24/06/2016

Brexit ! Une Europe est morte, vive l’Europe…

BREXIT-Drapeau-Bleu2.jpg

Première leçon à méditer pour les dirigeants du Continent après le Brexit: on ne construit pas l’Europe sans les peuples. Ils ont été sciemment écartés de ce processus par les chefs d’Etat des pays membres qui ont voulu conserver leurs prérogatives, tout en mettant leurs échecs sur le dos de l’Union européenne.(Dessin d’Acé)

 L’instance qui pèse le plus lourd dans cet ensemble d’institutions incohérentes qu’est l’UE reste le Conseil européen qui réunit les chefs d’Etat et de gouvernement nationaux. Ces derniers n’ont eu de cesse d’empêcher le Parlement européen d’avoir les pouvoirs nécessaires pour remplir vraiment son rôle de législatif.

A aucun moment, les chefs d’Etat membres de l’UE n’ont voulu clairement choisir la voie fédérale. Or, pour construire un ensemble pareil, il n’y a pas d’autres solutions. Soit, c’est le fédéralisme, soit c’est la souveraineté quasi absolue sur son pré carré. L’UE avait tenté une troisième voie des plus baroques en centralisant l’accessoire et en décentralisant le nécessaire. On s’explique : Bruxelles édicte des directives contraignantes concernant les sujets qui devraient être traités aux échelons nationaux voire régionaux. En revanche, l’UE ne s’occupe pas de l’essentiel, à savoir la défense, la diplomatie, la sécurité à tous points de vue. Résultat : les peuples constatent que l’Union Européenne les enquiquine pour des vétilles mais les laisse tomber lorsqu’il s’agit de les protéger militairement ou socialement. Dans ces conditions, l’UE est condamnée à être perçue comme un amas de gaz plus ou moins toxique. D’où la tentation de fermer la porte des nations pour y échapper.

Aujourd’hui, les souverainistes pavoisent après le Brexit voté par les Anglais et les Gallois (mais refusé par les Ecossais et les Irlandais du Nord, le Royaume Uni ne l’est plus !). Mais à l’ivresse succède la gueule de bois.

Car de quoi est constituée leur souveraineté ? De rien ou de si peu de choses. Aujourd’hui, aucun pays, pas même l’Allemagne, n’a la taille nécessaire pour assurer une politique indépendante à l’ère de la globalisation. L’indépendance nationale des souverainistes au XXIe siècle n’a d’autre réalité que celle d’un village Potemkine. Que pèsent la France et les autres pays dits « grands », face à Google, Microsoft, les multinationales, le géant chinois, la puissance américaine ? Le poids d’une plume soufflée au grand vent mondialisé. Ces Etats ont été incapables de contrer le secret bancaire de la petite Suisse ; ils n’y sont finalement parvenus qu’en raison des décisions prises par les Etats-Unis contre les banques helvétiques.

Seule l’Europe a la taille critique nécessaire pour affronter la tourmente mondialisée et pour lui apporter cette régulation sans laquelle nous allons entrer dans l’enfer social. Mais pour ce faire, l’Union devra arrêter de nous ennuyer avec la courbure des concombres pour construire un ensemble fédéral cohérent.

Avec le Brexit, une Europe est morte, vive l’Europe !

 Jean-Noël Cuénod

12:15 | Lien permanent | Commentaires (35) | Tags : #brexit, #europe, #ue, #bruxelles | |  Facebook | | |

Commentaires

Et à bas l'union européenne.

Écrit par : Johannj | 24/06/2016

BRAVO LES ANGLAIS! H E U R E U S E!  

Brexit : dans sa grande sagesse, le peuple britannique a voté pour quitter la dictature de Bruxelles
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 24 juin 2016

L’UE est un monstre non démocratique qui depuis le traité de Maastricht soumet les populations européennes, et force les peuples à lui obéir.

Mais les peuples sont toujours plus sages que l’élite – c’est pourquoi les élites confisquent les moyens de le leur montrer : ils ont capté l’accès aux médias, réduit les possibilités de référendum populaires, ploutocratisé les instances gouvernementales, normalement chargées de servir, et non d’asservir.

51.9% des être humains de nationalité britanniques ont fait fonctionner leur cerveau et décidé que l’UE ne les servait pas bien, ne faisait pas leur bien, et ils ont voté Brexit.

C’était le vote de la peur et de l’espoir : peur de l’inconnu en cas de Brexit, peur de rater une occasion qui ne se représenterait sans doute jamais en cas de vote pour rester, espoir de reprendre un peu de leur destin en main..

Les arguments contre le Brexit étaient, dans son sens le plus négatif, hyper populistes : ils jouaient sur les peurs, les arguments pour sortir étaient nobles : ils parlaient d’espoir.

Le peuple britannique a eu le courage de braver ses peurs, braver l’inconnu, et a choisi l’espoir.

Tous le peuples n’ont pas ce courage. D’autres avant lui, qui avaient à se prononcer sur une sortie de l’UE, ont choisi de rester – d’autres choisiront de même.
La pluralité des médias source de démocratie

La Grande Bretagne bénéficie d’un privilège que les autres pays européens, la France en particulier, ont en grande partie perdu : la pluralité des médias. Certains étaient pour la sortie, comme The Sun, premier quotidien britannique, d’autres étaient contre, comme Mail on Sunday, un quotidien de droite. Le débat a existé.

Les quotidiens imprimés chaque jour représentent l’opinion des Anglais, et non celle de la gauche et l’extrême gauche comme en France.

Les Anglais, par conséquent, ont été exposés à ce que la démocratie est supposée apporter : la liberté d’opinion. Au 21e siècle, elle se manifeste par l’accès ou l’interdiction d’accès aux grands médias, aux principales chaines de télévisions, et non, comme on tente de vous le faire croire, par la liberté donnée à chacun d’exprimer librement son opinion au café dans la rue ou à table en famille.

Les porteurs d’opinions ont tous été libres de s’exprimer. L’accès aux médias n’a pas été interdit à ceux qui ont des opinions divergentes, comme c’est le cas en France.

Vous en France n’avez pas cela. La liberté d’opinion n’est pas offerte par les médias, certainement pas par la télévision, encore moins par la télévision et la radio d’Etat, à ceux qui ne défendent pas l’opinion officielle de la gauche et des syndicats de journalistes et de la presse.
Voici ce à quoi je m’attends maintenant :

Nous allons avoir la preuve que les catastrophes annoncées par les élites en cas de Brexit ne se produisent pas, et pour peu qu’on veuille bien se souvenir de leurs mises en garde des catastrophes à venir, nous verrons combien les politiques sont pleins de vide.
Nous allons voir défiler les élites, humiliées par ce peuple qui a osé les contredire et reprendre une partie de son destin en main, insulter les Anglais : attendez-vous à beaucoup entendre le mot populiste et les vexations qui vont avec – mais ce sont les élites qui sont vexées.
Attendez-vous à ce que les plus hypocrites, pour sauver la face, viennent expliquer que les Anglais ont eu raison, et étalent les raisons qu’hier ils rejetaient avec mépris.
D’autres viendront proposer des réformes pour régler les erreurs de l’Europe : ce sont des spécialistes. Ils offrent les solutions aux problèmes qu’ils ont eux-mêmes créés. Le bon sens montre qu’ils sont les derniers capables de le faire.
Nous pouvons nous attendre au fait que les élites n’ont pas dit leur dernier mot, et la vengeance punitive et vicieuse, les mesures de rétorsions, selon moi, sont déjà en train d’être concoctées dans des bureaux très loin du monde réel.
J’attends aussi que Bruxelles s’organise pour contrer cette décision. Souvenez-vous comment le votre contre la constitution européenne a été contourné.

Conclusion

Les élites vont tout faire pour éviter un effet domino qui leur ferait perdre les privilèges de la suave dictature de l’UE qu’ils ont patiemment construite, l’illusion de leur supériorité morale, la compensation de leur peur d’eux-mêmes devant la catastrophe immigrationniste qu’ils ont déclenchée, et leur complexe d’infériorité.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info

Écrit par : Patoucha | 24/06/2016

L'UE devra commencer à limoger les Etats et les communistes femmes qui la dirigent! Tous des incompétents! Les Suisses l'ont compris en votant contre - dont moi, l'entrée de l'UE voulue par les socialistes!

Écrit par : Patoucha | 24/06/2016

Survol, une ligne: la décision du Brexit serait un vote anti élites. Elites... de l'UE, uniquement?

Écrit par : Fée des lilas | 24/06/2016

"Et à bas l'union européenne."

Et quand on aura tout démoli, que fera-t-on ?
Les adultes sont tellement cons, disait Jaques Brel, qu'ils nous feront bien une guerre...

Écrit par : Michel Sommer | 24/06/2016

" Brexit : dans sa grande sagesse, le peuple britannique a voté pour quitter la dictature de Bruxelles
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 24 juin 2016

L’UE est un monstre non démocratique qui depuis le traité de Maastricht soumet les populations européennes, et force les peuples à lui obéir. "

Rien que ce début d'article est en contradiction total avec le Brexit. Si les peuples étaient forcé à lui obéir le brexit n'aurait pas eu lieu.

D.J

Écrit par : D.J | 24/06/2016

"Et quand on aura tout démoli, que fera-t-on ?"

Démolir une oligarchie est très constructif. Rapprocher les centres de décision des citoyens aussi. Il ne vous vient pas à l'idée que les pays européens ont existé bien avant l'ue.

Écrit par : Johann | 24/06/2016

"Et quand on aura tout démoli, que fera-t-on ?"

Démolir une oligarchie est très constructif. Rapprocher les centres de décision des citoyens aussi. Il ne vous vient pas à l'idée que les pays européens ont existé bien avant l'ue.

Écrit par : Johann | 24/06/2016

" Démolir une oligarchie est très constructif. Rapprocher les centres de décision des citoyens aussi. "

Dés lors on se demande pourquoi vous défendez sans cesse la Russie de Poutine qui elle est une oligarchie au sens réelle du terme. Qui est corrompue à tout les niveaux cette oligarchie russe corrompue qui explique que la Russie se trouve à la 153ème place mondiale sur l'indice des libertés économiques. La Russie est autoritaire, liberticide qui censure l'opposition voir la réprime sous prétexte de crime de droit commun. Liberté de la presse est quasi inexistante en Russie. 148ème mondial.

" Il ne vous vient pas à l'idée que les pays européens ont existé bien avant l'ue. "

Cet avant UE c'est aussi l'époque où les pays d'Europe étaient en guerre entre-eux depuis plusieurs siècles de façon permanente et cela jusqu'en 1945.

D.J

Écrit par : D.J | 24/06/2016

Et un gouvernement soutenu à plus de 80% par son peuple, j'adore!

Écrit par : Johann | 24/06/2016

Et un gouvernement soutenu à plus de 80% par son peuple, j'adore!

Écrit par : Johann | 24/06/2016

Et un gouvernement soutenu à plus de 80% par son peuple, j'adore!

Écrit par : Johann | 24/06/2016

Ahahah, cela vous fait tellement mal au ventre que l'oligarchie russe ne vende pas le pays et ses richesses à l'oligarchie yankee! Que cela devient un plaisir de la soutenir! Et puis il n'y a pas si longtemps que la précédente oligarchie a été détruite. Il faudra vous contenter de cela.

Et quel est le pays qui est pratiquement constamment en guerre depuis sa création? Jusqu'en 1945? Et pas après?

Écrit par : Johann | 24/06/2016

" Ahahah, cela vous fait tellement mal au ventre que l'oligarchie russe ne vende pas le pays et ses richesses à l'oligarchie yankee! "

C'est surtout que l'on attrape pas les mouches avec du vinaigre. Qui veut venir investir dans un pays corrompu ou la liberté économique n'existe pas. Les yankees n'ont pas besoin d'aller en Russie pour ces richesses puisque ils en profitent avec la fuite des capitaux, des investisseurs et des cerveau qui ont fuit en masse la Russie pour venir en occident USA compris.

" Et quel est le pays qui est pratiquement constamment en guerre depuis sa création? Jusqu'en 1945? Et pas après? "

On peut surtout en parler pour l'après 1945 quand l'URSS voulait soviétiser la planète en soutenant partout les révolutionnaires et guérillas marxistes pour soviétiser la planète. ça doit vous faire mal au ventre que l'issue de la guerre froide a permis que l'ont voit pousser partout dans le monde des Mac do et des Microsoft à la place des goulags.

D.J

Écrit par : D.J | 24/06/2016

" Et un gouvernement soutenu à plus de 80% par son peuple, j'adore! "

Moi j'ai plus confiance à un pays ou le peuple se méfie de son gouvernement qui celui ou son chef d'état jouis d'une très forte popularité permanente avec aucune réelle opposition et une liberté de la presse fortement restreinte. ça aide beaucoup à Poutine pour inonder son pays de propagande pour bien se faire voir par le bon peuple.

D.J

Écrit par : D.J | 24/06/2016

Pour faire pire que les Z'élites des grandes écoles de la médiocrité, il faut aller en Afrique. Ils s'expriment bien devant les caméras, présentent bien devant les journalistes, mais ne voient rien.

Qui savait que nos détraqués avaient négocié avec les anglais une frontière à .....Calais!

Il n'est pas étonnant de voir des migrants stoppés en France qui plus est, ils pouvaient et peuvent toujours entrer dans tout l'espace européen.
Chirac, Sarkozy, Hollande, Merkel sont la honte de cette Europe des fonctionnaires sans aucune valeur contrairement à ce qu'ils nous racontent avec leurs merdias inféodés..

http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/la-grande-bretagne-et-l-ue/migrants-le-brexit-va-t-il-remettre-en-cause-l-accord-franco-britannique_1515939.html

En 2005, nous avons voté contre cette Europe des mafia et des monarchies ou les énarques et les bouseux des campagnes se sont bien goinfrés.

52% des anglais seraient des populistes, des racistes etc ?

Hollandouille met le mot "valeurs" en avant, celles de l'islam et des femmes enchiffonnées? Qui est responsable de la destruction de l'Irak, la Syrie et d'autres pays en Afrique?

Merkel Sarkozy et Hollande sont vraiment des détraqués, à moins que.......... monseigneur Pétro Dollars, prélat au services de toutes les monarchies ne dicte ses ordres en passant par le vatican? Qui sait.

Une Europe fédérale, oui, mais avec d'autres dirigeants plus intelligents ayant pour objectif entre autre de changer le système des mafias élues ou non et des lobbies.

Les Anglais sont des lanceurs d'alerte.

Écrit par : Pierre NOËL | 24/06/2016

"Rien que ce début d'article est en contradiction total avec le Brexit. Si les peuples étaient forcé à lui obéir le brexit n'aurait pas eu lieu."

Pas du tout DJ, c'est justement pour ne plus être obligé, ni subir de menaces dictatoriales de l'UE que le brexit a eu lieu! Les Anglais, pour le coup, ONT désobéi à l'UE qui bat de l'aile depuis un moment.

Écrit par : Patoucha | 25/06/2016

Cher Monsieur,

Comme L'UE n'est qu'une partie d'un projet beaucoup plus grand, je me permets de conseiller à vos lecteurs l'article suivant qui présente un livre du Prof. Dr. P. Hillard, auteur qui ne se base que sur des faits avérés et cite toujours ses sources, preuves à l'appui.

http://www.voltairenet.org/article164176.html

puis lisez ce billet sur un autre blod TdG, qui en est en partie une confirmation:

http://continentpremier.blog.tdg.ch/archive/2016/06/22/une-premiere-le-passeport-unique-africain-lance-en-juillet-p-277160.html

Bien cordialement,

Jean Derville

Écrit par : J. Derville | 25/06/2016

Il faut rappeler, oh combien l'Occident c'est trompé avec Poutine et la Russie. Les Russes ont été capable de se révolter contre les féodaux avec la révolution d'Octobre.
A tort, ou à raison, ils ont installé un régime communiste, socialiste basé sur les théories marxistes et autres. Résultat, des millions de morts et la faillite comme la plupart des pays ayant adopté ce système despotes, se confondant en croyances et espérances populaires. Les slogans sont alléchants, révolutionnaires rien de plus.

Depuis la fin de l'ex URSS la Russie n'est plus communiste, pas plus que Poutine n'est qu'un mangeur de bébés.

Obama et ses inféodés européens l'ont poussé dans ses retranchements ou il doit faire plus d'efforts que d'autres pour diriger avec une main de fer un grand pays multiculturel, avec des frontières longeant des pays musulmans extrêmement dangereux.

Il s'est allié (je pense à tort) au nazi et despote syrien pour des raisons géopolitiques dans l'intérêt de la Russie.

Qu'ont fait les USA et l'Europe? Ils ont bizouillé avec le Wahhabisme, les sunnites et autres tortionnaires de l'islam pour des raisons mercantiles et ce, contre les peuples. Ils n'ont pas été élus pour cela.

Les anglais ont peur de l'islam, nous aussi et nous avons toutes les bonnes raisons d'avoir peur du concept mortifère de conquêtes et le combattre.

La charia s'applique dans des zones de non droit partout en Europe en particulier dans les banlieues des grandes villes et de plus en plus dans les campagnes, ça suffit. Ça se fait le plus souvent d'une manière sournoise en se fondant dans la foule et en appliquant la taqiyya, le mensonge et la dissimulation autorisée en islam.
Des musulmans aux croyances paisibles existent mais ils sont peu nombreux pour se mettre en avant, tant l'islam est dangereux avec ses normes d'un autre âge.

http://www.postedeveille.ca/

http://www.blog.sami-aldeeb.com/2016/06/02/soutenir-les-recherches-de-sami-aldeeb-support-the-researches-of-sami-aldeeb/

Écrit par : Pierre NOËL | 25/06/2016

Je remercie Corélande pour cette vidéo. Je dis la même chose sur l'UE depuis des années:

https://youtu.be/aVcJyKR_lHg

Écrit par : Patoucha et voilà le travail! | 25/06/2016

@ Patoucha,

JPG dit bien cela: " L’UE est un monstre non démocratique qui depuis le traité de Maastricht soumet les populations européennes, et force les peuples à lui obéir. "

Avoir eu le choix d'organiser un référendum pour quitter qui n'est pas du tout contraire au droit européen confirme que JPJ dit n'importe quoi.
D.J

Écrit par : D.J | 25/06/2016

@D.J

"JPG dit bien cela: " L’UE est un monstre non démocratique qui depuis le traité de Maastricht soumet les populations européennes, et force les peuples à lui obéir. "

Et alors? Il n'est pas le seul à le dire. Et moi la première!

https://youtu.be/aVcJyKR_lHg

C'est Cameron qui a lancé le Brexit pour obtenir de Bruxelles certaines de ses exigences. Un bras de fer avec l'UE et la menace du Brexit si j'ai bien suivi. C'est donc Cameron qui a donné le choix au Anglais de s'exprimer si oui ou non ils voulaient de l'UE! Je ne vois pas où est l'erreur!

Je pense surtout que cela va barder entre les europhiles et ceux qui ont voté le Brexit.

Cameron ne s'attendait pas à ce que le Brexit passe. Il démissionne avec ces mots: - cela a été rapporté par un journal anglais: " "Pourquoi ce serait à moi de m'occuper de toute cette merde ?"

Écrit par : Patoucha | 26/06/2016

Qui a oublié la souffrance des personnes de condition modestes en rien responsables de l'endettement de leur pays placées désormais sous le régime dit de l'austérité:

carences alimentaires, en soins médicaux, études pour les jeunes?

Peuple ainsi "puni" par, notamment, cette "fille de pasteur" qu'est Mme Merkel?!

Dénoncée par Jean-Noël Cuénod l'indifférence de l'élite UE aux souffrances par elle infligées non aux responsables du marasme que l'on sait mais à ceux qui ne décidant en rien ne peuvent pas être coupables tout en étant, eux, innocents, "punis" (l'infantile appellation par l'UE des bons ou des mauvais "élèves")!?

Brexit? fameux coup de semonce.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 26/06/2016

Patoucha, vous plaisantez énormément. L'extrême-gauche représentée dans tous les médias français. Depuis quand les milliardaires, qui possèdent la totalité des grands médias presses, radiophoniques, et télévisuels, donnent le droit à la solidarité, et au partage... Vous me surprenez... Enfin non. Rien n'est surprenant dans ce monde de supercherie globale. A part ça, une autre Europe ce sera soit le fascisme et la guerre, soit autre chose que ce néolibéralisme qui sous couvert de grand bonheur des peuples a en fait réduit les peuples à un nouvel esclavagisme pour donner un maximum de pouvoir aux étoiles, ces people que l'on voit partout sur l'ensemble des médias. Encore une fois, je pose la question. Pourquoi un footballeur moderne gagne plus dans un rapport de 1 à 1000 qu'un footballeur des années 50 qui faisait le même championnat d'Europe. Pourquoi un acteur, une actrice célèbre, c'est idem. Pourquoi les grands patrons c'est encore une fois idem... C'est sous les dictatures que des petites castes s'arrogent tous les droits et toutes les folies des grandeurs... L'Europe a trahi les peuple. Elle récolte le Brexit. Et ce n'est pas fini. Je le répète. Ce sera soit les fascismes et les guerre soit une Europe solidaire, donc de gauche, forcément de gauche... mais avec une grande liberté d'entreprendre parce que la vraie gauche, pas la dictature, est libérale dans l'âme (au vrai sens du terme qui permet à la liberté de s'exprimer) et solidaire, donc de gauche, dans le coeur. On verra qui a envie de cette façon de faire... Actuellement, ce n'est sans doute pas majoritaire au sein des peuples nourris au biberon de l'individualisme à outrance et aux pubs mensongères. Vive l'Europe! Mais quelle Europe, Monsieur Cuénod?

Écrit par : pachakmac | 26/06/2016

@ pachakmac Pourquoi faut-il forcément être de gauche pour être solidaire?

Etre "vrai libéral" dans l'âme (vous l'écrivez vous-même)?

Nous choisissons des êtres exactement comme nous pour devenir responsables de notre avenir comme de la planète.

Dès nommés ces mêmes êtres nous donnent le sentiment d'avoir en face de nous des êtres venus d'une autre planète, ou d'un autre sang, bref, d'une "élite des élites" mais en fait élite de quoi!?

Face aux abus:

footballeurs, vedettes, grands patrons que faisons-nous sinon courir aux matchs, hurler en mesure en nous tortillant bras compris ou dérouler les grands tapis rouges tout en recevant en cachette le Dalaï lama pour ne pas courir le risque de "fâcher les Chinois"!

Comme apprécié à la télévision nous couvrir la tête d'un voile (burka serait nous "voiler la face", à quand?!) pour ne pas offenser tel chef d'Etat musulman!

Tant pis ou pas tant pis pour nous?

Si pas tant pis pour nous, quoi faire?

Les "autres", uniquement?

Attendre la saint glinglin jusqu'à ce que les choses s'arrangent toutes seules, d'elles-mêmes

comme par magie ou, ciel:

Miracle à Bruxelles!







Quelle riposte aux

Écrit par : Myriam Belakovsky | 26/06/2016

Myriam Belakovsky: Pourquoi faut-il forcément être de gauche pour être solidaire?

Parce que ... quand on est ... de droite, ... "être solidaire", ... ça coûte trop cher, ... sauf ... quand on est "solidaire" ... avec sa famille, ses amis, sa Ferrari, sa Harley, son fusil d'assault, son fusil de chasse, son Colt, sa Rolex, et tous ceux qu'on a ... ah que ... une bonne raison d'aimer.

Et ceux qu'on a ... ah que ... seulement une mauvaise raison d'aimer ... on est aussi solidaire avec eux ... en leur donnant de l'argent, ... parce que ... ah que ... c'est plus intéressant de faire du ... Rock'n'Roll ! Yeah ! ... que de trouver une bonne raison.

Écrit par : Chuck Jones | 26/06/2016

Chuck Jones, vous savez... les étiquettes!
Vous êtes ceci, vous êtes cela.
Malade on vous classe, catégorise puis, par le "pronostic", oracle fils d'Apollon, on vous annonce, selon "votre" maladie, pourquoi pas le pire à venir!

Je n'ai pas eu l'occasion de conduire moi-même ma voiture mais je puis vous dire que si je tournais toujours à gauche je finirais, tel un chien après sa queue, par tourner toujours en rond, de même pour la droite.

Aller à droite, au centre, à gauche dépend du trajet, de l'itinéraire... à condition de savoir où l'on va avec quelles intentions.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 26/06/2016

@pachakmac

"Patoucha, vous plaisantez énormément. L'extrême-gauche représentée dans tous les médias français. Depuis quand les milliardaires, qui possèdent la totalité des grands médias presses, radiophoniques, et télévisuels, donnent le droit à la solidarité, et au partage..."

Vous ignorez donc que pratiquement tous les médias confondus sont dirigés ainsi que les journalistes - aujourd'hui dénommés journaleux - sont des gauchistes? Je parle de la "gôche" actuelle!

"Depuis quand les milliardaires, qui possèdent la totalité des grands médias.....donnent le droit à la solidarité, et au partage..."

Parce qu'ils ne sont pas assujettis à l'impôt? Que feront les Etats sans les milliardaires?!

Je ne plaisante pas pachakmac! Et vous?

Écrit par : Patoucha | 26/06/2016

- Myriam Belakovsky: « Aller à droite, au centre, à gauche dépend du trajet, de l'itinéraire... à condition de savoir où l'on va avec quelles intentions. »


- Dites-moi, je vous prie, de quel côté faut-il me diriger ?
- Cela dépend beaucoup de l’endroit où vous voulez aller, dit le Chat.
- Cela m’est assez indifférent, dit Alice.
- Alors peu importe de quel côté vous irez, dit le Chat.
- Pourvu que j’arrive quelque part, ajouta Alice en explication.
- Cela ne peut manquer, pourvu que vous marchiez assez longtemps.

https://fr.wikisource.org/wiki/Alice_au_pays_des_merveilles

Écrit par : Chuck Jones | 26/06/2016

Il faut définir ce qu'est le gauchisme. Moi je ne sais pas. Quand on m'insulte en me traitant de sale gauchiste, ça veut dire quoi? Que je défends des gens qui ne le méritent pas? Que je vole les gens qui s'enrichissent en travaillant? Que je répands la parole marxiste-léniniste? Que je suis un terroriste? Que je n'aime pas la pensée libérale? Que je défends le collectivisme? En fait, être de gauche ou de droite n'as pas vraiment de sens. Si je suis d'un style autoritaire avec mes enfants, suis-je de gauche ou de droite? Et si je suis cool? Et si des des moments je suis cool et à d'autres moments autoritaires, suis-je une girouette ou simplement un père attentif qui tente de donner le bon message à son enfant? Franchement je déteste les étiquettes mais j'aime les gens instruits qui pensent d'abord à l'avenir des peuples, à la solidarité entre nous tous, de notre devoir de conscience avant de faire passer nos intérêts privés et s'enrichir sur le dos de la bête. Quant aux journalistes de gauche, comment les définir? Quand j'ouvre le journal le Temps qui est un journal de type libéral et proche des milieux économiques, il y a des articles et des penseurs de gauche qui s'expriment, des critiques sociétales qui peuvent être apparentées à des pensées de gauche, etc. L'important c'est de savoir où les peuples vont. Si c'est pour se fracasser dans le mur des haines réciproques, c'est la fin de l'Humanité. Il faut en être conscient. C'est pourquoi nos gouvernements devraient beaucoup moins penser toute-puissance économique et beaucoup plus solidarité sociale. Qu'est-ce qui est de droite, qu'est-ce qui est de gauche, j'en demande la définition...parce que je ne me définis pas en terme idéologique mais en terme d'humanité. Tout simplement.

Écrit par : pachakmac | 27/06/2016

Chuck Jones, je souhaite préciser


A propos du pronostic l'enseignement des bouddhistes est que "c'est ce que tu redoutes qui arrive"!

Pourquoi ne pas innover en attendant que le patient (triste époque qui a substitué ce mot à l'autre, le patient!) demande ce à quoi il doit s'attendre en lui répondant alors en faisant allusion aux forces puissantes de guérison qui sont en lui et qu'il lui faut désormais mobiliser en évitant de gaspiller son énergie en imaginant ou, selon sa disposition d'esprit, en s'attendant au pire.

Il est évident que des médecins travaillant de cette façon auraient problème avec le minutage de leur Art qui, par le fait que toute maladie à part contagion ou explosion est psychophysique touche comme enseigné par les Anciens au sacré.

Un auteur apprécié, Jacques Salomé, estime que les êtres humains devraient se réapproprier leur santé (en un autre domaine, pour l'exemple, à l'écoute de personnes en recherche d'emploi nous avions remarqué que certaines personnes au style excellent comme "balbutiaient" par écrit s'agissant d'une lettre d'offre d'emploi)!

Écrit par : MB | 27/06/2016

@Pachakamac

Gauchistes, gauchistes ils n'ont que ce mot à la bouche et ne savent pas d'ou il vient. Ils nous traitent de gauchiste et pourtant d'ou vient cette insulte ? des socialistes pour qualifier des gens à l'extrème gauche.
Ironie du sort, prendre une insulte socialiste pour insulter l'extreme mais tout en disantm je ne suis pas socialiste. Les socialistes ne sont pas socialistes mais libéraux déjà.

Ensuite, l'appellation gauchiste est devenu une insulte, lorsque l'on ne sait pas mettre de case. On ne sait pas ce que tu es donc tu es gauchiste. Et pire encore si tu penses à ton prochain tu est marxiste-léniniste. Allo la terre, ses idéologies sont mortes ? A en croire certain, Podemos ferra des purges s'ils sont aux pouvoirs.
Se faire traiter de gauchistes par des gens qui maintiennent au pouvoir des gens qui se donnent des privilèges (de la meme manière que dans le communisme) mais en ayant une estampille AOC "capitaliste", ce qui dans leur conscience changerait tout alors que pas du tout. Aucun n'est capable de dire ouvertement que notre monde court à sa perte puisqu'il est fabriqué à partir de dette. Les idéologies n'ont plus court car il faut réagir dans l'urgence. La seule idéologies réelles existantes dans notre système existant à tout niveau, politique, économique, culturelle, sportive et autres se résume qu'à : la culture du pognon. Malheureusement cette culture ne créé aucune plus value nulle part. Elle dénature tout pour son seul prétexte d'exister.
Au final etre taxé de gauchiste par des ignorants qui défendent une idéologie qui va droit dans le mur fait sourire. On va bientot avoir sur les bras tout une tranche de personne qui seront aussi obsolète que le communisme. Au final ils finiront par etre plus gauchiste que toi meme, qui n'a qu'un seul souci, celui de ton prochain, un crime il semblerait!

Écrit par : plumenoire | 27/06/2016

«Cet avant UE c'est aussi l'époque où les pays d'Europe étaient en guerre entre-eux depuis plusieurs siècles de façon permanente et cela jusqu'en 1945.»

C'est bien parce qu'ils ne pouvaient pas se blairer.
Et c'est pas parce qu'ils se sont unis sous la contrainte (puisque on leur a pas demandé leur avis), qu'ils vont mieux s'entendre.

Écrit par : G. Blanc | 27/06/2016

Merci plumenoire. Nous sommes sur la bonne longueur d'onde vous et moi...et j'espère toujours plus de monde.

Écrit par : pachakmac | 27/06/2016

Pourquoi, on l'entend ou lit désormais sans cesse, envenimer... il s'agissait de quitter l'UE, prendre congé ou au pire, un brin caustique, tirer sa révérence!

Pourquoi parler non départ ou sortie de l'UE mais... "divorce"!?

Histoire de calmer les esprits?

Écrit par : MB | 27/06/2016

Les commentaires sont fermés.