12/05/2016

Laïcité et Ville de Genève ou quand le bon sens met les voiles

police_minneapolis.jpg

Agente de police musulmane dans le Minnesota

En France, à Genève et ailleurs, les élus éprouvent moult peines à mettre le curseur au bon endroit lorsqu’ils abordent les mesures liées à la laïcité, entre le laxisme – qui permet aux communautarismes sectaires de se développer au mépris du bien commun – et la répression – qui vise à empêcher toute expression publique du religieux. Et comme le bon sens est une vertu de moins en moins partagée par la gent politique, ce positionnement de curseur dérape vers la cacophonie.

Ainsi, la conseillère administrative socialiste Sandrine Salerno veut autoriser les fonctionnaires de la Ville de Genève à porter des signes religieux durant leur travail. Voici ses propos rapportés par la Tribune de Genève de mardi 3 mai : « Mon positionnement ne porte pas sur le voile mais plus largement sur les attributs religieux. Ce qui compte, c’est que le fonctionnaire délivre la prestation de manière indifférenciée, quelle que soit la personne à qui elle s’adresse. »

 Or, les fonctionnaires cantonaux, eux, ont l’interdiction de porter des signes religieux distinctifs. Si Mme Salerno est suivie par ses collègues de l’exécutif de la Ville, les fonctionnaires municipaux pourraient porter foulard islamique, kippa ou croix ostensible, contrairement à leurs collègues du canton. A Genève, où le Canton et la Ville sont si imbriqués, on imagine l’incohérence ainsi générée. D’ailleurs, si l’Etat de Genève a interdit le port des signes religieux par ses fonctionnaires durant leur travail (en dehors, ils s’habillent comme ils le veulent), c’est à la suite d’une décision avalisée par le Tribunal fédéral puis la Cour européenne des droits de l’homme dont les jurisprudences s’imposent à tous.

Rappelons qu’une enseignante de l’école primaire de Châtelaine convertie à l’islam avait été interdite de porter le foulard propre à sa religion pendant son enseignement. La Cour européenne avait soutenu la mesure prise par le gouvernement genevois en excipant, entre autres, de cet argument :

La décision attaquée est en droite ligne du principe de la neutralité confessionnelle de l’école, dont le but est, non seulement de protéger les convictions religieuses des élèves et des parents, mais également d’assurer la paix religieuse qui sous certains aspects reste fragile. A cet égard, il faut relever que l’école risquerait de devenir un lieu d’affrontement religieux si les maîtres étaient autorisés par leur comportement, notamment leur habillement, à manifester fortement leurs convictions dans ce domaine.

Il existe donc un intérêt public important à interdire à la recourante de porter le foulard musulman.

 Mme Salerno s’assied donc sur cette jurisprudence pourtant clairement motivée. Prétendre que l’arrêt ne concerne que des fonctionnaires cantonaux et non municipaux relève de l’argutie juridique. C’est le fond qui importe en l’occurrence, c’est-à-dire la neutralité confessionnelle que doit observer tout agent de l’Etat au sens large du terme et à tous les niveaux de l’action publique.

Dans sa déclaration, Mme Salerno précise que ce qui compte pour elle, c’est que le fonctionnaire municipal délivre sa prestation correctement. Or, un fonctionnaire n’est pas que distributeur de prestations, il est aussi producteur de symboles. Dans le strict contexte de ses missions, il représente les autorités genevoises et agit en leur nom. Or, sur le plan municipal comme sur le plan cantonal, lesdites autorités sont strictement séparées des institutions religieuses. La proposition de la conseillère administrative est source de confusions, de troubles et de dangers potentiels. La jurisprudence de la Cour européennes des droits de l’homme nous a pourtant mis en garde.

 Jean-Noël Cuénod

17:20 | Lien permanent | Commentaires (27) | Tags : laïcité, genève | |  Facebook | | |

Commentaires

Les socialistes et une certaine gauche font du racolage sur la voie publique!

Écrit par : G. Vuilliomenet | 12/05/2016

Sourates: le voile ("mante") n'est pas imposé.
Porté il est signe de statut social (exactement comme autrefois les femmes de condition aisée contrairement aux ouvrières qui allaient en cheveux ne sortaient pas sans chapeau).



En revanche l'accent des sourates est mis sur la pudeur.

Si la proposition de la conseillère est "source de confusions, de troubles et de dangers potentiels" il faut cette proposition la balayer.

Ou balayer les deux: proposition et conseillère.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 12/05/2016

L'expression publique du religieux telle que nous l'avons connue, si ce n'est voulue, était paisible, conviviale, Libre et sans engagement.

L'islam nous impose sont concept et ses normes n'ayant rien de tout cela, au contraire.

Le "foulard musulman" est devenu un drapeau symbolisant la conquête de l'islam, qu'il soit mental ou géographique. Là ou il est planté, c'est une victoire de l'islam.

Il est navrant que des non musulmans normalement constitués trahissent la mémoire de nos ancêtres s'étant battus pour notre Liberté.

Quant à la laïcité, en islam ça n'existe pas.

http://www.blog.sami-aldeeb.com/2016/05/05/la-suisse-ne-doit-pas-prendre-exemple-sur-le-quebec-dit-djemila-benhabib/

Écrit par : Pierre NOËL | 12/05/2016

Elle veut se rendre intéressant e une fois de plus. Elle a du manquer de reconnaissance dans son enfance.

Écrit par : norbert maendly | 12/05/2016

Mme Salerno s’assied donc sur cette jurisprudence pourtant clairement motivée...

... tout comme sur bien d'autres principes de notre démocratie, mais exclusivement à ses propres fins, et quand ça l'arrange, tout en l'interdisant à ses adversaires: enfin une vraie socialiste quoi!

Écrit par : Tonio | 13/05/2016

Mme Salerno s’assied donc sur cette jurisprudence pourtant clairement motivée...

... tout comme sur bien d'autres principes de notre démocratie, mais exclusivement à ses propres fins, et quand ça l'arrange, tout en l'interdisant à ses adversaires: enfin une vraie socialiste quoi!

Écrit par : Tonio | 13/05/2016

Lorsque je vois la photo de cette policière souriante, je me demande quel peut réellement être son quotidien, face à une population pas forcément aussi enthousiaste qu'elle, lorsqu'il s'agit de l'expression visible d'une certaine observance religieuse et cela de la part d'une représentante de la loi...

Il serait intéressant de savoir, si cette policière ne doit pas passer du temps et de l'énergie à asseoir son autorité face à des "usagers" , plus ou moins ouverts face à ce signe explicite. Ou pour dire cela plus clairement : est-ce que les habitants du Minnesota sont d'accord de considérer que cette policière est juste une fonctionnaire comme une autre.

En effet, la neutralité de l'apparence d'un fonctionnaire sert aussi à protéger celui-ci. Les usagers peuvent être quérulents à souhait, même sans signes extérieurs chez le fonctionnaire.
Admettons que la policière voilée se retrouve face à des chrétiens fondamentalistes ou des extrémistes islamophobes, dans l'exercice de ses fonctions. Je me fais peut-être une fausse image de ce genre de situation, mais tout de même : le voile doit poser un petit problème .

Écrit par : Calendula | 13/05/2016

Les hommes n'ont pas détournés les religion à leur profit, ils les ont inventées pour leurs profits et petits plaisirs.

Le danger est l'islam, mais aussi les croyants chrétiens, ignorants la véritable histoire humaine depuis le Néolithique. Il ne suffit pas d'écarter l'islam pour le ranger dans la case des religions comme les autres. Que des chrétiens pratiquants se permettent ce tour de passe-passe pour nous faire avaler le principe du créationnisme, de l'existence de l'enfer et du paradis avec son tribunal des flagrants délires, est une traîtrise qu'il faut combattre.

Il faut critiquer les religions, ne pas les respecter dans leurs dogmes et dans les pratiques meurtrières du passé et du présent.

Mme Salerno n'est pas intelligente, elle lit et croit ce que les imams racontent, elle est imbue de sa personne comme la plupart de ces gens un peu dérangés.

http://www.terrafemina.com/

“Selon une étude polémique réalisée par des chercheurs de l’Université de Rochester, les personnes athées seraient plus intelligentes que les croyants. Il existerait ainsi une corrélation négative entre l’intelligence et la croyance en une religion."

Écrit par : Pierre NOËL | 13/05/2016

@ Pierre NOEL Une personne a une vision en provenance d'un instance en nous un peu mieux développée dont nous n'avons pas conscience: le surconscient (voir Paul Diel, notamment). Autre instance le subconscient (Paul Diel, toujours) région trouble aux monstres ténébreux que l'instance surconsciente met en mesure de dépister puis vaincre ou neutraliser.

Pierre NOEL, le pouvoir se sert des expériences de ces personnes, telle Bernadette Soubirous, gênante, ensuite, à pousser au couvent, donc, non au travail à l'infirmerie, elle-même, elle l'a prouvé, excellente infirmière mais à la lingerie afin que nul, de l'extérieur, ne puisse entrer en contact avec.

Au courant du commerce qui s'ensuit, Bernadette dit que la Dame n'aurait jamais voulu quelque chose de pareil!
Pierre NOEL, mettez en doute la motivations des pouvoirs en place non l'expérience des personnes autorisées parce que, ayant vécu un événement tel celui de Lourdes, dont elles sont les témoins.

Attaquer une Bernadette, pour persister en cet exemple, est facile et... non dangereux, certes, mais attaquer les pouvoirs en place?!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 13/05/2016

- Pierre NOEL: « Les hommes n'ont pas détournés les religion à leur profit, ils les ont inventées pour leurs profits et petits plaisirs. »

Encore eût-il fallu que "les hommes" aient "inventé" le "profit" avant d'inventer la "religion".

Ou bien, ... peut-être, ... un homme des cavernes, ... qui a voulu se faire un "petit plaisir", ... a voulu faire une blague à un de ses voisins, ... et réussi à le convaincre que ... le caillou jaune, un peu brillant et un peu lourd qu'il avait trouvé au fond de sa caverne, ... valait plus que le mammouth que son voisin avait passé une semaine à traquer et à tuer.

Écrit par : Chuck Jones | 13/05/2016

Cher Monsieur Cuénod,

- « Laïcité et Ville de Genève ou quand le bon sens met les voiles »
- « Or, les fonctionnaires cantonaux, eux, ont l’interdiction de porter des signes religieux distinctifs. »
- « Il existe donc un intérêt public important à interdire à la recourante de porter le foulard musulman. »
- « A Genève, où le Canton et la Ville sont si imbriqués, on imagine l’incohérence ainsi générée. »

Euh ... en parlant "d'incohérence" ... l'interdiction ... c'est pour _tous_ les fonctionnaires cantonaux ? ?

Parce que ... mon "bon sens" me dit ...

... la Constitution fédérale de la Confédération suisse (Etat le 1er janvier 2016) dit, entre autres, ...
Art. 15 Liberté de conscience et de croyance ... (pour tâcher de rester bref ...) etc ...

... la Constitution de la République et canton de Genève dit, entre autres, ...
Art. 3 Laïcité ... etc ...
Art. 25 Liberté de conscience et de croyance ... etc ...

Et ... la Loi générale relative au personnel de l’administration cantonale, du pouvoir judiciaire et des établissements publics médicaux(LPAC) (B 5 05), dit, entre autres ...

Art. 2A(3) Principes généraux
Les principes généraux suivants s'appliquent dans l'administration cantonale, les services centraux et les greffes du pouvoir judiciaire, les établissements publics médicaux ainsi qu'à l'Hospice général :(12)
a) créer les conditions qui permettent aux collaboratrices et aux collaborateurs de travailler dans un climat de respect et de tolérance, exempt de toute discrimination directe ou indirecte fondée sur une caractéristique personnelle, notamment l’origine, le sexe, l’orientation sexuelle, le handicap ou les particularités physiques, les convictions religieuses ou politiques;

Écrit par : Chuck Jones | 13/05/2016

Que oui, il faut balayer les élus! Les remplacer par des journalistes.

Des gens comme vous, qui à La Cité, faites un boulot sensationnel.

Des gens proche du terrain, des associations et qui connaissent l'administration.

Écrit par : Crépon | 13/05/2016

Sandrine Salerno développe une attitude totalement schizophrénique. D'un côté elle dégage une idéologie politique libre et personnelle, de l'autre elle accomplit un mandat d'élue d'un pouvoir exécutif municipal dans les limites du droit fédéral et cantonal. Cette attitude est en totale contradiction avec la réalité et n'est que l' émanation d'une utopie totalement décalée. Il faut vite qu'elle revienne sur terre.

Écrit par : Gilles Bourquin | 13/05/2016

Nous sommes dans l'ère du socialisme! Vous leur donnez le pouvoir, ils prennent la grosse tête.

Continuez à voter pour ce parti fossoyeur.......

Écrit par : Patoucha | 14/05/2016

Lol le titre! Excellent billet J-N Cuénod.

C'est le "Bol d'or" socialiste genevois......

Écrit par : Patoucha | 14/05/2016

Chuck Jones

Vos lignes à propos de religion... On peut établir une correspondance entre la Cène, dernier repas de Jésus avec ses disciples et le Banquet de Platon.

Auprès de Socrate un jeune/Jésus et Jean, nettement plus jeune que lui.

La coupe que boira Socrate n'est pas épargnée à Jésus: mort pour les deux.

"Connais-toi toi-même", Socrate
Chemin, vie et "vérité", Jésus.

Renan, comme d'autres, l'a affirmé: Jésus n'était pas un théologien.
Philosophe, Socrate, non plus.

Enfin, Renan informé à bonne source, Jésus n'était pas physiquement beau.
Socrate, non plus.

Le récit de la guérison de la fille d'une Cananéenne que Jésus ne rencontre pas, la mère, seulement correspond à la guérison d'un bébé en l'absence de Françoise Dolto qui soigne l'enfant nouveau-né.
Dans sa chambre la maman se laisse aller et pleure en disant ses peines...

Lorsque Françoise Dolto retourne auprès du nouveau-né à sa stupeur le bébé est guéri parce que, expliquera-t-elle à la mère le corps de votre enfant était atteint par votre peine.

De même pour Jésus puisque c'est pendant qu'il parle avec la Cananéenne qui se laisse aller à lui "répondre" (nous dirons non sans insolence ou esprit d'à propos) ce qu'en sa vie de femme et de Cananéenne vis-à-vis des gens du Temple (Jésus s'adresse à elle avec une hauteur, une arrogance toute sadducéenne sans doute aucun pour la "provoquer"((faire tomber ses résistances) que la fillette est guérie ce qui confirme, problèmes des deux mères, la première guérison, celle du bébé.

Une seule différence: Françoise Dolto ne sait pas qu'elle trouvera le bébé guéri.
Jésus, pour la fillette, si.

Comment le sait-il?

Peut-être son petit doigt... Vous aurez beau faire, nous apprend une chanson, "kirikiriki", son petit doigt lui dit tout.
A qui? à la maman/Jean couché sur le "sein" de Jésus, image maternelle s'il en fût:
"qui rit qui rit qui"!?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 14/05/2016

L'Etat ne crée aucun symbole, s'il le faisait il sortirait de sa neutralité. Le symbole de la neutralité, par définition, c'est un non-sens.

Écrit par : Rémi Mogenet | 14/05/2016

Si la neutralité vise à la PAIX la représentation d'un symbole comme une colombe n'est pas un "non-sens".

Et ma foi, si la colombe est le symbole de l'Esprit-Saint ou de vérité je ne vois pas en quoi, en toute tolérance des uns vis-à-vis des autres, ce symbole poserait problème (d'autant plus qu'un peu de vérité en les "affaires" politiques ne saurait léser... et puis, rave! concernant la honte d'être...
"chrétien"! Le judéo christianisme, quant à notre pays, n'ayant en rien causé préjudice ou empêché sa prospérité...!

Fils (et filles) ingrats... dirait le "ciel"!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 14/05/2016

Cher Monsieur Cuénod,

Donc, ... aux dernière nouvelles portées à ma connaissance, mais en toute bonne foi, hein ? Donc ... il semblerait que l'interdiction que vous rapportez dans votre billet ...

... "Or, les fonctionnaires cantonaux, eux, ont l’interdiction de porter des signes religieux distinctifs. » ...

... n'est pas ... euh ... n'est pas ... ben ... c'est pas vraiment la même chose que ce que disent les certificats journalistiques de vérité des cabinets de notaires ... TdG ... 20 minutes ... Le Courrier ...

20 minutes - Signes religieux à l'école: interdiction biffée
http://www.20min.ch/ro/news/geneve/story/Signes-religieux-a-l-ecole--interdiction-biffee-27598427

Le Courrier - L’interdiction des signes religieux pour les profs biffée
http://www.lecourrier.ch/122148/l_interdiction_des_signes_religieux_pour_les_profs_biffee

Tribune de Genéve - Anne Emery-Torracinta livre sa version de l’école : La loi de 1940 a été actualisée et enrichie: l’intégration des enfants handicapés et la formation des jeunes sont désormais valorisées. En revanche, l’interdiction des signes religieux est biffée.
http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/anne-emerytorracinta-livre-version-ecole/story/11504420


Un idée intéressante présentée par la Conseillère d'Etat Mme Anne Emery-Torracinta à la RTS ... une caractérisation de la notion de "laïcité" ... la "laïcité par addition" et la "laïcité par soustraction".
http://www.rts.ch/play/radio/forum/audio/les-fonctionnaires-peuvent-ils-afficher-publiquement-des-signes-religieux?id=7673859

Moi j'aurai plutôt dit ... "laïcité par inclusion" et "laïcité par exclusion", mais je crois que ça n'aurait pas plu aux "laïcs par exclusion" et ils se seraient auto-exclus par eux-mêmes à l'insu de leur plein gré.

Donc ... "addition" et "soustraction" ... c'est plus neutre et tout le monde sait que les maths, c'est comme l'argent, ça n'a pas d'odeur. (C'est pour ça que les maths sont la science la plus "pure"). Et des fois que, ... sur Internet (il paraît qu'on ne dit pas "dans Internet"), la censure exclut les textes où figurent le mot "exclusion" ...

www.tdg.ch/high-tech/facebook-manipuletil-sujets-tendance/story/16128701

Heureusement que Internet (il paraît qu'on ne dit pas "L'Internet") ne censure pas le mot "censure". En ne trouvant plus le mot "censure", on pourrait croire que Internet fait de la "censure".

Bon, je vous laisse, faut que j'aille chercher une cuisse de mammouth que mon voisin a passé une semaine à traquer. Il est bête, mon voisin! J'ai voulu lui faire une blague ... je lui ai demandé s'il voulait bien échanger son mammouth contre un caillou jaune, brillant et assez lourd que j'ai trouvé l'autre jour au fond de ma caverne, et il m'a répondu ... "Pas le mammouth entier, mais je veux bien te donner une cuisse. Mais tu dois venir la chercher toi-même."

Écrit par : Chuck Jones | 14/05/2016

Si l'Etat neutre signifie l'Esprit Saint, évidemment, plus de problème, il n'y a plus qu'à assumer que l'Etat laïque, c'est l'Etat chrétien par excellence!

Écrit par : Rémi Mogenet | 14/05/2016

La photo que vous avez choisit jean-Noël Cuenod es terrifiante, surtout venant des USA ou ce grand Pays était le symbole de toutes les Libertés.

Comment s'arrêter pour contrôle par une soldate de l'islam ou simplement une soumise à la religion des hommes?

Moi, je ne m'arrête pas, sinon........

Écrit par : Pierre NOËL | 14/05/2016

Ben.. Jean-Noël Cuénod, vous avez bien retenu la leçon de la "notion de "laïcité"" abracadabrante de Chuck Jones!? MDR MDR MDRRRRRRRR

Bon week-End

Écrit par : Patoucha | 15/05/2016

La photo choisie par Jean-Noël Cuénod est également révélatrice par les deux dents de devant de la mignonne avec espace entre les deux: ambition.

USA "Pays symbole de toute les libertés": "libre pensée" ne conviendrait-elle pas mieux que "laïcité"?

Crèches extérieures pour Noël
Mains de Fatima
Prépuces de Jésus (on en trouve plusieurs) multiplication pas que de pains ou de poissons!

Tant que l'on se respecte les uns les autres: "tiens, un Dominicain!"

Combien de boutons à la soutane d'un Jésuite?

Tant qu'il n'y a pas pédophilie!

Grand Mufti...ça me suffit

Pour la danse en rond des soufis: Equipe des Toupies (et chantantes) invitée à la Kermesse (ou vente paroissiale)!


Quel manque d'humour, d'originalité et... de "liberté" singularisent notre époque!

Jusqu'aux comptines pour enfants désormais "impures" à ne pas laisser ouïr à nos chastes petits

qu'on se le dise signé: (France) Mères musulmanes
Mon âne, mon âne (cela rime)

a bien mal à la tête...

Bonnet?

Crochet!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 15/05/2016

Et pendant ce temps-là, on traque, on poursuit et on condamne les femmes non-voilées
http://www.tdg.ch/monde/iran-traque-mannequins-voilees-instagram/story/23285591

Ne pas porter le voile est considéré comme immoral et propagation de propagande anti-islamique.
Par voie de conséquence logique: porter le voile = propagation de propagande pro-islamique.

CQFD, merci l'Iran.

Écrit par : Arnica | 16/05/2016

Sortez le rouge, et des cacahuètes. Puisqu'on est au café du commerce ici.
A quand un billet sur les étrangers?

Écrit par : Piala | 19/05/2016

"Sortez le rouge............."

C'est donc la consommation des piliers du café du commerce dont vous êtes?!

Écrit par : Patoucha | 20/05/2016

"Sortez le rouge............."

C'est donc la consommation des piliers du café du commerce dont vous êtes?!

Écrit par : Patoucha | 20/05/2016

Les commentaires sont fermés.