22/04/2016

NUIT DEBOUT OU LA NECESSITE DE TOURNER EN ROND

NDequilibre.JPG

 Tentative d’approcher le mouvement Nuit Debout, sous un autre angle, celui de la poésie.

 Il fait un temps à rêver debout pour ne pas mourir assis. A se lever, marcher, prendre son mal en impatience et abreuver l’insomnie d’un flot de paroles.

 Tourner en rond, place de la République. Tourner en rond avec d’autres ombres rebelles au sommeil.

Tourner en rond jusqu’à ce que sous nos pas le sol se dérobe pour nous faire entrer dans ses souterrains. Nous y retrouverons les entrailles chaudes de l’Histoire. Nous nous y perdrons. Notre voix nous sera retournée en écho. Des mains aveugles saisiront nos bras. Nous creuserons toujours plus, en ne quémandant plus d’autre aide que celles de nos mains, en ne cherchant plus d’autre issue que nous-mêmes.

 Un matin. Peut-être. Un matin, nous aurons tellement creusé que le soleil nous surprendra place de la République.

Nous ne tournerons plus en rond.

                                                ****

PAROLE ECOUTE

Je suis la parole qui écoute

Les jeunes morts ont tous l’âge du monde

Ils seront là où vos cris les appellent

Rien n’est plus bruyant que leurs silences

Ne les retenez pas et laissez-les

Vivre leur vie dans l’ailleurs des aïeux

 

Je suis la parole qui écoute

                                   

Oubliez vos larmes au vestiaire

Séchez votre visage baigné d’armes

Les odeurs de chanvre et d’agneau grillé

Se croisent s’entrecroisent s’entremêlent

Tressent les filaments de la nuit

 

Je suis la parole qui écoute

 

Dans les cœurs il faut faire place nette

Percez les abcès que le pus coule!

C’est le grand orage dans les poitrines

Comme les braises du feu fouaillées

Des gerbes de mots s’échappent scintillent

 

Je suis la parole qui écoute

 

L’incendie prendra ou ne prendra pas

Comment savoir où le vent va souffler?

Imprévisible derviche tourneur

Qui se moque bien de vos devins

Aujourd’hui seule importe la flamme

 Je suis la parole qui écoute.

Jean-Noël Cuénod

15:44 | Lien permanent | Commentaires (20) | Tags : nuitdebout, poésie | |  Facebook | | |

Commentaires

"NUIT DEBOUT OU LA NECESSITE DE TOURNER EN ROND"

Comme ce gouvernement socialiste semeur de ce chaos qui, lui, dort sur ses deux oreilles la nuit!

Écrit par : Patoucha | 22/04/2016

Le printemps gaulois a moins bonne presse que le printemps arabe, on ne sait pas pourquoi. Contester les régimes arabes c'est plus chic que de contester le régime français peut-être.

Écrit par : Rémi Mogenet | 22/04/2016

@Monsieur Mogenet ... assez bien vu, Le printemps près de chez soi passe moins bien que le printemps ailleurs en Tunisie ou le printemps Erable au Quebec.
Faut'il donner du temps au temps ,pour joindre la France des" Place de la République" à la France "Périphérique"?
La réponse Debout "Saison - deux."

Écrit par : briand | 22/04/2016

Ce serait la révolution, c'est comme l'union des avocats de Paris et des sans-culottes!

Écrit par : Rémi Mogenet | 22/04/2016

Le fondateur du scoutisme, Baden Powell, disait que lorsque l'on a perdu quelque chose voire sa route il faut en un premier temps retourner jusqu'au lieu où l'on disposait encore de l'objet perdu ou de la bonne orientation puis ensuite, en agrandissant les cercles, tourner en rond avec promesse que l'on retrouverait ce que perdu.

Le problème est qu'aujourd'hui la démarche consistant à retourner en arrière avant de tourner en rond serait attaquée pour raison de non "modernité"!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 22/04/2016

Et pourtant ce mouvement Nuit Debout trouverait matière à satisfaire son envie de tourner en rond et en plus avec des camarades en s'engageant à L'Armée ou les exercices de nuit sont toujours d'actualité
Y'a pas meilleur endroit pour fraterniser et rester éveillé la nuit

Écrit par : lovejoie | 23/04/2016

Aux deux anti-français Briand et R. Mogenet Le printemps arabe en Tunisie vous n'en connaissez rien.
De la France et des français, pas plus, inutile de braire et se pisser sur le sabot pour monter votre intelligence située sous vos sabots.

"LE NAZISME, LE WAHHABISME ET LE DJIHAD, LES 3 GANGRÈNES MORTELLES DE LA TUNISIE POST-BEN ALI
22/04/2016 SALEM BEN AMMAR LAISSER UN COMMENTAIRE
A cause de l’inconséquence du gouvernement de transition de Ghannouchi Mohamed, Ennahdha, filiale à 100% de la Confrérie des Frères nazislamistes, s’est trouvée promue au rang de parti politique en dépit de tout bon sens républicain et en violation flagrante de la loi tunisienne de 1985 sur les partis politiques qui prohibe tout usage de la religion à des fins politiques.

Par la magie de la mascarade révolutionnaire tunisienne, Ennahdha a été lavée de tous ses crimes passés sans qu’elle n’ait eu besoin d’exprimer ses regrets au peuple tunisien. Ce gouvernement a porté coup de poignard porté dans le dos de la Tunisie. En laissant Ennahdha investir le nouvel espace politique du pays sans condition ni préalable quand bien même si cette autorisée aurait été imposée par les chefs-marionnettistes de l’ombre, ledit gouvernement s’est rendu coupable de crime de haute trahison. Il y a tout lieu de croire qu’elle est le prélude de la wahhabisation du pays.

De quels projets politique, idéologique, sociétal., culturel et économique serait-elle porteuse ? Nul doute les Tunisiens auront au menu, la charia, le djihad, le terrorisme, la résurgence de l’islam des sources, la Palestine; la prolifération des mosquées, l’excision, la déscolarisation des femmes, les mariages pédophiles, la prostitution halal, les mariages coutumiers, l’oumma, le califat, le voile islamique, les écoles coraniques, des symboles de la barbarie humaine et de la haine de l’autre.

Ennahdha ne peut être que fidèle à la ligne idéologique des Talibans, du FIS, de BokoHaram, des Shebabs, des Frères musulmans, des wahhabites, de la Qaïda, les tentacules djihadistes de la pieuvre islamiste, dont le Coran est la constitution, la charia est la loi et le terrorisme est la seul mode opératoire pour islamiser et ré-islamiser la terre tout entière.

Habib Bourguiba voulait faire de la Tunisie une terre de progrès humains, où la citoyenneté n’était conditionnée par l’appartenance religieuse, ouverte sur le monde et débarrassée du carcan religieux, mais avec Ennahdha qui dispose d’une place de choix au sein du « peuple » des mosquées, faisant d’elle la favorite incontestable aux prochaines élections de l’Assemblée Constitution, ce sera la Tunisie des fossoyeurs de la vie au nom de l’islam.

C’est pourquoi, il est de notre devoir à tous d’exhorter et de mettre en garde les électeurs tunisiens de ne pas tomber dans le piège tendu par les traîtres et agents du wahhabisme djihadiste qui se servent du sionisme comme d’un épouvantail qu’ils brandissent à chaque fois pour abuser de votre crédulité et exacerber les haines anti-juives au nom de la cause palestinienne.

Pour les islamistes, le sionisme est un exutoire destiné à créer un écran de fumée afin de détourner l’attention des gens d’explorer et de s’inquiéter de la vraie nature idéologique de l’islamisme. Celle ci est synonyme de la félonie, de la trahison, de l’idolâtrie, la collaboration, la violence terroriste, d’archaïsme, de racisme anti-femme, de la haine de l’autre et la barbarie humaine, du totalitarisme théocratique, de l’arbitraire et des lois naturelles celles de la jungle humaine sur le modèle soudanais ou afghan voire saoudien.

Il est étonnant qu ils puissent se faire les défenseurs de la cause palestinienne au nom du nationalisme et de la solidarité arabe alors que le nationalisme en tant qu’idéologie est prohibée par la religion elle-même. D’autant plus que les frères musulmans furent les ennemis invétérés du nationalisme arabe.

Curieusement, on oublie, il est vrai, que les islamistes souffrent d’amnésie pathologique et pas seulement, ce sont les mêmes sionistes qui avaient contribué en 1987 à l’essor de leurs frères islamistes du mouvement terroriste du Hamas afin de contribuer à l’affaiblissement du l’O.L.P. mouvement laïque et multiconfessionnel. Cette tache indélébile sur l’histoire de Hamas devrait en tout état de cause les amener à faire preuve de décence et de discrétion.

De même que ce sont ces mêmes sionistes dont ils devraient s’inspirer pour leur exemplarité patriotique et leur esprit novateur et moderniste, qu’ils vilipendent à longueur de temps qui sont les meilleurs alliés de leur top model islamiste Erdogan.

La Tunisie est une péripétie sur la route de l’oumma et la reconquête d’Espagne qui obsède les sectateurs de Hassan Al-Banna. Quant au vitriol des femmes et aux assassinats de Barakat-Essahel et de Bab-Souika, Allah est pardonneur, ils les ont commis dans son sentier, pour les besoins de sa cause et n’ont pas à avoir mauvaise conscience pour des crimes qu’il avait commis lui-même. La repentance n’est n’est pas musulmane dans tous les cas.

Elle brille par son mutisme sur l’extradition de Ben Ali, auquel le petit milicien et félon R. Ghannouchi lui doit la vie, de crainte certainement que l’on découvre un jour les dessous de leur collusion avec l’ancien régime et les petits services de délation qui lui étaient rendus.

Si demain la Tunisie est envahie par l’Arabie Saoudite, les islamistes tunisiens n’auront aucun scrupule à retourner les armes contre leurs compatriotes. Leur but est de faire tomber leur pays dans l’escarcelle wahhabite dont la Libye est une autre proie. Ils ne sauraient par conséquent vitupérer leurs bailleurs de fonds qui sont en même temps les sponsors du C.N.T. libyen vassal wahhabbite.

Ils auraient dû s’indigner de voir les deux V.R.P. du wahhabbisme conquérant que Sarkozy et Cameron, les nouveaux Chamberlain et Daladier, jouer une partition de très mauvais goût, affichant un triomphalisme insolent et indécent.

Les vassaux islamistes tunisiens inféodés aux wahhabbites instrumentalisent les futures élections pour faire de Carthage une nouvelle principauté wahhabbite. Tout vote pour eux est assimilable à un crime d’indignité nationale, complicité morale dans les crimes terroristes imputés aux islamistes et une atteinte grave à la souveraineté du pays.

Le wahhabbisme est le nazisme en pire. Voter pour ses affidés, c’est contribuer à la mort de la Tunisie en tant qu’Etat-nation et contribuer à engraisser la bête immonde wahhabite qui rêve de dévorer l’humanité tout entière. Le fait qu’ils soudoient le petit peuple tunisien des mosquées avec de l’argent provenant des wahhabites, est bien la preuve incontestable que leurs préoccupations majeures sont moins la Tunisie que de contribuer à la colonisation du peuple tunisien au nom du sentiment religieux de caractère fondamentalement wahhabite.Leur félonie avérée et leur activisme prosélyte ne semblent guère inquiéter les autorités tunisiennes de transition.

Il est frappant, d’ailleurs, de constater qu’ils jouissent d’une réelle complaisance et de laxisme bienveillant de la part de la famille politique tunisienne et de toutes ces instances fantoches créées pour satisfaire le narcissisme pathologique de certains prédateurs non-islamistes comme ce kamel Jendoubi, l’homme du néant parisien. Ce sont en réalité des simples agents à la solde d’une puissance étrangère dont le seul but est de wahhabiser la société tunisienne.

Personne ne s’inquiète outre mesure de leur grande promiscuité et allégeance aux Saoudiens pourtant hostiles au peuple tunisien et sa Révolution. Leur mépris pour la Tunisie est proportionnel à leur soutien financier et stratégique aux islamistes polymorphes locaux.

Au nom de la soi-disant hospitalité islamique, les wahhabites ont signifié aux Tunisiens une fin de non-recevoir quant à leur demande d’extradition du despote déchu. Le danger islamiste est tellement banalisé qu’au point que les Tunisiens ne se rendent pas compte que de par leur passivité et leur silence ils se rendent complices des agents de l’ignominie wahhabite qui n’ont pourtant jamais cachés leurs sombres intentions de la mise à mort de l’unité et à l’intégrité de la Tunisie qui devra être diluée dans l’Oumma islamique pilotée par les wahhabites, et aux principes des droits fondamentaux telles que la liberté et l’égalité entre les citoyens tunisiens indépendamment de leurs croyances et de leurs sexes. Les islamistes ne sont ni patriotes, ni nationalistes, ils sont du même acabit que les miliciens français qui avaient collaboré avec les nazis.

Le wahhabbisme est le plus grand mal de notre temps. Il est à la source de la terreur qui déferle sur le monde depuis le 11 septembre 2001. Il divise le monde en musulman et non-musulman comme le nazisme en Aryens et non-Aryens. Le second voulait purifier l’humanité de la présence juive, le premier veut nettoyer la terre des mécréants.

Et en votant pour Ennahdha, les Tunisiens votent pour la nazification de leur pays.""

Comme toute révolution, ils partent d'un point pour en arriver au même point.

Faire l'amalgame entre les pays arabes musulmans et la France vous devrez attendre des siècles à moins d'être anti français, ce que vous êtes.
Cela situe votre niveau intellectuel et votre intelligence.

Écrit par : Pierre NOËL | 23/04/2016

Mdr Pierre Noêl! J'adore

Écrit par : Patoucha | 23/04/2016

Père Noël - alias Gérard Jugnot?
une rapide recherche permet de localiser Rémi Mogenet en tant qu'universitaire français,acteur de la vie culturelle du Grand Genève mais il est vrai qu'au contraire de votre mentor "SALEM BEN AMMAR " abonné à Français de Souche- Riposte Laïque -Dreuzz Info . il ne risque pas de vous rencontrer dans des messes du Front National de Haute Savoie.
Moi-même comme beaucoup de citoyens "Suisse" , je puise mes racines entre la France et l’Italie et mon champ d’activités se situait plutôt du côté des sciences de la vie , certifiées encore récemment par des publications dans des revues scientifiques américaines.
Plus sérieusement,
Nuit Debout, bien évidemment évoque aux ex "soixante huitard" , ses interminables assemblées , avec ses prises de paroles forcément spontanées, ses votes à peu près approximatifs , mais surtout ses craintes quasi fantasmées d'être récupérés par un improbable "Leader" encarté .
Podemos ou autre "structure" est une possibilité ..un modèle d'un avenir , à construire ou plus précieusement à re constriure.

Écrit par : briand | 23/04/2016

Post -scriptum:
La théâtralité de la scène politique , Les fameuses Fêtes du Parti du Travail m'ont fait découvrir que j'étais plus grand que Rocard mais plus petit que Marchais, Les commentateurs de cette blogosphère font référence au concept de "Islam o-gauchisme"
La L.C.R trotskiste réunissait à sa direction " Alain Krivine -Henri Weber- Daniel Bensaid et l'on se disait qu'ils se parlaient en Hébreu.
C'est tout pour aujourd'hui

Écrit par : briand | 23/04/2016

La photo qui illustre votre billet m'apparait comme étant une métaphore qui résume parfaitement l'esprit qui anime ces "Nuit-de-boue".

Écrit par : Giona | 24/04/2016

A l'auteur-poète de PAROLE ECOUTE

D'urgence, à la question de savoir comme le vent va tourner... s'il souffle du côté de la ratification du traité transatlantique... ce vent tournera et nous fera tourner ou finir mal

désormais automates consuméristes soumis, alignés, aux normes des Etats-Unis et quelles "normes"!

A la parole qui écoute, si on pouvait se le permettre, on demanderait de se faire écoute qui parle pour nous dire - à temps - quoi
faire!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 24/04/2016

Merci, Jean-Noël de cette autre vision de "Nuit debout" !

Écrit par : DOLLO-KOLLER | 26/04/2016

LA BONNE AUBAINE, LES SANGLOTS D'AUTRUI


Les âmes
rebelles au sommeil

- quitte à ratiociner

ne se disent-elles
jamais

que

bientôt

elles quitteront cette vallée d'enfer
avec un monde qui ne va pas mieux?

- j'AI MAL, J'AI FAIM, J'AI FROID

J'AI PEUR

BIENTÔT ILS ME SAISIRONT

ILS ME TORTURERONT


IMPUISSANTS

QUE VOULEZ-VOUS

QU'ON Y FASSE!

TOUJOURS AUTRE CHOSE

TOUJOURS AILLEURS


RIEN QUE PAYER

ALORS QU'ON Y EST POUR RIEN


ET PUIS, NOTRE FRIC,

NOTRE FRIC, OÙ VA-T-IL


POUR CEUX QUI SE GAVENT

DANS LES AMBASSADES?


Silence!
on se tait

Il y a des choses
qui ne sont pas à dire

aux MASSES...


Là où les loups appellent


jeune homme y es-tu?


Vierges fouaillées...
à Vos tricots


NOUS AUTRES, à NOS FRIGOS!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 27/04/2016

", je puise mes racines entre la France et l’Italie et mon champ d’activités se situait plutôt du côté des sciences de la vie.. ,"

... et de l'analphabétisme!

"La L.C.R trotskiste réunissait à sa direction " Alain Krivine -Henri Weber- Daniel Bensaid "

Mais quel scoop? Merci Wiki!

"et l'on se disait" "qu'ils se parlaient en Hébreu."

Entre l'"Islam o-gauchisme" et le BDSS? C'est fou les discussions entre les gauchistes antisémites et islamistes volent "haut"....

Ils auraient appris l'hébreu en Israël... sans doute! C'est vrai que pour un inculte antisémite-pro-islamiste/arabes de "Palestine" de votre acabit, les juifs français, surtout eux, parlent hébreu?!!!

Pauvre type!

Écrit par : Patoucha | 27/04/2016

M. Sarkozy tient à nous le faire savoir: "A Nuit Debout ils n'ont pas grand chose dans le cerveau."

Evidemment! tout le monde n'a pas eu les services secrets à son service.

Difficile, en l'occurrence, de n'être pas à Paris mais au ressenti à Nuit Debout il manque du fond avec, par le fait, un problème de forme.

Plus indignés les Nuit Debout passeraient des nuits blanches pas forcément d'"abord" à propos de la loi El Khomri mais au chevet de la démocratie en son agonie.
Puis réfléchiraient aux pouvoirs excessifs de l'Hôte de l'Elysée.

En cours de manif on a craché sur Finkielkraut.
On l'a insulté tout en faisant ensuite savoir aux instances concernées qu'on ne l'a "en rien contraint à partir lui s'en étant allé de son propre chef": exemple parfait, rien à retoucher, de mauvaise foi.

En suivant en article, Marianne, Finkielkraut en ballade à la campagne... Effroyables élevages intensifs où les vaches à force d'être entassées en "logettes" les unes sur les autres sont entre elles devenues cannibales.

Qu'a-t-on fait? décidé que cela ne peut plus continuer... Non pour couper court à ce cannibalisme aux vaches on leur a arraché les dents.

En cet article évocation d'une sorte de danse des vaches au moment où l'hiver terminé elles retrouvaient le grand air au sein de leurs pâturages...

Écrit par : Myriam Belakovsky | 28/04/2016

Si on partait de la démocratie à l'agonie, d'une part, du choix par la mondialisation, en son opacité, du "biseness": éthique désormais passant aux oubliettes, de l'autre...

sortirait-on forcément pour manifester accompagnés au rythme des casseurs (avec à prévoir quelles conséquences concernant les forces de l'ordre (si nécessaire quels appuis appelés en renfort?)

ou ne choisirait-on pas la participation citoyenne, la lutte contre l'accumulation de produits variés non utiles en repassant de la quantité à la qualité

les courses autant que possible directement chez les producteurs sans passer par les grandes surfaces, etc.?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 30/04/2016

Des punks, au sens littéral du terme.

Écrit par : Eastwood | 30/04/2016

Toujours aussi excellent Giona!

Une bous dans laquelle patauge le BDSS! Et cette nouvelle qui lui donnera une attaque:

Accord Université Hébraïque (Jérusalem) et Université de Genève.
Ilan Dreyfus (Tel Aviv) | IsraëlValley

30 avril Extrait:

Lancement d’une coopération entre l’Université hébraïque de Jérusalem et l’Université de Genève, concernant un programme d’échange d’étudiants. Asher Cohen, Recteur de l’Université ; Yves Flückiger, Recteur de l’Université de Genève, ont signé un accord de collaboration stratégique prometteur entre les deux universités.
1. L’université hébraïque de Jérusalem (en hébreu האוניברסיטה העברית בירושלים, prononciation : hā’Universitah hā‘Ivrith bYirūšāláyim, en anglais The Hebrew University of Jerusalem) couramment abrégée HUJI — dont la majorité des campus se trouvent à Jérusalem — est l’un des principaux établissements universitaires en Israël.

Lire l'article complet sur http://www.israelvalley.co (...)

Et encore:

Autriche : une grande banque ferme le compte du BDS à Vienne
i24news

"Le BDS Autriche basé à Vienne, a annoncé vendredi sur ses pages web et Facebook que son compte bancaire avait fermée par la banque, « suite à des pressions politiques ».

http://www.i24news.tv/fr/a (...)

Merci l'Autriche :)))))))

Écrit par : Patoucha | 02/05/2016

Boaf, universitaire... Juste doctorant.

Tous les matins j'adresse une pensée à saint Martin, patron de la France mon pays, et à saint Maurice patron de la Savoie, aussi mon pays... http://remimogenet.blog.tdg.ch/archive/2016/04/12/saint-martin-le-dement-275421.html

J'essaie d'aimer la France, malgré mon impression que l'Etat s'efforce d'y orienter la culture dans un sens qui ne m'est pas favorable.

Evidemment, quand il y a des protestations contre une oligarchie qui impose sa ligne culturelle, je me dis que c'est peut-être la cause secrète. Peut-être que les individus en France comme ailleurs aspirent à la liberté. Mais on ne sait pas vraiment, c'est peut-être aussi une forme de déception face à la monarchie présidentielle, qui en quelque sorte a perdu son charme. Ou simplement une protestation contre la libéralisation générale et la perte de foi en l'union des travailleurs. Est-ce que les régimes présidentiels arabes n'étaient pas liés peu ou prou à la Russie soviétique, on peut se le demander.

Écrit par : Rémi Mogenet | 06/05/2016

Les commentaires sont fermés.