pardon de parler de moi mais je sais que je dois le faire en témoignage.

A Paris, pendant la guerre. Chez des amis. Elle, rousse, est violoniste.
Lui, plus tard, fera du yoga

mais fumera (moi de même, longtemps, mais aujourd'hui à part une sèche avec l'un de mes fils le samedi, plus du tout.)

A Paris, donc, sortie du disque de Dinu Lipatti avec la choral connu.
Emotion des personnes présentes.

Plus tard, la photo de Dinu Lipatti.
Mon cœur est atteint.

Premier chagrin (ou second, troisième?) bruit sec d'un piano, le couvercle qui "claque", se ferme.

Les "grandes personnes", (on vous en fichera!) que remarqueront-elles?
Rien!

Comme de bien entendu.

Lipatti, les pattes. Mains de Lipatti comme en prière sur le clavier.
De ses pattes, selon ce que l'on en fait, cette merveille qu'est l'évolution... l'homme a formé des "mains"... d'artiste

Il, Dinu Lipatti, dira (dans le silence, la non présence visible et pas par mots): "Le talent sans le travail"! je penserai "comme le travail sans le talent"!

Mais "le talent sans le travail" me comme "reconduira" jusqu'à cette parabole de "Yésous" c'est-à-dire son enseignement sur les "talents" dont nous somme dotés, les unsplus, les autres moins tout en insistant sur la nécessité de les faire ces talents évoluer ou "fructifier" sans comparer sans cesse ou, trouver dégoûtant, trop injuste... démissionnant.

Alors se posa la question suivante: et si Dinu (en fait Constantin Lipatti) était, de façon anonyme, évidemment, Jésus revenu comme promis! pour reprendre sa marche non contre ou sans mais avec nous!?

Plus apte, j'écrirais une nouvelle, non "théologique"! d'un fils de roi qui réalise qu'il ne peut comprendre ses sujets et sujettes parce qu'il ne vient pas du même monde ("monde"!) qu'eux/elles!

Suite à quoi, il renoncerait à son royaume, s'habillerait en pauvre ("Jésus s'habille en pauvre Charité va demander" chanson que me chantait mon père ce prétendu (par lui) mécréant!)) et prendrait la route... par

EMPATHIE

Pour les croyants EMPATHIE DIVINE D'UN DIEU NON DE TERREUR MAIS D'AMOUR

Franchement, Pierre NOEL!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 03/07/2016

"Dans le temps nous n'avions qu'Israel et la Palestine qui partaient soi disant en guerre à ces moments là "

lovejoie, la "Palestine" n'existe pas!

Mythes du Moyen-Orient -

Si vous croyez ce que vous lisez dans la plupart des sources nouvelles, les Palestiniens veulent une patrie et les Musulmans veulent le contrôle de sites qu'ils considèrent sacrés. Simple, non?
Eh bien, comme un journaliste arabe-américaine qui a passé quelque temps au Moyen-Orient esquivant plus que ma part des roches et des obus de mortier, je dois vous dire que ce sont des excuses bidons pour que les émeutes, difficultés de prise et de la terre l'attention.

N'est-il pas intéressant que, avant la guerre de 1967 israélo-arabe, il n'y avait aucun mouvement sérieux pour une patrie palestinienne?

Et bien, vous pourriez dire, “Farah”, c'était avant que les Israéliens aient saisi la Banque Occidentale et le vieux Jérusalem.”
C'est vrai. Dans la guerre des Six Jours, Israël a conquis la Judée, la Samarie et de Jérusalem-Est. Mais ils ne rendent pas compte de ces territoires de Yasser Arafat. Ils les ont pris à la Jordanie du roi Hussein. Je ne peux pas m'empêcher de me demander pourquoi tous ces Palestiniens soudainement découvert leur identité nationale après qu'Israël ait gagné la guerre.

La vérité est que la Palestine n'est pas plus réel que jamais-Never Land. La première fois que le nom a été utilisé a été en 70 après JC quand les Romains le génocide commis contre les Juifs, le Temple détruit et a déclaré la terre d'Israël ne serait pas plus. Dès lors, les Romains promis, il serait connu sous le nom de Palestine. Le nom a été dérivé des Philistins, peuple Goliathian conquise par les siècles, les Juifs plus tôt. C'était une façon pour les Romains pour ajouter l'insulte à la blessure. Ils ont également essayé de changer le nom de Jérusalem Aelia Capitolina, mais qui avait le pouvoir rester encore moins.

Palestine n'a jamais existé - avant ou après - comme une entité autonome. Il a été décidé à tour de rôle par Rome, par les croisés islamiques et chrétiens, par l'Empire ottoman et, brièvement, par les Britanniques après la Première Guerre mondiale Les Britanniques ont décidé de rétablir au moins une partie de la terre au peuple juif comme leur patrie.

Il n'y a pas de langue proprement palestinienne. Il n'y a pas la culture palestinienne distincte. Il n'a jamais été une terre de Palestine dirigée par des Palestiniens. Palestiniens sont des Arabes, impossible à distinguer de Jordaniens (une autre invention récente), Syriens, Libanais, les Irakiens, etc Gardez à l'esprit que les Arabes de contrôle 99,9 pour cent des terres du Moyen-Orient. Israël représente un dixième de 1 pour cent de la masse continentale.

Mais c'est trop pour les Arabes. Ils veulent tout. Et c'est finalement ce que les combats en Israël aujourd'hui. Greed. Pride. Envy. Convoitise. Peu importe les concessions que font les Israéliens, il ne sera jamais assez.

Qu'en est-il des lieux saints de l'islam? Il n'en existe aucun à Jérusalem.

Choqué? Vous devriez être. Je ne m'attends pas que vous n'entendrez jamais cette vérité brutale de quelqu'un d'autre dans les médias internationaux. Il n'est tout simplement pas politiquement correct.

Je sais ce que vous allez dire: "Farah, la Mosquée Al Aqsa et le Dôme du Rocher à Jérusalem représentent l'Islam le troisième lieu saint."

Ce n'est pas vrai. En fait, le Coran ne dit rien sur Jérusalem. Il mentionne la Mecque des centaines de fois. Il mentionne à Medina innombrables. Il ne mentionne jamais Jérusalem. Avec de bonnes raisons. Il n'ya pas de preuve historique que Mohammed ait jamais visité Jérusalem.

Alors comment Jérusalem devenu le troisième lieu saint de l'islam? Les musulmans aujourd'hui, se réfèrent à un vague passage du Coran, le dix-septième Sourate, intitulée "le Voyage Nocturne". Il rapporte que dans un rêve de Mohammed qui fut transporté de nuit "du temple sacré au temple le plus éloigné, dont le quartier, nous avons béni, que nous pourrions lui montrer nos signes. ..." Au septième siècle, des Musulmans ont identifié les deux temples mentionnés dans ce verset comme étant la Mecque et Jérusalem. Et c'est aussi près que la connexion de l'Islam et Jérusalem - le mythe, le fantasme, un voeu pieux. Pendant ce temps, les Juifs peuvent retracer leurs racines à Jérusalem remonter jusqu'à l'époque d'Abraham.

Le dernier cycle de violence en Israël a éclaté lorsque le chef du Parti Likoud Ariel Sharon a essayé de visiter le Mont du Temple, la fondation du Temple construit par Salomon. C'est le lieu saint pour les Juifs. Sharon et son entourage y furent accueillis avec des pierres et des menaces. Je sais ce que c'est. J'ai été là. Pouvez-vous imaginer ce que c'est que pour les Juifs d'être menacés, lapidés et tenus éloignés du lieu le plus saint du judaïsme?

Alors, quelle est la solution au chaos au Moyen-Orient? Eh bien, franchement, je ne pense pas qu'il y est une solution humaine à la violence. Mais, s'il en existe un, il doit commencer avec la vérité. Prétendre le contraire ne fera que conduire à davantage de chaos. Le traitement d'un droit d'aînesse de 5000 ans, légitime étayées par des preuves historiques et archéologiques écrasantes qu'on veut mettre à égalité avec les revendications illégitimes donnent une mauvaise réputation à la paix et à la diplomatie.

Alors, me direz-vous, quelle est la solution pour apporter la paix dans ce Moyen-Orient ? Franchement, je ne pense pas qu’un homme aujourd’hui puisse se prévaloir de détenir une solution durable. Mais s’il y en a une, elle se doit de commencer par rétablir la Vérité. La poursuite des mensonges n’apportera que plus de chaos. Continuer à mépriser un droit légitime vieux de 5,000 ans pour les Juifs, de surcroît renforcé par des preuves historiques et archéologiques éclatantes, en les opposant à de fausses revendications, ne pourra que donner une mauvaise réputation à cette diplomatie.

Joseph Farah - journaliste arabe américain

traduit de l'anglais
Myths of the Middle East -
Posted: October 11, 2000
1:00 am Eastern
By Joseph Farah :
© 2010 WorldNetDaily.com

Écrit par : Patoucha | 03/07/2016

Les commentaires sont fermés.