18/03/2016

AIR DU TEMPS

IMG_0224.jpg

Elle court et n’a pas de pieds

                       Elle saute et n’a pas de jambes

                       Elle mouline et n’a pas de bras

Elle halète et n’a pas de poumons

                       Elle pétrifie et n’a pas d’os

                       Elle écoute et n’a pas d’oreilles

Elle scrute et n’a pas d’yeux

                       Elle frissonne et n’a pas de peau

                       Elle vomit et n’a pas de ventre

Elle s’agite et n’a pas de corps

                       Elle viole et n’a pas de sexe

                       Elle commande et n’a pas de cerveau…

 …La peur

Jean-Noël Cuénod

 

18:15 | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook | | |

Commentaires

Très fort, très sage et très beau. Merci Jean-Noël Cuénod

Écrit par : Gilles Bourquin | 18/03/2016

A Paris, jadis, à qui a entendu non pas "VITRIER!"
mais bien les bottes allemandes

avec "ce que en quoi"!
en cas d'arrêt devant votre porte

La peur ne fut-elle pas à l'occasion bonne conseillère
comme prendre ses "jambes" à son cou!?


Seconde guerre mondiale, Grenoble.

Un jeune garçon juif ("youpin") rentre de l'école.

Une voisine, de loin lui crie de filer au plus vite
et de ne revenir que plus tard.

Fut-il sauvé?
Oui.

Ce poème ci-dessus est plus que beau mais a priori son auteur n'a pas connu la guerre.

Guerre que nul ne souhaite, entre autres, à ses descendants.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 20/03/2016

(Le poème présent plus que beau à mon avis est "sublime"... à force de dépassement.

Si l'auteur n'a pas forcément en cette vie connu la guerre en d'autres, via la réincarnation, probablement que si.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 20/03/2016

La peur est une des composantes des croyances, ensuite il y a l'interprétation, les modèles de représentations dont se sont nourris les plus forts et les plus rusés.

La poésie atténue le sentiment de peur dans certains cas, mais là, il faut un cerveau.

Écrit par : Pierre NOËL | 21/03/2016

A propos de "composantes des croyances" Pierre NOEL
en partant du titre du poème

L'air du temps
appelle

Heurtebise

sol

ange


Solange était une petite jeune fille trisomique. Bien souvent elle venait s'asseoir sur un escalier... devant une porte.
Le locataire tel la chèvre de La chèvre et les biquets avait interdit à une autre petite jeune fille de faire entrer quiconque en son absence.
Obéissante à souhait la jeune fille ne réalisa jamais que...

Catho convaincue la mère de la jeune trisomique espérait un miracle à Lourdes mais attendit en vain. A son retour de Lourdes la jeune fille fit ce qu''elle n'avait jamais fait elle sourit à la fille obéissante.

Puis, comme... MISSION ACCOMPLIE... ne revint plus.


Sol dit un piano.

Porte que la jeune fille trisomique sans pouvoir le dire attendait de voir s'ouvrir. On aurait mangé des tartines approché le piano ouvert les fenêtres écouté les oiseaux appelé les voisins

mais l'autre jeune fille qui ne songeait à rien d'autre qu'à ses propres problèmes passa outre sans comprendre pourquoi un peu plus tard un maître de chapelle "entendant dans la voix" un jour la traita d'égoïste.

Tel est, Pierre NOEL l'enseignement authentiquement boudhisant chrétien.

Au point où nous en sommes, je vous invite à vous rendre sur le blog d'Hélène Richard-Favre. Au portail, à droite l'ensemble des thèmes traités par l'auteure: cliquez sur christianisme.

Vous y "apprécierez" la vue de musulmans crucifiant des chrétiens.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 22/03/2016

Je vous remercie Myriam pour vos bons conseils, vous savez que je suis bien informé.

Quant à mes interventions je limite faute de temps, depuis 2010 j'ai beaucoup donné.

Bien à vous.

Écrit par : Pierre NOËL | 22/03/2016

En ce matin, Pierre NOEL,les attentats de Bruxelles que j'apprends(parce que je n'écoute ou ne prends ou ne lis plus aucune nouvelles, un ou deux jours par semaine ("Rave!")

Toujours à propos de religion (mais... les "êtres entre eux"!) je pense à un prêtre envoyé en Chine par les bons soins de Marie de Gonzague la Supérieure de Thérèse de Lisieux... laquelle Thérèse prenait un plaisir marqué et remarqué à la présence de cet ecclésiastique... au couvent!?

Or la parole de Lao Zi, 6ème siècle environ, avant J.-C., est la même que celle que l'évangile de Jean 8:58 fait dire à Jésus, lequel, évidemment évoque Abraham:

"Avant qu'Abraham fût je suis."!

Non bigote ma disposition d'esprit tient à la fois un peu de Dolto comme, autrefois, en guise de "matériel scolaire", d'Agatha Christie.

Je n'ai pas eu besoin de Jung pour vivre à douze ou treize ans une synchronicité véritable ou d'entrer en chamanisme pour avoir comme tout le monde réalisé que nous avons une réserve impressionnante de forces (les "dieux"?) en nous.

La libre pensée en moi est un flot naturel (pas en la plupart d'entre nous s'il n'y avait présupposés, contraintes ou clichés!?)

Grande fut ma déception: l'animosité des libres penseurs contre les églises car il me semble que c'est perdre son temps.

Qu'ils apportent plutôt du positif.


Vous avez sans doute, Pierre NOEL beaucoup donné mais les terroristes qui se font sauter ne donnent-il pas leurs vies!?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 23/03/2016

"Or la parole de Lao Zi, 6ème siècle environ, avant J.-C., est la même que celle que l'évangile de Jean 8:58 fait dire à Jésus, lequel, évidemment évoque Abraham:

"Avant qu'Abraham fût je suis."!"

Lao Zi a dit ça ?

Écrit par : Plouf Plouvitch constate, non sans un certain effarement, qu'on en apprend tous les jours | 23/03/2016

@ Plouf Ploufovitch J'ai écrit en précisant que Jésus, lui, évoque Abraham. Evidemment pas Lao zi. De mémoire mais exact:

Avant que le monde fût je suis Lao zi


(pérennité)

Aurobindo, par exemple enseignait:

"Le gourou est Brahmâ,
Le Gourou est Vishnou
Le Gourou est le Dieu Maheshvara"

(il n'est pas précisé si le Gourou est également mon "pauvre ami de Morges" en revanche:

"Le Gourou est même le Parabrahman
Devant ce Gourou je me prosterne."

Je n'ai pas lu Lao zi avec un Z majuscule.


Bonnes Fêtes de Pâques.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 23/03/2016

Je me disais aussi...

Bonne fêtes de Pâques, chère Myriam. Je vous souhaite plein de petits lapins !

Écrit par : Le marquis von Plouf est d'humeur joviale et dénonnaire aujourd'hui | 23/03/2016

Plouf Plouvitch

Pour vérificationS pour Lao zi (à part les majuscules de la couverture et première page): Lao zi

Pour l'enseignement auteure: Isabelle Robinet LAO ZI ET LE TAO Bayard EDITIONS.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 23/03/2016

Les commentaires sont fermés.