10/06/2016

L’Eurofoot, un concentré de contradictions. Comme la vie

jBV1OHa.jpg

Dans le foot, il y a tout et son contraire. Souvent le pire mais aussi, plus rarement, le meilleur. Chacun peut y faire son marché au gré de ses besoins électoralistes, commerciaux, idéologiques, médiatiques.  

D’un côté, le sport le plus populaire de la planète ouvre la vanne aux idées et aux comportements les plus répugnants de l’humanité : le nationalisme, le racisme, la course au fric sans frein, les magouilles majuscules, la connerie élevée au rang de vertu mondialisée. Bref, tout ce que nous adorons détester.

Mais à chacun de ces éléments négatifs, le football fait correspondre son antidote.

Le nationalisme ? Il est indéniable. Mais cela n’empêche nullement un Français de vibrer pour le Brésil ou un Suisse, pour l’Angleterre. Comme nous sommes tous, peu ou prou, attachés par des liens divers à d’autres pays que celui de notre passeport, c’est à côté d’un drapeau français ou suisse que nous attacherons celui de l’Italie, de l’Espagne, du Portugal ou de l’Argentine. Sur la planète Foot, le nationalisme est à géométrie variable.

Le racisme ? Comment pourrait-on le nier ? Les cris de singe ou les jets de bananes sur le passage des joueurs noirs nous le rappellent régulièrement. Mais les équipes nationales, elles, sont de toutes les couleurs et les sélectionnés ont des origines les plus diverses. D’ailleurs, le Front National, ne s’y est pas trompé. Depuis 1998, date de la victoire de la France et de ses « Blacks, Blancs, Beurs », le parti du clan Le Pen ne plus voir les Bleus en peinture. L’entraîneur français Didier Deschamps a été, comme personne ne peut l’ignorer, traité de « raciste » parce qu’il a renoncé à sélectionner Karim Benzema. A consulter la liste des joueurs retenus en équipe de France, il est évident que l’on a fait à Deschamps le plus injuste des procès.

Et que dire de l’équipe suisse où les noms ont des consonances albanaises, yougoslaves, turques, espagnoles, africaines ? Cela n’empêchera pas l’électeur UDC de bondir de son fauteuil si « ses » joueurs parviennent (enfin !) à marquer des buts.

La course au fric sans frein ? Salaires exorbitants… Surenchère délirante entre oligarques russes et pétromilliardaires du Golfe pour s’arracher les vedettes, alors que l’on ne parvient pas à éradiquer nombre de maladies tropicales… Le constat est accablant. Mais au fond d’une cour à Lisbonne, des petits Portugais tapent dans un ballon en se prenant pour leur glorieux compatriote Ronaldo (phiti du haut). Le bonheur dans un pays livré à l’austérité. L’énergie suscitée par l’espoir que l’on peut s’en sortir. Peut-être pas comme Ronaldo mais avec ce qu’il faut de dignité pour devenir un homme.

Les magouilles majuscules ? Au niveau de tripatouillages atteint par les organismes internationaux du foot, on ne peut plus parler de magouilles, mais de grandes manœuvres corruptrices. Pourtant, le foot, c’est aussi ces milliers d’éducateurs bénévoles qui, chaque mercredi, prennent en charge les footeux en herbe. Combien de lascars ont-ils quitté le chemin de la délinquance grâce à ces travailleurs sociaux qui ne touchent pas un rond ?

Camus_PremierHomme.jpgLa connerie élevée au rang de vertu mondialisée ? Les propos ineptes débités par des supporteurs marinés dans la bière et leurs gadget plus grotesques les uns que les autres nous en administrent la preuve, de la plus consternante des façons.

Mais alors si le foot est bête comme ses pieds, pourquoi de grands philosophes ou écrivains ont-ils tant écrit à son propos ? La liste est longue : Camus, Montherlant, Dard (tous les trois furent gardiens de but, à méditer…), Sartre, Peter Handke, plus récemment, Yves Laplace (arbitre et romancier suisse), Jean-Philippe Philippe Toussaint (ah, quelle merveille son « Football » à écouter tous les soirs sur… France- Culture !) et bien d’autres encore.

C’est ça la force du foot : un concentré de contradictions. Comme la vie. Et comme la vie, il est inévitable.

Jean-Noël Cuénod

11:16 | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : eurofoot, football, ronaldo, camus | |  Facebook | | |

Commentaires

Tant d'écrivains ont écrit au sujet du foot mais le temps d'aujourd'hui est-il pour tous, ou si peu! à la fête... pour de bon?

Que faut-il faire? rien sinon jouer (quid des fortunes amassées?)en attendant que les choses s'arrangent toutes seules ou voir venir une guerre prévisible?

En s'en fichant du moment que "son" équipe aura gagné?

Quand il sera trop tard?
Il n'est jamais trop tard (point de vue des survivants de guerres d'ici comme d'ailleurs)?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 10/06/2016

C'est chaque fois les mêmes critiques lorsque débute une grande compétition de foot. Les pseudos intello, qui ne comprennent rien au foot, font de grands amalgames.

Écrit par : Riro | 10/06/2016

- « C’est ça la force du foot : un concentré de contradictions. Comme la vie. Et comme la vie, il est inévitable. »

Oui mais ça a aussi quelques avantages. Par exemple ... ca fait beaucoup moins de morts que la guerre, ... et ça traumatise beaucoup moins les survivants ... parce que c'est beaucoup plus facile, ... et ça rapporte beaucoup plus ... d'organiser des matchs "revanche" ... de foot ... que de guerre.

Après tout ... il est beaucoup plus facile de supporter 3 ou 4 semaines de foot, ... même à la télé, même dans la TdG, même avec des collègues de travail qui passeront leurs journées à parler de foot, et même avec une zone foot à coté de chez soi, ... que 3 ou 4 semaines de guerre, ... non non ... pas la virtuelle ... la "vraie".

C'est pour ça que les matchs de l'Eurofoot devraient toujours se jouer le lendemain d'un jour de commémoration de la fin d'un match de ... de guerre. Par exemple ...

... le 7 novembre, Bataille de Passchendaele
https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Passchendaele

... le 19 novembre, Bataille de la Somme
https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_la_Somme

... le 20 décembre, Bataille de Verdun
https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Verdun_%281916%29

Écrit par : Chuck Jones | 11/06/2016

"cela n’empêche nullement un Français de vibrer pour le Brésil"
On voit que vous ne connaissez pas les Français. En demandant à un ami français très amateur de rugby s'il allait regarder la finale de la dernière coupe du monde de rugby, la réponse vint: "Non, la France ne joue pas." Rideau.

L'équipe de Suisse n'est pas mon équipe. Rien à cirer de ses résultats, et je dirais même plus tôt elle sera éliminée moins on en entendra parler. C'est encore plus vrai pour l'équipe de France.

Vos références intellectuelles sont pitoyables:
-Dard: écrivain de romans de gare.
-Sartre: a toujours eu tort sur tout ou presque tout.
-Camus: le colonialiste, justifiant la présence française en Algérie et faisant l'éloge de Nietzsche.
Du temps où la planète foute n'était pas encore si corrompue. Il n'y a pas si longtemps sur France Inter une émission expliquait comment l'argent de la drogue était blanchi grâce au milieu du foute.

Et bien sûr panem et circenses. Vous préférez parler des circenses, en lieu et place du panem. Les jeux du cirque remplacent la contestation de la loi travail. Ce travail qui donne de moins en moins de pain. Le cirque pour faire oublier le pain. Vous participez de cette logique. Pendant que 25 guignols courent sur une pelouse des milliers de spectateurs restent le derrière collé sur une chaise. La négation absolue du sport.

Écrit par : Charles | 11/06/2016

@ Charles Pas d'accord avec vous.

Jean-Noël Cuénod a dit beaucoup de choses en passant: relisez! en outre il a accepté de publier quelques lignes d'une commentatrice allant en votre sens.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 11/06/2016

Quand on demande à un syndicaliste s'il n'a pas l'impression de saboter l'Euro, il répond : "Ah ben non, la manif c'est le 14 : la France ne joue pas..."
Je trouve cela particulièrement significatif.

Écrit par : Géo | 11/06/2016

Monsieur Charles ...

- « Vos références intellectuelles sont pitoyables: ... Dard ... Sartre ... Camus »

Monsieur Cuénod n'a parlé ... "d'intellectualisme", ... mais de ... "grands philosophes ou écrivains".

Écrit par : Chuck Jones | 11/06/2016

Selon l'avis de Monsieur Charles, ... à lire de préférence dans un train ...

https://books.google.ch/books?id=Agkx4bN-uBEC&pg=PT8

Écrit par : Chuck Jones | 11/06/2016

- « Charles: "Le cirque pour faire oublier le pain." »

Et pour faire oublier ... le temps qui passe, ... ce qui est très pratique pour éviter que les gens n'aient du temps à ne rien faire, ... ce qui leur laisserait le temps et la disponibilité d'esprit pour réfléchir ... à pourquoi ils sont toujours pressés.

Écrit par : Chuck Jones | 11/06/2016

Trop d'argent sort du budget des entreprises au détriment du pouvoir d'achat des employés, sachant que 10 % de cette somme pourrait servir à l'amélioration de l'outil de travail et aux formations.

.../...

Voici donc 36 marques qui ne connaissent pas la crise !
LE CLUB DES COMMUNICANTS MILLIARDAIRES


1. PROCTER & GAMBLE
4,90 milliards de $ De loin le plus gros communicant de la planète
2. GENERAL MOTORS 3,10 milliards de $ Suppression du budget publicité Facebook 2012 (10M$)
3. VERIZON 2,52 milliards de $ 50% des dépenses effectuées en publicité télé
4. COMCAST 2,47 milliards de $ Le plus grand groupe de médias des USA
5. AT&T 2,36 milliards de $ Baisse de -21% par rapport à l’année 2011
6. JP MORGAN 2,34 milliards de $ Baisse de -23% par rapport à l’année 2011
7. FORD
2,14 milliards de $ 25% des dépenses effectuées en digital / social media
8. AMERICAN EXPRESS 2,12 milliards de $ Une des 5 campagnes les plus primées du monde

9. L’OREAL 2,12 milliards de $ 30% des dépenses effectuées en publicité magazine
10. WALT DISNEY
2,11 milliards de $ Hausse de +9,3% par rapport à l’année 2011
11. PFIZER 2,07 milliards de $ 40% des dépenses effectuées en publicité télé
12. TIME WARNER 2,05 milliards de $ 39M$ dépensés enpublicités au Super Bowl en 10 ans

13. JOHNSON & J. 1,94 milliards de $ 20% des dépenses effectuées en publicité magazine
14. WALMART 1,89 milliards de $ Le supermarché le plus dépensier du monde
15. FIAT
1,77 milliards de $ Hausse de +52% par rapport à l’année 2011
16. TOYOTA
1,73 milliards de $ 35% des dépenses effectuées en publicité télé
17. BANK OF AMERICA 1,70 milliards de $ Hausse de +9,8% par rapport à l’année 2011
18. SEARS 1,69 milliards de $ La marque de mode appartenant à Sofia Vergara
19. TARGET 1,62 milliards de $ Sa publicité pour Noël 2012a été révélée en octobre
20. MACY’S
1,51 milliards de $ Campagnes financées par les 1.000 points de vente
21. ANHEUSER 1,42 milliards de $ 15% des dépenses effectuées en publicité magazine
22. SPRINT NEXTEL 1,40 milliards de $ Pas d’évolution du budget publicitaire (cas unique)
23. BERKSHIRE H. 1,39 milliards de $ Diffuse différentes campagnes en même temps
24. McDONALD’S
1,37 milliards de $ Le plus grand dépensier en affichage du classement
25. UNILEVER 1,30 milliards de $ 10% des dépenses effectuées en publicité au cinéma
26. NEWS CORP 1,27 milliards de $ 5% des dépenses effectuées en publicité radio
27. JC PENNEY 1,16 milliards de $ Baisse de -11,9% par rapport à l’année 2011
28. HONDA
1,14 milliards de $ 3,5M$ uniquement pour sa publicité au Super Bowl

29. KOHL’S 1,12 milliards de $ Communique ponctuellement mais massivement
30. VIACOM 1,06 milliards de $ Hausse de +5% par rapport à l’année 2011
31. CAPITAL ONE 1,04 milliards de $ 25% des dépenses effectuées en publicité télé

.../...

--Le total de cette sommes est de 65 milliards.

Il ne faut pas être contre la publicité ou la communication des entreprises au travers le monde en particuliers du sport.

Combien d'entreprises ont fait faillite à cause de cette politique des dépenses somptueuses pour la pub ?

http://www.llllitl.fr/

La Liberté d'entreprendre est "sacrée" lorsque les dépenses sont raisonnables. (Capitalisme vertueux)

Quant au foot, le nombre de blaireaux tarés, drogués, alcoolisés, est faible par rapport au nombre de fans. Comme d'habitude il en suffit d'une bonne centaine dans chaque camps pour foutre la merde dans tout le pays. (un peu comme la CGT et les communistes dans les raffineries de pétrole)

Il est facile de les arrêter, les ficher et leur interdire toutes participations aux événements sportifs. Encore faut-il avoir de la volonté.

Écrit par : Pierre NOËL | 12/06/2016

ORLANDO

Pleurs... mais quand on demande à Barak Obama pourquoi il se dit désolé tout en refusant de présenter des excuses concernant notamment Hiroshima il répond que, ma foi, voyez-vous... c'était la guerre!

Mesdames et Messieurs les terroristes qualifiez vos crimes abjects de "guerre ouverte" et vous serez absous.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 13/06/2016

En cette moustachue "journée Martinez", votre article, Jean-Noël Cuénod, ouvrant grand ce "quotidien fait de contradictions" (pour certains gravissimes) même si la mobilisation des syndicats et autres politiques et sympathisants devait dépasser les attentes de la CGT ce ne sera qu'un flop parce que nous avons perdu le seul agent de progrès social autre que révolution sanglante agent qui, croyants ou non, en ce cas, le souhaitant de tout notre être... nous ne demandons plus et n'apprenons plus à nos enfants cette imploration consistant à demander à Dieu (ou en "souhaitant de tout son être", encore une fois croyants ou non) d'"augmenter en moi, en nous tous la charité sœur jumelle de la compassion!" (celle qui ne blesse pas les assistés, pas si simple!)

Écrit par : Myriam Belakovsky | 14/06/2016

@Pierre Noel

Y a encore trop de gens qui pensent que c'est la crise qu'il n'y a plus d'argent! Mais c'est la pénurie d'argent! Une pénurie ??? mais on ne vit pas dans le communisme...il semblerait que dans sa structure économique oui. "Ferme le et contente toi de ce que tu as, sinon on t'envoie en goulag. Pardon version 21ème siècle, on te licencie, ca coute moins cher que le goulag!

Amen tout a été dit!

Je le dis et le répète, j'ai fait des cours en marketing publicité et voir que des gens pensent que la pub fait encore vivre! Totalement faux! Ce n'est pas le cas partout.
Les droits télés sont devenus encore plus cher cette année! (on se demande pourquoi?) D'après une interview de Massismo Lorenzi, le montant des droits est secret, (il ferait scandale) mais la Suisse a payé (contrairement à 2002 ou elle n'avait pas payé) et les recettes de publicité, toujours selon lui, le professionnel de la télévision, ne seront JAMAIS a la hauteur des droits télé. En bref on perd de l'argent juste pour avoir le plaisir d'avoir des droits télé sur le football. Je pense que la réponse au cout de Billag il est en partie dans les droits télé des sports de nos jours. Vive l'assistanat des plus riches, comme toujours.

Écrit par : plumenoire | 14/06/2016

Le foot & retransmissions, dernier espace de défoulement du citoyen lambda - éternel gladiateur en manque sur qui les multis peuvent miser leurs retours sur investissement

imposer leur omerta sur les dopages, bloquer les exclusions de fédés.

Quid des lambdas de 2016, confrontés à l'impunité des russes venus se défouler à froid, à Marseille.

l'UEFA, un empire de businesses, hors contrôles.
Ventes d'alcool par sponsors en fan zones, hors contrôle.

on est loin des principes de Coubertin. très loin. mais
Pas les enfants.

Écrit par : divergente | 14/06/2016

@ plumenoire,

Je partage votre analyse il suffit de constater que la FED, la BCE arrosent par centaines de milliards des banques, en aucun cas l'économie réelle. Les banquiers sont devenus des joueurs de poker sur le compte des populations.

Vous parlez de marketing, je fus surpris dans les années 1988 ou la multinationale RMO travail temporaire a investit 5 millions de francs de l'époque pour louer l'ex paquebot France rebaptisé "Norway" alors que j'étais responsable d'une dizaine d'agences, sales, sans accueil, manquant de personnel qualifié surtout en commercial.

Cette histoire a duré deux ans l'entreprise à fait faillite, le PDG est allé en prison. Il était entouré d'une bande de bons à rien comme un ancien coureur cycliste dont je tait le nom payé à rien faire comme beaucoup au siège social.

Il sponsorisait également l'équipe cycliste de Charlie Mottet là aussi à coup de millions. Bien d'autres entreprises aujourd'hui sont dans ce cas. Quant aux droits TV c'est la honte Canal + en fait les frais mais les abonnés dont je ne fais plus partie paient l'addition, jusqu'à quand?

Oui il y a de l'argent tout ou presque ne sert pas les intérêts de tous.

je ne parle pas des formations bidons, des éducation arriérées dans certaines écoles dont l'ENA etc........

Écrit par : Pierre NOËL | 14/06/2016

Les commentaires sont fermés.