25/01/2016

Nouvelle règles régissant les commentaires de ce blogue

Un blogue, c’est une maison. Une maison qui appartient à celui qui l’anime. Il accepte ou non des invités qui commentent ses textes. Certains propriétaires se barricadent et refusent tout apport extérieur. D’autres entrouvrent leur huis virtuel. Quelques uns l’ouvrent largement. Ce qui a été le cas, jusqu’ici, du Plouc.

Mais voilà, c’est comme avec les invités. Vous avez des gens polis même s’ils se montrent critiques envers les plats que vous leur présentez. Et vous avez des goujats qui vous salopent votre intérieur, mettent leurs souliers boueux sur la table, se mouchent dans vos rideaux. Voire pire. Pendant plus de huit ans, Le Plouc a supporté à peu près tout, se limitant à ne censurer qu’en cas de violation flagrante du Code pénal suisse, notamment lors de propos racistes et antisémites. Car il faut savoir que l’auteur d’un blogue est juridiquement responsable, non seulement de ses écrits mais aussi des commentaires qui y sont associés.

Cette politique libérale s’est, en fin de compte, soldée par un échec : propos vindicatifs et injurieux, échanges acerbes entre commentateurs. Cet échec a été récemment illustré par le texte délirant d’un troll malfaisant qui, sous le prétexte d’une « plaisanterie », a exhalé toute sa haine gluante envers Le Plouc.

 Donc, changement de politique. Désormais, propos injurieux et insultants envers quiconque, mises en cause d’un commentateur par un autre, grossièretés diverses seront aussitôt supprimés et, en cas de récidive, leur auteur, bannis.

 A ceux qui crieraient à la censure, rappelons qu’ils peuvent eux-mêmes ouvrir leur blogue et assouvir comme ils le souhaitent leurs passions graphomanes, tout en assumant personnellement les risques inhérents à cette démarche.

 Vous êtes toujours les bienvenus chez Le Plouc mais maintenant, vous êtes priés de vous essuyer les chaussures avant d’entrer.

 Et merci à la très grande majorité des commentateurs qui, eux, se montrent bien élevés.

 

Jean-Noël Cuénod

 

 En attendant, voilà quelques dessins de notre jeune ami Acé, particulièrement inspiré par la venue de l’actrice Pamela Anderson à l'Assemblée nationale. Elle a tenté de convaincre les députés français de faire arrêter le gavage des oies et canards. L’ex-blonde explosive d’Alerte à Malibu a remporté un vif succès auprès des photographes. On n’en dira pas autant de son intervention en anglais devant le parlement français au moment où la grippe aviaire met sur la paille nombre de producteurs dans le Sud-Ouest.

 

ALERTE AU PALAIS BOURBON

IMG_2208.JPG

12:22 | Lien permanent | Commentaires (19) | |  Facebook | | |

Commentaires

Vous avez des gens polis même s’ils se montrent critiques

Écrit par : massa daniel | 25/01/2016

Je vous félicite de votre décision. Il est nécessaire de combattre la pollution partout. Aussi quand elle est "intellectuelle".

Écrit par : Johann | 25/01/2016

Rien à redire à cette décision, si elle s'exerce sans parti pris.

Écrit par : Mère-Grand | 25/01/2016

Merci grand Frère !

" C’est comme avec les invités. Vous avez des gens polis même s’ils se montrent critiques envers les plats que vous leur présentez. Et vous avez des goujats qui vous salopent votre intérieur, mettent leurs souliers boueux sur la table, se mouchent dans vos rideaux. Voire pire. Pendant plus de huit ans, Le Plouc a supporté à peu près tout, se limitant à ne censurer qu’en cas de violation flagrante du Code pénal suisse, notamment lors de propos racistes et antisémites. Car il faut savoir que l’auteur d’un blogue est juridiquement responsable, non seulement de ses écrits mais aussi des commentaires qui y sont associés".

Écrit par : NDOYE GORGUI | 25/01/2016

Sage décision, merci d'avoir pris la peine de rappeler ce principe élémentaire. La critique argumentée n'a jamais justifié les coups bas, les invectives et les slogans injurieux.

Écrit par : uranus2011 | 25/01/2016

Bonsoir. Heuuu...Est-ce que vous préférez les chaussures dans votre salon ou les les pieds en soquettes? Si vous avez le chauffage au sol, cela peut-être agréable de marcher en soquettes pour éviter les salissures de neige souillée et sentir la chaleur diffuse qui remonte de la plate-bande des pieds:-)) Faut bien rire un peu. Cela fait du bien. C'est une sage décision. Les trolls causent du tort à la blogosphère et aux auteurs, autrices...j'aime pas ce féminin bien qu'actrices, j'aime bien. Question d'intégration grammaticale, je suppose...

Écrit par : pachakmac | 25/01/2016

A propos des calomnies récentes d'un dit troll (lues par combien de lecteurs de la TDG?)

Un Jésuite raconta l'histoire suivante:

"Une dame se rend à confesse. Avoue qu'elle a gravement calomnié une voisine.

Le prêtre demande à cette femme d'aller au marché acheter une poule. Ce qu'elle fait.

Maintenant, lui dit-il, retournez sur la place du marché et... plumez cette poule.

Lorsqu'elle revient, le prêtre lui demande d'aller rechercher les plumes de la poule.

La dame se fâche, refuse.
Il y a du vent, elle ne retrouvera pas les plumes.

Ainsi en va-t-il avec les calomnies, lui dit le prêtre. Vous risquez de ne pouvoir jamais rattraper pour les corriger l'ensemble de vos calomnies.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 25/01/2016

Yess ! J'amène le champagne.....ou gare-t-on la voiture?

Écrit par : Pierre NOËL | 25/01/2016

Jean-Noël, vous nous apportez une respiration, et vous avez été patient. De la sérénité, qui nous permettra de ne pas devoir se retourner sans cesse. Regarder droit devant, vers la lumière...
"...pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font...".

Écrit par : Gilles Bourquin | 25/01/2016

Bravo!
En ce qui me concerne, j'avais écrit deux billets sur ce sujet, ils vont dans le même sens que le votre:

http://etsionenparlait.blog.tdg.ch/archive/2014/02/10/les-cagoules-de-la-blogosphere-252842.html

Voilà donc deux ans que j'ai fixé cette règle sur mon blog afin d'éviter tous ces malhonnêtes:
Pour rappel, je n'accepte de publier que les commentaires dont l'auteur m'est connu.
Pour ce faire, chacun peut continuer à utiliser le pseudo qui lui plaît mais, j'exige que l'adresse email utilisée soit correcte et je demande au commentateur de me communiquer son nom et son adresse via mon adresse e-mail.
De cette manière, le commentateur reste anonyme pour les lecteurs et je suis seul à connaître son identité. De mon côté, je m'engage bien évidemment à préserver et à respecter cet anonymat.

Écrit par : Duval | 26/01/2016

Bravo!
En ce qui me concerne, j'avais écrit deux billets sur ce sujet, ils vont dans le même sens que le votre:

http://etsionenparlait.blog.tdg.ch/archive/2014/02/10/les-cagoules-de-la-blogosphere-252842.html

Voilà donc deux ans que j'ai fixé cette règle sur mon blog afin d'éviter tous ces malhonnêtes:
Pour rappel, je n'accepte de publier que les commentaires dont l'auteur m'est connu.
Pour ce faire, chacun peut continuer à utiliser le pseudo qui lui plaît mais, j'exige que l'adresse email utilisée soit correcte et je demande au commentateur de me communiquer son nom et son adresse via mon adresse e-mail.
De cette manière, le commentateur reste anonyme pour les lecteurs et je suis seul à connaître son identité. De mon côté, je m'engage bien évidemment à préserver et à respecter cet anonymat.

Écrit par : Duval | 26/01/2016

C'est drôle, on dirait un plaidoyer pour l’expulsion des criminels étrangers.

Écrit par : Eastwood | 26/01/2016

@ Gilles Bourquin


Au vu de l'état de la planète ne vaudrait-il pas mieux désormais appeler la venue d'un Christ-Pantocrator, en gloire, plutôt que souffrant?


@ Pierre-NORL, pas mal le champagne...

mais vous avez oublié caviar et petits fours!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 26/01/2016

Je constate avec intérêt une similitude entre la gestion d'un blog et ...la démocratie parlementaire. Contrairement à ce qu'affirment les populistes, le peuple n'a pas toujours raison. (Ce qui n'est aucunement une raison pour le mépriser) De même, dans la gestion de la circulation du flux d' "idées" dans les médias, il faut sans doute admettre la présence de spécialistes, qui ne sont pas meilleurs que le citoyen "lambda", mais qui sont spécialistes. Bien sûr, il y a le risque de faire le lit aux tenants de l'aristocratie, au sens étymologique du terme. La vraie aristocratie, dans le sens qu'elle confie le pouvoir aux meilleurs, ne serait-elle pas préférable, s'il elle n'était pas utopique, à la démocratie ?

Écrit par : Abdel Filaro | 26/01/2016

Pardon, Pierre NOEL!

@ Abdel Filaro,confier le pouvoir aux meileurs?


Mais les "meilleurs" lesquels? Au sens "sensibles à autrui" les meilleurs convoitent-ils le pouvoir?


Pouvoir non comme but, moyen de service: partage et solidarité?

Fossés non à creuser (ce qui se passe actuellement) mais à combler?


On fit une expérience. Deux groupes d'enfants issus de milieu avec QI faible.

Répartis en deux groupes. Les uns restant chez eux, les autres répartis en des familles à QI élevés.
Les enfants de ce groupe virent leur QI augmenter de plusieurs points.

Autre groupe: bébés de femmes prisonnières.
Les uns restèrent en prison avec la tendresse de leurs mères.
Les autres transférés comme en palaces mais soignés sans tendresse furent ceux qui tombèrent malades.

Yes.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 26/01/2016

Cependant, il faut faire la différence entre s'attaquer aux croyances, aux idéologies et attaquer la personne.

Rien à voir avec le commentaire ayant déclenché ce billet et la réaction saine de Jean-Noël Cuenod.

Critiquer les religions et leurs adeptes qui, sous prétexte de leurs croyances peuvent faire des affirmations non prouvées est aussi normal que respirer. Les caricaturer par l'image comme l'on fait l'équipe de "Charlie Hebdo" est obligatoire et sain pour la démocratie cinq étoiles.

Comme l'a très bien indiqué Sami Aldeeb je hais le nazisme mais je n'ai aucune haine envers les Allemands d'aujourd'hui. Combattre le nazi avec ses idées et ses croyances quitte à le tuer, est un honneur. En temps de guerre ou de révolution, ces héros sont décorés.

Sous prétexte des croyances, des individus prêchent la mort du juif, du mécréant, la lapidation de la femme adultère, la mort de l'aposta, l'amputation des voleurs et l'esclavage des femmes c'est un combat c’est très grave de laisser faire les politiciens il en va de la vie et la survie de notre civilisation, et l'avenir de nos enfants et leurs petits.

Actuellement, nous assistons à la plus grande escroquerie, au plus grand mensonge que l'humanité a connue depuis le communisme, c'est ce droit à mentir d’une manière sournoise de la part de nos élites et leurs journalistes style : « toutes les guerres et massacres sont hors religion » ce faisant, il ne faut plus critiquer les religions ou les religieux. Ils ont pour -leur cause inventé une nouvelle race avec les adeptes de l’islam nommés généralement musulmans!

En ce qui me concerne, je combats, j'alerte et j'informe. Mon Grand-Père à fait la guerre 14 et s’est révolté pourquoi le déshonorer?

L'argumentation décapante, acide, sans pommade contre les idées et les croyances pourries et dangereuses, doit être l'arme permettant d'éclairer et d'alerter les blogueurs qui eux-mêmes se doivent d'alerter leurs entourages etc.

Une attaque personnelle du style Corto ne doit pas passer ou, si celle-ci passe au travers du filtre elle doit être supprimée. Il s’est attaqué à la personne par la diffamation et la rumeur.
.../...

Confier le pouvoir aux meilleurs, en France c'est fait. Ils sont chrétiens et énarques, cathos ou protestants. Bleus, rouges, roses, verts et quelques bleus marines. Ils sortent pour une partie des grandes écoles de la médiocrité on en a le résultat. Ils élaborent des professions de foi et des promesses pour croyants. La réalité est à constater.

Nous en revenons à la culture du luxe des années 1760 à la révolution Française, de celui qui parle bien ou écrit bien. Tous ces médiocres, beaux parleurs faisant toujours référence à X ou Y sans jamais penser par eux-mêmes, s'instruire, aller au charbons de la véritable histoire de nos lointains ancêtres pour X raisons souhaitant en réalité un retour aux fiefs et leurs seigneurs princes, comtes, duc etc. C'est un combat aussi fort que combattre les croyances et idéologies issues de l'obscurantisme royal et religieux.

Donner le pouvoir aux élites, aux extrémistes c'est générer des dictatures prolétariennes et fascistes. C'est également à combattre.

Le système Suisse est très bien ou plutôt était très bien. Nous sommes tous à plus ou moins brève échéance en danger avec l'islam et ses différents collabos : politiciens, financiers -et religieux.

Je ne pense pas pratiquer l'attaque personnelle en pensant cela et en l'écrivant.

Si tel est le cas, la démocratie et la république sont en extrême danger.
Mille excuses, ce n’est pas facile de faire court pour un sujet aussi chaud que vaste.


-Myriam, à vous de voir, les œufs de truites et saumon sont excellents, souvent meilleurs que le caviar et moins cher. *L*

Merci à tous de votre attention

Écrit par : Pierre NOËL | 26/01/2016

Le plus désolant, c'est que certains agissent lâchement, comme si celui que vous incriminez n'avait pas nourrit les débats de manière plus que qualitative, si vous voulez faire le procès de quelqu'un, des faits et des actes, quant à l'interprétation du commentaire en cause, libre à chacun d'interpréter son contenu, le responsable du blog parle lui-même de plaisanterie, accompagné, cette fois, d'une pluie d'insultes et pas sur ton de la plaisanterie.

Ça fait penser au pape qui recouvre les statues nues du Vatican pour recevoir le plus sanguinaire de la planète.

Écrit par : Philemon | 26/01/2016

On peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui!

Écrit par : Lucien | 27/01/2016

"Bonjour, Ce blog est édité par Jean-Noël Cuénod, écrivain et journaliste libre"

Merci de l'avoir précisé.

Écrit par : Lucien | 27/01/2016

Les commentaires sont fermés.